Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Vous et la monarchie?
Ali_ben_barri [ MP ]
13 juin 2008 16:36
Bien à nous,
sopi [ MP ]
13 juin 2008 16:44
Ssi lhimma dareb fina 7sifa oulla?

J'ai voté mais chuuuuuut Cool
[center][b] B)- It's Going To Be Legen....(Wait For It).... Dary B)- [/b][/center]
salmones [ MP ]
13 juin 2008 16:53
Vive la liberté !
Ali_ben_barri [ MP ]
13 juin 2008 17:02
Waw j'ai bien fait de mettre le choix #4 ..

Perso, j'ai voté pour la monarchie soft ..
mozarella [ MP ]
14 juin 2008 10:10
monsieur ELHIMMA,
si c'est une republique bananiere ou comme les republiques voisines!!non merci.
une republique democratique pourquoi pas!!!??mais ce que vous oubliez,c'est qu'une republique coute trop chére si vous voulez mettre tout le monde sur le méme pied d'estrade.pour une bonne republique il faut d'abord un bon PIB et PNB!!!et zero alphabétisation!!!
ce qui n'est pas notre cas hélas!!!!il faut du realisme avec les ambitions,si non ça ne marche pas!!!
alors pour moi:une monarchie plus soft,mais ferme avec ceux qui font n'importe quoi,si non c'est l'anarchie et Lfouda!!!!
khoya [ MP ]
14 juin 2008 11:38
j'ai voté la monarchie actuelle , seulement par ce que je suis convaincu qu'un simple changement du système n apportera aucun effet ni sur la democratie ni sur quoi se soi, car les arabes sont toujours des arabes quelque soit le système monarchique ou république.

salut
[b] [color=red]MAROC[/color] [color=green] EN[/color] [color=red] FORCE[/color] [/b]
SimoCasaParis [ MP ]
14 juin 2008 13:32
Une monarchie moins absolue que maintenant , moins de pouvoir pour le Roi qui DECIDE de tous
[center][b]« Tout le monde pense à changer le monde mais personne ne songe à se changer lui-même. »[/b][/center] اكتُب مبادئك بقلمٍ جاف حيث الرسوخ و الثبات •• و اكتب آرائك بقلمِ رصاص حيث التعديل و التصحيح
boutrioult1 [ MP ]
14 juin 2008 13:43
Voilà un extrait de Wikipedia sur ce que c'est la monarchie absolue et démocratique :

Monarchie absolue et monarchie constitutionnelle
L'évolution de la monarchie absolue, où le monarque n'a théoriquement aucun compte à rendre à personne, vers le système de monarchie constitutionnelle, où ses pouvoirs sont encadrés par une constitution, ne s'est pas fait en une seule étape, dans le Royaume d'Angleterre par exemple le point de départ en fut la Grande Charte (Magna Carta) en 1215.

Le modèle de monarchie sans pouvoir autre que celui d'« inaugurer les chrysanthèmes » est souvent qualifié de « monarchie de type scandinave », il est d'ailleurs régulièrement évoqué dans les débats sur le sujet aux Pays-Bas, en Belgique et au Royaume-Uni, trois pays où il existe un débat récurrent, quoique limité, entre partisans d'une monarchie aux pouvoirs renforcés, d'une monarchie « à la scandinave » et d'une république, la majorité des élus et de la population semblant plutôt favorables à un statu quo, même si les arguments économiques sur le coût de la monarchie ont un écho plus grand, plus particulièrement quant aux dotations des autres membres de la famille royale que le monarque et les principaux héritiers du trône.

Ce débat n'atteint pratiquement pas l'Espagne où le roi Juan Carlos a obtenu l'admiration de ces sujets. Le roi a rétabli la démocratie après la mort de Franco, il a depuis résisté au putsch militaire qui a tenté de rétablir la dictature franquiste. De plus, la famille royale espagnole est connue pour se maintenir au plus proche de ses sujets et les aide dans les moments difficiles.

Un cas récent de retour d'un système de monarchie constitutionnelle vers une monarchie quasi absolue est celui du Liechtenstein, ce qui a d'ailleurs causé un certain émoi au sein du Conseil de l'Europe, qui a émis des remarques peu amènes à ce sujet.

Des cas d'évolutions récentes de monarchies absolues vers des monarchies moins absolues, voire constitutionnelles, se retrouvent surtout dans le Golfe arabo-persique, avec la restauration des constitutions et des parlements au Koweït et à Bahreïn et l'élection de conseils consultatifs locaux ou nationaux au Qatar, à Oman et en Arabie saoudite, ces trois derniers États ainsi que les monarchies membres des Émirats arabes unis restant des monarchies absolues, de même que le Bhoutan, petit royaume himalayen, le Royaume du Swaziland, en Afrique australe, le sultanat du Brunéi, sur l'île de Bornéo, ainsi que le Royaume des îles Tonga, dans le Pacifique Sud. Tous ces États font toutefois partie de l'Organisation des Nations unies et sont théoriquement signataires de sa charte et de la Déclaration universelle des droits de l'homme.
boutrioult1 [ MP ]
14 juin 2008 13:52
la suite Grinning smiley :

Monarchie absolue et monarchie constitutionnelle: distinction à affiner
Raymond Fusilier a comparé les systèmes de monarchie constitutionnelle existant en Europe. concluant que la distinction doit s'affiner entre Monarchie constitutionnelle et Parlementaire, d'une part, et Monarchie absolue, d'autre part. En effet la monarchie dite absolue comme pouvoir légitime (au sens de Montesquieu), est quelque part constitutionnelle, car le Roi a au-dessus de lui les Lois du Royaume (celle qui détermine sa succession entre autres). Et, d'autre part, tant dans la monarchie absolue que dans la mona'chie constitutionnelle et parlementaire, le Roi n'a jamais à rendre des comptes au Public (au sens de Jürgen Habermas). Le Roi absolu ne rend pas compte de ses actes politiques au Public parce que celui-ci n'existe pas au sens fort dans l'Ancien Régime (période de non Publicité que J. Habermas décrit dans L'espace public, Payot, Paris, 1978). Le Roi constitutionnel n'exerce son pouvoir que par des ministres (qu'il rencontre, influence, de qui il reçoit des informations selon les critères retenus par Bagehot). Ceux-ci sont les seuls à pouvoir poser des actes politiques valables en un régime démocratique, soit dont ils soient responsables, c'est-à-dire dont ils ont à rendre compte devant le Parlement, le Public (ou l'opinion publique), bref le Peuple qui est devenu le vrai Souverain. Pour Fusilier, la monarchie constitutionnelle la plus forte de facto, est la monarchie belge, car le Roi y est entouré d'un imposant cabinet, sorte de gouvernement parallèle qui double l'action des ministres (les membres de ce cabinet étant nommés par le Roi, sans réel contrôle parlementaire). Cette disposition est l'une des origines de la grave Question royale en Belgique, étape sur le chemin de l' Histoire de la monarchie belge qui explique qu'elle ait été peu à peu mise en cause et qu'elle ait peu à peu perdu son pouvoir de facto, politiquement central en Belgique jusqu'aux années 60. Les monarques constitutionnels posent certes des actes publics (comme des discours), mais ces discours (qui ne sont pas des discours du trône rédigés par le Premier Ministre comme en Grande-Bretagne, et où, par conséquent, la pensée du roi s'exprime), sont couverts par le Premier Ministre s'ils sont mis en cause au Parlement comme cela est arrivé cette année en Belgique.

Monarchie et démocratie
Pour ses sujets, tant que ceux-ci vivent libres et égaux, une monarchie constitutionnelle et parlementaire peut très bien être une démocratie. Cependant, les monarques eux-mêmes ne sont ni libres (ils doivent rendre des comptes, mais ne payent pas d'impôts) ni égaux, de par leur statut et de leurs charges, face à leurs citoyens. L'abdiction, telle que celle d'Édouard VIII, n'étant qu'une solution palliative. La monarchie, à l'extrême, n'est donc pas une démocratie complète.

La transmission du pouvoir royal
La transmission du pouvoir royal était généralement assurée par l'héritage du plus proche parent de la génération suivante : en ce cas, le régime est celui de la « monarchie héréditaire ». En théorie, cependant, le roi était « élu » — au sens premier, c'est-à-dire choisi — par ses pairs, les grands du royaume. Cette méthode devait permettre d'éviter que des incapables n'accèdent au trône. C'est pourquoi étaient chantées lors des cérémonies du sacre les « acclamations carolingiennes » reprenant ainsi l'ancienne coutume franque de l'élection du roi par sa montée sur le pavois.

Les évènements historiques ont créé la coutume du choix du fils aîné du roi comme nouveau roi, en raison de l'association par son père du fils à l'administration du royaume. Et là encore une ancienne coutume franque s'appliquait : la loi salique (car provenant des Francs saliens comme Clovis), excluant les femmes de l'hérédité dans le souci non seulement que le chef fût toujours un homme capable de faire la guerre s'il le fallait, mais aussi que par mariage le territoire ne soit pas démembré ou apporté à la famille de l'époux...

Ainsi par la dévolution de la couronne par primogéniture mâle, la transmission des buts et des méthodes d'administration a amené une stabilité dans la gestion des affaires du royaume, et a permis l'unification de la France comme le développement du pays par le fait de la tradition monarchique (tradition = transmission). Quatre monarchies européennes ont vu leurs règles de dévolution modifiées dans le dernier quart de siècle, la règle passant de la primogéniture avec préférence masculine à degré égal à la primogéniture absolue sans considération de sexe :

la Suède en 1980, les Pays-Bas en 1982, la Norvège en 1990, la Belgique en 1991.Par ailleurs, d'autres monarchies conservent des règles de dévolution excluant les femmes de la succession: Japon (même si l'on prête au gouvernement l'intention de modifier la Constitution sur ce point), Népal et toutes les monarchies de pays musulmans (Arabie saoudite, Jordanie, Maroc)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14/06/08 13:55 par boutrioult1.
lalie_elle [ MP ]
14 juin 2008 16:02
Je préfère une monarchie démocratique, respectueuse des droits et libertés de l'individu, une monarchie qui protège et garantit la stabilité du pays.

Petit rappel, pour ceux qui ont voté pour une république : toutes les républiques ne sont pas démocratiques ( exemple : Chine...). Je préfère une monarchie ouverte à une république militaire (ex: algérie), je préfère une monarchie garante de la stabilité du pays et des libertés à une république bannanière (ex : pays d'afrique noire). Je préfère la monarchie marocaine aux monarchies rigides, sans droits et libertés des pays arabes du golf, moyen orient.

Bref, vive le Maroc dans son exception UNIQUE (monarchie + liberté + droits + stabilité + traditions du pays conjuguées à la modernité ).
Amiratoon [ MP ]
14 juin 2008 18:51
Citation
mozarella a écrit:
monsieur ELHIMMA,
si c'est une republique bananiere ou comme les republiques voisines!!non merci.
une republique democratique pourquoi pas!!!??mais ce que vous oubliez,c'est qu'une republique coute trop chére si vous voulez mettre tout le monde sur le méme pied d'estrade.pour une bonne republique il faut d'abord un bon PIB et PNB!!!et zero alphabétisation!!!
ce qui n'est pas notre cas hélas!!!!il faut du realisme avec les ambitions,si non ça ne marche pas!!!
alors pour moi:une monarchie plus soft,mais ferme avec ceux qui font n'importe quoi,si non c'est l'anarchie et Lfouda!!!!

Un fascisme hassanien quoi !

Vive la République !
assioui [ MP ]
14 juin 2008 19:11
Citation
Amiratoon a écrit:
Citation
mozarella a écrit:
monsieur ELHIMMA,
si c'est une republique bananiere ou comme les republiques voisines!!non merci.
une republique democratique pourquoi pas!!!??mais ce que vous oubliez,c'est qu'une republique coute trop chére si vous voulez mettre tout le monde sur le méme pied d'estrade.pour une bonne republique il faut d'abord un bon PIB et PNB!!!et zero alphabétisation!!!
ce qui n'est pas notre cas hélas!!!!il faut du realisme avec les ambitions,si non ça ne marche pas!!!
alors pour moi:une monarchie plus soft,mais ferme avec ceux qui font n'importe quoi,si non c'est l'anarchie et Lfouda!!!!

Un fascisme hassanien quoi !

Vive la République !

Et où est ce que tu étais cachés pour ne pas avoir réagi à ton "fascisme hassanien" au moment où il le fallait? Soyons réalistes et comparons nous à nos "frères" arabes.Tous souffrent le martyre avec leur régime. Les Marocains ont ce qu'ils méritent. De tous ceux qui ont nos affaires entre leurs mains, le ROI est de loin le meilleurs de tous. A mon sens le choix N° 2 est le plus logique. Et puis pourquoi parler d'un temps révolu? Nous sommes en face d'une nouvelle ère. Un nouveau Roi qui ambitionne beaucoup de bien pour son pays. Tu n'as qu'à regarder les grands chantiers ouverts depuis son intronisation.Par le passé , le Maroc s'endettait à outrance pour payer ses fonctionnaires et pour de rares projets. Aujourd'hui le Maroc règle partiellemùent ses dettes anciennes et contracte d'autres mais pour beaucoup de projets qui ne tarderont pas à changer la vision du Monde sur le Mroc.
assia1000 [ MP ]
14 juin 2008 20:08
une monarchie, c'est le début de la misère.........
demha [ MP ]
14 juin 2008 21:33
Imaginons une fois ceci :

le ROI décide de se retirer ET SE RETIRE effectivement et définitivement, et cède tous les pouvoirs civils et militaires au peuple et aux institutions actuelles pour instaurer une république.

QUE VA-T-IL SE PASSER ?? Aux pro-républicain(e)s de répondre !
la vie est éphémère, mieux vaut bien la vivre avant de la perdre.
lalie_elle [ MP ]
15 juin 2008 09:29
En définitive, je pense qu'à l'avenir, la monarchie marocaine deviendra moins absolue, elle évoluera petit à petit jusq'à devenir une monarchie à l'anglaise : c'est à dire un roi respecté et garant de la stabilité du pays et des institutions. C'est le meilleur choix possible.
lalie_elle [ MP ]
15 juin 2008 09:44
Pour finir, je vous dirai, intéressez vous à l'histoire du Maroc et à ses glorieuses dynasties. Le Maroc a toujours été un royaume. On ne balaie pas l'histoire d'un pays à coup de revers, à moins d'être de ceux qui n'ont pas d'histoire, patrimoine, et qui essaient de s'en construire une.
fridakahlo [ MP ]
15 juin 2008 13:46
Moi je tiens a notre Monarchie...Je suis tres attachée a la famille royale...
3ach almalik!!!!!!
Mohamed 6 Allah inasro!!!!!!

ALLAH...el watane...el malik!
salmones [ MP ]
15 juin 2008 19:28
Citation
[email protected] a écrit:
Moi je tiens a notre Monarchie...Je suis tres attachée a la famille royale...
3ach almalik!!!!!!
Mohamed 6 Allah inasro!!!!!!

ALLAH...el watane...el malik!

Pauvre de toi !
Fleur-de-Lys [ MP ]
15 juin 2008 19:30
j'ai voté "la monarchie actuelle"; la vraie plaie du Maroc ne se situe pas à ce niveau
[color=#CC0000][b]Sans Haldol, la fête est plus folle ;-))[/b][/color]
fridakahlo [ MP ]
15 juin 2008 20:56
Citation
salmones a écrit:
Citation
[email protected] a écrit:
Moi je tiens a notre Monarchie...Je suis tres attachée a la famille royale...
3ach almalik!!!!!!
Mohamed 6 Allah inasro!!!!!!

ALLAH...el watane...el malik!

Pauvre de toi !


et encore, t as rien entendu....
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook