Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Violence conjugale
20 novembre 2020 18:38
Je sais ce genre de post à déjà était maintes fois exposé, mais ces derniers jours on a , à nouveau une recrudescence de ce genre de situation sur le forum.
Pour toutes celles et ceux qui sont dans ce genre de situation ou au début d'une violence, lisez les signes avant coureurs.
Et , s.v.pl,. tenez y comptes. Il faut que ça s'arête, trop de victimes, trop de bourreaux, trop de décès.
STOP à la violence conjugale.

Manifestation de violence: La violence conjugale, ça n'arrive pas que chez les autres. Que vous soyez violent ou violenté, si vous vous reconnaissez dans les manifestations suivantes, appelez à l'aide. Avant que votre femme ne vous quitte en s'enfuyant, avant que votre mari ne vous blesse vraiment ! Avant que vous ne soyez plus de ce monde.

Verbalement, il crie dessus, vous insulte, vous accuse, vous culpabilise. Il vous critique à répétition, dénigre votre travail, votre ménage, votre cuisine. Il vous menace, de vous quitter par exemple, ou de 'péter les plombs' (être violent physiquement) si vous continuez à vous opposer à lui.
Physiquement, il vous bouscule, vous empoigne, vous secoue, vous pousse, vous jette dans le fauteuil, vous serre le bras, vous mord, vous frappe, vous pince...
Il n'accepte jamais votre avis, vos suggestions, vos demandes. Il va prendre des décisions impliquant le couple sans vous en parler d'abord pour savoir ce que vous en pensez.
Il fait mine de ne pas écouter ce que vous dites. Comme si vous étiez stupide ou inintéressante. Il vous dénigre devant les autres, fait mine de s'énerver quand vous parlez.
Il vous surveille, veut savoir qui vous a appelé, qui vous a envoyé un SMS, veut le lire, vous accuse. Il se montre excessivement jaloux, suspicieux. Petit à petit, il vous isole de vos ami(e)s, de vos relations, de vos parents. C'est à chaque fois une scène. Lui par contre refuse de vous dire ce qu'il fait, qui il voit. Cela, vous dit-il, ne vous regarde pas.
Il vous menace, parfois avec une arme ! Vous dit carrément qu'il va vous tuer ou tuer les enfants si vous faites quoi que ce soit. Il vous fait peur. Il vous oblige à avoir des relations avec lui alors que vous ne le souhaitez pas, il vous a violée.
Il détruit les objets auxquels vous êtes attachée, occupe tout l'espace dans la maison
20 novembre 2020 18:42
Salam,

Il faut s interesser a l emprise et aux mecanismes qui mènent a l emprise. C est important pour comprendre les femmes victimes de violence et aussi comprendre les mecanismes en amont et donc se protéger.

Sinon, globalement je pense qu il y a toute une culture et une éducation a revoir sur ce sujet pour réduire lesdites violences et empêcher d aller vers une personne violente.
s
20 novembre 2020 18:48
Le truc c que selon moi une femme devrait se dire qu’au premier coup , la relation est finie. L’erreur que font bcp de femmes c est de pardonner ce coup et minimiser cet acte.
J pense qu’au premier coup ou la première insulte, la femme n’est pas totalement sous l’emprise de l’homme a moins qu ‘il lui ai fait de la puissante sorcellerie ou j ne sais quoi.
J pense que les femmes st des adultes responsables, c sont elles qui decident de rester aux premières insultes et/ ou coups.
Le seul cas où j peux coprendre c est la femme qui est sans famille ni ressources. J ai deja vu ce cas dans ma famille au maroc, une femme qui a bcp d enfants , ne travaille pas , une mere pauvre qui ne peut les héberger. Dans cette situation j comprends que la femme supporte. Mais dans le cas où la femme a sa famille , est indépendante financièrement ( ou pourrait l être) j ne comprends pas qu’elle accepte de se faire traiter en esclave par leur mari.
Citation
Utopia20 a écrit:
Salam,

Il faut s interesser a l emprise et aux mecanismes qui mènent a l emprise. C est important pour comprendre les femmes victimes de violence et aussi comprendre les mecanismes en amont et donc se protéger.

Sinon, globalement je pense qu il y a toute une culture et une éducation a revoir sur ce sujet pour réduire lesdites violences et empêcher d aller vers une personne violente.
20 novembre 2020 18:51
Il... ou elle Grinning smiley
On ne voit bien qu'avec le cœur L'essentiel est invisible pour les yeux
20 novembre 2020 18:57
Le truc c'est que quand cette emprise est présente, on ne sait pas comment gérer, on perd du discernement.

Souvent la personne violente souffle le chaud et le froid, s'excuse et redevient gentil un temps après une crise de violence, alors on y croit.

Quand on est pas soi meme violent, ce n'est pas évident de comprendre le mécanisme de la violence chez l'autre.

La seule solution d'en sortir, c'est de briser l'emprise, de recarder fermement (verbalement, en faisant intervenir les parents, en posant un ultimatum, etc), de se séparer, voir divorcer.
Le fait qu'une tierce personne intervienne et recarde le violent peut donner effet, surtout si c'est une personne d'autorité (père, oncle, grand frère du violent).
Citation
Utopia20 a écrit:
Salam,

Il faut s interesser a l emprise et aux mecanismes qui mènent a l emprise. C est important pour comprendre les femmes victimes de violence et aussi comprendre les mecanismes en amont et donc se protéger.

Sinon, globalement je pense qu il y a toute une culture et une éducation a revoir sur ce sujet pour réduire lesdites violences et empêcher d aller vers une personne violente.
20 novembre 2020 18:58
Je suis d'accord avec toi, mais pour l'éducation c'est difficile. Une maman devrait éduquer sa fille dans cette optique, mais comment si elle même n'as pas eue cette dite éducation de sa propre mère. Changer les cultures, ça équivaudrait à changer tous les us et coutumes d'un
peuple.

La violence conjugale et un vrais fléau. On est au 21ème siècle, dans un monde dit ultra
moderne et on à toujours pas trouvé un moyen de stopper ou du moins de baisser le nombre
de décès du à cette violence.

Une jeune fille, tu as beau lui dire que son futur à tous les signes d'un homme violent elle ne
te croiras pas jusqu'au moment ou elle sera couché sur un lit d'hôpital .Voire pire.

On trouve des solutions à toutes les pandémies aujourd'hui, mais aucune solution pour
conjurer un phénomène aussi vieux que le monde, la violence contre le sexe faible.

Citation
Utopia20 a écrit:
Salam,

Il faut s interesser a l emprise et aux mecanismes qui mènent a l emprise. C est important pour comprendre les femmes victimes de violence et aussi comprendre les mecanismes en amont et donc se protéger.

Sinon, globalement je pense qu il y a toute une culture et une éducation a revoir sur ce sujet pour réduire lesdites violences et empêcher d aller vers une personne violente.
20 novembre 2020 18:59
Je pense que les choses sont plus complexes que cela.

Citation
sorayalasolitaire a écrit:
Le truc c que selon moi une femme devrait se dire qu’au premier coup , la relation est finie. L’erreur que font bcp de femmes c est de pardonner ce coup et minimiser cet acte.
J pense qu’au premier coup ou la première insulte, la femme n’est pas totalement sous l’emprise de l’homme a moins qu ‘il lui ai fait de la puissante sorcellerie ou j ne sais quoi.
J pense que les femmes st des adultes responsables, c sont elles qui decident de rester aux premières insultes et/ ou coups.
Le seul cas où j peux coprendre c est la femme qui est sans famille ni ressources. J ai deja vu ce cas dans ma famille au maroc, une femme qui a bcp d enfants , ne travaille pas , une mere pauvre qui ne peut les héberger. Dans cette situation j comprends que la femme supporte. Mais dans le cas où la femme a sa famille , est indépendante financièrement ( ou pourrait l être) j ne comprends pas qu’elle accepte de se faire traiter en esclave par leur mari.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20/11/20 19:18 par Utopia20.
20 novembre 2020 18:59
La vioulensse si pas tri bien koumème No No


Faites l'acquisition d'une salopette Blue ave un joli coeur par dessus.

L'amour vous bercera chaque jour que vous l'arborerez In love



J'ai tout de suite l'air plus violent sans ma salopette Blue Crying


...



 
Si mouaaaa ! 0



...
20 novembre 2020 19:00
Salam

Une Description Si Remplie De Tant de Griefs, Détaillés à Satiété ne Peut Malheureusement Durer Si Longtemps Avec Autant De Reproches. Attention ⚠️ Au Feu Orange !!! Voir Rouge⚠️👎🤞
s
20 novembre 2020 19:01
Oui mais parfois ca pourrait être simple. J lis souvent des sujets sur yabiladi et d après ce qu on nous raconte, la solution est facile mais les femmes la complexifient car elles sont dépendantes affectivement. J pense qu il fait faire un travail sur soi avt de qe mettre en couple, si on est trop fragile , il vaut mieux s’abstenir d être en couple.
Citation
Utopia20 a écrit:
Je pense que les choses sont olus complexes que cela.
20 novembre 2020 19:08
"va prendre des décisions impliquant le couple sans vous en parler d'abord pour savoir ce que vous en pensez."

Et alors ? l'homme n'a aucun compte à rendre à sa femme. Il prend la décision qu'il veut s'il le désire. C'est son droit. Pourquoi aurait il besoin de lever le doigt pour demander permission à Bobonne ou à coconne ?

" refuse de dire ce qu'il fait " c son droit, son jardin secret, son business à lui.
Citation
Temporelle a écrit:
Je sais ce genre de post à déjà était maintes fois exposé, mais ces derniers jours on a , à nouveau une recrudescence de ce genre de situation sur le forum.
Pour toutes celles et ceux qui sont dans ce genre de situation ou au début d'une violence, lisez les signes avant coureurs.
Et , s.v.pl,. tenez y comptes. Il faut que ça s'arête, trop de victimes, trop de bourreaux, trop de décès.
STOP à la violence conjugale.

Manifestation de violence: La violence conjugale, ça n'arrive pas que chez les autres. Que vous soyez violent ou violenté, si vous vous reconnaissez dans les manifestations suivantes, appelez à l'aide. Avant que votre femme ne vous quitte en s'enfuyant, avant que votre mari ne vous blesse vraiment ! Avant que vous ne soyez plus de ce monde.

Verbalement, il crie dessus, vous insulte, vous accuse, vous culpabilise. Il vous critique à répétition, dénigre votre travail, votre ménage, votre cuisine. Il vous menace, de vous quitter par exemple, ou de 'péter les plombs' (être violent physiquement) si vous continuez à vous opposer à lui.
Physiquement, il vous bouscule, vous empoigne, vous secoue, vous pousse, vous jette dans le fauteuil, vous serre le bras, vous mord, vous frappe, vous pince...
Il n'accepte jamais votre avis, vos suggestions, vos demandes. Il va prendre des décisions impliquant le couple sans vous en parler d'abord pour savoir ce que vous en pensez.
Il fait mine de ne pas écouter ce que vous dites. Comme si vous étiez stupide ou inintéressante. Il vous dénigre devant les autres, fait mine de s'énerver quand vous parlez.
Il vous surveille, veut savoir qui vous a appelé, qui vous a envoyé un SMS, veut le lire, vous accuse. Il se montre excessivement jaloux, suspicieux. Petit à petit, il vous isole de vos ami(e)s, de vos relations, de vos parents. C'est à chaque fois une scène. Lui par contre refuse de vous dire ce qu'il fait, qui il voit. Cela, vous dit-il, ne vous regarde pas.
Il vous menace, parfois avec une arme ! Vous dit carrément qu'il va vous tuer ou tuer les enfants si vous faites quoi que ce soit. Il vous fait peur. Il vous oblige à avoir des relations avec lui alors que vous ne le souhaitez pas, il vous a violée.
Il détruit les objets auxquels vous êtes attachée, occupe tout l'espace dans la maison
20 novembre 2020 19:09
Oui, éduquer les filles et les hommes. Pas que les filles.
Et par les deux parents, pas que la mère.

Après au-delà du fait de dire qu il ne faut pas accepter la violence je pense que si tu viens d un milieu familial équilibré, tu as moins de chance de tomber sur ce type de personne.

Je ne sais pas. Franchement, j ai l impression qu au-delà d apprendre les simples codes, le repérages des signes précurseurs, etc. Tu peux très bien apprendre à quelqu un à analyser les gens et à repérer les personnes deviantes. J ai impression que c est surtout ce second point qui manque et fait défaut. Apprendre a analyser, a voir ce qui cloche et a repérer les incohérences, les menteurs, les violents.




Citation
Temporelle a écrit:
Je suis d'accord avec toi, mais pour l'éducation c'est difficile. Une maman devrait éduquer sa fille dans cette optique, mais comment si elle même n'as pas eue cette dite éducation de sa propre mère. Changer les cultures, ça équivaudrait à changer tous les us et coutumes d'un
peuple.

La violence conjugale et un vrais fléau. On est au 21ème siècle, dans un monde dit ultra
moderne et on à toujours pas trouvé un moyen de stopper ou du moins de baisser le nombre
de décès du à cette violence.

Une jeune fille, tu as beau lui dire que son futur à tous les signes d'un homme violent elle ne
te croiras pas jusqu'au moment ou elle sera couché sur un lit d'hôpital .Voire pire.

On trouve des solutions à toutes les pandémies aujourd'hui, mais aucune solution pour
conjurer un phénomène aussi vieux que le monde, la violence contre le sexe faible.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20/11/20 19:16 par Utopia20.
20 novembre 2020 19:10
Ce sont bien entendu le plus souvent les femmes qui sont victimes de la violence. Toutefois, il existe d'autres situations de violence dans le couple: celle exercée par une femme sur un homme, rare, mais existant. Cette violence est très problématique aussi, puisque le fait d'être un homme ne permet pas ipso facto, simplement parce qu'il est un homme, de réagir à la violence de sa conjointe.
Parfois, ce sont les disputes qui dégénèrent fréquemment. Il n'y a pas Monsieur qui bat Madame, ou l'inverse, mais tous les deux en viennent aux mains, se donnent des gifles, des claques, des coups, sans qu'il y en ait un des deux qui soit l'agresseur, et l'autre l'agressé.
Enfin, il y a également les situations dites de violence psychologique, où l'un des deux conjoints va systématiquement dénigrer, humilier, rabaisser, insulter, isoler, repousser l'autre en créant beaucoup de souffrance.

Installation insidieuse de la violence dans le couple
Généralement, la violence s'installe très progressivement. La première manifestation de violence passe, plus ou moins, inaperçue. Typiquement, il s'agit d'une apparente 'grosse colère' de monsieur. Celui-ci va par exemple jeter un objet, se montrer physiquement menaçant, ou agresser verbalement, ou se montrer grossier (Ta gueule!!). S'il n'y a pas véritablement de casse, ce premier signal d'alarme très sérieux va être minimisé. Monsieur va se trouver des excuses, Madame va lui trouver des excuses et ne lui indiquera pas, fermement, que la situation est inacceptable pour elle.
La prochaine crise est juste un peu plus grave; cette fois-ci, il l'a bousculée. Mais elle, par amour, passera encore l'éponge. Monsieur tout penaud demande pardon et promet. Il explique qu'il est tendu au boulot. On se réconcilie. On fait l'amour. Et ainsi de suite jusqu'à des situations qui peuvent devenir gravissimes. La domination violente s'installe d'un côté, la peur s'installe de l'autre.
Hélas! le cycle de la violence est engagé.

Des nuances.... à nuancer !
Première nuance: celle de la responsabilité de Madame. Il serait très dangereux de dire que Madame possède une part de responsabilité dans la situation de violence. Dans son installation, peut-être. Bizarrement en effet, certaines ne décodent pas le comportement de leur conjoint comme étant violent. Déni ? Inconscience ? Répétition et acceptation d'un scénario connu pendant l'enfance ? Parfois, simplement, dépendante financièrement, elle n'a pas le choix. Certaines attitudes en tous les cas vont, dans une certaine mesure, valider, avaliser la violence de Monsieur. Ouvrir une place dans le couple à la violence. D'autres femmes, par exemple, vont immédiatement détecter, en tout début de relation, la violence chez un homme, et s'en éloigner tout aussi directement. Cela ne justifie ou n'excuse rien du comportement de l'agresseur.
Monsieur est-il un monstre sanguinaire. Si c'est parfois le cas, mieux vaut plutôt que monsieur se rende compte qu'il a un sérieux problème de comportement en couple, ou de gestion des ses émotions agressives.
Idéalement, il vaut mieux régler à deux le problème de violence. Mais cela est vraiment idéal!
20 novembre 2020 19:14
Parfois les femmes expriment indirectement ce besoin d'en prendre une. Elles ont ce besoin naturelle de se faire recadrer ça leur fait du bien. Elles sont irrationnelles.
Citation
Temporelle a écrit:
Ce sont bien entendu le plus souvent les femmes qui sont victimes de la violence. Toutefois, il existe d'autres situations de violence dans le couple: celle exercée par une femme sur un homme, rare, mais existant. Cette violence est très problématique aussi, puisque le fait d'être un homme ne permet pas ipso facto, simplement parce qu'il est un homme, de réagir à la violence de sa conjointe.
Parfois, ce sont les disputes qui dégénèrent fréquemment. Il n'y a pas Monsieur qui bat Madame, ou l'inverse, mais tous les deux en viennent aux mains, se donnent des gifles, des claques, des coups, sans qu'il y en ait un des deux qui soit l'agresseur, et l'autre l'agressé.
Enfin, il y a également les situations dites de violence psychologique, où l'un des deux conjoints va systématiquement dénigrer, humilier, rabaisser, insulter, isoler, repousser l'autre en créant beaucoup de souffrance.

Installation insidieuse de la violence dans le couple
Généralement, la violence s'installe très progressivement. La première manifestation de violence passe, plus ou moins, inaperçue. Typiquement, il s'agit d'une apparente 'grosse colère' de monsieur. Celui-ci va par exemple jeter un objet, se montrer physiquement menaçant, ou agresser verbalement, ou se montrer grossier (Ta gueule!!). S'il n'y a pas véritablement de casse, ce premier signal d'alarme très sérieux va être minimisé. Monsieur va se trouver des excuses, Madame va lui trouver des excuses et ne lui indiquera pas, fermement, que la situation est inacceptable pour elle.
La prochaine crise est juste un peu plus grave; cette fois-ci, il l'a bousculée. Mais elle, par amour, passera encore l'éponge. Monsieur tout penaud demande pardon et promet. Il explique qu'il est tendu au boulot. On se réconcilie. On fait l'amour. Et ainsi de suite jusqu'à des situations qui peuvent devenir gravissimes. La domination violente s'installe d'un côté, la peur s'installe de l'autre.
Hélas! le cycle de la violence est engagé.

Des nuances.... à nuancer !
Première nuance: celle de la responsabilité de Madame. Il serait très dangereux de dire que Madame possède une part de responsabilité dans la situation de violence. Dans son installation, peut-être. Bizarrement en effet, certaines ne décodent pas le comportement de leur conjoint comme étant violent. Déni ? Inconscience ? Répétition et acceptation d'un scénario connu pendant l'enfance ? Parfois, simplement, dépendante financièrement, elle n'a pas le choix. Certaines attitudes en tous les cas vont, dans une certaine mesure, valider, avaliser la violence de Monsieur. Ouvrir une place dans le couple à la violence. D'autres femmes, par exemple, vont immédiatement détecter, en tout début de relation, la violence chez un homme, et s'en éloigner tout aussi directement. Cela ne justifie ou n'excuse rien du comportement de l'agresseur.
Monsieur est-il un monstre sanguinaire. Si c'est parfois le cas, mieux vaut plutôt que monsieur se rende compte qu'il a un sérieux problème de comportement en couple, ou de gestion des ses émotions agressives.
Idéalement, il vaut mieux régler à deux le problème de violence. Mais cela est vraiment idéal!
20 novembre 2020 19:14
Justement. Parfois il y a une sorte de manque, "déséquilibre" chez la personne dans le sens ou elle n est pas pleinement construite. Elle a des blessures.

Je suppose que dans ce type de configuration, c est plus dur de prendre les décisions qui sont bonnes pour la personne.

Décisions qui pourtant semblent évidente pour les tiers.

En plus, elles sont dans le couple et le foyer violent donc elles ne peuvent pas prendre de recul.

Or ca suggère de prendre du recul, de s eloigner pour comprendre que quelque chose va pas et aussi de faire un profond travail sur soi même pour comprendre pourquoi et comment on a pu accepter quelque chose qui nous est aussi préjudiciable.
Citation
sorayalasolitaire a écrit:
Oui mais parfois ca pourrait être simple. J lis souvent des sujets sur yabiladi et d après ce qu on nous raconte, la solution est facile mais les femmes la complexifient car elles sont dépendantes affectivement. J pense qu il fait faire un travail sur soi avt de qe mettre en couple, si on est trop fragile , il vaut mieux s’abstenir d être en couple.
s
20 novembre 2020 19:21
Oui il faut être a peu près stable psychologiquement avoir un minimum de confinance en soi, ne pas dépendre des autres sur le plan affectif. Oui c est sur. C est pour ca qu il faut prendre le tps de se construire et ne pas se lancer ds une vie de couple a 20/21 ans par exemple car pas ttes les femmes ont la chance de tomber sur un homme bienveillant. A 20 ans parfois on a pas assez d expérience et de recul . Être au moins entre dans la vie active ça permet d’être plus confiant, indépendant financièrement...
Citation
Utopia20 a écrit:
Justement. Parfois il y a une sorte de manque, "déséquilibre" chez la personne dans le sens ou elle n est pas pleinement construite. Elle a des blessures.

Je suppose que dans ce type de configuration, c est plus dur de prendre les décisions qui sont bonnes pour la personne.

Décisions qui pourtant semblent évidente pour les tiers.

En plus, elles sont dans le couple et le foyer violent donc elles ne peuvent pas prendre de recul.

Or ca suggère de prendre du recul, de s eloigner pour comprendre que quelque chose va pas et aussi de faire un profond travail sur soi même pour comprendre pourquoi et comment on a pu accepter quelque chose qui nous est aussi préjudiciable.
20 novembre 2020 19:23
Tu vois, moi qui ai connu un climat familial toxique à la fin de mon enfance/début de l'adolescence, face à la violence de mon mari à l'époque je me disais que j'avais supporté pire (c'était mon ressenti).
Donc je minimisais.

Lui a quand même réussi à sortir de la violence, à mieux gérer ses émotions, à se contenir face à une émotion forte.
Je pense que ce qui lui a permis d'en sortir, c'est quand je suis sortie de l'emprise (ce n'était pas de la manipulation consciente de sa part), qu'il a compris qu'il risquait de me perdre.
Citation
Utopia20 a écrit:
Oui, éduquer les filles et les hommes. Pas que les filles.
Et par les deux parents, pas que la mère.

Après au dela du fait de dire qu il ne faut pas accepter la violence je pense que si tu viens d un milieu familiale équilibré, tu as moins de chance de tomber sur ce type de personne.

Je ne sais. Franchement, j ai l impression qu au delà d apprendre les simples codes, le repérages des signes précurseurs, etc. Tu peux très bien apprendre a quelqu un a analyser les gens et a repérer les personnes deviantes. C est l impression que c est surtout ce second point qui manque. Apprendre a analyser, a voir ce qui cloche et a repérer les incohérences, les menteurs, les violents.
20 novembre 2020 19:23
Tu te reconnais dans ces femmes ?
Citation
Sabrina_alger a écrit:
Parfois les femmes expriment indirectement ce besoin d'en prendre une. Elles ont ce besoin naturelle de se faire recadrer ça leur fait du bien. Elles sont irrationnelles.
20 novembre 2020 19:24
Oui. Peut-être qu en quelque "on attire ce que l on est soi-même", aussi une personne équilibrée et "construite" attirera et ira vers une personne comme elle.
Citation
sorayalasolitaire a écrit:
Oui il faut être a peu près stable psychologiquement avoir un minimum de confinance en soi, ne pas dépendre des autres sur le plan affectif. Oui c est sur. C est pour ca qu il faut prendre le tps de se construire et ne pas se lancer ds une vie de couple a 20/21 ans par exemple car pas ttes les femmes ont la chance de tomber sur un homme bienveillant. A 20 ans parfois on a pas assez d expérience et de recul . Être au moins entre dans la vie active ça permet d’être plus confiant, indépendant financièrement...
s
20 novembre 2020 19:25
Pourtant on dit souvent que ce sont les opposés qui s’attirent
Citation
Utopia20 a écrit:
Oui. Peut-être qu en quelque "on attire ce que l on est soi-même", aussi une personne équilibrée et "construite" attirera et ira vers une personne comme elle.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook