Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Voilée avec probleme de chute de cheveux je porte des rajouts, cmt le dire a...
muslima_bientôt_fiancé [ MP ]
9 juillet 2010 19:26
Salam aalikoum mes fréres et soeurs,

Je me fiancie très bientôt inchAllah avec l'homme de ma vie, mais ayant été anorexique très très jeune j'ai enormement perdu de cheveux, j'ai la chevelure d'une vielle dame...pour remedier a celà et vu que c'est une necessité pour cacher un defaut et non pour m'embellir la pose d'extension de cheveux et autorisé dans mon cas.
C'est un systeme indetecable comme celui ke les stars se mettent que je me fait posé une fois par mois pour 300euros dans un institut spécialisé a paris.

C'est indetectable, personne ne le vois pas meme mes proches qui pense que mes cheveux ont poussé naturellement car c'est une technique qui se fait progressivemement en fait je prenais du volume un peu tout les mois jusqu'a obtention du volume desiré aujourd'hui hamdoulileh j'ai une chevelure normale comme toute les filles je peux me les bouclé lavé faire des queues de cheval comme tout le monde sans que personne ne s'apercoit que ce sont des faux cheveux puisque il fusionne avec nos propre cheveux et tiennent très très fort meme en tirant ca ne senleve pas il faut retourné au centre.

Mais voilà sachant que cela ne se voit pas et que celà soit halal dans mon cas puisue c pour cacher un defaut est ce que je dois le dire a mon futur mari?? ou lui cacher?? Il ne le ramarquera jamais si je ne lui dit pas donc je peut très bien lui caché mais je me sens mal j'ai besoin de lui dire mais j'ai peur qu'il me quitte, alors que si je ne lui dit pas ce sera ni vu ni connu.

Aidez moi svp!!!

Pour ceux qui me dirons que c'est haram je suis passée par des imam pour leur demander et ont ma dit que c'était halal car il y a neccesité. D'ailleurs le prophete a autorisé un soldat qui s'etait fait coupé le nez pdt la guerre de le remplacer par un nez en or.
zz95 [ MP ]
9 juillet 2010 22:48
Salam,

Tout d'abord l'Allah y kemel bel kheir inchallah.

En ce qui concerne ta question personnellement je le dirais à mon prétendant il n'y a rien de mal tu a perdu tes cheveux et par nécessité tu a recours à une technique afin de palier à cette chute de cheveux.

La question est pourquoi mentir là dessus car il n'y a aucun mal puisque dans ton cas cela est autorisé ?

De plus même si cela ne se voit pas que cela est indétectable imagine un seul instant que ton mari l'apprenne il t'en voudra pas d'avoir utilisé cette technique mais simplement de lui avoir menti.
muslima_bientôt_fiancé [ MP ]
10 juillet 2010 00:05
Mais j'ai honte j'ai l'impression qu'il me verra autrement il m'imagineras sans cheveux...alors que si je ne lui dit pas il ne le sauras pas...je me sens mal car on s'est promis de ne jamais se mentir on est dans le dine tous les 2 et je me demande si le fait de ne pas lui dire est péché pour moi?

J'ai peur que l'image qu'il a de moi va changer...
salima178 [ MP ]
10 juillet 2010 08:31
A mon avis tu dois lui dire, pour toi, tu seras plus à l'aise avec lui car j'imagine que tu y penses sans arret surtout à l'approche de la vie commune.

Tu lui dit mais tu lui présentes comme étant une conséquence du port du voile continue...tes cheveux trop fragile chute..

Il doit savoir .
zz95 [ MP ]
10 juillet 2010 11:52
Citation
muslima_bientôt_fiancé a écrit:
Mais j'ai honte j'ai l'impression qu'il me verra autrement il m'imagineras sans cheveux...alors que si je ne lui dit pas il ne le sauras pas...je me sens mal car on s'est promis de ne jamais se mentir on est dans le dine tous les 2 et je me demande si le fait de ne pas lui dire est péché pour moi?

J'ai peur que l'image qu'il a de moi va changer...

Salam,

Vous avez fait le serment de ne jamais vous mentir alors ma sœur je te conseille de lui dire un mariage se construit sur la vérité et la confiance.Il faut pas oublier mais ton époux est ton confident celui à qui tu peux confier tes peines et tes joies.

Il faut surtout pas avoir honte ma sœur explique lui ce qui c'est passé et je suis sure qu'il comprendra , tu ne pourra pas vivre en paix ta vie de couple car chaque jour tu te rappellera que tu lui cache quelque chose.

Pose toi une question si c'était ton époux qui était dans ta situation comment aurait tu souhaité qu'il agisse envers toi ?

Il ne verra pas une femme différente car ce sont pas tes cheveux qui ont fait la femme que tu est aujourd'hui mais ta piété, ton caractère , ton comportement ....
muslima_bientôt_fiancé [ MP ]
10 juillet 2010 12:15
Merci salima er zz95 de prendre le temps de me repondre, je suis mal a l'idée de lui cacher cela mais en meme temps j'ai peur de sa reaction...

Je vais faire apel a Dieu dans mes invocations pour qu'il m'aide a surmonter cela inchAllah!

Ca me mets vraiment mal j'angoisse trop et je n'arrive meme pas à en dormir la nuit, certains jour je me demande pourquoi Dieu ma fais ca à moi je ne le merite pas et aucune fille d'ailleurs ne le merite mais voilà c mon mektoub Rabi ykoune ma3aya ou koul el muslimin amine
filsdelislam [ MP ]
10 juillet 2010 19:35
salam ahlikoum se que t'ont dit les imam est faux il se sont trompée,la perruque ou rajout des cheveux est haram quoi qu'il en soit que tu perdent des cheveux ou pas.

la preuve est dans dans le recueil authentique de Mouslim, d’après Asma fille d’Abou Bakr (qu’Allah soit satisfait d’elle) qui a dit : « Une femme est venue au prophète (que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) et a dit : « Oh Messager d’Allah ! J’ai une fille qui est jeune mariée atteinte par la rougeole qui lui a lacéré les cheveux, est-ce que je lui en rajoute ? Il a répondu : « Allah a maudit celle qui raccorde et celle qui se fait raccorder. »

ces clair la mère va voir nabi sallah ya salam pour lui dire que sa fille a eu la rougeole qui lui a fait perdre des cheveux est demande de rajoutée des cheveux et notre bien aimée dit qu'il lui est interdit.

ce hadith est authentique

maintenant je t'ai donnée la preuve ma sœur inchallah que tu la suivras...
muslima_bientôt_fiancé [ MP ]
10 juillet 2010 20:08
Dr ELOUAZZANI08/02/2009, 17h12
Salam,

L'on sait déjà que la perruque est interdite car le Prophète a maudit celle qui rajoute des cheveux et celle qui se fait rajouter des cheveux. Le port de la perruque est apparu tout d’abord parmi les mécréantes, qui se sont distinguées par cette chose considérée comme faisant partie de leurs parures. Elle est même devenue un de leurs signes distinctifs. le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a interdit cela en disant : « Celui qui cherche à imiter un peuple en fait partie. » Le statut d'une femme qui souhaiterait cacher un problème capilaire pour se préminire d'un préjudice lourd et permanent est bien different.

Néanmoins, le port de la perruque en cas de nécessité peut être autorisé. Ainsi, il n'y aucun mal à porter une perruque pour cacher une maladie ou un vice car remédier aux vices est permis en islam. Les savants de la jurisprudence islamique stipulent : la nécessité lève l'interdiction.

Ainsi, en cas de nécessité pressante, le musulman peut boire de l’alcool ou consommer du porc pour apaiser sa soif et son estomac s’il ne trouve rien d’autre à avaler et s’il en va de sa vie. Dieu dit à ce sujet, après avoir énuméré l’ensemble des aliments interdits : « cependant, si on se trouve contraint d’en consommer par nécessité, et non par insoumission ni désinvolture, on ne commet aucun péché, car Dieu est Clément et Miséricordieux. » (2/173) C’est à partir de ce verset en particulier que les savants ont déduit cette règle d’or qui, bien entendu, s’applique à toutes les contraintes et non pas uniquement à celles de la nourriture.

Le Coran déclare aussi : « Dieu veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous … » Sourate 2. « la vache » verset 185. Anas Ibn Malak nous rapporte que le Messager d'Allah - qu'Allah lui accorde la Grâce et la Paix - a dit : « Rendez les choses faciles, et ne les rendez pas difficiles, taisez-vous, et ne dénigrez pas. » (Rapporté par Ahmed).

Le hadîth de 'Arfaja b. As'ad dont le nez a été coupé et qui s'est pris un nez de feuilles qui a pourri, puis auquel le Messager de Dieu ordonna de prendre un nez en or, c'est un hadîth rapporté par Abû Dâwud, al-Tirmidhî et al-Nasâ'î. Le Prophète lui a permis cela vu la nécessité, afin que son nez ne pourisse pas.
La nécessité d'avoir des cheveux pour une femme est primordiale surtout si c'est pour remédier à un défaut permanent.
C'est pourquoi le Prophète a autorisé à celui dont le nez avait été coupé durant une bataille de se mettre un nez en or.

Bien au contraire, il est interdit à la femme à ressembler aux hommes et le Prophète Mouhammad (BSSL) a maudit les hommes qui imitent les femmes et inversement.

Certains juristes considèrent que certaines de ces méthodes de parure ne sont pas interdites lorsqu’elles sont employées d'un commun accord avec le mari ou/et pour lui faire plaisir, ou lorsqu’elles visent à corriger des défauts physiques causant à la femme un préjudice matériel ou moral.


Al-Hâfidh Ibn Hajr écrit en commentaire du hadith sur les postiches :
« L’avis d’al-Layth, également rapporté par Aboû ‘Oubayda d’après un grand nombre de juristes, est que c’est d’ajouter d’autres cheveux à ses cheveux qui est interdit, mais que l’interdiction ne s’applique pas lorsque l’on ajoute autre chose aux cheveux ...

Aboû Dâwoud rapporte avec une chaîne de transmission authentifiée que Sa’îd ibn Joubayr a dit : « Il n’y a pas de mal à employer des fibres de qarmal. » Le qarmal est une plante aux fibres longues et souples ; ce dont on parle ici, c’est de l’emploi de fils de soie ou de laine tressés, que la femme ajoute à ses cheveux. » [Fath al-bârî, vol.12, p.497]

Wa assalam,

D'autres commentaires des savants :

Al-Hâfidh Ibn Hajr écrit également, en commentaire du hâdith sur les femmes qui s’épilent les sourcils et se liment les dents :

« Selon at-Tabarî :…cela n’inclut pas ce qui cause un préjudice ou un désagrément, comme lorsque quelqu’un a une dent en trop ou trop longue qui le gêne pour manger, ou un doigt en trop qui le gêne ou le fait souffrir : il est alors permis de l’enlever, et cela vaut aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Selon an-Nawawî, l’interdiction de l’épilation ne s’applique pas lorsque la femme a de la barbe, de la moustache ou des poils sous la lèvre : l’épilation de ces poils n’est pas interdite, elle est même recommandée. J’ajouterai que cette permission doit être liée à la condition du consentement du mari ; dans le cas contraire, l’épilation est interdite car elle constitue une tromperie.

At-Tabarî rapporte d’après Aboû Ishâq que l’épouse de celui-ci, une jeune femme qui aimait la beauté, rendit visite à ‘Aicha et lui dit : « La femme s’épile le front pour son mari. » Celle-ci répondit : « Eloigne de toi tout dommage, autant qu’il t’es possible. » Selon an-Nawawî, les formes de parures citées sont licites, sauf l’épilation car c’est ce qui est mentionné dans le hadîth. » [Fath al-bârî, vol.12, p.500]

Les juristes qui font exception de ce qui est fait avec le consentement du mari tiennent semble-t-il compte de deux facteurs : d’une part, qu’il n’y a plus ni falsification ni tromperie lorsque le mari est informé ; d’autre part, que faire plaisir à son mari est parfois recommandé et parfois un devoir.

Aboû Sa’îd al-Khoudrî rapporte que le Prophète : : a dit : « une femme juive de petite taille marchait avec deux autres femmes grandes. Elle se mit des pieds de bois et une bague d’or nacrée fermée qu’elle remplit de musc, le meilleur des parfums. Elle passa ainsi entre les deux femmes qui ne la reconnurent pas, et agita sa main ainsi – Chou’ba (un des rapporteurs) agita la main. (Rapporté par Muslim). [Muslim, Livre de la politesse, chapitre : « L’utilisation du musc, le meilleur des parfums », vol.7, p.47]

An-Nawawî écrit en commentaire de ce hadîth : »…La position de notre Loi là-dessus est que si la femme agissait ainsi pour un motif reconnu par la Loi, par exemple si elle voulait empêcher qu’on la reconnaisse pour se préserver d’un préjudice ou quelque chose de ce genre, il n’y a pas de mal à cela, mais si elle agissait par orgueil ou cherchait à paraître plus grande pour tromper les hommes ou les autres, cela est interdit. »[Commentaire d’an-Nawawî du Sahîh de Muslim, vol.15, p.9]

Wa assalam,
zz95 [ MP ]
11 juillet 2010 01:29
Citation
muslima_bientôt_fiancé a écrit:
Merci salima er zz95 de prendre le temps de me repondre, je suis mal a l'idée de lui cacher cela mais en meme temps j'ai peur de sa reaction...

Je vais faire apel a Dieu dans mes invocations pour qu'il m'aide a surmonter cela inchAllah!

Ca me mets vraiment mal j'angoisse trop et je n'arrive meme pas à en dormir la nuit, certains jour je me demande pourquoi Dieu ma fais ca à moi je ne le merite pas et aucune fille d'ailleurs ne le merite mais voilà c mon mektoub Rabi ykoune ma3aya ou koul el muslimin amine

Salam,

Tu ne dois pas avoir honte ma sœur comme tu le dis ceci est une épreuve d'Allah swt et on ne refuse rien venant de notre créateur.

" je me demande pourquoi Dieu ma fais ca à moi je ne le merite pas" voici la réponse :

Sourate 29 verset 2

Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : "Nous croyons!" sans les éprouver?


Jette un petit coup d'œil sur ses liens et tu verra inchallah cette épreuve différemment.

[www.islam-qa.com]
[www.muslimfr.com]

Par contre relis la source que tu a cité il y est bien précisé ceci :

Les juristes qui font exception de ce qui est fait avec le consentement du mari tiennent semble-t-il compte de deux facteurs : d’une part, qu’il n’y a plus ni falsification ni tromperie lorsque le mari est informé ; d’autre part, que faire plaisir à son mari est parfois recommandé et parfois un devoir.

Donc si le mari n'est pas informé il y a tromperie je pense que ici tu a la réponse à est ce un péché de ne pas lui dire.

Si ton futur mari est pieux il ne te regardera pas différemment car ceci vient d'Allah swt et personne ne peut aller a l'encontre de ce qui t'arrive.



A nouveau je te conseil de lui dire tu a fais le serment de ne pas lui mentir
filsdelislam [ MP ]
11 juillet 2010 01:34
Citation
muslima_bientôt_fiancé a écrit:
Dr ELOUAZZANI08/02/2009, 17h12
Salam,

L'on sait déjà que la perruque est interdite car le Prophète a maudit celle qui rajoute des cheveux et celle qui se fait rajouter des cheveux. Le port de la perruque est apparu tout d’abord parmi les mécréantes, qui se sont distinguées par cette chose considérée comme faisant partie de leurs parures. Elle est même devenue un de leurs signes distinctifs. le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a interdit cela en disant : « Celui qui cherche à imiter un peuple en fait partie. » Le statut d'une femme qui souhaiterait cacher un problème capilaire pour se préminire d'un préjudice lourd et permanent est bien different.

Néanmoins, le port de la perruque en cas de nécessité peut être autorisé. Ainsi, il n'y aucun mal à porter une perruque pour cacher une maladie ou un vice car remédier aux vices est permis en islam. Les savants de la jurisprudence islamique stipulent : la nécessité lève l'interdiction.

Ainsi, en cas de nécessité pressante, le musulman peut boire de l’alcool ou consommer du porc pour apaiser sa soif et son estomac s’il ne trouve rien d’autre à avaler et s’il en va de sa vie. Dieu dit à ce sujet, après avoir énuméré l’ensemble des aliments interdits : « cependant, si on se trouve contraint d’en consommer par nécessité, et non par insoumission ni désinvolture, on ne commet aucun péché, car Dieu est Clément et Miséricordieux. » (2/173) C’est à partir de ce verset en particulier que les savants ont déduit cette règle d’or qui, bien entendu, s’applique à toutes les contraintes et non pas uniquement à celles de la nourriture.

Le Coran déclare aussi : « Dieu veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous … » Sourate 2. « la vache » verset 185. Anas Ibn Malak nous rapporte que le Messager d'Allah - qu'Allah lui accorde la Grâce et la Paix - a dit : « Rendez les choses faciles, et ne les rendez pas difficiles, taisez-vous, et ne dénigrez pas. » (Rapporté par Ahmed).

Le hadîth de 'Arfaja b. As'ad dont le nez a été coupé et qui s'est pris un nez de feuilles qui a pourri, puis auquel le Messager de Dieu ordonna de prendre un nez en or, c'est un hadîth rapporté par Abû Dâwud, al-Tirmidhî et al-Nasâ'î. Le Prophète lui a permis cela vu la nécessité, afin que son nez ne pourisse pas.
La nécessité d'avoir des cheveux pour une femme est primordiale surtout si c'est pour remédier à un défaut permanent.
C'est pourquoi le Prophète a autorisé à celui dont le nez avait été coupé durant une bataille de se mettre un nez en or.

Bien au contraire, il est interdit à la femme à ressembler aux hommes et le Prophète Mouhammad (BSSL) a maudit les hommes qui imitent les femmes et inversement.

Certains juristes considèrent que certaines de ces méthodes de parure ne sont pas interdites lorsqu’elles sont employées d'un commun accord avec le mari ou/et pour lui faire plaisir, ou lorsqu’elles visent à corriger des défauts physiques causant à la femme un préjudice matériel ou moral.


Al-Hâfidh Ibn Hajr écrit en commentaire du hadith sur les postiches :
« L’avis d’al-Layth, également rapporté par Aboû ‘Oubayda d’après un grand nombre de juristes, est que c’est d’ajouter d’autres cheveux à ses cheveux qui est interdit, mais que l’interdiction ne s’applique pas lorsque l’on ajoute autre chose aux cheveux ...

Aboû Dâwoud rapporte avec une chaîne de transmission authentifiée que Sa’îd ibn Joubayr a dit : « Il n’y a pas de mal à employer des fibres de qarmal. » Le qarmal est une plante aux fibres longues et souples ; ce dont on parle ici, c’est de l’emploi de fils de soie ou de laine tressés, que la femme ajoute à ses cheveux. » [Fath al-bârî, vol.12, p.497]

Wa assalam,

D'autres commentaires des savants :

Al-Hâfidh Ibn Hajr écrit également, en commentaire du hâdith sur les femmes qui s’épilent les sourcils et se liment les dents :

« Selon at-Tabarî :…cela n’inclut pas ce qui cause un préjudice ou un désagrément, comme lorsque quelqu’un a une dent en trop ou trop longue qui le gêne pour manger, ou un doigt en trop qui le gêne ou le fait souffrir : il est alors permis de l’enlever, et cela vaut aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Selon an-Nawawî, l’interdiction de l’épilation ne s’applique pas lorsque la femme a de la barbe, de la moustache ou des poils sous la lèvre : l’épilation de ces poils n’est pas interdite, elle est même recommandée. J’ajouterai que cette permission doit être liée à la condition du consentement du mari ; dans le cas contraire, l’épilation est interdite car elle constitue une tromperie.

At-Tabarî rapporte d’après Aboû Ishâq que l’épouse de celui-ci, une jeune femme qui aimait la beauté, rendit visite à ‘Aicha et lui dit : « La femme s’épile le front pour son mari. » Celle-ci répondit : « Eloigne de toi tout dommage, autant qu’il t’es possible. » Selon an-Nawawî, les formes de parures citées sont licites, sauf l’épilation car c’est ce qui est mentionné dans le hadîth. » [Fath al-bârî, vol.12, p.500]

Les juristes qui font exception de ce qui est fait avec le consentement du mari tiennent semble-t-il compte de deux facteurs : d’une part, qu’il n’y a plus ni falsification ni tromperie lorsque le mari est informé ; d’autre part, que faire plaisir à son mari est parfois recommandé et parfois un devoir.

Aboû Sa’îd al-Khoudrî rapporte que le Prophète : : a dit : « une femme juive de petite taille marchait avec deux autres femmes grandes. Elle se mit des pieds de bois et une bague d’or nacrée fermée qu’elle remplit de musc, le meilleur des parfums. Elle passa ainsi entre les deux femmes qui ne la reconnurent pas, et agita sa main ainsi – Chou’ba (un des rapporteurs) agita la main. (Rapporté par Muslim). [Muslim, Livre de la politesse, chapitre : « L’utilisation du musc, le meilleur des parfums », vol.7, p.47]

An-Nawawî écrit en commentaire de ce hadîth : »…La position de notre Loi là-dessus est que si la femme agissait ainsi pour un motif reconnu par la Loi, par exemple si elle voulait empêcher qu’on la reconnaisse pour se préserver d’un préjudice ou quelque chose de ce genre, il n’y a pas de mal à cela, mais si elle agissait par orgueil ou cherchait à paraître plus grande pour tromper les hommes ou les autres, cela est interdit. »[Commentaire d’an-Nawawî du Sahîh de Muslim, vol.15, p.9]

Wa assalam,

ecoute se qu'a dit l'imam des prophète ya salat ya salam

dans le recueil authentique de Mouslim, d’après Asma fille d’Abou Bakr (qu’Allah soit satisfait d’elle) qui a dit : « Une femme est venue au prophète (que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) et a dit : « Oh Messager d’Allah ! J’ai une fille qui est jeune mariée atteinte par la rougeole qui lui a lacéré les cheveux, est-ce que je lui en rajoute ? Il a répondu : « Allah a maudit celle qui raccorde et celle qui se fait raccorder. »

le rajout est interdit qu'elle que soit le motif
muslima_bientôt_fiancé [ MP ]
11 juillet 2010 10:17
Je ne sais plus quoi faire, zz95 dit que si le mari est au courant c bon et filsdelislam dit que c'est haram jsuis perdu wallah je ne sais plus quoi faire...ce qui est sur c'est que je ne marierais plus !
Au moins je ne decevrais ni mon mari ni Allah swt.

En tous cas barakAllahou fikoum mes fréres et soeurs pour vos réponses.
zz95 [ MP ]
11 juillet 2010 10:48
Salam,

J'ai pas regardé le coté licite ou illicite de la chose puisque tu a dis que tu t'étais renseigné mais j'ai posé la question sur le site doctrine Malékite et comme dit filsdelislam ceci est belle et bien illicite et ne rentre pas dans la catégorie "l'interdit se lève en cas de nécessité" d'ailleurs même la source que tu a cité quand on lis bien ils font la distinction entre la perruque et le rajout de cheveux.

Il recommande de consulter un spécialiste mais je suppose que tu a du déjà le faire , concernant ta chute de cheveux la repousse est elle encore possible ?
muslima_bientôt_fiancé [ MP ]
11 juillet 2010 11:02
Non elle n'est plus possible j'ai tué mon corps avec cette foutu anorexie et le medecin m'a dit que la repousse eté impossible voilà je suis degouté wallah et j'arrete avec mon fiancé c mieux comme sa.

Citation
zz95 a écrit:
Salam,

J'ai pas regardé le coté licite ou illicite de la chose puisque tu a dis que tu t'étais renseigné mais j'ai posé la question sur le site doctrine Malékite et comme dit filsdelislam ceci est belle et bien illicite et ne rentre pas dans la catégorie "l'interdit se lève en cas de nécessité" d'ailleurs même la source que tu a cité quand on lis bien ils font la distinction entre la perruque et le rajout de cheveux.

Il recommande de consulter un spécialiste mais je suppose que tu a du déjà le faire , concernant ta chute de cheveux la repousse est elle encore possible ?
zz95 [ MP ]
11 juillet 2010 12:02
Citation
muslima_bientôt_fiancé a écrit:
Non elle n'est plus possible j'ai tué mon corps avec cette foutu anorexie et le medecin m'a dit que la repousse eté impossible voilà je suis degouté wallah et j'arrete avec mon fiancé c mieux comme sa.

Citation
zz95 a écrit:
Salam,

J'ai pas regardé le coté licite ou illicite de la chose puisque tu a dis que tu t'étais renseigné mais j'ai posé la question sur le site doctrine Malékite et comme dit filsdelislam ceci est belle et bien illicite et ne rentre pas dans la catégorie "l'interdit se lève en cas de nécessité" d'ailleurs même la source que tu a cité quand on lis bien ils font la distinction entre la perruque et le rajout de cheveux.

Il recommande de consulter un spécialiste mais je suppose que tu a du déjà le faire , concernant ta chute de cheveux la repousse est elle encore possible ?

Salam,

Comment cela tu arrête avec ton fiancé ? Grrr

Je vais être un peu dur mais réveille toi ma sœur , réveille toi !!! pourquoi être fataliste ainsi tu ne peux pas baisser les bras ainsi et c'est à toi de te faire accepter telle que tu est mais avant il faut que tu t'accepte de ton coté.

Tu a je suppose d'autre qualités alors met les en avant , regarde ce que tu a et fais avec ce que tu a.

Tu anticipe, pense , répond et agi sans avoir pris le temps d'en discuter avec ton futur mari tu lui dit et ensuite tu vois comment il réagi il est possible qu'il accepte tout comme il peut refuser mais dis lui ainsi tu sera à quoi t'en tenir.

Aller courage ceci est une épreuve tu dois essayer de la surmonter et qu'Allah swt te la facilite.

Et ne perd surtout pas espoir.
srnit [ MP ]
11 juillet 2010 12:31
Salam aleikoum muslima_bientôt_fiancé,

Tout d'abord, je te félicite pour ta patience face à cette épreuve et je te souhaite pleine réussite dans ton projet.

Premièrement, concernant le statut de cet acte (rajout de cheveux), à savoir si cela est halal/haram.
Il semble que tu aies demandé à des imams, ce qui est la bonne démarche et on te l'a autorisé. A partir de là, ta responsabilité est levé.
Maintenant concernant le hadith cita par filsdel'islam, je trouve très dommageable de citer des ahadiths voir versets sans en maîtriser la portée et sans avoir un minimum de compétence en science du hadith.

Je ne dispose pas non plus de ses compétences et je ne me permettrai pas d'en tirer les conclusions hatives.

Voici d'abord un lien qui est plus nuancé sur le sujet :

[www.mejliss.com]

Et ensuite, comme tu as demandé à des imams, la question ne se pose plus pour toi, tu as entrepris la bonne démarche.

Deuxièmement, concernant le fait d'en parler à ton fiancé.
C'est une question délicate.
Du fait que tu apportes des soins mensuels à ta chevelure, ce serait difficile de lui cacher après le mariage? La question est de savoir si pendant le mariage, cela risque de se savoir et s'il pourrait le prendre comme un mensonge de ta part?
Ceci étant, je te conseille de te renseigner auprès d'imams compétents.

Car, il est demandé de dire ses défauts mais suivant certaines limites.
Par exemple, si la femme est stérile, handicapée ... il est certain qu'on ne doit pas le cacher.
Mais dans d'autres cas, c'est l'inverse, par exemple, si une femme a eu un certain passé et qu'elle s'est repentie, elle n'est pas tenu de l'en informer (car le repentir efface ce qui précède). De même, d'autres défauts ne sont pas tenus d'être révélé quand il n'affecte pas les objectifs réalisés par le mariage.

Exemple de cas :
[www.islam-qa.com]

Prends le temps de réfléchir et te concerter auprès d'imams compétents ou personnes de confiance avant de prendre ta décision.

Qu'Allah te facilite. amin.

wa salam aleikoum
zz95 [ MP ]
11 juillet 2010 13:10
Citation
srnit a écrit:
Salam aleikoum muslima_bientôt_fiancé,

Tout d'abord, je te félicite pour ta patience face à cette épreuve et je te souhaite pleine réussite dans ton projet.

Premièrement, concernant le statut de cet acte (rajout de cheveux), à savoir si cela est halal/haram.
Il semble que tu aies demandé à des imams, ce qui est la bonne démarche et on te l'a autorisé. A partir de là, ta responsabilité est levé.
Maintenant concernant le hadith cita par filsdel'islam, je trouve très dommageable de citer des ahadiths voir versets sans en maîtriser la portée et sans avoir un minimum de compétence en science du hadith.

Je ne dispose pas non plus de ses compétences et je ne me permettrai pas d'en tirer les conclusions hatives.

Voici d'abord un lien qui est plus nuancé sur le sujet :

[www.mejliss.com]

Et ensuite, comme tu as demandé à des imams, la question ne se pose plus pour toi, tu as entrepris la bonne démarche.

Deuxièmement, concernant le fait d'en parler à ton fiancé.
C'est une question délicate.
Du fait que tu apportes des soins mensuels à ta chevelure, ce serait difficile de lui cacher après le mariage? La question est de savoir si pendant le mariage, cela risque de se savoir et s'il pourrait le prendre comme un mensonge de ta part?
Ceci étant, je te conseille de te renseigner auprès d'imams compétents.

Car, il est demandé de dire ses défauts mais suivant certaines limites.
Par exemple, si la femme est stérile, handicapée ... il est certain qu'on ne doit pas le cacher.
Mais dans d'autres cas, c'est l'inverse, par exemple, si une femme a eu un certain passé et qu'elle s'est repentie, elle n'est pas tenu de l'en informer (car le repentir efface ce qui précède). De même, d'autres défauts ne sont pas tenus d'être révélé quand il n'affecte pas les objectifs réalisés par le mariage.

Exemple de cas :
[www.islam-qa.com]

Prends le temps de réfléchir et te concerter auprès d'imams compétents ou personnes de confiance avant de prendre ta décision.

Qu'Allah te facilite. amin.

wa salam aleikoum

Salam,

Le premier que tu cite parle de perruque et d'après ce que j'ai lu il faut faire la distinction entre le port de perruque et le rajout de cheveux.

Le port de perruque certains savants lève l'interdit en cas de nécessité mais en ce qui concerne le rajout de cheveux il est interdit y compris en cas de nécessité.

Et comme je l'ai indiqué j'ai posé la question sur le site doctrine Malékite et ils ont cité le hadith que filsdelislam à donné c'est à dire que cette femme voulait faire poser de faux cheveux à sa fille justement des suites d'une maladie et le prophète sws lui a interdit.
filsdelislam [ MP ]
11 juillet 2010 14:53
salam ahlikoum sa va moi je pense pas tu devrais laisser tombée maintenant la se que tu devrais faire ces en parlé a tes parent déjà sa seras un pas de plus puis après inchAllah lui en parlé a lui si il se brake et veut plus se marier et bah Allah te donneras quelqu'un de mieux que lui inchAllah ma seur
srnit [ MP ]
11 juillet 2010 16:11
Salam zz95,

Le lien que j'ai posté dit 2 choses importantes :
[www.mejliss.com]

Cependant, si à l’origine, la femme n’a pas du tout de cheveux sur la tête, c’est-à-dire, si elle est chauve, alors il n’y a pas de mal à utiliser la perruque afin de cacher ce défaut, car il est permis de cacher les défauts.

Et d'autre part :
Cette chirurgie n’a pas pour objectif de réparer des défauts physiques, mais si c’était le cas, alors il n’y aurait pas de mal à la pratiquer (chirurgie réparatrice).

Fin de citation, voir lien pour les fatwas associés : [www.islam-dine-rappel-pdf.com]

D'ailleurs, si tu lis le post en entier, la personne qui a posté ce message demande ensuite :
Ca me laisse perplexe, est ce que ca veut dire que le hadiths concernant la femme chauve est un faux ???
Car, en apparence, une interpréation du hadith amène à penser le contraire, y compris pour les perruque (du fait qu'en toute logique, on pourrait se dire que l'ajout est "moins pire" que la totalité).

Pour ma part, je n'intérpréte pas le hadith, il s'agit du travail des spécialistes.
Tu fais la distinction entre ajout de cheveux et perruques, or, la question porte sur une perruque. Le savant Outheimine paix à son ame, a donc répondu sur ce cas. Qu'est ce qui te donne la certitude de sa réponse pour l'ajout et de distinguer les 2 cas?
Quant au hadith, il convient d'étudier le texte en arabe (avec la signification précises des mots), la portée des termes, la portée de son application (on guérit de la rougeole mais dans d'autres cas, le mal est définitif), de le confronter à l'ensemble des sources et règles de jurisprudence, éventuellement les divergences d'interprétation au sein des 4 écoles et autres courants ... avant d'en tirer des conclusions générales et définitives.

De même concernant, la personne qui s'est posé un nez en or.
Si c'était une seule narine qui lui manquait, est ce qu'on dira que ce n'est plus valable?

Je précise que je ne dis pas si c'est haram/halal ou autre, je m'abstiens et fais confiance aux imams qui lui ont répondu étant donné que cette interdiction est connue des imams et qu'ils ont mesuré la part des choses.

Par ailleurs, il convient de se mettre à la place de notre soeur quand elle parle de son épreuve.
Imaginez vous un seul instant avec des cheveux avec des trous, des manques ... qui donne au visage une certaine allure.
Imaginez vous seulement un seul instant ce que c'est de vivre avec ça toute sa vie parce que quelqu'un sur un forum a voulu interpréter hâtivement un hadith de notre bien aimé prophète (paix et bénédictions sur lui)?
Imaginez ce que c'est de vivre ça au quotidien et la souffrance qu'on éprouve?
Pour une femme, j'imagine qu'on peut plus facilement l'imaginer, vivre cette épreuve, étant donné la valeur de la chevelure et l'embellisement que cela apporte à la femme et sa féminité.

Une fois qu'on s'imagine tout ça, on s'abstient de donner des fatwas haramisantes sur un simple enchainement de ces doigts sur le clavier.

Qu'Allah nous guide. amin

wa salam aleikoum
zz95 [ MP ]
11 juillet 2010 23:54
Citation
srnit a écrit:
Salam zz95,

Le lien que j'ai posté dit 2 choses importantes :
[www.mejliss.com]

Cependant, si à l’origine, la femme n’a pas du tout de cheveux sur la tête, c’est-à-dire, si elle est chauve, alors il n’y a pas de mal à utiliser la perruque afin de cacher ce défaut, car il est permis de cacher les défauts.

Et d'autre part :
Cette chirurgie n’a pas pour objectif de réparer des défauts physiques, mais si c’était le cas, alors il n’y aurait pas de mal à la pratiquer (chirurgie réparatrice).

Fin de citation, voir lien pour les fatwas associés : [www.islam-dine-rappel-pdf.com]

D'ailleurs, si tu lis le post en entier, la personne qui a posté ce message demande ensuite :
Ca me laisse perplexe, est ce que ca veut dire que le hadiths concernant la femme chauve est un faux ???
Car, en apparence, une interpréation du hadith amène à penser le contraire, y compris pour les perruque (du fait qu'en toute logique, on pourrait se dire que l'ajout est "moins pire" que la totalité).

Pour ma part, je n'intérpréte pas le hadith, il s'agit du travail des spécialistes.
Tu fais la distinction entre ajout de cheveux et perruques, or, la question porte sur une perruque. Le savant Outheimine paix à son ame, a donc répondu sur ce cas. Qu'est ce qui te donne la certitude de sa réponse pour l'ajout et de distinguer les 2 cas?
Quant au hadith, il convient d'étudier le texte en arabe (avec la signification précises des mots), la portée des termes, la portée de son application (on guérit de la rougeole mais dans d'autres cas, le mal est définitif), de le confronter à l'ensemble des sources et règles de jurisprudence, éventuellement les divergences d'interprétation au sein des 4 écoles et autres courants ... avant d'en tirer des conclusions générales et définitives.

De même concernant, la personne qui s'est posé un nez en or.
Si c'était une seule narine qui lui manquait, est ce qu'on dira que ce n'est plus valable?

Je précise que je ne dis pas si c'est haram/halal ou autre, je m'abstiens et fais confiance aux imams qui lui ont répondu étant donné que cette interdiction est connue des imams et qu'ils ont mesuré la part des choses.

Par ailleurs, il convient de se mettre à la place de notre soeur quand elle parle de son épreuve.
Imaginez vous un seul instant avec des cheveux avec des trous, des manques ... qui donne au visage une certaine allure.
Imaginez vous seulement un seul instant ce que c'est de vivre avec ça toute sa vie parce que quelqu'un sur un forum a voulu interpréter hâtivement un hadith de notre bien aimé prophète (paix et bénédictions sur lui)?
Imaginez ce que c'est de vivre ça au quotidien et la souffrance qu'on éprouve?
Pour une femme, j'imagine qu'on peut plus facilement l'imaginer, vivre cette épreuve, étant donné la valeur de la chevelure et l'embellisement que cela apporte à la femme et sa féminité.

Une fois qu'on s'imagine tout ça, on s'abstient de donner des fatwas haramisantes sur un simple enchainement de ces doigts sur le clavier.

Qu'Allah nous guide. amin

wa salam aleikoum

Salam,

Personnellement je n'ai rien haramiser je ne me suis prononcer qu'après avoir demandé sur le site de la doctrine Malékite.

Et je comprend parfaitement ce que peut ressentir cette femme à la base moi je ne suis pas prononcé par ce qu'elle cherchait un conseil sur le fait de dire ou pas à son mari et pas un avis religieux sur le fait de porter des rajouts ou pas.

Par contre attention et j'attire l'attention un imam n'est pas forcément un savant , à deux reprises un imam m'a donné des informations erroné faute de science mais ce n'était pas voulu il m'avait donné une source pourtant mais sans connaitre les autres hadiths traitant du même sujet.

J'ai posé à nouveau la question sur le même site en donnant la source que tu cite et y compris sur celui de la maison de l'islam et j'espère avoir plus d'informations pour notre sœur.

Attention je ne dis pas que certains interdits ne se lèvent pas en cas et que la chirurgie réparatrice ou esthétique est pas autorisé dans l'islam en cas de nécessité car je sais qu'elle est autorisé mais ici le hadith porte une information cette fille est bien dans le cas de la nécessité mais pourtant le prophète sws à refusé.

En espérant avoir d'autre informations sur ce sujet qui est assez complexe quand on regarde bien.Sad Smiley
muslima_bientôt_fiancé [ MP ]
12 juillet 2010 00:03
BarakAllhou fik j'attends ta reponse avec impatience, sinon en cas de chute causé par anorexie il y a repousse en moins de 2 ans, et moi cela fais 5 ans et rien, en consultant un peu partout sur internet certains disent que c'est sans doute du a la sorcellerie vu ke la science ne trouve rien et aussi je suis tous le temps fatigué je repousse tout au lendemain et cela est aussi un des signes, mais je ne sais pas on verra, je suis bien tenté de faire roqya mais je n'ose pas en parlé a mes parents je sais ke juste le fait de m'entendre dire sorcellerie il vont se braquer, mais on verra inchAllah
Citation
zz95 a écrit:
Citation
srnit a écrit:
Salam zz95,

Le lien que j'ai posté dit 2 choses importantes :
[www.mejliss.com]

Cependant, si à l’origine, la femme n’a pas du tout de cheveux sur la tête, c’est-à-dire, si elle est chauve, alors il n’y a pas de mal à utiliser la perruque afin de cacher ce défaut, car il est permis de cacher les défauts.

Et d'autre part :
Cette chirurgie n’a pas pour objectif de réparer des défauts physiques, mais si c’était le cas, alors il n’y aurait pas de mal à la pratiquer (chirurgie réparatrice).

Fin de citation, voir lien pour les fatwas associés : [www.islam-dine-rappel-pdf.com]

D'ailleurs, si tu lis le post en entier, la personne qui a posté ce message demande ensuite :
Ca me laisse perplexe, est ce que ca veut dire que le hadiths concernant la femme chauve est un faux ???
Car, en apparence, une interpréation du hadith amène à penser le contraire, y compris pour les perruque (du fait qu'en toute logique, on pourrait se dire que l'ajout est "moins pire" que la totalité).

Pour ma part, je n'intérpréte pas le hadith, il s'agit du travail des spécialistes.
Tu fais la distinction entre ajout de cheveux et perruques, or, la question porte sur une perruque. Le savant Outheimine paix à son ame, a donc répondu sur ce cas. Qu'est ce qui te donne la certitude de sa réponse pour l'ajout et de distinguer les 2 cas?
Quant au hadith, il convient d'étudier le texte en arabe (avec la signification précises des mots), la portée des termes, la portée de son application (on guérit de la rougeole mais dans d'autres cas, le mal est définitif), de le confronter à l'ensemble des sources et règles de jurisprudence, éventuellement les divergences d'interprétation au sein des 4 écoles et autres courants ... avant d'en tirer des conclusions générales et définitives.

De même concernant, la personne qui s'est posé un nez en or.
Si c'était une seule narine qui lui manquait, est ce qu'on dira que ce n'est plus valable?

Je précise que je ne dis pas si c'est haram/halal ou autre, je m'abstiens et fais confiance aux imams qui lui ont répondu étant donné que cette interdiction est connue des imams et qu'ils ont mesuré la part des choses.

Par ailleurs, il convient de se mettre à la place de notre soeur quand elle parle de son épreuve.
Imaginez vous un seul instant avec des cheveux avec des trous, des manques ... qui donne au visage une certaine allure.
Imaginez vous seulement un seul instant ce que c'est de vivre avec ça toute sa vie parce que quelqu'un sur un forum a voulu interpréter hâtivement un hadith de notre bien aimé prophète (paix et bénédictions sur lui)?
Imaginez ce que c'est de vivre ça au quotidien et la souffrance qu'on éprouve?
Pour une femme, j'imagine qu'on peut plus facilement l'imaginer, vivre cette épreuve, étant donné la valeur de la chevelure et l'embellisement que cela apporte à la femme et sa féminité.

Une fois qu'on s'imagine tout ça, on s'abstient de donner des fatwas haramisantes sur un simple enchainement de ces doigts sur le clavier.

Qu'Allah nous guide. amin

wa salam aleikoum

Salam,

Personnellement je n'ai rien haramiser je ne me suis prononcer qu'après avoir demandé sur le site de la doctrine Malékite.

Et je comprend parfaitement ce que peut ressentir cette femme à la base moi je ne suis pas prononcé par ce qu'elle cherchait un conseil sur le fait de dire ou pas à son mari et pas un avis religieux sur le fait de porter des rajouts ou pas.

Par contre attention et j'attire l'attention un imam n'est pas forcément un savant , à deux reprises un imam m'a donné des informations erroné faute de science mais ce n'était pas voulu il m'avait donné une source pourtant mais sans connaitre les autres hadiths traitant du même sujet.

J'ai posé à nouveau la question sur le même site en donnant la source que tu cite et y compris sur celui de la maison de l'islam et j'espère avoir plus d'informations pour notre sœur.

Attention je ne dis pas que certains interdits ne se lèvent pas en cas et que la chirurgie réparatrice ou esthétique est pas autorisé dans l'islam en cas de nécessité car je sais qu'elle est autorisé mais ici le hadith porte une information cette fille est bien dans le cas de la nécessité mais pourtant le prophète sws à refusé.

En espérant avoir d'autre informations sur ce sujet qui est assez complexe quand on regarde bien.Sad Smiley
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook