Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Traite sexuelle : les Argentins bouleversés par un jugement indigne
14 décembre 2012 16:32
Après six mois d'un médiatique procès, l'acquittement de 13 personnes accusées d'appartenir à un réseau de traite de jeunes femmes à des fins d'exploitation sexuelle a provoqué stupéfaction et indignation en Argentine.

Des manifestations ont eu lieu, mercredi 12 décembre, dans plusieurs villes du pays – avec de violents affrontements avec la police à Buenos Aires – au lendemain du verdict controversé d'un tribunal de Tucuman, dans le nord du pays, qui s'est prononcé sur la disparition, depuis le 3 avril 2002, de Maria de Los Angeles Veron, surnommée "Marita", âgée à l'époque de 23 ans.

C'est la mère de la victime, Susana Trimarco, et non la police, qui est depuis dix ans à l'origine d'une enquête insolite qui l'a conduite à se faire passer pour proxénète afin de s'introduire dans des bordels. Elle a rencontré des prostituées "d'à peine 14 ans". La quête inédite de cette mère courage, flanquée de sa petite-fille Micaela, qui avait 3 ans quand sa mère a été kidnappée, a sensibilisé la société argentine sur le thème de la traite sexuelle, en pleine expansion.

"Je ne peux pas le croire", a confié la présidente péroniste Cristina Kirchner, qui a assuré Mme Trimarco de son soutien, promettant "la mise en marche d'une démocratisation de la justice". Des dirigeants de l'opposition ont également condamné ce jugement inattendu.

LES JUGES ONT AFFIRMÉ AVOIR AGI EN "ABSOLUE INDÉPENDANCE" ET "LA CONSCIENCE TRANQUILLE"

Le parquet de Tucuman avait requis de douze à vingt-cinq ans de prison ferme. Des dizaines de femmes, victimes d'exploitation sexuelle, ont apporté des témoignages bouleversants, reconnaissant leurs tortionnaires sur le banc des accusés. L'une d'elles a raconté avoir côtoyé Marita Veron, teinte en blonde, dans un bordel de La Rioja (province voisine de Tucuman), fréquenté par des notables. Trois juges ont néanmoins invoqué "un manque de preuves", affirmant avoir agi "en absolue indépendance" et "avoir la conscience tranquille".

Le visage marqué par son calvaire mais la voix assurée, Mme Tirmarco a indiqué qu'elle poursuivrait son combat jusqu'à obtenir "un nouveau procès avec des juges indépendants de l'argent et de la mafia". Elle accuse les autorités de Tucuman d'être complices de la traite sexuelle et aussi des mafias de la drogue.

Menacée de mort à plusieurs reprises, elle a fondé en 2007 à Tucuman, la capitale de la province du même nom, une association qui a permis la libération de quelque 400 jeunes femmes sexuellement exploitées.

Selon des groupes féministes, environ 600 femmes aujourd'hui sont portées disparues, victimes de la traite sexuelle. L'Institut pour le développement et l'étude de politiques publiques avance le chiffre de 60 000 femmes exploitées sexuellement en Argentine, réparties dans 8 000 bordels. Elles viennent en majorité des lointaines provinces du Nord argentin et du Paraguay, mais aussi de Bolivie, du Pérou et de la République dominicaine.

Un fléau qui n'est pas nouveau : Albert Londres avait déjà écrit, en 1927, Le Chemin de Buenos Aires (ou La Traite des Blanches). Et c'est dans la capitale argentine qu'était née, au début du XXe siècle, la célèbre organisation juive polonaise de traite de Blanches, la Zwi Migdal. Une centaine de membres avaient été condamnée par la justice en 1930. Mais ils avaient été relaxés cinq mois plus tard, en février 1931, en raison de "preuves insuffisantes".

Source : [www.lemonde.fr]
Ma Sha Allah !!! "[i]Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ![/i]" (Lavoisier) [Bienvenue au Yabi Poésie Club]([url=http://www.yabiladi.com/forum/yabi-poesie-club-7-3375889-5377811.html#msg-5377811])
c
14 décembre 2012 18:21
les proxénétes? à casser des cailloux à perpétuité. perpétuité réelle s'entend.
et encore, c'est gentil.
15 décembre 2012 00:38
Citation
coldman a écrit:
les proxénétes? à casser des cailloux à perpétuité. perpétuité réelle s'entend.
et encore, c'est gentil.

je te lis et je constate que tu es souvent loin de la réalité
tu as un côté très naïf et rigolo Danse

c'est pas le monde des Barbapapas là, c'est bien plus complexe

les proxénètes, ça fait du monde à mettre en prison... Ce sont parfois des Etats entiers

double brrrrrrrrrrr

je t'expliquerai un jour

bonne soirée

amicalement,

môh tsu
Ma Sha Allah !!! "[i]Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ![/i]" (Lavoisier) [Bienvenue au Yabi Poésie Club]([url=http://www.yabiladi.com/forum/yabi-poesie-club-7-3375889-5377811.html#msg-5377811])
c
15 décembre 2012 00:53
pour moi, le proxo, c'est déja le type qui méne sa gagneuse sur le parking poids lourd ou elle va faire des fellations pour 30 euros.
si deja on cognait dur sur ces types, ça ferait du mal à la "profession".
hors, c'est trés loin d'etre le cas.
15 décembre 2012 12:34
Comment veux tu obtenir un reel jugement independant lors d'une affaire comme celle la dans un regime comme celui la ou la corruption est de mise et ou tout les intérets s'entremêlent .....autant pisser dans un violon......
 
Facebook