Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Trouble alimentaire
7 novembre 2015 14:22
Salam,

A mon tour de parler de mes petits soucis de santé.
Comme le titre l'indique cela concerne mon alimentation. Je ne mange qu'en fonction de mes envies. Il m'arrive très souvent de rien avaler de la journée si je ne le désire pas malgré que mon corps le réclame. Parfois pendant seulement une journée entière ou 2 - 3 jours à la suite j'ai des crises où je me nourrie de tout et n'importe quoi et surtout de sucre. Durant mes crises je mange toutes les heures. C'est plus fort que moi. On me dit gourmande mais pas du tout car le plaisir est éphémère, au fond je n'éprouve aucune véritable satisfaction.
Sauter des repas n'est pas un souci pour moi, cela ne me dérange absolument pas, tout comme ne pas manger à des heures fixes.

Jusqu'à présent cela ne m'a jamais dérangé. Mais aujourd'hui, mon alimentation me cause des soucis de santé. Je commence à prendre sérieusement conscience de la gravité de la chose mais pour autant j'ai du mal à adhérer à une alimentation "normale" et saine.

Je souhaite désormais trouver une solution mais je ne sais comment faire ni par quoi commencer.. Y a t il parmi vous qui ont des troubles alimentaires dans le même genre ?
Ou autre type de troubles de l'alimentation ?






T'chou !! ^^
c
7 novembre 2015 20:10
tu te prive parfois de manger parce que tu ne le désire pas alors que ton corps réclame à manger c bien ça ?
et tes pulsions alimentaires, tu les as pas par ex à un moment précis du cycle menstruel
beaucoup de femmes ont ça quand elles ont leurs règles, elles bouffent bouffent et bouffent

t'as essayé d'explorer des pistes d'explication psychologique à ce comportement ?
T
7 novembre 2015 20:39
Bonjour,

J'ai une amie qui étais comme ça. Elle passait d'une période où elle ne mangeait rien... à une autre ou elle a valait tout ce qui passait... c'était assez impressionnant.
Elle souffrait de boulimie/anorexie. Je te conseille de consulter un nutritionniste. Et de t astreindre à avoir une alimentation équilibrée et régulière: 3 repas par jour.

Bon courage.
7 novembre 2015 20:59
salam,

je te comprends, j'etais exactement comme toi, de 13 a 28 ans...
avec parfois un repas par jour (midi) et du grignotage toute la journee (sucre/gras). le ramadan c'etait pas un effort du tout.
ça me genait pas car je me sentais dynamique, en forme, mince, et surtout j'aimais bien la phase ou je me goiffrait (souvent pendant les regles). et puis parfois j'oubliais tout simplement de manger car la sensation de faim n'etait plus la.
mais je me suis prise en main car je suivais difficilement le rythme au travail quand on etait sur plusieurs jours sur des missions importantes.
a un moment mon corps accumulait des carences, je m'affaiblissais et je maigrissais... je faisais 42 kg pour 1m54...
je rentrais a 19h je me couchait direct. puis me levait vers 23/00h pour diner.mes jours de repos je faisait que dormir. c'etait come si le sommeil avait remplace l'alimentation.j'avais plus de vie sociale. alors j'en ai eu marre.

j'ai reagis vers juin dernier

j'ai commence par prendre des multivitamines .des dattes, et je calculais les calories des repas (mes plats preferes) histoire que ça fasse plus que la ration journaliere recommandee.je mangeais sain et plus de grignotage. ou alors les grignotage que j'apportais etaient moins bon que mes repas (fruits secs).du coup j'attendais mes repas avec envies.et la faim est revenu hamdoullah.

je te conseille de fractionner tes repas. et d'en faire plus de 3 par jour. et tu verras le plaisir de manger viendra en mangeant.vas y progressivement. en commencant par ce que tu aimes.mais surtout arretes les grignotages.

j'ai retrouvé un certain equilibre en septembre avec 3 repas par jour et de la faim avant chaque repas. j'etais tres contente.mais depuis.... j'ai appris que j'etais enceinte. la je suis tombé dans un autre desequilibre : je me goinfre toute la journee (pour calmer certains maux de grossesse). donc la je me bats contre cet autre trouble... Sad Smiley

courage a toi
8 novembre 2015 17:28
Salut Tchou!

j'étais ( je le suis encore parfois) comme toi, j'avais un rapport à la nourriture extrêmement nonchalant et mauvais.
Parfois entre le matin et le soir, il pouvait se passer 6 ou 7 heures où j'avalais rien. j'oubliais tout simplement de me nourrir, je sentais pas la faim.
ça a commencé à la fac, jusqu'au lycée je mangeais bien parce que je prenais mes repas à la maison, je mangeais à table avec ma famille, mes frères le midi à la pause donc j'avais mes 3 repas par jour et je grignotais que très rarement donc j'avais faim à heure fixe.

mais une fois que je me suis retrouvée toute seule pendant mes études, c'est devenu du grand n'importe quoi. le matin je prenais juste un cawa mais j'avais jamais faim. Puis à midi normal je torchais le déj pour pas retourner en cours le ventre vide.je pouvais manger des gâteaux et boire un soda/jus ( et encore j'avais jamais assez soif pour finir une cannette). et l'après midi je grignotais des sucreries, je prenais encore un cawa au distributeur à l'inter cours. le soir pareil je me contentais d'un paquet de chips ( toujours dans un distributeur). au début comme je connaissais personne j'avais pas le déclic pour m'assoir à une table du restau U, du coup je restais à la BU et je grignotais jusq'au début des cours. Je peux te certifier qu'à force d'avoir cette habitude, j'avais du mal à rester concentrée pendant 3 heures...
le soir je bossais dans ma chambre, je prenais café sur café, capuccino et thé. forcément à 1h du mat j'étais encore debout , un vrai zombie.
J'avais remarquée que l'hiver j'étais HS tout le temps, je choppais des rhumes de ouf
au fur et à mesure je devenais dépressive, j'avais du mal à suivre la cadence, j'étais toujours crevée et j'arrivais pas à me concentrer longtemps.
puis je me suis faite des potes, on mangeait ensemble mais j'avais des nausées à l'idée de manger un repas normal, ça me donnait pas envie j'étais trop décalée. Du coup je picorais comme un oisillon je finissais jamais mes plats



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08/11/15 17:34 par Dame pipi®.
8 novembre 2015 17:33
oups le message est parti.

tout ça pour te dire qu'il faut que tu t'astreignes à consacrer un moment à chaque repas. même si tu manges pas beaucoup faut te forcer à avoir cette habitude de manger un vrai repas. à force ton corps va réclamer à heure fixe. c'est de l'auto discipline.
quand j'ai commencé à bosser , on mangeait avec les collègues ça allait de mieux en mieux mais j'avais consulté une nutritionniste ça m'a aidé à comprendre la nécessité de manger tel et tel aliments et à telle heure. ça va t'aider à comprendre à mieux réaliser les besoins de ton organisme et comment il fonctionne ou déraille selon ce qu'on lui inflige lol.

j'ai commencé à me sentir plus forte , moins dépressive et angoissée au fur et à mesure que je mangeais bien.
12 novembre 2015 18:32
Salam,

Je pense que c'est lié à quelque chose que j'ai vécu lorsque j'étais enfant mais ça remonte à bien longtemps de plus j'en suis consciente de cela, je trouve donc cette hypothèse un peu absurde.. La cause est également biologique transmit de mère en fille.



T'chou !!


Citation
cornemuse1 a écrit:
tu te prive parfois de manger parce que tu ne le désire pas alors que ton corps réclame à manger c bien ça ?
et tes pulsions alimentaires, tu les as pas par ex à un moment précis du cycle menstruel
beaucoup de femmes ont ça quand elles ont leurs règles, elles bouffent bouffent et bouffent

t'as essayé d'explorer des pistes d'explication psychologique à ce comportement ?
12 novembre 2015 18:41
Salam,

C'est exactement ça !! Je me sens totalement larguée, je suis tout le temps fatiguée j'ai vraiment du mal à suivre le rythme.
J'essaie réellement de faire des efforts en cuisinant des plats sains et que qui me tente mais ça ne tient pas plus d'une semaine. Je n'aime pas manger en dehors de mes envies. M'alimenter me fatigue.

Haha.. Pas de quoi culpabiliser c'est tout à fait normal ^^ Félicitation !!! Winking smiley




T'chou !!
Citation
inspiration87 a écrit:
salam,

je te comprends, j'etais exactement comme toi, de 13 a 28 ans...
avec parfois un repas par jour (midi) et du grignotage toute la journee (sucre/gras). le ramadan c'etait pas un effort du tout.
ça me genait pas car je me sentais dynamique, en forme, mince, et surtout j'aimais bien la phase ou je me goiffrait (souvent pendant les regles). et puis parfois j'oubliais tout simplement de manger car la sensation de faim n'etait plus la.
mais je me suis prise en main car je suivais difficilement le rythme au travail quand on etait sur plusieurs jours sur des missions importantes.
a un moment mon corps accumulait des carences, je m'affaiblissais et je maigrissais... je faisais 42 kg pour 1m54...
je rentrais a 19h je me couchait direct. puis me levait vers 23/00h pour diner.mes jours de repos je faisait que dormir. c'etait come si le sommeil avait remplace l'alimentation.j'avais plus de vie sociale. alors j'en ai eu marre.

j'ai reagis vers juin dernier

j'ai commence par prendre des multivitamines .des dattes, et je calculais les calories des repas (mes plats preferes) histoire que ça fasse plus que la ration journaliere recommandee.je mangeais sain et plus de grignotage. ou alors les grignotage que j'apportais etaient moins bon que mes repas (fruits secs).du coup j'attendais mes repas avec envies.et la faim est revenu hamdoullah.

je te conseille de fractionner tes repas. et d'en faire plus de 3 par jour. et tu verras le plaisir de manger viendra en mangeant.vas y progressivement. en commencant par ce que tu aimes.mais surtout arretes les grignotages.

j'ai retrouvé un certain equilibre en septembre avec 3 repas par jour et de la faim avant chaque repas. j'etais tres contente.mais depuis.... j'ai appris que j'etais enceinte. la je suis tombé dans un autre desequilibre : je me goinfre toute la journee (pour calmer certains maux de grossesse). donc la je me bats contre cet autre trouble... Sad Smiley

courage a toi
p
12 novembre 2015 22:28
Salem

Et ça a duré cb de tes cette période où tu mangeais mal

Citation
Dame pipi® a écrit:
oups le message est parti.

tout ça pour te dire qu'il faut que tu t'astreignes à consacrer un moment à chaque repas. même si tu manges pas beaucoup faut te forcer à avoir cette habitude de manger un vrai repas. à force ton corps va réclamer à heure fixe. c'est de l'auto discipline.
quand j'ai commencé à bosser , on mangeait avec les collègues ça allait de mieux en mieux mais j'avais consulté une nutritionniste ça m'a aidé à comprendre la nécessité de manger tel et tel aliments et à telle heure. ça va t'aider à comprendre à mieux réaliser les besoins de ton organisme et comment il fonctionne ou déraille selon ce qu'on lui inflige lol.

j'ai commencé à me sentir plus forte , moins dépressive et angoissée au fur et à mesure que je mangeais bien.
n
12 novembre 2015 22:31
Une vraie alimentation de dromadaire...


Tu peux même traverser un désert...tranquilou!
Citation
T'chou-fleurs a écrit:
Salam,

A mon tour de parler de mes petits soucis de santé.
Comme le titre l'indique cela concerne mon alimentation. Je ne mange qu'en fonction de mes envies. Il m'arrive très souvent de rien avaler de la journée si je ne le désire pas malgré que mon corps le réclame. Parfois pendant seulement une journée entière ou 2 - 3 jours à la suite j'ai des crises où je me nourrie de tout et n'importe quoi et surtout de sucre. Durant mes crises je mange toutes les heures. C'est plus fort que moi. On me dit gourmande mais pas du tout car le plaisir est éphémère, au fond je n'éprouve aucune véritable satisfaction.
Sauter des repas n'est pas un souci pour moi, cela ne me dérange absolument pas, tout comme ne pas manger à des heures fixes.

Jusqu'à présent cela ne m'a jamais dérangé. Mais aujourd'hui, mon alimentation me cause des soucis de santé. Je commence à prendre sérieusement conscience de la gravité de la chose mais pour autant j'ai du mal à adhérer à une alimentation "normale" et saine.

Je souhaite désormais trouver une solution mais je ne sais comment faire ni par quoi commencer.. Y a t il parmi vous qui ont des troubles alimentaires dans le même genre ?
Ou autre type de troubles de l'alimentation ?






T'chou !! ^^
"Je crois que toi et moi, on a un peu le même problème: on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, oublies que t'as aucune chance, vas-y fonce. On sait jamais, sur un malentendu, ca peut marcher."
13 novembre 2015 10:49
salam,

je crois que ça avait duré 6 ou 7 ans mais ça m'arrive encore de nos jours de ne pas manger une journée, de picorer vite fait. Je crois que ça dépend de mes humeurs. Certaines personnes ont besoin de manger quand le moral n'est pas bon, moi c'est le contraire. Y a quelques années j'avais tout simplement perdu l'appétit. Peut-être que par notre alimentation on exprime un mal être je ne sais pas.
Citation
princessse93 a écrit:
Salem

Et ça a duré cb de tes cette période où tu mangeais mal
13 novembre 2015 11:27
Salut Dame Pi' ^^

Je crois que le déséquilibre alimentaire touche beaucoup d'étudiants, pas facile lorsqu'on se retrouve seul loin de sa famille et surtout souvent le budget est très limité ce qui ne permet pas d'avoir une alimentation riche et saine.
Arf.. Même accompagné je ne fais qu'à ma tête. Les gens ne comprennent pas ce qu'est un trouble alimentaire ils pensent que nous le faisons exprès ou bien pour montrer que l'on craint dégun. J'ai tout le temps droit à des remarques ce qui a le don de m'agacer et me vexer, cela n'aide en rien puisque je perd "l'appétit" qui est de base inexistante. Dans ces moment là je n'ai qu'une envie c'est de prendre l'assiette devant moi et la balancer dans leur figure lol.

Comment une nutritionniste peut elle m'aider ?




T'chou !!


Citation
Dame pipi® a écrit:
oups le message est parti.

tout ça pour te dire qu'il faut que tu t'astreignes à consacrer un moment à chaque repas. même si tu manges pas beaucoup faut te forcer à avoir cette habitude de manger un vrai repas. à force ton corps va réclamer à heure fixe. c'est de l'auto discipline.
quand j'ai commencé à bosser , on mangeait avec les collègues ça allait de mieux en mieux mais j'avais consulté une nutritionniste ça m'a aidé à comprendre la nécessité de manger tel et tel aliments et à telle heure. ça va t'aider à comprendre à mieux réaliser les besoins de ton organisme et comment il fonctionne ou déraille selon ce qu'on lui inflige lol.

j'ai commencé à me sentir plus forte , moins dépressive et angoissée au fur et à mesure que je mangeais bien.
13 novembre 2015 11:34
Désolée d'avoir répondu tard.. Merci pour vos réponses ^^

Ce week-end j'irai m'acheter pleins de fruits et légumes (j'ai loupé le marché bio tant pis !) et je vais réaliser un petit planning repas auquel j'essaierai de m'y tenir.



T'chou !!
G
13 novembre 2015 11:58
Salut Tchou Fleurs,

Je pense que tu balaies bien trop vite les causes profondes (sans doute multiples) qui te font avoir ce comportement, notamment quand tu évoques quelque chose qui serait survenu dans l'enfance. Il ne suffit pas de pressentir un lien entre ce passé et ton comportement, il ne suffit pas d'en "être consciente" pour maîtriser ses comportements, et faire un sort à tes émotions ( émotions que peut-être tu refoules et dont tu n'es pas bien consciente)

Souvent, les problèmes alimentaires prennent place là où il y a un défaut de langage, un manque de verbalisation sur des évènements, des souffrances, et même un manque de conscience de ses émotions ( que l'on nie). "La boulimie est un cri silencieux" écrit le docteur Jamet. La crise boulimique est une façon de gérer ses émotions, quelquefois même d'éviter que ces émotions surviennent ( angoisse, peur de grandir, rapport coupable au corps, insécurité affective, que sais-je : tout dépend de ton histoire)

Ces situations sont complexes et un nutritionniste seul ne va pas suffire. Il faudrait consulter en priorité un psychiatre spécialisé dans les troubles du comportement alimentaire - en France, il y a des services hospitaliers entièrement dédiés - pour mieux comprendre les causes diverses de ce comportement, et par suite, essayer d'aller mieux et de réguler les choses ; des hospitalisations sont aussi possibles ; également des thérapies comportementales, assez "brèves" ( il y a des psychiatres comportementalistes). Tout ça à discuter avec un psychiatre.

(Pas étonnant non plus que tu n'aies plus faim à certains moments, si tout est désorganisé dans ton alimentation - à moins qu'il ne s'agisse des périodes restrictives par lesquelles tu tentes d'équilibrer les crises boulimiques)

Ton problème est assez courant. Il faut chercher du soutien, pour te libérer peu à peu de tout cela. Et aussi, trouver des centres d'intérêt, des occupations, des amitiés, pour désinvestir davantage la nourriture
G
13 novembre 2015 16:43
Belle initiative que ton planning et tes efforts, mais n'oublie pas de te faire aider, prends soin de toi ! ( On n'hésite pas à aller chez le médecin pour une jambe cassée ; là, c'est pareil, il faut être aidée pour ta santé et ton bonheur)
14 novembre 2015 16:34
salut tchou!

oui exactement ça n'aide pas quand on a un budget limité mais j'avais assez pour bien manger hamdoullilah j'avais pas d'excuse en plus, j'avais des repas gratos au RU étant boursière . Je me sentais coupable de pas en profiter alors que des gens mourraient de faim, alors je vidais mon assiette sans la commencer et je mettais tout dans des boites en allu , je prenais des fruits yaourts et je refilais le tout aux SDF... C'était devenu un rituel pour ne pas gâcher de la nourriture.

les gens comprennent pas forcément , certains pensent qu'on fait des caprices ou qu'on est anorexiques... Moi par ex j'ai horreur de l'ail, des oignons, de la mayo , le navet,de la moutarde etc... je souffre un peu d'insécurité alimentaire, je mange que ce que j'ai validé avant.Il y a des aliments qui me dégoutent je sais c'est pas bien. Je me suis déjà retrouvé à bouffer dans un buffet à volonté de la salade, des olives et c'est tout. Le reste je reconnaissais pas et je mangeais pas, ça me donnait pas envie. Parfois quand je vois des potes se faire un hot dog ou un gros kébab , ça me coupe net l'appétit lol.

la nutritionniste elle va juste te prescrire un régime adapté, moi elle m'a fait faire une prise de sang poussée pour voir si j'ai rien de viral. Elle m'a aussi prescrit du fortimel parce que j'avais perdu du poids et j'étais en dénutrition. Puis elle m'a expliqué comment le corps fonctionne etc... c'est surtout pour ça que ça m'a été utile. Elle va te donner des tuyaux pour manipuler ton estomac. C'est l'estomac qui donne le signal au cerveau qu'il est temps de manger, du coup il faut lui donner envie d'envoyer ce signal qui va te pousser à ouvrir le frigo et à faire à manger.
puis au final ce qui m'a surtout motivé à améliorer ma relation avec la bouffe c'est de cuisiner de nouvelles recettes d'un peu toutes les cultures.


Citation
T'chou-fleurs a écrit:
Salut Dame Pi' ^^

Je crois que le déséquilibre alimentaire touche beaucoup d'étudiants, pas facile lorsqu'on se retrouve seul loin de sa famille et surtout souvent le budget est très limité ce qui ne permet pas d'avoir une alimentation riche et saine.
Arf.. Même accompagné je ne fais qu'à ma tête. Les gens ne comprennent pas ce qu'est un trouble alimentaire ils pensent que nous le faisons exprès ou bien pour montrer que l'on craint dégun. J'ai tout le temps droit à des remarques ce qui a le don de m'agacer et me vexer, cela n'aide en rien puisque je perd "l'appétit" qui est de base inexistante. Dans ces moment là je n'ai qu'une envie c'est de prendre l'assiette devant moi et la balancer dans leur figure lol.

Comment une nutritionniste peut elle m'aider ?




T'chou !!
E
19 novembre 2015 16:16
La seule solution lutter contre l'absence de faim/gourmandise...
Jsuis bien placée pour donner des conseils moi qui ne mange rien lol...
Je te comprend jelutte enormement et pourtant je suis mere de famille !

Il y a pas longtemps j'etais en chute libre rien de rien de rien ne me donnais envie je mangeais alors des gateaux de force pour combler la faim... La ca va un peu mieu car enceinte mais jai vraiment pas l'appetit d'une femme enceinte.

Faut avoir aussi cette envie de cuisiner et tester des choses sinon c'est cuit.

Est ce que ca a un lien avc ton poids ? Car je vois un comportement boulimique.
p
19 novembre 2015 17:19
Salam

Tu dis que tu manges rien.
C parce que t'es enceinte ou t'as tjr été comme ça ?
Citation
Mila Choue a écrit:
La seule solution lutter contre l'absence de faim/gourmandise...
Jsuis bien placée pour donner des conseils moi qui ne mange rien lol...
Je te comprend jelutte enormement et pourtant je suis mere de famille !

Il y a pas longtemps j'etais en chute libre rien de rien de rien ne me donnais envie je mangeais alors des gateaux de force pour combler la faim... La ca va un peu mieu car enceinte mais jai vraiment pas l'appetit d'une femme enceinte.

Faut avoir aussi cette envie de cuisiner et tester des choses sinon c'est cuit.

Est ce que ca a un lien avc ton poids ? Car je vois un comportement boulimique.
E
19 novembre 2015 21:24
C'est arrivé petit a petit et a force de toujours moins manger on en perd l'appetit, ya eu des jours ou jme rapellais que j'avais pas mangé de la journée le soir seulement.
Ca s'est aggravé apres l'accouchement grande fatigue avec toute les taches que je devais faire a la maison, parfois les soucis aussi, ca me donnais pas envie de manger.
Et personnellement j'apprecie particulierement les plats fait par les autres que les miens, c'est agréable de se faire servir lol le fait de le preparer et de rester un certains temps dans la cuisine me coupe l'appetit aussi.

La grossesse m'aide a manger j'aprehende la fin...
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook