Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Les tendances écolos, réservées aux "bobos" ?
13 janvier 2021 14:42
Salam aleikoum,

Quand on pense aux tendances écolos (alimentation saine, moins carnée, bio, zéro déchets, etc) on peut être amené à penser que c'est accessible seulement à une certaine classe sociale, et impossible pour les personnes/foyers aux revenus modestes.

Je voudrais par ce post déconstruire cette idée.

Une consommation plus éthique est avant tout un choix, de ce choix découle des changements dans nos habitudes, et des adaptations à nos propres contraintes, notamment budgétaires.

Voici quelques exemples concrets :

- Manger moins de viande, mais de meilleur qualité. En découlent plusieurs bénéfices :
-> budget identique
-> meilleure alimentation
-> moins de bêtes tuées pour notre consommation.

- Cuisiner maison
-> repas plus sains, menus équilibrés
-> moins d'aliments à acheter (exit les pains/pain de mie/biscottes, les biscuits, sucreries, etc)
-> courses réduites aux aliments de base et beaucoup d'aliments bruts.

- Manger bio
Avec les économies faites en cuisinant maison autant que possible et en limitant les dépenses non nécessaires, on réalise des économies qui nous permettent de mettre le prix pour acheter du bio, si ce n'est en totalité, au moins certains aliments (lait, oeufs, quelques fruits et légumes).

-Tendre vers le minimalisme
-> moins d'achats donc moins de dépenses
-> achats plus réfléchis
-> lieu de vie moins chargé d'objets et donc plus agréable à vivre.

Le minimalisme peut nous amener vers d'autres moyens tel que le prêt/l'emprunt d'objets, le circuit de réutilisation (dons, revente, récupération et revalorisation d'éléments, etc) pour les affaires dont on a plus besoin.
Dans ce principe j'aime beaucoup le système des boites à livre, on y dépose les livres qu'on ne souhaite pas conserver, on peut prendre un livre déposé par quelqu'un d'autre et le remettre dans la boite à livre après lecture.

Le minimalisme s'accompagne d'une remise en question de nos besoins, et nous amène à une vie plus simple.

-Tendre vers le zéro déchet
Pour ma part je suis encore loin du zéro déchet, mais je repense ma façon de consommer pour essayer de limiter les emballages autant que possible.

Ca ne consiste pas forcément comme je le pensais à acheter des trucs chers dans des boutiques spécialisées.
Les produits ménagers, on peut les faire soi même avec des produits de base achetés en quantités conséquentes plutôt qu'en petites quantités pour limiter les emballages, et en évitant les emballages plastiques.
Ces produits de base sont peu onéreux, le produit fini revient moins cher qu'un produit industriel sophistiqué.
Avec quelques pans de tissu, voir de draps et serviettes en bon état récupérés ou achetés en friperie, on peut faire tout un tas de trucs pour remplacer le jetable : masques en tissu, petits sacs et pochettes en tissu, mouchoirs, lingettes, chiffons, torchons, carrés à démaquiller, etc.
L'esprit écolo et le fait maison se rejoignent souvent.

- Produire une partie de son alimentation
Il n'est pas nécessaire d'être propriétaire d'un grand terrain pour produire des aliments.
Rien qu'avec quelques rebords de fenêtres, on peut cultiver des plantes aromatiques, des tomates cerises, des radis, des fraises, etc.
Ca ne permet certes pas de se nourrir, mais ça évite d'acheter ses aromates en magasin, ça fait une activité agréable et c'est toujours un plaisir et une fierté de manger le fruit de sa récolte, si petit soit il.

Pour celles et ceux qui ont un jardin, une partie peut être réservée à un à coin potager, quelques arbres fruitiers peuvent être plantés plutôt que de simples arbres d'ornement.
Un petit poulailler peut être installé au fond du jardin.

- Réduire la pollution engendrée par nos déplacements
Préférer les transports en commun (bus, tram, train), les engins à roues ou roulette (vélo, trottinette, skate, rollers), la marche à pied, revient moins cher que de se déplacer en voiture.
La contrainte temps ne nous le permet pas forcément, mais quand cette contrainte n'est pas, pensons-y. En plus, ça contribue à une activité physique régulière bénéfique pour notre santé.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13/01/21 14:58 par Pensée sauvage.
13 janvier 2021 14:53
C'est ce qu'on appelle être " FLEXITARIEN" ?....ou je me trompe
Citation
Pensée sauvage a écrit:
Salam aleikoum,

Quand on pense aux tendances écolos (alimentation saine, moins carnée, bio, zéro déchets, etc) on peut être amené à penser que c'est accessible seulement à une certaine classe social, et impossible pour les personnes/foyers aux revenus modestes.

Je voudrais par ce post déconstruire cette idée.

Une consommation plus éthique est avant tout un choix, de ce choix découle des changements dans nos habitudes, et des adaptations à nos propres contraintes, notamment budgétaires.

Voici quelques exemples concrets :

- Manger moins de viande, mais de meilleur qualité. En découlent plusieurs bénéfices :
-> budget identique
-> meilleure alimentation
-> moins de bêtes tuées pour notre consommation.

- Cuisiner maison
-> repas plus sains, menus équilibrés
-> moins d'aliments à acheter (exit les pains/pain de mie/biscottes, les biscuits, sucreries, etc)
-> courses réduites aux aliments de base et beaucoup d'aliments bruts.

- Manger bio
Avec les économies faites en cuisinant maison autant que possible et en limitant les dépenses non nécessaires, on réalise des économies qui nous permettent de mettre le prix pour acheter du bio, si ce n'est en totalité, au moins certains aliments (lait, oeufs, quelques fruits et légumes).

-Tendre vers le minimalisme
-> moins d'achats donc moins de dépenses
-> achats plus réfléchis
-> lieu de vie moins chargé d'objets et donc plus agréable à vivre.

Le minimalisme peut nous amener vers d'autres moyens tel que le prêt/l'emprunt d'objets, le circuit de réutilisation (dons, revente, récupération et revalorisation d'éléments, etc) pour les affaires dont on a plus besoin.
Dans ce principe j'aime beaucoup le système des boites à livre, on y dépose les livres qu'on ne souhaite pas conserver, on peut prendre un livre déposé par quelqu'un d'autre et le remettre dans la boite à livre après lecture.

Le minimalisme s'accompagne d'une remise en question de nos besoins, et nous amène à une vie plus simple.

-Tendre vers le zéro déchet
Pour ma part je suis encore loin du zéro déchet, mais je repense ma façon de consommer pour essayer de limiter les emballages autant que possible.

Ca ne consiste pas forcément comme je le pensais à acheter des trucs chers dans des boutiques spécialisées.
Les produits ménagers, on peut les faire soi même avec des produits de base achetés en quantités conséquentes plutôt qu'en petites quantités pour limiter les emballages, et en évitant les emballages plastiques.
Ces produits de base sont peu onéreux, le produit fini revient moins cher qu'un produit industriel sophistiqué.
Avec quelques pans de tissu, voir de draps et serviettes en bon état récupérés ou achetés en friperie, on peut faire tout un tas de trucs pour remplacer le jetable : masques en tissu, petits sacs et pochettes en tissu, mouchoirs, lingettes, chiffons, torchons, carrés à démaquiller, etc.
L'esprit écolo et le fait maison se rejoignent souvent.

- Produire une partie de son alimentation
Il n'est pas nécessaire d'être propriétaire d'un grand terrain pour produire des aliments.
Rien qu'avec quelques rebords de fenêtres, on peut cultiver des plantes aromatiques, des tomates, cerises, des radis, des fraises, etc.
Ca ne permet certes pas de se nourrir, mais ça évite d'acheter ses aromates en magasin, ça fait une activité agréable et c'est toujours un plaisir et une fierté de manger le fruit de sa récolte, si petite soit il.

Pour celles et ceux qui ont un jardin, une partie peut être réservée à un à coin potager, quelques arbres fruitiers peuvent être plantés plutôt que de simples arbres d'ornement.
Un petit poulailler peut être installé au fond du jardin.
13 janvier 2021 14:59
Oui, c'est exact.
Citation
Steeve austin a écrit:
C'est ce qu'on appelle être " FLEXITARIEN" ?....ou je me trompe
13 janvier 2021 15:02
Salam

Ce qui m'interpelle c'est que la normalité ou le fait de vivre normalement soit vu comme un privilège ou qqch d'extraordinaire, je ne parle pas de toi mais il faut dire que c'est devenue une tendance, je n'arrive toujours pas à comprendre.

Peut-être est-ce dû à l'environnement, parce que je crois que moi et une fille de Nièvre ou de Lourdios-Ichère penserons presque la même chose à ce sujet naturellement, sans qu'il y ait de préjugés ou d'idées préconçues tu vois.
Pas de mp. #LibérezAssange https://youtu.be/L4_moYFry_s
13 janvier 2021 16:11
Un flexitarien est un terme qui se rapporte à l'alimentation. C'est un végétarien qui s'autorise occasionnellement à consommer de la viande.
Citation
Steeve austin a écrit:
C'est ce qu'on appelle être " FLEXITARIEN" ?....ou je me trompe
13 janvier 2021 16:21
Il n'est pas aisé de parvenir aux ZERO déchet.

Les fabricants devraient fournir plus d'efforts dans leurs emballages et en diminuer la
quantité. Parfois 2 emballages pour un produit dont l'un ne sert à rien.



Citation
Pensée sauvage a écrit:
Salam aleikoum,

Quand on pense aux tendances écolos (alimentation saine, moins carnée, bio, zéro déchets, etc) on peut être amené à penser que c'est accessible seulement à une certaine classe sociale, et impossible pour les personnes/foyers aux revenus modestes.

Je voudrais par ce post déconstruire cette idée.

Une consommation plus éthique est avant tout un choix, de ce choix découle des changements dans nos habitudes, et des adaptations à nos propres contraintes, notamment budgétaires.

Voici quelques exemples concrets :

- Manger moins de viande, mais de meilleur qualité. En découlent plusieurs bénéfices :
-> budget identique
-> meilleure alimentation
-> moins de bêtes tuées pour notre consommation.

- Cuisiner maison
-> repas plus sains, menus équilibrés
-> moins d'aliments à acheter (exit les pains/pain de mie/biscottes, les biscuits, sucreries, etc)
-> courses réduites aux aliments de base et beaucoup d'aliments bruts.

- Manger bio
Avec les économies faites en cuisinant maison autant que possible et en limitant les dépenses non nécessaires, on réalise des économies qui nous permettent de mettre le prix pour acheter du bio, si ce n'est en totalité, au moins certains aliments (lait, oeufs, quelques fruits et légumes).

-Tendre vers le minimalisme
-> moins d'achats donc moins de dépenses
-> achats plus réfléchis
-> lieu de vie moins chargé d'objets et donc plus agréable à vivre.

Le minimalisme peut nous amener vers d'autres moyens tel que le prêt/l'emprunt d'objets, le circuit de réutilisation (dons, revente, récupération et revalorisation d'éléments, etc) pour les affaires dont on a plus besoin.
Dans ce principe j'aime beaucoup le système des boites à livre, on y dépose les livres qu'on ne souhaite pas conserver, on peut prendre un livre déposé par quelqu'un d'autre et le remettre dans la boite à livre après lecture.

Le minimalisme s'accompagne d'une remise en question de nos besoins, et nous amène à une vie plus simple.

-Tendre vers le zéro déchet
Pour ma part je suis encore loin du zéro déchet, mais je repense ma façon de consommer pour essayer de limiter les emballages autant que possible.

Ca ne consiste pas forcément comme je le pensais à acheter des trucs chers dans des boutiques spécialisées.
Les produits ménagers, on peut les faire soi même avec des produits de base achetés en quantités conséquentes plutôt qu'en petites quantités pour limiter les emballages, et en évitant les emballages plastiques.
Ces produits de base sont peu onéreux, le produit fini revient moins cher qu'un produit industriel sophistiqué.
Avec quelques pans de tissu, voir de draps et serviettes en bon état récupérés ou achetés en friperie, on peut faire tout un tas de trucs pour remplacer le jetable : masques en tissu, petits sacs et pochettes en tissu, mouchoirs, lingettes, chiffons, torchons, carrés à démaquiller, etc.
L'esprit écolo et le fait maison se rejoignent souvent.

- Produire une partie de son alimentation
Il n'est pas nécessaire d'être propriétaire d'un grand terrain pour produire des aliments.
Rien qu'avec quelques rebords de fenêtres, on peut cultiver des plantes aromatiques, des tomates cerises, des radis, des fraises, etc.
Ca ne permet certes pas de se nourrir, mais ça évite d'acheter ses aromates en magasin, ça fait une activité agréable et c'est toujours un plaisir et une fierté de manger le fruit de sa récolte, si petit soit il.

Pour celles et ceux qui ont un jardin, une partie peut être réservée à un à coin potager, quelques arbres fruitiers peuvent être plantés plutôt que de simples arbres d'ornement.
Un petit poulailler peut être installé au fond du jardin.

- Réduire la pollution engendrée par nos déplacements
Préférer les transports en commun (bus, tram, train), les engins à roues ou roulette (vélo, trottinette, skate, rollers), la marche à pied, revient moins cher que de se déplacer en voiture.
La contrainte temps ne nous le permet pas forcément, mais quand cette contrainte n'est pas, pensons-y. En plus, ça contribue à une activité physique régulière bénéfique pour notre santé.
13 janvier 2021 20:04
Salem alikoum,
J'essaie de m'y mettre
J'essaie de manger bio seulement pour les fruits et légumes sont encore onéreux.
J'achète les produits de base afin de cuisiner moi même mes plats, mes pâtes et mon pain.
Il m'arrive encore d'acheter des sauce tomate toutes faites Confused smiley... Encore des mauvais reflexes
Pour les produits ménagers eau bicarbonate, javel, vinaigre et des fois dentifrice (!!)
Pas eau en bouteille, pas sain, pollue 😂, il faut d'ailleurs que je trouve une solution mon eau du robinet ne me paraît pas saine nn plus.

C'est pas toujours évident ni facile, il faut bien s'organiser
13 janvier 2021 20:53
Si ça t'intéresse j'ai une recette de sauce expresse pour les pâtes.
Fais revenir un oignon émincé dans un fond d'huile d'olive, ajoute quelques tomates mixées ou du coulis de tomate, de l'ail, un ou deux piments ou poivrons coupés en rondelles/morceaux, sel, thym, romarin, couvre d'eau et laisse mijoter à feu moyen en remuant de temps en temps jusqu'à la fin de cuisson (15/20 minutes).

L'eau de javel est un produit toxique, à éviter autant que possible, même niveau santé, c'est agressif pour les voies respiratoires et les yeux.

Depuis quelques temps je nettoie les WC avec du vinaigre blanc, les sols et surfaces aussi, et c'est très efficace.
Je pensais que ce serait insuffisant pour les toilettes, mais en fait non, ça nettoie correctement.

Pour l'eau il existe des filtres, mais franchement je ne sais pas ce que ça vaut.
J'ai lu des avis positifs sur le filtres Berkey, mais c'est assez cher à l'achat.
Citation
Lilawarda a écrit:
Salem alikoum,
J'essaie de m'y mettre
J'essaie de manger bio seulement pour les fruits et légumes sont encore onéreux.
J'achète les produits de base afin de cuisiner moi même mes plats, mes pâtes et mon pain.
Il m'arrive encore d'acheter des sauce tomate toutes faites Confused smiley... Encore des mauvais reflexes
Pour les produits ménagers eau bicarbonate, javel, vinaigre et des fois dentifrice (!!)
Pas eau en bouteille, pas sain, pollue 😂, il faut d'ailleurs que je trouve une solution mon eau du robinet ne me paraît pas saine nn plus.

C'est pas toujours évident ni facile, il faut bien s'organiser
13 janvier 2021 21:02
Merci pour les conseils
Je n'arrive pas "psychologiquement 'à me séparer de la javel malgré sa toxicité... Comme laver sans mousse j'ai eu bcp de mal au début...ça viendra
Que penses-tu du lave-vaisselle ?
13 janvier 2021 21:20
Le lave vaisselle, je l'utilise au quotidien et il m'est d'une grande utilité.
Pour 6 personnes à la maison c'est un vrai gain de temps, et les enfants peuvent facilement le vider et le remplir.

Je pense que c'est plutôt économique en eau, comme l'eau de lavage tourne.

Il y a des pastilles pour lave vaisselle plus ou moins respectueuses de l'environnement.
Citation
Lilawarda a écrit:
Merci pour les conseils
Je n'arrive pas "psychologiquement 'à me séparer de la javel malgré sa toxicité... Comme laver sans mousse j'ai eu bcp de mal au début...ça viendra
Que penses-tu du lave-vaisselle ?
14 janvier 2021 00:01
Je suis encore septique de l'intérêt d'un lave-vaisselle, même chez ma mère où il ya de quoi faire.
Je ne suis pas obtue, vas savoir un jour....
14 janvier 2021 21:15
Si tu es sceptique, c'est que vous n'en avez pas forcement besoin.

Le système de bassines pour la vaisselle (une pour faire tremper la vaisselle, une pour la rincer) est probablement plus économique en eau que le lave vaisselle.

On peut faire du produit vaisselle écologique à partir de savon de Marseille ou de savon noir, et de bicarbonate de soude.

Pour la vaisselle je ai découvert une alternative aux éponges, c'est le tawashi (c'est japonais il me semble).
C'est une chiffonnette tissée à partir de bandelettes de tissu circulaire coupé dans des chaussettes seules, manches de vieux t-shirt.
C'est une bonne façon de recycler les chaussettes seules et vieux t-shirts, ça a une bonne durée d'utilisation, et c'est lavable même en machine.

Citation
Lilawarda a écrit:
Je suis encore septique de l'intérêt d'un lave-vaisselle, même chez ma mère où il ya de quoi faire.
Je ne suis pas obtue, vas savoir un jour....
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook