Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam CAN 2019 Vidéos Forum News
Ce que vous ne verrez pas à la télé
srnit [ MP ]
21 juillet 2014 14:40
Salam,

A lire absolument ! Ne lisez que ce qui est en gras si besoin.

Lettre des gazaouis adressée à l’opinion publique internationale

L’appel de Gaza aux citoyens du monde.

Cher monde civilisé,

Nous ne sommes pas des commerçants de guerre, et notre sang ne coûte pas cher. Tout ce que nous voulons c’est un peu de fierté et d’humanité, comme tout autre citoyen du monde.

Juste un rappel …

Nous tenons à vous informer d’une partie des souffrances que subit la bande de Gaza à cause du blocus israélien – et ce même avant l’agression actuelle – sur les problèmes sociaux et économiques (dans tous les aspects de la vie), sur notre droit à la liberté d’autodétermination et à la souveraineté, sur le problème des prisonniers, de l’incapacité à accéder à la Cisjordanie, à Jérusalem, à la mosquée Al-Aqsa et aux autres lieux saints.

1) L’électricité est disponible seulement 8 heures par jour, et de manière non régulière car elle dépend de la disponibilité en carburant qui est contrôlée par les Israéliens (Les centrales électriques sont alimentées en carburant).

2) 90% de l’eau qui se trouve dans la bande de Gaza est non potable et impropre à l’utilisation pour se laver, nettoyer, etc …

3) Il n’existe pas d’assainissement et de traitement des eaux usées, les égouts sont donc acheminés directement à la mer. La plage est donc interdite à la baignade. Nous n’avons d’autre recours car le matériel pour les infrastructures est contrôlé par les Israéliens.

4) Quand au problème du carburant et du Gaz … La plupart du temps nous n’en avons pas, et quand nous en avons, le prix est exorbitant. Le prix à Gaza est le plus élevé au monde, autour de 2,20$ /litre pour le pétrole. L’absence de propane nous limite pour cuisiner chaud, et lorsque nous pouvons nous en procurer, le prix est une fois de plus très élevé.

5) Le ciment et les matériaux de construction ne viennent que des institutions internationales – et sont limités – et plus de la moitié des marchandises et des matériaux de bonne qualité ne sont pas autorisés à entrer pour des « raisons de sécurité ». Ils détruisent nos maisons et nos entreprises, et nous obligent à acheter les matériaux chez eux pour tout reconstruire à des prix exorbitants !

6) Le taux de chômage est supérieur à 50% avec un nombre si élevé de chômeurs que l’aide des organisations internationales n’est pas suffisante pour répondre à nos besoins les plus élémentaires.

7) 90% des usines tournent au ralenti à cause du blocus sur les fournitures et matériaux nécessaires, bloquées une fois de plus pour des « raisons de sécurité ».

8) Les terres agricoles dont la plupart sont situées dans les zones frontalières de la bande de Gaza sont considérées comme la principale source de nourriture pour couvrir nos besoins. L’occupation ne nous permet pas de les cultiver en raison de l’agression supposée de fermiers. Nous ne pouvons pas importer de la nourriture; nous ne pouvons pas développer notre propre agriculture, doit-on donc se priver de nourriture ?

9) La pêche n’est autorisée qu’à 2 miles (3 km) de la côte, et même là, les pêcheurs font face à des agressions et des attaques des navires israéliens.

10) L’élimination des déchets est presque impossible car il n’y a pas assez d’espace pour traiter tous les déchets solides produits par la population. Les tentatives de les éliminer dans les zones périphériques de la Bande de Gaza aboutissent souvent à des agressions israéliennes.

11) La privation de la liberté de mouvement et de voyage vers et depuis la bande de Gaza fait des habitants de la bande de Gaza les prisonniers de leur propre pays. Les passages sont fermés la moitié du temps, et le seul point de passage vers le monde extérieur (le terminal de Rafah frontalier à l’Egypte) est fermé quasiment en permanence. Le seul aéroport à Gaza a été fermé il y a plus de 12 ans.

12) Le manque de matériel médical et de traitements récents est une autre source de décès et de souffrances pour la bande de Gaza. Les maladies normalement curables comme le diabète et les maladies rénales sont chez nous meurtrières en raison du manque de médicaments et de matériel.

13) Les fonctionnaires qui travaillent jour et nuit, tels que les enseignants, les médecins, les infirmières, etc… ne reçoivent par leur salaire à cause du blocus économique, et ne peuvent même pas assurer leurs besoins primaires.

Cher monde,

Comment pouvez-vous accepter cette souffrance et laisser vos frères en humanité vivre ainsi ? Vos prisonniers, dans vos pays, vivent une vie meilleure, plus digne et plus en sécurité que les habitant de Gaza.

S’il vous plaît, intervenez pour faire cesser le siège et les souffrances qu’Israël nous impose. Ne méritons nous pas de vivre humainement et avec honneur comme tous les autres êtres humains?

Source : [havredesavoir.fr]
Elula [ MP ]
21 juillet 2014 20:55
on a pas besoin de le voir a la tete parce qu'on le sais deja
la transmission se fait orale tu connais le téléphone arabe?Smiling Smiley
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook