Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Je ne le supporte plus
28 novembre 2020 01:34
Tu proposes quoi ?
Citation
Plouc a écrit:
Sont cinglés ceux qui ont le divorce facile à la bouche.
M
28 novembre 2020 01:34
À ce moment là pas d'argent pour rentrer seule. Mais l'année suivante j'ai du rentrer seule, ils nous ont encore gâché nos vacs. Il suivait toutes leur directives comme un toutou et me laissait toujours en plan seule.
Citation
Natacha Celeste bs 2 a écrit:
Ils osent faire ça, je rentre avec les enfants seuls.

Ta famille est française ?
r
28 novembre 2020 01:36
Ce qui me touche ce sont les mots que tu as pour ta belle mère malgré ce que tu dis avoir vécu à cause d'elle. Si ton mari n'est pas capable de voir la bonté de la femme qu'il a, il ne te mérite pas.
28 novembre 2020 01:39
و عليكم السلام ورحمة الله وبركاته

Le dialogue n'a pas marché ?
M
28 novembre 2020 01:42
Si mais jle remballais et là il n'essaie plus et tant mieux.
Non il a une trop grande fierté pour s'excuser, il rejettera toujours la faute sur moi. Ça vient de son éducation.
Un exemple une fois mes enfants avec les enfants du voisin ont bcp chahuté et fait du bruit biensûr j'ai grondé les miens mais eux n'ont parlé que du chahut des autres je suis intervenu en disant c'est des enfants et les nôtres aussi ont bcp chahuté et sa mère m'a demandé suite à ça si j'aimais mes enfants et elle était sérieuse lol. Chez eux il ne faut jamais relevé le défaut de l'un ou l'autre de leur clan. Ils sont parfaits. Et donc quand j'ai dis que mes enfants aussi ont été difficile ça les a surpris.
Sa seule façon de tenteemr de se faire pardonner c'est par exemple de faire à manger comme ce soir et ranger la cuisine.
C tt il ne dira rien clairement mais ça ne suffit pas.

Citation
Wouldmak a écrit:
Et il n'a jms cherché à revenir vers toi? C'est possible qu'il le fasse...

S'il s'excusait tu penses que tu pourrais faire table rase? Ou vrmt tu as l'impression que c'est finit ?
M
28 novembre 2020 01:52
Oui vraiment je pensais que si un jour elle venait à mourrir je n'en pleurerais sûrement pas au vu des crasses subies car vraiment j'étais celle qui devait s'occuper de la maison pendant que tout le monde se la coule douce, sort, profite...
Et le fait de n'avoir jamais de soutien en cas de dispute avc son fils. Seuls ses enfants étaient sa priorité avec ses petits enfants. Je pensais que sa mort serait une délivrance au contraire ça m'a fait très mal. C'était le noyau central de la maison. Elle a malgrés tout laissé un grand vide et comme elle était très dévouée à son mari et ses enfants je les vois tous perdus, déprimés... Et puis jme dis qu'en tant que grand mère c'était kkn d'exceptionnel. Elle les chouchoutait. C'était mamie poule.
Ce qui était contradictoire chez elle malgrés le fait quelle érigeait une barrière entre moi et ses enfants et me rappelait implicitement régulièrement que je suis une pièce rapportée à la famille c'est qu'elle n'a jamais voulu que l'on divorce.
Ses derniers mots pour moi et lui étaient "thla fih et thla fiha" elle était en bonne santé on venait de rentrer du bled et paf on apprend qu'elle est décédée subitement.

Citation
reda40 a écrit:
Ce qui me touche ce sont les mots que tu as pour ta belle mère malgré ce que tu dis avoir vécu à cause d'elle. Si ton mari n'est pas capable de voir la bonté de la femme qu'il a, il ne te mérite pas.
28 novembre 2020 01:53
C'est pas facile...

Il s'investit souvent comme ça ? (Menage, éducation? )
Tu lui parlé du fait que tu veuilles qu'il s'en aille ?


Il a été aimé ainsi peut être par les démonstrations et pas de paroles d'excuses ... Car tu dis que chez eux ya aucune erreure possible. C'est a dire on faute, on peut faire du mal a quelqu'un mais on fait comme si de rien. Pas besoin de s'excuser? Juste démontrer qu'on est présent...

Citation
MamanMuslima a écrit:
Si mais jle remballais et là il n'essaie plus et tant mieux.
Non il a une trop grande fierté pour s'excuser, il rejettera toujours la faute sur moi. Ça vient de son éducation.
Un exemple une fois mes enfants avec les enfants du voisin ont bcp chahuté et fait du bruit biensûr j'ai grondé les miens mais eux n'ont parlé que du chahut des autres je suis intervenu en disant c'est des enfants et les nôtres aussi ont bcp chahuté et sa mère m'a demandé suite à ça si j'aimais mes enfants et elle était sérieuse lol. Chez eux il ne faut jamais relevé le défaut de l'un ou l'autre de leur clan. Ils sont parfaits. Et donc quand j'ai dis que mes enfants aussi ont été difficile ça les a surpris.
Sa seule façon de tenteemr de se faire pardonner c'est par exemple de faire à manger comme ce soir et ranger la cuisine.
C tt il ne dira rien clairement mais ça ne suffit pas.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 28/11/20 01:54 par Wouldmak.
28 novembre 2020 01:57
Dialogue, médiation.
Ils sont mariés et ont 15 ans au kilométrage je te signale, ce n'est pas une histoire de petit ami qu'on peut dégager à tout moment.
Citation
Natacha Celeste bs 2 a écrit:
Tu proposes quoi ?
Pas de mp. #LibérezAssange #FreeAssange https://youtu.be/L4_moYFry_s
r
28 novembre 2020 01:59
Parfois, sur le lit de mort on est rappelés à la raison pour réparer les pots cassés. Elle a fait ce qu'elle a pu pour lui faire comprendre qu'après elle, il ne lui reste que sa petite famille et toi. Il doit être conscient que ce qu'il a bâti avec toi il ne le retrouvera nulle part ailleurs parce que tu es la mère de ses gosses. On préfère tous le pain de maman et le tajine de maman (désolé, c'est vrai) mais il ne faut pas hiérarchiser les relations mais les séparer : Chacun sa place, chacun est important là où il est. Après ça tu dois lui faire réaliser que tu es importante dans ton rôle de "l'adulte sur lequel il peut compter et vis et versa".

On a une fâcheuse habitude dans notre culture à hiérarchiser : La mère >Le père>les enfants>les frères et sœurs >la femme. Or c'est débile, chacun a des droits et devoirs envers chacun et aucun ne doit être un tyran.

Essaie de le secouer fort, très fort. Il doit piger que tu n'es pas secondaire.
Citation
MamanMuslima a écrit:
Oui vraiment je pensais que si un jour elle venait à mourrir je n'en pleurerais sûrement pas au vu des crasses subies car vraiment j'étais celle qui devait s'occuper de la maison pendant que tout le monde se la coule douce, sort, profite...
Et le fait de n'avoir jamais de soutien en cas de dispute avc son fils. Seuls ses enfants étaient sa priorité avec ses petits enfants. Je pensais que sa mort serait une délivrance au contraire ça m'a fait très mal. C'était le noyau central de la maison. Elle a malgrés tout laissé un grand vide et comme elle était très dévouée à son mari et ses enfants je les vois tous perdus, déprimés... Et puis jme dis qu'en tant que grand mère c'était kkn d'exceptionnel. Elle les chouchoutait. C'était mamie poule.
Ce qui était contradictoire chez elle malgrés le fait quelle érigeait une barrière entre moi et ses enfants et me rappelait implicitement régulièrement que je suis une pièce rapportée à la famille c'est qu'elle n'a jamais voulu que l'on divorce.
Ses derniers mots pour moi et lui étaient "thla fih et thla fiha" elle était en bonne santé on venait de rentrer du bled et paf on apprend qu'elle est décédée subitement.
28 novembre 2020 02:19
Surtout en tant que musulman. On est sensé favoriser la réconciliation quand cela est encore possible et acceptable.
Citation
Plouc a écrit:
Dialogue, médiation.
Ils sont mariés et ont 15 ans au kilométrage je te signale, ce n'est pas une histoire de petit ami qu'on peut dégager à tout moment.
M
28 novembre 2020 02:37
Oui je sais bien qu'on préfère toujours la cuisine de maman mais de là à toujours le rappeler c'est du rabaissement.
On ne compare pas à tout bout dchamp nos mari à nos pères.
Pour la ptite anecdote elle même me disait que mon pain lui manquait lol bref il a une mentalité plutôt haj de la soixantaine d'ailleurs il est plus à l'aise avec des hajjs qu'avec des plus jeunes. Il aurait aimé trouvé une femme du tempérament de sa mère, dévouée passant toujours ses besoins au dernier plan et s'investissant corps et âme à ses enfants et son mari même passé l'âge de la trentaine.
Je trouve que le résultat n'est pas top, ils sont tous divorcés manque plus que lui....

Citation
reda40 a écrit:
Parfois, sur le lit de mort on est rappelés à la raison pour réparer les pots cassés. Elle a fait ce qu'elle a pu pour lui faire comprendre qu'après elle, il ne lui reste que sa petite famille et toi. Il doit être conscient que ce qu'il a bâti avec toi il ne le retrouvera nulle part ailleurs parce que tu es la mère de ses gosses. On préfère tous le pain de maman et le tajine de maman (désolé, c'est vrai) mais il ne faut pas hiérarchiser les relations mais les séparer : Chacun sa place, chacun est important là où il est. Après ça tu dois lui faire réaliser que tu es importante dans ton rôle de "l'adulte sur lequel il peut compter et vis et versa".

On a une fâcheuse habitude dans notre culture à hiérarchiser : La mère >Le père>les enfants>les frères et sœurs >la femme. Or c'est débile, chacun a des droits et devoirs envers chacun et aucun ne doit être un tyran.

Essaie de le secouer fort, très fort. Il doit piger que tu n'es pas secondaire.
r
28 novembre 2020 02:48
Ta dernière phrase m'a mise KO : ils sont tous divorcés manque plus que lui..... Tu es remontée à fond là, ça se sent !

Ecoutes, je ne sais pas trop quoi te dire dans cette situation à part d'essayer de le secouer fort, très fort. S'il sent la menace d'être abandonné il comprendra. Si malgré ça il ne comprend rien ... C'est peine perdue.

Plus on prend de l'âge plus un chope l'arthrose du cerveau et on devient psychorigide, difficile de changer un vieux.
Citation
MamanMuslima a écrit:
Oui je sais bien qu'on préfère toujours la cuisine de maman mais de là à toujours le rappeler c'est du rabaissement.
On ne compare pas à tout bout dchamp nos mari à nos pères.
Pour la ptite anecdote elle même me disait que mon pain lui manquait lol bref il a une mentalité plutôt haj de la soixantaine d'ailleurs il est plus à l'aise avec des hajjs qu'avec des plus jeunes. Il aurait aimé trouvé une femme du tempérament de sa mère, dévouée passant toujours ses besoins au dernier plan et s'investissant corps et âme à ses enfants et son mari même passé l'âge de la trentaine.
Je trouve que le résultat n'est pas top, ils sont tous divorcés manque plus que lui....
M
28 novembre 2020 03:09
Je l'ai secoué très fort pas plus tard qu'il ya 3 semaines, il m'a encore rabaissé me disant que je ne suis pas capable de gérer mes gosses ni ma maison, et il fait ça pour s'occuper comme il bosse pas il aime me harceler j'en ai eu marre et j'ai profité qu'il sorte à la boîte aux lettres pour fermer la porte à clé. Il n'a pas cessé de sonner, m'appeler pour ouvrir mais rien à faire. Je l'ai bloqué sur tel et wattsapp et aplé mes parents pour le faire ramasser ses affaires et partir. Ils sont venus il est entré disant ok jvais ramasser mes affaires mais il reviens disant qu'il n'a nulle part où aller, quec'est chez lui, quil a du mal à trouver du taf que c'est pas sa faute... Mon père a tenté une médiation je l'ai stoppé g dis nn jveux juste qu'il s'en aille je n'attend plus rien de lui il ne changera pas je ne serai jamais sa mère.
Il a tenté une discussion et je lui ai dis de
se taire. Mes parents m'ont comprise car ils savent tout ce que j'ai traversé. Ils se sont levé il leur a dit restez on va faire un thé j'ai dis non pas en ta compagnie et j'ai raccompagné mes parents. Ils ont voulu que je rentre avec eux mais j'ai préféré rester pour m'occuper de mes enfants en attendant une issue.
Citation
reda40 a écrit:
Ta dernière phrase m'a mise KO : ils sont tous divorcés manque plus que lui..... Tu es remontée à fond là, ça se sent !

Ecoutes, je ne sais pas trop quoi te dire dans cette situation à part d'essayer de le secouer fort, très fort. S'il sent la menace d'être abandonné il comprendra. Si malgré ça il ne comprend rien ... C'est peine perdue.

Plus on prend de l'âge plus un chope l'arthrose du cerveau et on devient psychorigide, difficile de changer un vieux.
r
28 novembre 2020 03:14
C'est compliqué. Je ne suis pas fan de l'idée de s'humilier les uns les autres devant les gens. A sa place j'aurais une réaction de rébellion plus qu'une réaction de remise en question. Mais sachant qu'il ne trouve pas de travail tu peux enfoncer le couteau dans la plaie. Dès qu'il te rabaisse tu tapes fort là où ça fait mal mais entre vous ! Ca risque de faire l'effet opposé et faire exploser la famille si tu as des réactions comme celle que tu as eu devant tes parents. Après ça dépend aussi de ton intention, si tu n'as vraiment aucun intérêt à rester avec lui alors il vaut mieux se séparer plutôt que prolonger cette boucherie.
Citation
MamanMuslima a écrit:
Je l'ai secoué très fort pas plus tard qu'il ya 3 semaines, il m'a encore rabaissé me disant que je ne suis pas capable de gérer mes gosses ni ma maison, et il fait ça pour s'occuper comme il bosse pas il aime me harceler j'en ai eu marre et j'ai profité qu'il sorte à la boîte aux lettres pour fermer la porte à clé. Il n'a pas cessé de sonner, m'appeler pour ouvrir mais rien à faire. Je l'ai bloqué sur tel et wattsapp et aplé mes parents pour le faire ramasser ses affaires et partir. Ils sont venus il est entré disant ok jvais ramasser mes affaires mais il reviens disant qu'il n'a nulle part où aller, quec'est chez lui, quil a du mal à trouver du taf que c'est pas sa faute... Mon père a tenté une médiation je l'ai stoppé g dis nn jveux juste qu'il s'en aille je n'attend plus rien de lui il ne changera pas je ne serai jamais sa mère.
Il a tenté une discussion et je lui ai dis de
se taire. Mes parents m'ont comprise car ils savent tout ce que j'ai traversé. Ils se sont levé il leur a dit restez on va faire un thé j'ai dis non pas en ta compagnie et j'ai raccompagné mes parents. Ils ont voulu que je rentre avec eux mais j'ai préféré rester pour m'occuper de mes enfants en attendant une issue.
M
28 novembre 2020 03:23
C'est sur mais pas le choix j'étais trop à bout. Il est sur mon dos depuis le début du confinement mois de mars non stop. Juste avant il avait repris un job jme ss dis enfin, et le confinement est arrivé et ça a tt refoutu en l'air. Je préférais contacter mes parents plutôt qu'un voisin ou autre. Au moins eux savent et ont vu des choses de leurs yeux.
Citation
reda40 a écrit:
C'est compliqué. Je ne suis pas fan de l'idée de s'humilier les uns les autres devant les gens. A sa place j'aurais une réaction de rébellion plus qu'une réaction de remise en question. Mais sachant qu'il ne trouve pas de travail tu peux enfoncer le couteau dans la plaie. Dès qu'il te rabaisse tu tapes fort là où ça fait mal mais entre vous ! Ca risque de faire l'effet opposé et faire exploser la famille si tu as des réactions comme celle que tu as eu devant tes parents. Après ça dépend aussi de ton intention, si tu n'as vraiment aucun intérêt à rester avec lui alors il vaut mieux se séparer plutôt que prolonger cette boucherie.
r
28 novembre 2020 03:29
Courage. Tu as les cartes en main. Tu es la seule à savoir où sont tes limites et ce que tu es prête à sacrifier pour lui et pour les enfants. Je ne veux bien évidemment pas te faire culpabiliser vis à vis de tes enfants si ton choix était de finir cette relation, ils peuvent bien vivre sans lui. L'idée est de peser les pour et les contre.

Essaie au maximum de ne pas le quitter en très très mauvais terme (si c'est ton plan) pour que les enfants puissent garder un contacte avec lui de manière saine. Tu n'imagines pas l'angoisse quand tu sens l'électricité qui passe entre deux parents qui se sont divorcé à coup de bottes au cul.
Citation
MamanMuslima a écrit:
C'est sur mais pas le choix j'étais trop à bout. Il est sur mon dos depuis le début du confinement mois de mars non stop. Juste avant il avait repris un job jme ss dis enfin, et le confinement est arrivé et ça a tt refoutu en l'air. Je préférais contacter mes parents plutôt qu'un voisin ou autre. Au moins eux savent et ont vu des choses de leurs yeux.
S
28 novembre 2020 06:12
Le problème de bcp de femmes c’est que par amour au début elles laissent faire et subissent.
Jusqu’au jour où tout éclate.
Il faut mettre des ultimatums et des points sur les i dès le début.
la situation, elle est bloquée
il faut voir un médiateur

Citation
MamanMuslima a écrit:
Slm o'alaykom,
Je ne supporte plus mon mari. Nous voilà mariés depuis 15 ans mais là c'est le summum de ce que je peux endurer.
C'est kkn qui est rabaissant, jamais satisfait toujours à critiquer la cuisine, l'entretien du foyer... Mais à côté de ça il ne travaille pas la plupart du temps, il ne cumule que des petits contrats avec des longues pauses entre 2.
Il est trop casanier donc je l'ai beaucoup trop sur mon dos à longueur de temps.
Il a été choyé étant jeune, sa mère le chouchoutait c'était une mère très dévouée à ses enfants. Il faisait trop la comparaison de lui tout jeune et enfant avec ses propres enfants. Par exemple sa mère prônait de se lever la nuit même si bébé dort pour verifier que tout aille bien et insistait là dessus.
Quand mes enfants ont eu une dizaine d'année pour elle fallait que je continue à leur faire leur tartine, leur faire leur lacet... Bref on a eu une éducation opposée. Moi l'autonomie le + possible et elle c'était plutôt le dévouement, s'oublier soi-même et continuer à les assister pour tout même à l'âge où ils en sont largement capables( ranger leurs affaires, leur lit...)
Bref je respectais et ne jugeait pas sa façon de voir les choses.
Mais le rabaissement depuis toutes ces années vient de là, il ramène bcp les choses à comment faisait sa mère... Le pain de sa mère est meilleur, ses tajines sont meilleurs...
Il ya 2 ans elle est malheureusement décédée Allah irhamha elle a laissé un profond vide chez eux et pour moi-même aussi c'était une grand mère dévouée. Malgrés bcp de difficultés engendrées par ses remarques et le clan qu'elle formait autour de ses enfants me faisant sentir que je n'en faisait pas partie elle ns manque bcp. Sa vie c'était ses enfants et petits enfants.
Il ya eu bcp d'histoires, quand aussi par exemple il était avc sa famille je n'existait pas. Sachant qu'ils vivent tous à l'étranger je peux rester seule un bon moment sans que personne ne s'en inquiète. Leur mère avait un créé un clan solide autour d'elle et ses enfants. Peu importe la faute que l'un deux fait ils devaient rester soudés et rejeter la faute sur un étranger à la famille. Il pouvait arriver qu'ils rejetaient une faute sur moi sans aucun scrupule et au mieux mon mari fait celui qui n'a rien vu au pire il va leur montrer son soutien pour prouver qu'il respecte le pacte.
Un exemple on s'était mis d'accord pour mon second de faire sa circoncision avc ma famille en France car pour le 1er c'était avc eux. Il était ok, arrivé la bas ils ont insisté pour qu'on le fasse là, j'ai bien expliqué pourquoi ça sera en France ils l'ont mal pris et en douce ils ont préparé la tahara la bas. Je les ai entendu chuchoté, je pressentais kke chose jai entendu la porte claquer et par la fenêtre j'ai vu qu'ils partaient avc mon petit ds les bras habillés en jelaba. J'ai speedé, enfilé ma robe et couru les suivre en taxi et heureusement je les ai rattrapé chez le chirurgien. J'étais choquée. Et bien sûr c'est moi la fautive car je ne leur ai pas fait confiance, mon fils est comme le leur et rien je n'aurai pas dû les rejoindre...

Il s'est passé énormément de choses de ce genre et maintenant j'ai vraiment de la haine vis à vis de lui. Je ne lui parle plus, on fait chambre à part et biensûr il ne faut pas rêver pour qu'il s'excuse ou autre même si je n'attend pas ça car j'ai de la haine du dégoût et ne veut que son départ.
J'aimerais qu'à un moment donné il s'en aille de lui-même et me laisse tranquille.
Seuls les enfants le retient à partir, d'après c qu'il dit.
Que faire ? Attendre qu'il se lasse de cette situation et daigne enfin partir et entamer les démarches de séparation ou les entamer moi même sachant que je ne travaille pas, j'ai du mal à trouver un emploi étant voilée et peur de faire souffrir mes enfants.
C'est ma priorité, s'il faut que je reste en colloc avec leur père jusqu'à leur âge adulte pour éviter qu'ils ne souffrent je le ferai.
S
28 novembre 2020 06:23
Il faut dire que le confinement n arrange rien
Citation
MamanMuslima a écrit:
Je l'ai secoué très fort pas plus tard qu'il ya 3 semaines, il m'a encore rabaissé me disant que je ne suis pas capable de gérer mes gosses ni ma maison, et il fait ça pour s'occuper comme il bosse pas il aime me harceler j'en ai eu marre et j'ai profité qu'il sorte à la boîte aux lettres pour fermer la porte à clé. Il n'a pas cessé de sonner, m'appeler pour ouvrir mais rien à faire. Je l'ai bloqué sur tel et wattsapp et aplé mes parents pour le faire ramasser ses affaires et partir. Ils sont venus il est entré disant ok jvais ramasser mes affaires mais il reviens disant qu'il n'a nulle part où aller, quec'est chez lui, quil a du mal à trouver du taf que c'est pas sa faute... Mon père a tenté une médiation je l'ai stoppé g dis nn jveux juste qu'il s'en aille je n'attend plus rien de lui il ne changera pas je ne serai jamais sa mère.
Il a tenté une discussion et je lui ai dis de
se taire. Mes parents m'ont comprise car ils savent tout ce que j'ai traversé. Ils se sont levé il leur a dit restez on va faire un thé j'ai dis non pas en ta compagnie et j'ai raccompagné mes parents. Ils ont voulu que je rentre avec eux mais j'ai préféré rester pour m'occuper de mes enfants en attendant une issue.
V
28 novembre 2020 07:09
Waleykum Salam,

Il y a eu une éducation pourrie gâté et comme c'est l'univers dans lequel il a baigné, le model sur lequel il s'est construit, c'est pour lui une normalité et il s'attendait probablement à la même chose dans sa vie maritale.
Tu as eu une éducation où chacun est responsabilisé, où l'autonomie est valorisé et où chacun mets la main à la patte et comme c'est le modèle sur lequel tu t'es construite, dans lequel tu as baigné, tu t'attendais probablement à la même chose dans ta vie maritale.

Vous avez donc deux visions diamétralement opposés et c'est compliqué de composer avec.

À ce que j'ai compris c'est toi qui a le dessus dans la situation car il a la crainte que tu le mettes dehors. C'est quand-même le père de tes enfants et je pense que le voir finir SDF n'est pas le meilleur cadeau que tu puisses leur offrir.

Vivre en colocation ensemble pourrait être une solution, mais encore faudrait il qu'elle soit supportable et mieux, épanouissante pour chacun. Tu devrais donc avoir une discussion avec lui ou, alors si elle risque d'être trop houleuse, propose lui d'écrire sur une feuille quels sont ses besoins et quelles sont les choses qu'ils ne pourrai pas supporter, Idem pour toi. Ensuite vous vous échanger vos feuilles et à partir des données recueillies, chacun de votre côté, vous réfléchissez à ce que vous pourriez mettre en place afin que votre cohabitation se passe bien ( car si vous restez dans un état de guerre ou de guerre froide chacun est perdant). Enfin vous conversez sur vos listes respectives et établissez les règles, puis vous pouvez en discuter également avec vos enfants, qui sont eux aussi concernés.
P
28 novembre 2020 07:53
Vs vivez de quoi?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook