Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Zahir Delounis, footballeur retenu en otage au qatar
coldman [ MP ]
25 septembre 2013 17:17
Qatar : "Tout ce que je veux, c'est rentrer en France", alerte un joueur de foot


Alors que le Qatar accueillera la Coupe du monde 2022, certains footballeurs étrangers y sont retenus en otage, comme Zahir Delounis, franco-algérien de 33 ans
Crédit : AFP
TÉMOIGNAGE RTL - Zahir Belounis, milieu de terrain franco-algérien de 33 ans, est retenu au Qatar, seul et sans salaire, depuis deux ans.

"Je ne suis pas un grand nom du football". Voilà le drame de Zahir Belounis, franco-algérien de 33 ans. Le milieu de terrain, parti au Qatar en 2010 au sein du club d'Al-Jaish avec un contrat de 5 ans à la clé, ne joue plus et n'est plus payé depuis plus de 2 ans. Alors qu'il a porté plainte contre son club devant la justice du Qatar, il témoigne de son calvaire sur RTL.

Mon rêve, c'était de jouer ici en première division

"Quand on me propose le Qatar, je sais que tout le monde veut y aller... J'y vais, je deviens le capitaine d'une équipe reconnue. Un jour Juninho (le Brésilien, ancien joueur de l'OL, ndlr) vient me voir en me demandant "où j'ai joué en France". Il pensait que je venais d'un grand club français...", racontre Zahir Belounis, qui a connu des petits clubs en Malaisie ou en Suisse.

"Mon rêve c'était ça. Il aurait pu se terminer d'une autre façon. Tout ce que je veux c'est rentrer en france et passer à autre chose. Retrouver ma famille...", ajoute le milieu de terrain, qui sera défendu devant la justice par Maître Berton, l'avocat qui a fait libérer la Française Florence Cassez au Mexique.

J'ai beaucoup de respect pour les vrais otages au Mali ou ailleurs. Je ne me considère pas comme tel mais je suis retenu au QatarZahir Belounis

"J'ai beaucoup de respect pour les vrais otages au Mali ou ailleurs. Je ne me considère pas comme tel mais je suis retenu au Qatar. Je veux rentrer en France (...) J'ai un genou à terre mais je ne suis pas abattu. Si je retrouve un club en France, un entraînement et c'est reparti. L'histoire serait belle pour moi", rêve donc Zahir Belounis. "Je ne suis pas encore sorti, mais arriver à Roissy, ce serait déjà fabuleux", conclut-il.

Un appel a été lancé au président de la République française François Hollande, qui, lors de sa visite au Qatar en juin dernier, a rencontré Zahir Belounis, sans pour autant lui apporter de solution concrète.
rosalinda89 [ MP ]
26 septembre 2013 15:24
a 33 ans c la retraite la ?
omar625 [ MP ]
26 septembre 2013 16:49
je souhaite a ce footballer le retour chez lui en France le plus rapidement possible. Il a peut etre une chance de voir sa délivrance se réaliser car il est français. Les tractations sous la tables ne manqueront pas. Mais à travers le calvaire de ce jeune il faut voir celui des milliers dont personne n'en parlera, pas seulement au Qatar mais dans tous les pays du golf, pays de la merde (je m'excuse pour le terme).
Depuis les filles expatriées pour travailler et se retrouvent dans la prostitution forcée jusqu'aux ouvriers dont les passe ports sont chez leur employeurs et ne le leurs délivreront que quand ils veulent. Ils sont en prison. Voici un article récent sur ce problème c'est celui d'esclaves morts au Qatar tués par les conditions inhumaines de travail. Il vaut mieux mourir de faim chez soit que d'aller chez travailler chez ces esclavagistes.

[www.lemonde.fr]
abde12 [ MP ]
27 septembre 2013 01:56
Salam,

Récemment :

Les esclaves du Qatar

[www.7sur7.be]

Mondial 2022 Des dizaines de travailleurs népalais sont décédés ces dernières semaines au Qatar, des milliers d'autres endurant des conditions de travail scandaleuses, a dévoilé mercredi une enquête exclusive du Guardian, qui soulève des interrogations sur les préparatifs du Mondial 2022.

Des documents obtenus auprès de l'ambassade du Népal à Doha attestent de la mort de 44 ouvriers entre le 4 juin et le 8 août. Plus de la moitié des victimes sont décédées de défaillances cardiaques ou d'accidents de travail. Une trentaine de Népalais ont par ailleurs cherché refuge auprès de l'ambassade pour échapper aux conditions de travail qui leur étaient imposées.

Travail forcé
L'enquête du quotidien britannique The Guardian sur les excès du secteur de la construction au Qatar a trouvé des preuves d'abus voire d'exploitation répondant à la définition de l'esclavage moderne. Elle a également révélé le travail forcé en vigueur sur un important projet d'infrastructures pour la Coupe du Monde de football prévue en 2022.

Salaires bloqués, passeports confisqués
Des travailleurs népalais ont affirmé ne pas avoir été payés depuis des mois et ont expliqué que leurs salaires étaient bloqués pour les contraindre à rester. Des ouvriers ont aussi indiqué que la confiscation des passeports par les employeurs était courante, se voyant dès lors réduits au statut d'illégaux.

Sans boire et manger
L'article du Guardian parle encore de travail l'estomac vide, d'accès refusé à l'eau potable -en pleine chaleur du désert- et de conditions d'hébergement abominables, avec des chambres regroupant jusqu'à une douzaine d'hommes.
coldman [ MP ]
27 septembre 2013 09:22
c'est vraiment un pays d'esclavagistes. jusqu'à va-t-on recevoir leurs représentants avec le tapis rouge?
Unesuggestion [ MP ]
30 octobre 2013 21:53
Ça sent le boycott. À part les Turcs, il ne verront peut-être pas grand monde. Les Japonais, peut-être, ils se déplacent pour tout et n'importe quoi.
Quand l'être humain montre la Lune, Bôfbôfbôf le chien regarde le doigt. Les chiens aboient, la caravane passe. ***********************************************************************
louise [ MP ]
31 octobre 2013 09:39
IIs sont plusieurs français à être retenus prisonniers dans ce pays. Ils ont pris un avocat.

Article ci-dessous.
L'avocat Frank Berton souhaite porter plainte contre les employeurs ou partenaires qataris de quatre Français retenus au Qatar et victimes selon lui d'escroquerie et de chantage

[nord-pas-de-calais.france3.fr]
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook