Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
vaincre la colere dans le couple
M
30 juillet 2014 10:01
Il arrive souvent que des couples se disputent et que la dispute débouche sur une colère non maîtrisable, générant une rupture entre les deux éléments du couple et des plaies sur le cœur difficilement cicatrisables!



C'est le cas de cette personne qui, par exemple, focalise sur un détail, tout en sachant que celui-ci risque de provoquer la colère de son conjoint, ou qui met son conjoint dans une impasse, c'est-à-dire face à deux issues dont chacune mène à une désapprobation, débouchant inévitablement sur la colère! Il est important de souligner ici que dans ce genre de situation, la personne a pour objectif, avec la complicité de son démon, de provoquer la colère de l'autre! Une sorte de bataille d'intentions a lieu dans l'invisible avant même la bataille des corps, comme c'est le cas pour ces rivalités d'inconnus qui commencent par des échanges de regards et qui finissent malheureusement par des bagarres!



Si j'axe sur ce type de colère, c'est pour aider les nombreux couples qui succombent aux pièges sataniques visant à les séparer! En effet, de nombreux couples qui s'aiment finissent par se séparer à force d'enchaîner les grosses colères, provoquées par les démons qui habitent leurs corps! Et ce genre de divorce est condamnable surtout quand les deux éléments du couple éprouvent toujours des sentiments l'un pour l'autre même après la séparation, indiquant de surcroît que la séparation était provoquée par Satan! En effet, dans la colère, le démon prend le contrôle entier du corps et manipule la volonté de l'homme comme une marionnette!



Pour pouvoir remédier à ce fléau, il est impératif de ne pas répondre à la provocation du conjoint, en relativisant, en souriant, en prenant son mal en patience et surtout en prenant conscience qu'un démon aspire à semer la zizanie dans le couple! Si celui qui est provoqué se maîtrise alors une grande fatigue affectera le provocateur, et vis-et-versa... Si c'est le provocateur qui se maîtrise alors c'est le provoqué qui subira une fatigue relative à l'affaiblissement du démon qui, elle, est proportionnelle à la maîtrise de soi! Ainsi, l'homme et la femme doivent s'unir contre leurs démons et non pas s'allier avec leurs démons contre l'autre élément du couple!



Il est important de souligner que la règle de base pour vaincre le désir de colère, c'est la volonté d'aider le conjoint contre son démon et non pas d'aider le démon contre son conjoint! Si les deux éléments du couple savaient qu'entre eux deux se trouve un démon qui veut les séparer, ils s'uniraient pour faire face à ses insufflations afin de les rendre muettes! Satan ne peut, effectivement, rien faire contre l'unité d'un couple! D'où la nécessité de solidifier le lien avant de créer un front contre les démons!
M
30 juillet 2014 15:56
Belle plume.

Je lisais, je souriais dans des passages. Pourquoi? Je ne partage pas tout ce que tu dis.
Constat: Ton langage m'est religieux.

Passons:

Mettre la cause de la colère sur le dos du démon m'est inconcevable (à un certain degré...à 100%, je ne pense pas).

Je dois donc en déduire que la colère est la p'tite guerre qu'entame le démon pour savourer dans son coin les dégâts.

Bon, religieusement je peux hocher la tête, une part de vérité dedans si on se dit croyant mais comme je suis cartésienne, je ne peux fermer les yeux sur toute la théorie. Elle reste discutable.

Je cite un passage: Pour pouvoir remédier à ce fléau, il est impératif de ne pas répondre à la provocation du conjoint, en relativisant, en souriant, en prenant son mal en patience et surtout en prenant conscience qu'un démon aspire à semer la zizanie dans le couple!

Le souligné, humainement parlant ce n'est pas toujours possible. L'être humain n'est pas un robot. L'être humain est un être tout d'abord, un humain par la suite donc un de sentimental et qui dit sentimental dit vulnérable. Vulnérable, je redis.

Je ne dirais pas un contrôle de soi le fait de sourire à l'autre qui extériorise son humeur "démoniaque" pour affecter comme c'est le cas de l'ammoniaque sur les solides mais bien une hypocrisie extrême, un grand jeu qui ne peut qu'affecter le soi.

Relativiser tu dis...Le peut on à la longue si on met devant les yeux ce maudit démon qui nous veut dans le malheur? Euhhh...no, no, j'ai une autre théorie moi.

Mais j'avoue que le satan nous fait leurrer et errer.
Quand?
Lorsque baisse de foi...cette bonne foi qu'il faut avoir dans tout ce que nous entamons ici bas...La foi veut dire conviction, qu'elle soit religieuse ou autre.

Je n'ai pas été profonde. J'ai juste commenté.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 30/07/14 15:58 par Matrix Gamma.
Modos typiquement maghrébins...Ils ne peuvent faire un job de pro...La démocratie leur est inconnue mais la dictature, ils y sont forts. Pffff. Bannie
M
30 juillet 2014 16:43
Un tel poste me rappelle une période: Il m'arrivait d'initier des sujets un peu philosophiques mais je finissais souvent par parler seule. Du lourd pour/dans ce forum.

J'ajoute:

Qu’est ce qui est le plus difficile, se pardonner à soi-même ou pardonner à l’autre?

Je parle des deux pardons car lorsqu’on subit des crises de colère de la part de l’autre, on est confronté à un Moi humilié, méprisé, atteint dans son amour propre, réduit et diminué en quelque sorte.
L’autre Moi enragé nourrit son égo par une certaine vengeance, celle de vouloir faire mal. Et là je me demande : Comment peut on relativiser et surtout surtout pardonner la « folie » de l’autre si on s’aime et s’estime? Je parle de folie car dans la colère, on est hors de soi. Comment peut on fermer les yeux sur la colère de l'autre (surtout si répétitive) pour subir et subir? Ne finit-on pas par se détruire p'tit à p'tit? Le Moi, peut il nous pardonner l'ndulgence?

Dans la colère, il y a des degrés. C’est tout un échelon de comportements et de dérapages. Faire recours au contrôle de soi est une guerre en soi, je dis. C’est une violence contre la violence en quelque sorte. OUI une violence qu''on fait personnellement subir à soi puisqu'elle consiste à mener à la non-violence avec le violent verbalement ou physiquement.

Restons nous authentiques si on est violent avec nous même? Si on fait TOUJOURS barrière au « démon » pour relativiser et rester calme ?

Pas tous les humains sont capables à adopter une telle attitude car les caractères diffèrent l'un de l'autre, les tempéraments diffèrent l'un de l'autre, les visions diffèrent l'un de l'autre, les principes diffèrent l'un de l'autre et la vulnérabilité différe l'un de l'autre. Sourire au violent, au colérique, c’est comme se mentir, c’est comme s’imposer un naturel qui n’est qu’articifiel enfin de compte.

Oui il faut savoir se contrôler en face des crises de colère mais la bonne question à se poser : Quand ? Quand? Quand? Et en quel genre de colère exactement car entre nous, la colère porte plusieurs costumes? Avec qui en plus?

Pas encore profonde. Une précision, that's all.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 30/07/14 16:48 par Matrix Gamma.
Modos typiquement maghrébins...Ils ne peuvent faire un job de pro...La démocratie leur est inconnue mais la dictature, ils y sont forts. Pffff. Bannie
c
30 juillet 2014 17:35
Perso je suis pour la paix. Je pars du principe que la colère se maitrise et cette maitrise s'apprend.

J'etais une grande nerveuse et je m'agaçais pour un rien. M'etant mariée avec un homme très inventif en terme de dispute il m'a fallu faire un choix soit m'emporter à chaque dispute et chaque remarque soit maitriser cette colère et apprendre à la maitriser.

Après être passer par des moments de cries j'ai decidé de maitriser ma colère. J'avoue que cet exercice est compliqué et necessite un grand self contrôle. Dans cette bataille contre moi meme le combat fut difficile est il l'est encore.
Comment s'en sortir par la religion: c'est la seule clé que j'ai trouvé quand on a en face de nous une personne qui peut parler pendant 1h, 2h voir meme 3h en boucle sans s'arreter sur le meme souci.
Ce self contrôle passe par la patience le recit des versets du Coran et une connaissance de soi et des limites que l'on se donne.
Concernant ma colère à l'exterieur du couple elle est beaucoup plus facile à maitriser car je me fiche de ce que les gens pensent de moi ou je me fiche des agissements de chacun j'ai fait le menage el hamdoullillah.
Donc une personne en colère en face de moi trouvera un mur impersable sans emotion et pendant que la personne s'enerve en face de nous j'ai remarqué que l'on pouvait trouver plusieurs astuces pour couper court à cette haine et la plus simple est de damandé poliement à la personne face à nous de ne plus parler avec nous en lui disant "je vous remercie de ne plus parler avec moi" ou tout simplement "ne parler plus avec moi s'il vous plait". la personne face à vous ne s'attendant pas à cette reaction se retrouvera destabiliser et coupera court à la discussion.

ah la colère se fleau dont on se passerait bien
30 juillet 2014 18:59
Salam,

Les maghrébins (H/F) ont pour caractéristique (quasi principale) de s'énerver et crier assez facilement.

Malheureusement je crois que c'est aussi l'une des causes majeures des couples en crise.
B
30 juillet 2014 19:31
Citation
Matrix Gamma a écrit:
Un tel poste me rappelle une période: Il m'arrivait d'initier des sujets un peu philosophiques mais je finissais souvent par parler seule. Du lourd pour/dans ce forum.

J'ajoute:

Qu’est ce qui est le plus difficile, se pardonner à soi-même ou pardonner à l’autre?

Je parle des deux pardons car lorsqu’on subit des crises de colère de la part de l’autre, on est confronté à un Moi humilié, méprisé, atteint dans son amour propre, réduit et diminué en quelque sorte. la colère porte plusieurs costumes? Avec qui en plus?

Pas encore profonde. Une précision, that's all.

Rien de rationnel ne peut justifier la colère, c'est une réaction bestiale, instinctive que la raison ne peut tolérer.
Quand par exemple on subis ou on constate une injustice, il suffit d'essayer de trouver le moyen intelligent de la faire disparaitre ou de lutter contre elle, mais réagir émotionnellement cela ne fait handicaper la personne et ne solutionne absolument rien.
Quand au pardon a soit et bien il est simple aussi: il suffit de faire une tawba, pur cela il faut d'abord avoir conscience de sa faute de prendre la décision sincère de ne plus la faire et mettre tout en place afin de l'éviter.
Le pardon à soit implique aussi une conscience de ce qu'on est en réalité, c'est à dire très peu de chose, cette humilité facilite la vie car elle est conforme à la réalité et pas en contradiction.
M
30 juillet 2014 22:35
On peut vaincre la colère mais pas quand tu sais que la personne en face de toi peut réveiller un mort Smoking smiley
b
9 août 2014 07:05
Salem à toutes et tous,
La colère ou l'énervement sont mauvais dans un couple. Je trouve que c'est bien d'en avoir fait le rappel barack laoufik. Pour ma part, je suis mariée mais j'aimerai ne plus laisser ma colère s'exprimer: c'est une grande source de mes problèmes conjugaux, j'imagine bien que je ne suis pas la seule. Apprendre à se maitriser ce n'est pas simple pourtant c'est un conseil du prophète paix et salut à son âme.
F
10 août 2014 14:10
C'est pas facile quand 2 forts caractères se rencontrent!!Oh
B
10 août 2014 16:03
on dirait que quelqu'un tente de se racheter une conduite ici suite à des propos déplacés cette nuit Eye rolling smiley


matrix gamma, comme toujours, je partage beaucoup de ce que tu dis,

j'ajouterai que dans les couples maghrébins, bizarrement il y a toujours une espèce de confrontation, de dualité, qui sera le plus fort, qui aura le dernier mot,
l'homme veut absolument montrer que c'est lui qui commande, que c'est lui l'HOMME,
quant à la femme, elle craint que monsieur ne prenne trop la confiance si elle laisse passer certaines choses,
d'où le fait qu'aucun des deux ne laissent passer quoi que se soit,
ajouter à cela la rancoeur accumulé chez la femme, puisque plus sensible, plus émotionnelle, elle aura tendance à garder garder garder, et à la moindre dispute, tout lui remonte...

enfin bon, on dirait un problème interminable, l'homme ne veut pas se pencher sur les états d'ames de la femme puisque trop égoiste,
la femme met des barrières par crainte de se faire bouffer, c'est chaud quoi...
M
10 août 2014 16:20
on dirait surtout que la personne mauvaise n'a pas vu la date du post je crois

mais me concernant je n'ai provoqué personne la nuit derniere mais en bon musulman je suis adepte de la loi du talion

et je ne suis pas rancunier
M
10 août 2014 16:22
Citation
Mani93 a écrit:
on dirait surtout que la personne mauvaise n'a pas vu la date du post je crois

mais me concernant je n'ai provoqué personne la nuit derniere mais en bon musulman je suis adepte de la loi du talion

et je ne suis pas rancunier

Elle ne voit rien depuis ses 6 ans
M
10 août 2014 23:25
100 our cent daccord
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook