Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
theorie du genre, pma etc... dix liens pour tout comprendre
Mr deltoides [ MP ]
26 février 2014 08:56
Mariage gay, PMA, « gender »... Dix liens pour tout comprendre

Le Monde.fr | 26.02.2014 à 07h29 | Par Samuel Laurent


1/ La « théorie du genre », c'est quoi ?

La « théorie du genre » est avant tout une invention de ses détracteurs. Ce qui existe, ce sont les « gender studies », venues des Etats-Unis. Un courant de pensée et d'études universitaires né dans les années 1960. Son propos : étudier la manière dont la société associe des rôles à chaque sexe. Exemples : « pourquoi les hommes font moins le ménage », « pourquoi une femme mécanicienne ou un homme sage-femme paraissent insolites », etc.

L'un des postulats de ces études était de distinguer le « genre », la construction sociale (les filles aiment le rose, les garçons le bleu) du sexe physique. D'où le recours croissant à l'utilisation du terme « genre », par exemple pour dénoncer les « stéréotypes de genre ». Mais il n'y a pas de « théorie » au sens idéologique du terme, pas de programme secret ou caché visant à « manipuler » les enfants.


Lire : Masculin-féminin : cinq idées reçues sur les études de genre

2/ Pourquoi dit-on qu'elle est « enseignée dans les écoles » ?

La dénonciation des dangers de la « théorie du genre » n'est pas neuve : dès 2011, la sphère catholique traditionaliste partait en guerre contre l'introduction de cette notion de « genres » dans les manuels de Sciences de la vie et de la Terre (SVT) de première. En réalité, ce fantasme d'une « idéologie du genre » est venu des Etats-Unis et des groupes ultraconservateurs, qui ont inspiré leurs homologues en Europe. En réalité, la loi prévoit l'enseignement de l'égalité homme-femme à l'école depuis 1989, et des cours d'éducation sexuelle sont prévus à l'école depuis une loi de 2001.

AUCUNE « THÉORIE DU GENRE » DANS LES ÉCOLES

On n'enseigne donc aucune « théorie du genre » dans les écoles, même si des réflexions sont menées autour des questions d'égalité homme-femme par nombre d'acteurs, dont les syndicats. Les « anti » citent ainsi régulièrement une étude du syndicat Snuipp sur la question, en général sans préciser qu'il s'agit d'une réflexion syndicale et pas du programme officiel.


Lire : Cinq intox autour de la « théorie du genre »

3/ Qu'est ce que les « ABCD de l'égalité » ?

C'est la nouveauté de l'année 2013 : l'éducation nationale teste, dans 600 classes de 275 écoles, de la maternelle au CM2, des séquences pédagogiques sur les questions d'égalité homme-femme, les « ABCD de l'égalité ». Ils ne parlent pas de sexualité et donc encore moins d'homosexualité. Ils consistent en des séries d'exercices et d'activités destinés à interroger sur les rôles masculin et féminin en société.


Lire : que sont les ABCD de l'égalité ?

4/ Et la « ligne Azur », de quoi s'agit-il ?

Autre institution mise en cause : « Ligne Azur », filiale de Sida info service, qui existe depuis plus de dix ans, en tant que ligne téléphonique d'écoute pour personnes souffrant de doutes sur leur sexualité. Suite au constat alarmant d'un taux de suicide bien plus élevé chez les jeunes homosexuels, un partenariat a été mis en place avec l'éducation nationale, qui affiche le numéro de « Ligne Azur » dans les collèges et lycées.

Cette ligne a été prise pour cible par les « anti-gender » et notamment par le groupuscule d'extrême-droite « Egalité et réconciliation » d'Alain Soral, très en pointe sur le sujet. Leurs attaques, fausses ou très déformées, ont trouvé un relais en la personne du polémiste Eric Zemmour, qui a estimé que c'était là « la preuve de l'enseignement de la théorie du genre ». En réalité, Ligne Azur ne fait pas d'interventions scolaires, et existe pour prévenir des suicides d'adolescents.


5/ Une sénatrice a-t-elle dit que les enfants appartenaient à l'Etat ?

Autre désinformation très répandue, au point de servir dans de très nombreux tracts et documents des « anti » : une citation attribuée à la sénatrice PS Laurence Rossignol, qui aurait supposément dit : « les enfants n'appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l'Etat ». Problème, qui illustre bien la méthode employée par les « anti » : cette citation était tout simplement fausse.

LES ENFANTS, DES PERSONNES QUI ONT DES DROITS

La sénatrice a uniquement déclaré : « les enfants n'appartiennent pas à leurs parents ». Ce qui est exact : la société confie aux parents la responsabilité d'élever leurs enfants, mais ces derniers sont considérés comme des personnes qui ont des droits. Un enfant maltraité est ainsi retiré à ses parents.

Lire : Laurence Rossignol n'a jamais dit « les enfants appartiennent à l'Etat »

6/ La masturbation est-elle enseignée à l'école ?

On pourrait multiplier les exemples d'intox et de déformations, petites et grandes, tant le climat d'hystérie a été entretenu durant des mois : enseignement de la masturbation dès la maternelle, projet d'interdire la scolarisation à domicile pour mieux endoctriner au « gender », utilisation de « sextoys » dès l'école primaire... Rien de tout cela n'est vrai, évidemment. Mais ces accusations outrancières sont symptomatiques de la volonté de certains militants de créer une atmosphère propice à la panique. Une opération en partie réussie, puisque des centaines de parents ont fini par retirer les enfants des écoles sur la foi de ces rumeurs.

Lire : « Théorie du genre », cinq autres intox décryptées

7/ Les livres pour enfants font-il la promotion du « gender » ?

Mais la panique autour de la « théorie du genre » n'a pas été entretenue uniquement par des militants d'extrême-droite. L'UMP a aussi été tentée de se greffer sur le mouvement. C'est ainsi que Jean-François Copé a dénoncé un livre pour enfants, « Tous à poil », assurant qu'il était au programme en primaire.


LE LIVRE « TOUS À POIL » N'EST PAS AU PROGRAMME

Là encore, l'essentiel des accusations de M. Copé se sont révélées infondées : ce livre n'est pas au programme, mais a été listé par des parents d'élèves dans le cadre d'une bibliographie d'ouvrages, proposée dans quelques documents pédagogiques.

Lire : Littérature jeunesse : Copé accuse à tort le gouvernement

8/ Des initiatives qui datent

En creusant un peu, on s'aperçoit assez rapidement que les questions de genre n'ont pas attendu l'année 2013 pour faire leur entrée à l'école, et la plupart des initiatives dénoncées par les « anti-gender » ont déjà plusieurs années. Ainsi, le partenariat entre « Ligne Azur » et l'éducation nationale date de 2009, et a été renouvelé chaque année, de même que les recommandations aux recteurs d'être attentifs aux questions d'égalité homme-femme. Plus ironique : en 2011, dans le cadre de la préparation de son programme, l'UMP avait consacré un séminaire entier aux « questions de genre » et prévoyait d'évoquer cette question dès la maternelle.

Lire : Quand l'UMP voulait « sensibiliser aux questions de genre » dès la maternelle

9/ Mais qui diffuse ces rumeurs ?

En 2011 déjà, quelques groupuscules ultra-catholiques avaient lancé l'offensive contre la présence de la « théorie du genre » dans les manuels de SVT de première. Le gouvernement avait dû réagir. Trois ans plus tard, ces associations, galvanisées par une année 2013 d'opposition au mariage gay, sont reparties au combat.

Elles ne sont pas seules : l'extrême-droite a également utilisé ses réseaux, autour par exemple de « Egalité et réconciliation » d'Alain Soral, allié pour la circonstance à une ancienne figure de la lutte des « beurs » des années 1980 : Farida Belghoul. Son influence s'est fait sentir notamment sur les quartiers populaires où ont eu lieu la majorité des retraits d'enfants des écoles.
[www.lemonde.fr]
fwine [ MP ]
26 février 2014 13:32
La théorie du genre, c'est comme la théorie de l'évolution : les idiots ne comprendront jamais de quoi il s'agit, et les opportunistes l'instrumentaliseront.
al qurtubi [ MP ]
27 février 2014 00:02
Quelles que soient la réalité de cette théorie ainsi que de la théorie de l'évolution, il est évident qu'elles ont largement dépassé leur cadre scientifique.
Elles sont devenues une sorte de chantage intellectuel, présentées comme infaillibles, brandies par les athées en général.

Si tu n'y adhères pas, c'est que tu es probablement un religieux homophobe, arriéré (car ne considère pas comme normal certaines paraphilies, troubles de l'orientation sexuelle) (et aussi le fait que l'orientation sexuelle doit être celle correspondant au phénotype), mais c'est pas grave tout ça.

La plupart des gens comme Fwine et Coldman ne comprennent pas non plus clairement tout ça: on croit au monsieur en blouse blanche, ou en costard sur le fauteuil près du divan...
fwine [ MP ]
27 février 2014 00:59
Citation
as300 a écrit:
Elles sont devenues une sorte de chantage intellectuel, présentées comme infaillibles, brandies par les athées en général.

Elles sont devenues une sorte de chantage idéologique, présentées comme sataniques, mise aux bûcher par les religieux en général, sans même qu'il les aient comprises.

(il n'y a qu'à voir les imbécillités proférées par les créationnistes outre-atlantique)
al qurtubi [ MP ]
27 février 2014 01:15
Citation
fwine a écrit:
Citation
as300 a écrit:
Elles sont devenues une sorte de chantage intellectuel, présentées comme infaillibles, brandies par les athées en général.

Elles sont devenues une sorte de chantage idéologique, présentées comme sataniques, mise aux bûcher par les religieux en général, sans même qu'il les aient comprises.

(il n'y a qu'à voir les imbécillités proférées par les créationnistes outre-atlantique)

Prêtre Fwine...

Tu as raison sur le chantage idéologique: la question, c'est: peut-on en discuter sans avoir à être considéré comme qqun croyant que la Terre a 6000 ans?
La réponse est: non et crois-moi, on a très bien compris de quoi il s'agit.

Il s'agit de maintenir les choses terre à terre, de virer Dieu du business...
Et merci de m'épargner l'éternel, mais "des centaines de milliers de milliards de trillions de scientifiques" disent que... Si on avait une preuve directe observable, comme tu peux palper la gravité, la question serait réglée depuis longtemps. En général, les évolutionnistes prouvent la macro-évolution par la micro, par ce qui est visible et palpable...
Dans la majorité des cas, les scientifiques ne testent pas directement l'évolution: elle est souvent utilisée pour chercher à connecter les points et là, désolé, mais cela dépasse le cadre scientifique...
csn1603 [ MP ]
27 février 2014 01:26
On a enfin la liste des membres du Grand complot, de cette ignoble conspiration, de la "théorie du genre"... Winking smiley

[www.petitionpublique.fr]
csn1603 [ MP ]
27 février 2014 01:38
Le troll a trouvé un combat à sa mesure: d'un côté, le complot; et de l'autre, l'illusion d'être un progressiste.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 27/02/14 01:49 par un cousin.
fwine [ MP ]
27 février 2014 01:45
Citation
as300 a écrit:
Prêtre Fwine...

Tu as raison sur le chantage idéologique: la question, c'est: peut-on en discuter sans avoir à être considéré comme qqun croyant que la Terre a 6000 ans?
La réponse est: non et crois-moi, on a très bien compris de quoi il s'agit.

Il s'agit de maintenir les choses terre à terre, de virer Dieu du business...
Et merci de m'épargner l'éternel, mais "des centaines de milliers de milliards de trillions de scientifiques" disent que... Si on avait une preuve directe observable, comme tu peux palper la gravité, la question serait réglée depuis longtemps. En général, les évolutionnistes prouvent la macro-évolution par la micro, par ce qui est visible et palpable...
Dans la majorité des cas, les scientifiques ne testent pas directement l'évolution: elle est souvent utilisée pour chercher à connecter les points et là, désolé, mais cela dépasse le cadre scientifique...
Le but est de comprendre ce qui s'est produit.. Il y a deux façons de le savoir. Soit on s'en tient à ce qui se transmet de génération en génération, depuis la nuit des temps, en croyant que la personne à qui cela a été révélé est le prophète de Dieu. Soit on cherche, on creuse, on fouille, on expérimente, on théorise, et on essaie d'en sortir quelque chose d'à peu près plausible et potable. Après, chacun croit en ce en quoi il a envie de croire, ça je m'en fous.

Mais en aucun cas, le but est de virer Dieu du business. Au contraire, Dieu est un business très lucratif.
csn1603 [ MP ]
27 février 2014 02:15
"Les études de genre", qui ont une indéniable légitimité scientifique, n'ont rien à foutre dans ces polémiques bidons, très françaises...
al qurtubi [ MP ]
27 février 2014 02:15
Citation
a écrit:
Soit on cherche, on creuse, on fouille, on expérimente, on théorise, et on essaie d'en sortir quelque chose d'à peu près plausible et potable

Le problème est là, d'emblée, on considère que les deux approches sont incompatibles.
Il y a science et science: bcp de choses ne le sont pas d'un point de vue épistémologique.

Citation
a écrit:
Après, chacun croit en ce en quoi il a envie de croire, ça je m'en fous.

Tu t'en fous pas, tu considères ceux qui ne sont pas d'accord toi, comme des débiles.
Il n'y a pas de position neutre sur ce sujet.

Citation
a écrit:
Mais en aucun cas, le but est de virer Dieu du business. Au contraire, Dieu est un business très lucratif.

Si si, si tu parles des origines, on cherchera toujours à opposer la version scientifique actuelle à la version religieuse actuelle. Toute certitude dans ce domaine est proche de la foi. Les uns en sont conscients, les autres non...

J'imagine déjà la réponse de Coldman après l'étape" gueule de bois"...
csn1603 [ MP ]
27 février 2014 02:27
Citation
Un ami a écrit:
Pour s’apercevoir que le "genre" est une "construction sociale", il suffit d'ouvrir un ouvrage d'anthropologie ou de voyager un peu...

En réalité, il y a un aspect amusant qui montre que l'ignorance est bien partagée...



Modifié 2 fois. Dernière modification le 27/02/14 02:30 par un cousin.
csn1603 [ MP ]
27 février 2014 02:32
"Anti-genre" : les manipulations passent les frontières

[www.lesnouvellesnews.fr]
csn1603 [ MP ]
27 février 2014 02:37
Citation
Un ami a écrit:
1. Qui peut nier que le contenu de la "masculanité" et de la "féminité" change à travers le temps et à travers l'espace ?

2. Même si la division "masculin"/"féminin" est un invariant anthropologique...

3. Deux sortes d’imbécillité symétrique : croire qu'on peut nier par décret un des "principe de division" les plus anciens de l'humanité...

4. Croire que le contenu de ces divisions anthropologiques est éternel et reste inchangé...


Citation
Un ami a écrit:
1. Épistémologiquement, les "gender studies" se fonde sur un relativisme méthodologique qui s'oppose aux tenants d'1 universalisme abstrait.

2. Ainsi est-il tout à fait incohérent d'interdire le "voile à l'école" et d'interroger les identités sexuées et sexuelles...

3. Cette incohérence et cette inconséquence montrent toute la tartuferie de la démarche ministérielle sur la question du "genre"...

4.On ne peut pas à la fois fustiger le relativisme postmoderne (et son nihilisme présumé) et vouloir déconstruire les identités sexuelles...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 27/02/14 02:49 par un cousin.
csn1603 [ MP ]
27 février 2014 02:39
Voilà un peu d'intelligence, merci Nacira Guenif...


« Certains parents migrants ont développé une méfiance envers l'école »

[www.lemonde.fr]


Notez que le manque de confiance à l'égard de l'Ecole ne se restreint pas aux parents de migrants, c'est bien plus généralisé que cela...
Mr deltoides [ MP ]
27 février 2014 11:28
ce qui est sur, c'est qu'il est tout à fait légitime de lutter contre les à prioris et les représentations sociales qui orientent ou participent à une ségrégation basée sur le feminin/masculin.
nulle part il n'est question de nier le masculin et le féminin.
il est juste question d'expliquer aux petites filles qu'elles peuvent devenir pilotes de jet, chirurgien ou chauffeur poids lourd et qu'à contrario les garçons peuvent embrasser une carriére dans la mode ou devenir infirmier en pédiatrie.
tout les délires d'extreme droite prétendant qu'il y aura un grand complot judéo gay pour pervertir les enfants ou changer les garçons en filles (et vive et versa) ne peuvent toucher que les demeurés.
Bengi [ MP ]
27 février 2014 12:16
Toujours très orientés, les sujets de l'ami Goldman!


Je suis très étonné, tu ne fais pas la liaison, entre l'extrême droite (soral) et les "islamistes" (ramadan)?
fwine [ MP ]
27 février 2014 13:56
Citation
as300 a écrit:
Citation
fwine a écrit:
Après, chacun croit en ce en quoi il a envie de croire, ça je m'en fous.
Tu t'en fous pas, tu considères ceux qui ne sont pas d'accord toi, comme des débiles.
Il n'y a pas de position neutre sur ce sujet.
Mais pas du tout. Je m'en carre de l'oignon de ce en quoi les gens croient. Ce qui, en revanche, m'exaspère, c'est la bêtise de certains posts genre « les bonbons à la gélatine sont-ils haram ». L'Islam possède une dimension spirituelle (je veux le croire), et avec ce genre de posts, on est à l'opposé de cette dimension spirituelle.

Citation
as300 a écrit:
Citation
fwine a écrit:
Mais en aucun cas, le but est de virer Dieu du business. Au contraire, Dieu est un business très lucratif.
Si si, si tu parles des origines, on cherchera toujours à opposer la version scientifique actuelle à la version religieuse actuelle. Toute certitude dans ce domaine est proche de la foi. Les uns en sont conscients, les autres non...
Mais si la science avait besoin de Dieu pour expliquer certains voire la plupart des phénomènes, elle l'inclurait dans ses théories, et tout le monde chanterait "Hallelujah", et Dieu serait un business très rentable. Seulement voilà, la « science » parvient à expliquer les choses sans avoir besoin de Dieu.

D'ailleurs, si la « science » avait prouvé l'existence de Dieu, je pense qu'on serait très très mal. Parce que cela signifierait que des trois grandes religions monothéistes, une est la bonne. Et là tu assisterais à beaucoup de guerres interconfessionnelles. Et pire encore. S'il était prouvé que Dieu existe, cela signifierait qu'à cause du comportement de merde de certains, Celui-Ci est capable de foudroyer une nation, voire la planète entière, quand il lui en prend l'envie. Et sachant cela, les autorités religieuses appliqueraient des règles et des lois extrêmement sévères et strictes afin de juguler tout comportement qui pourrait attirer les foudres de Dieu sur elles, littéralement.

C'est peut-être de la fiction, mais il n'est pas déraisonnable de penser que cela se serait produit.
al qurtubi [ MP ]
27 février 2014 22:22
Citation
Mr deltoides a écrit:
ce qui est sur, c'est qu'il est tout à fait légitime de lutter contre les à prioris et les représentations sociales qui orientent ou participent à une ségrégation basée sur le feminin/masculin.
nulle part il n'est question de nier le masculin et le féminin.
il est juste question d'expliquer aux petites filles qu'elles peuvent devenir pilotes de jet, chirurgien ou chauffeur poids lourd et qu'à contrario les garçons peuvent embrasser une carriére dans la mode ou devenir infirmier en pédiatrie.
tout les délires d'extreme droite prétendant qu'il y aura un grand complot judéo gay pour pervertir les enfants ou changer les garçons en filles (et vive et versa) ne peuvent toucher que les demeurés.

Ce qui est sûr, c'est qu'on pourra au nom de l'égalité faire en sorte que des femmes deviennent maçons, qu'on dispose d'urinoirs dans les toilettes pour femmes...

L'exemple de la chirurgie est très très mauvais: cela fait des années que les femmes ont infiltré en profondeur le monde de la médecine: elles y ont majoritaires...
Pour le chauffeur poids lourd, si une femme veut l'être, tant mieux pour elle, mais ce travail n'est pas adapté à une condition physique moyenne de femme.
Il y a bien entendu bcp d'infirmiers que ce soit en pédiatrie ou dans les autres domaines...
Je ne sais pas qui est le plus affecté par ces préjugés vu les exemples que tu donnes.
al qurtubi [ MP ]
27 février 2014 23:02
Citation
a écrit:
Mais pas du tout. Je m'en carre de l'oignon de ce en quoi les gens croient. Ce qui, en revanche, m'exaspère, c'est la bêtise de certains posts genre « les bonbons à la gélatine sont-ils haram »

J'avoue que j'ai du mal à te suivre, on parlait de science sur cet argument sur la théorie de l'évolution et tu as considéré les créationnistes comme des débiles.
On est pas obligés de suivre les théories des créationnistes américains, certes, mais intrinsèquement, un musulman dit que Dieu a tout créé, donc est créationniste.

Bref, il ne s'agit pas de discuter de l'évolution, tellement le sujet est vaste.

Citation
a écrit:
L'Islam possède une dimension spirituelle (je veux le croire), et avec ce genre de posts, on est à l'opposé de cette dimension spirituelle.

L'islam possède une dimension spirituelle, mais ce n'est pas que ça: l'islam entend régir la vie du musulman et a donné son avis sur un tas de sujets, donc à partir du moment où on est croyants, et qu'on considère que cela vient de Dieu, on ne peut pas faire comme si de rien n'était.

Cela va de soi pour un musulman, si tu n'es pas musulman, passe ton chemin.

Citation
a écrit:
Mais si la science avait besoin de Dieu pour expliquer certains voire la plupart des phénomènes, elle l'inclurait dans ses théories, et tout le monde chanterait "Hallelujah", et Dieu serait un business très rentable. Seulement voilà, la « science » parvient à expliquer les choses sans avoir besoin de Dieu.

Je vois deux problèmes à cette approche:
-ma foi ne dépend pas des données scientifiques: quelles que soient les découvertes scientifiques, c'est Dieu qui est à l'origine de ce que l'on connait et de ce que l'on ne connait pas.
-un certain nombre de personnes croit que les avancées scientifiques sont cachées dans un coin attendant leur heure de gloire. La majeure partie des scientifiques et des gens pensent ainsi. En réalité, lorsqu'on a des données brutes, neutres, qui ne veulent rien dire par elles-mêmes, c'est la théorie qui détermine ce que l'on voit ou comprend. On est loin, très loin de comprendre complètement ce que l'on voit. Et il est peu probable, dans l'éventualité où une donnée religieuse (le ton est hypothétique pour des raisons didactiques) est vraie, que la donnée scientifique tombe en accord du premier coup. C'est pour cela que lorsqu'une donnée scientifique est en désaccord avec la donnée religieuse formelle (je ne parle que pour la tradition dont je suis issu comme je suis communautariste, selon le raisonnement de Fwine) que je dois rejetter les données de cette dernière. Les deux n'ont pas la même approche et il n'est pas logique de les opposer...

Citation
a écrit:
D'ailleurs, si la « science » avait prouvé l'existence de Dieu, je pense qu'on serait très très mal.

Cette phrase n'a pas de sens, il est impossible de prouver l'existence de Dieu.

C'est vrai qu'il n'y a pas de guerre interconfessionnelle alors qu'on ne peut pas rationnellement prouver l'existence de Dieu...
j'espère que c'était une blague...

Citation
a écrit:
S'il était prouvé que Dieu existe, cela signifierait qu'à cause du comportement de merde de certains, Celui-Ci est capable de foudroyer une nation, voire la planète entière, quand il lui en prend l'envie.

Pire encore, comme on ne peut pas prouver l'existence de Dieu, ça voudrait peut-être dire que Dieu n'est pas capable de faire en sorte que tout le monde croit en Lui...
On retombe sur le bon vieux Fwine que l'on connait avec son rationalisme morbide...

Citation
a écrit:
C'est peut-être de la fiction, mais il n'est pas déraisonnable de penser que cela se serait produit.

Comme dans Stargate SG1...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook