Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
La tristesse
v
11 juillet 2016 19:13
Quand l'obscurité se fait sentir dans votre vie, rattachez-vous à la seule lumière qui persistera quoiqu'il arrive, à la main qui vous sera toujours tendue, quoiqu'il arrive. Car Allah subhana wa ta'ala connaît mieux que quiconque sa création, et tous les pièges qu'elle renferme pour vous tester jour après jour. La tristesse fait partie de ce monde, et donc tout comme ce monde, elle n'est que passagère et éphémère. Lorsque l'on tombe, le mieux à faire est de se retourner et d'admirer la hauteur de notre Créateur, et de lui faire confiance car c'est la destinée qu'il nous a accordée. A la fin, toute injustice saura être réparée et toute récompense attribuée.

12 juillet 2016 11:48
Salam. (: Merci pour le rappel.
Le Prophète (saws) a dit : Dieu Tout-Puissant a dit : "Je suis tel que Mon serviteur croit que Je suis. Je suis avec lui quand il M'invoque. S'il M'invoque dans son for, Je l'invoquerai auprès de Moi, et s'il M'invoque dans une assemblée, Je l'invoque dans une assemblée meilleure encore. Et s'il s'approche de Moi d'une coudée, Je m'approche de lui d'une brasse. Et s'il vient à Moi en marchant, je viens à lui en galopant." Hadith Qudsi rapporté par al-Buhkari, d'après Abu Harayrah.
v
12 juillet 2016 16:40
Merci oui c'est un très beau hadith riche de sens.
Citation
Frère_Farouk a écrit:
Salam. (: Merci pour le rappel.
Le Prophète (saws) a dit : Dieu Tout-Puissant a dit : "Je suis tel que Mon serviteur croit que Je suis. Je suis avec lui quand il M'invoque. S'il M'invoque dans son for, Je l'invoquerai auprès de Moi, et s'il M'invoque dans une assemblée, Je l'invoque dans une assemblée meilleure encore. Et s'il s'approche de Moi d'une coudée, Je m'approche de lui d'une brasse. Et s'il vient à Moi en marchant, je viens à lui en galopant." Hadith Qudsi rapporté par al-Buhkari, d'après Abu Harayrah.
12 juillet 2016 20:54
Salam alaikoum

La tristesse n'est jamais bien loin de nous. C'est un sentiment qui habite même en nous; il loge, pour ainsi dire, dans cette région obscure de notre âme, où nos attentes de lumière et de chaleur, de bien-être et d'affection, de paix et de joie ne sont pas comblés, ou peut-être frustrés, ou pis encore combattus. Dans notre condition humaine actuelle, la tristesse se tient à l'arrière-plan de la scène de notre vie, prête à prendre le devant de la scène au moindre évènement pénible.
la tristesse se distingue de la douleur physique quant à son objet. L'objet de la douleur physique est un mal qui est physiquement présent. Tandis que l'objet de la tristesse est un mal qui n'est pas nécessairement présent physiquement, mais qui, comme cause de douleur spirituelle, peut être passé ou futur. Cela signifie que le mal engendrant la tristesse repose sur une perception subjective sans doute actuelle, qui rend présent dans la conscience un mal qui n'est pas nécessairement présent physiquement. Par où l'on comprend que, dans la tristesse, l'imagination peut jouer un rôle plus ou moins grand. C'est ainsi, par exemple, que l'amertume est une tristesse qui plonge ses racines dans le passé, et que l'anxiété est une tristesse qui se rapporte à l'avenir. La tristesse, étant de nature spirituelle, n'est donc pas comme la douleur physique, liée au temps déterminé où le mal est extérieurement présent.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook