Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
SOURCE JARI YA JARI
mag3 [ MP ]
27 octobre 2005 01:57
Bonjour,

"Si tu veux vaincre, ne néglige jamais ton ennemi" mag3

SOURCE AL WATAN DE JARI YA JARI

Edition du 27 octobre 2005 > Internationale



Sahara-occidental
Débat à l’ONU
Le Conseil de sécurité des Nations unies a rouvert le dossier du Sahara-Occidental comme il le fait de manière régulière depuis 1991 qui marque l’entrée en vigueur de la résolution 690 portant plan de paix.





Depuis cette date, seul le cessez-le-feu a été appliqué, ce qui n’est pas le cas des autres clauses de ce plan en raison du blocage marocain, malgré l’unanimité à rendre justice au peuple sahraoui par l’application de son droit à l’autodétermination. Comme cela se fait aussi régulièrement, le Conseil de sécurité devrait proroger le mandat de la Mission des Nations unies chargée de l’organisation du référendum au Sahara-Occidental (Minurso) qui expire fin octobre, pour une nouvelle période de six mois. Ce qui signifie la reconduction du statu quo actuel marqué par la persistance de l’occupation marocaine. Cette nouvelle rencontre avait été précédée, relève-t-on, par la désignation d’un nouveau représentant personnel du secrétaire général de l’ONU en remplacement de James Baker qui avait démissionné de son poste en juin 2004 en signe de protestation contre les blocages marocains, et aussi pour signifier sa colère contre l’instance internationale qui refuse d’assumer ses responsabilités. C’est en ce sens que s’inscrit l’intervention du représentant permanent de l’Algérie auprès de l’ONU qui a souligné que le Conseil de sécurité, « doit réitérer son appui au plan Baker et appeler directement le Maroc à l’accepter et à le mettre en œuvre (...) de manière claire et non ambiguë ». Intervenant lors des consultations qui ont suivi la présentation du nouveau rapport de Kofi Annan, M. Baâli a relevé que « le conseil de sécurité ne peut continuer à se montrer complaisant à l’égard du Maroc, sauf à vouloir consacrer l’injustice ». Dans ce contexte, il a souligné que « si le Maroc a pu et peut se permettre une telle attitude (...) c’est parce qu’il bénéficie à l’intérieur du Conseil de sécurité d’un appui inconditionnel qui empêche toute action coercitive, voire toute pression ». « Et c’est parce le Conseil de sécurité n’était pas en mesure d’assumer ses responsabilités, alors que lui avait pleinement assumé les siennes, que M. Baker n’eut d’autre choix que de partir », a-t-il rappelé. « Aujourd’hui, nous nous retrouvons de nouveau dans l’impasse. Nous avons un nouvel envoyé personnel qui s’est rendu dans la région et qui reviendra nous dire que le Front Polisario est prêt à jouer le jeu, à signer le plan de paix et à le mettre en œuvre, tandis que l’autre partie n’est disposée qu’à envisager un statut d’autonomie pour le Sahara-Occidental.. Que va faire le Conseil de sécurité ? », s’est-il interrogé. Le diplomate algérien a, par ailleurs, appelé le Conseil de sécurité à « envoyer un message ferme au Maroc qu’il ne peut continuer à verrouiller le territoire aux ONG et aux médias internationaux et à violer les droits les plus élémentaires des citoyens sahraouis ». « Il est regrettable que le bureau du Haut commissaire aux droits de l’homme, si prompt à réagir aux moindres violations des droits de l’homme dans tel ou tel pays, soit resté silencieux sur le drame vécu au cours des derniers mois par les Sahraouis dans le territoire malgré la mobilisation des ONG, comme Amnesty International » a déploré M. Baâli. Il a rappelé dans ce contexte que l’ONU a une « responsabilité politique et légale à assumer à l’égard des populations des territoires non autonomes ». « Et quand le bureau du Haut commissaire aux droits de l’homme décide de s’intéresser à la situation qui prévaut au Sahara- Occidental, il choisit, pour ne pas déplaire au Maroc, de vérifier également les allégations du Maroc concernant la situation de ‘‘ses concitoyens séquestrés’’, c’est-à-dire les réfugiés sahraouis, dans les camps des réfugiés de Tindouf », a-t-il ajouté. « C’est cette odieuse symétrie, a-t-il souligné, qui place sur un pied d’égalité l’agresseur et la victime qui fait tant de tort à cette organisation, qui compromet sa crédibilité et altère son image et son prestige. » C’est le défi auquel l’ONU est confrontée depuis des années à vrai dire et qu’elle tente d’évacuer par le maintien du statu quo. En février 2004, le secrétaire général de l’ONU avait lui-même situé les blocages et identifié la seule partie - le Maroc - qui en est la cause. Mais depuis cette date, plus rien, sauf la désignation d’un successeur à James Baker, un geste important et salué à sa juste mesure.

T. Hocine


SOURCE JARI YA JARI



bledmiki [ MP ]
27 octobre 2005 08:48
Le 22 octobre, Mag3 a dit:
=========================


Arrêtez...
Auteur: mag3 (IP enregistrée)
Date: le 22 octobre 2005 à 04h36



Arrêtez de nous casser la tête avec cette histoire de l'Algérie contre le Maroc
N'y a-t-il pas d'autres sujets intéressants que celui-là. Quel terrible choc
Arrêtez de comparer l'incomparable, chacun a sa culture, le reste on s'en moque
De grâce, tournez vos paraboles ce sujet est vide comme si l'on se cogne à un roc

Les deux pays sont tiers-mondistes et à voir nos contributions mesquines
Le destin ne présage rien de bon, rien de positif que les choses qui enquiquinent

Certains pensent nous user par ces sujets et de ce site nous faire fuir
Ils se trompent, SOMOS AQUI, et ici nous restons en véritables dur à cuir

Arrêtez de jouer à ces jeux vils et minables
Qui ne nous apprennent rien d'admirables

Le monde avance
Il tangue et se balance

Et nous comme du beurre ronce
Nous exhalons notre haine en abondance

Mes paroles vont certainement déplaire
C'est la vérité pour ceux qui ne cessent de braire

Arrêtez et discutez d'autres choses
Sinon le site fânera comme une vieille rose

mag3
zaki7 [ MP ]
27 octobre 2005 09:15
La neutralite du voisin de l'est se demontre jour apres jour: [fr.allafrica.com].
bikhir [ MP ]
27 octobre 2005 09:49
zappe le sujet et cree d'autre files de discussions.
c'est une meilleure maniere de te calmer tout en enrichissant le forum.


bledmiki a écrit:
-------------------------------------------------------
> Le 22 octobre, Mag3 a dit:
> =========================
>
>
> Arrêtez...
> Auteur: mag3 (IP enregistrée)
> Date: le 22 octobre 2005 à 04h36
>
>
>
> Arrêtez de nous casser la tête avec cette histoire
> de l'Algérie contre le Maroc
> N'y a-t-il pas d'autres sujets intéressants que
> celui-là. Quel terrible choc
> Arrêtez de comparer l'incomparable, chacun a sa
> culture, le reste on s'en moque
> De grâce, tournez vos paraboles ce sujet est vide
> comme si l'on se cogne à un roc
>
> Les deux pays sont tiers-mondistes et à voir nos
> contributions mesquines
> Le destin ne présage rien de bon, rien de positif
> que les choses qui enquiquinent
>
> Certains pensent nous user par ces sujets et de ce
> site nous faire fuir
> Ils se trompent, SOMOS AQUI, et ici nous restons
> en véritables dur à cuir
>
> Arrêtez de jouer à ces jeux vils et minables
> Qui ne nous apprennent rien d'admirables
>
> Le monde avance
> Il tangue et se balance
>
> Et nous comme du beurre ronce
> Nous exhalons notre haine en abondance
>
> Mes paroles vont certainement déplaire
> C'est la vérité pour ceux qui ne cessent de braire
>
>
> Arrêtez et discutez d'autres choses
> Sinon le site fânera comme une vieille rose
>
> mag3
>


issi [ MP ]
27 octobre 2005 09:57
Soyez sure que ce conflit n'a pas de solutions ni aujourd 'hui ni demain ni pares 1200 ans donc comme a dit Coelho c'est leurs legende personnelle de chaque pays qui en jeu donc il n y aura pas de concession tant que les USA ne se mele pas de l'affaire et que les deux pays ont le meme poids strategique pour l'oncle sam.
Smiling Smiley mais soyez sure quand un pays va deraper avec notre oncle l'autre gagnera la partie.
bon courage et discutez qlq chose de concret
zaki7 [ MP ]
27 octobre 2005 10:04
Issi, justement les USA commencent a se meler de l'affaire et ca n'a pas l'air d'etre en faveur de l'algerisario...

[www.moroccotimes.com]

[english.daralhayat.com]
bikhir [ MP ]
27 octobre 2005 10:08
je crois qu'il ne marche pas quand on l'insert ici ...

----
zaki, bonjour.
ton deuxieme link ne marche pas. c'est celui-la je crois:

[english.daralhayat.com]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 27/10/05 10:09 par bikhir.
zaki7 [ MP ]
27 octobre 2005 10:16
Et la?

[english.daralhayat.com]

Click sur l'article: America and the Solution in the Sahara





Modifié 1 fois. Dernière modification le 27/10/05 10:17 par zaki7.
bikhir [ MP ]
27 octobre 2005 10:27
merci. je viens de lire. point de vue interessant. surtout que la presse arabe reserve relativement peu de son espace a ce conflit. probablment par soucis de neutralite vue que les deux parties le Maroc et l'algerie son "arabes".


zaki7 a écrit:
-------------------------------------------------------
> Et la?
>
>
>
> Click sur l'article: America and the Solution in
> the Sahara
>
>
>
>
>
> Edité 1 fois. Dernière modification le
> 27-10-05 09h17.


zaki7 [ MP ]
27 octobre 2005 10:34
issi [ MP ]
27 octobre 2005 10:40
oui c'est autre approche et une autre vision mais il faut se mefier de ce language politique entre les lignes il y a tte un ensemble de chapitre et d'interets qu'il faut feuiller aussi. car tant ils parlent( USA) de la democratie et les slogans vide donc forcement il y des enjeux ....



BenMhidi [ MP ]
27 octobre 2005 11:08
Bikhir, Mag3 une équipe dotée d'une tradition haineuse, le disciple aurait rejoint le maître sur l'échelle de la haine. Le jeu des 2 résistants fictifs à des envahisseurs fictifs pour défendre une légitimité fictive, n'a que PEU duré. Le risque d'éclatement brutal de la "bulle sahara occidental" que constitue cette imposture ne peut être complètement écarté, notamment sous l'effet de révélations savamment distillées à partir de "documents d'archives" dont l'authenticité est le secret personnel de MAG3. A des fins de manipulation,le fait que le couvercle du chaudron soit solidement verrouillé ne peut que rendre l'explosion plus violente quand elle se produira.

En entretenant le doute et la suspicion, sur la réalité de la lutte de libération du peuple sahraoui, on décrédibilise insidieusement celui-ci.

Au plus fort de sa lutte 40 000 soldats ont tenu en échec la majeure partie des FAR, rappelez vous la bataille de l'ouarkaziz..et en parlant d'ennemi, ce jour là l'ANP ou les généraux -c'est comme vous voulez- mourraient d'envie d'en finir une fois pour toute avec Zallaka, Ouhoud et la garnison du ZAG, heuereusement qu'il y a des gens éclairé chez nous qui ont empêché un tel anéantissment...ils avaient marre de la fournaise de tindouf où l'anp stationne en permanence plus de 40 000 hommes..

Mais quand il s'agit de l'histoire, de ce fait, les falsifications de masse sont improbables et si des faits ou des tendances historiques peuvent connaître disons des variations selon la crédibilité du narrateur, c'est moins une question d'école ou d'idéologie mais dépendent en fait des temoins directs ayant vécu les faits. Après un certain temps, la vérité sera donc toujours rétablie avec ou sans Mag3, Bikhir et BenMhidi.


Le conseil du jour : vérifier la crédibilité des narrateurs...
bikhir [ MP ]
27 octobre 2005 11:36
j'ai remonte le sujet et tout ce que je peux re-lire de ma part c'est de suggerer a "bledmiki" comment agir de maniere que je toruverais constructive pour empecher ce dont il se plaint dans ce forum et de remercier zaki pour l'envoi d'un article que je trouve interessant surtout qu'il emane d'un journal arabe.

tu peux me dire stp. ou est la "haine" ici?



BenMhidi a écrit:
-------------------------------------------------------
> Bikhir, Mag3 une équipe dotée d'une tradition
> haineuse, le disciple aurait rejoint le maître sur
> l'échelle de la haine. Le jeu des 2 résistants
> fictifs à des envahisseurs fictifs pour défendre
> une légitimité fictive, n'a que PEU duré. Le
> risque d'éclatement brutal de la "bulle sahara
> occidental" que constitue cette imposture ne peut
> être complètement écarté, notamment sous l'effet
> de révélations savamment distillées à partir de
> "documents d'archives" dont l'authenticité est le
> secret personnel de MAG3. A des fins de
> manipulation,le fait que le couvercle du chaudron
> soit solidement verrouillé ne peut que rendre
> l'explosion plus violente quand elle se produira.
>
> En entretenant le doute et la suspicion, sur la
> réalité de la lutte de libération du peuple
> sahraoui, on décrédibilise insidieusement
> celui-ci.
>
> Au plus fort de sa lutte 40 000 soldats ont tenu
> en échec la majeure partie des FAR, rappelez vous
> la bataille de l'ouarkaziz..et en parlant
> d'ennemi, ce jour là l'ANP ou les généraux -c'est
> comme vous voulez- mourraient d'envie d'en finir
> une fois pour toute avec Zallaka, Ouhoud et la
> garnison du ZAG, heuereusement qu'il y a des gens
> éclairé chez nous qui ont empêché un tel
> anéantissment...ils avaient marre de la fournaise
> de tindouf où l'anp stationne en permanence plus
> de 40 000 hommes..
>
> Mais quand il s'agit de l'histoire, de ce fait,
> les falsifications de masse sont improbables et si
> des faits ou des tendances historiques peuvent
> connaître disons des variations selon la
> crédibilité du narrateur, c'est moins une question
> d'école ou d'idéologie mais dépendent en fait des
> temoins directs ayant vécu les faits. Après un
> certain temps, la vérité sera donc toujours
> rétablie avec ou sans Mag3, Bikhir et BenMhidi.
>
>
> Le conseil du jour : vérifier la crédibilité des
> narrateurs...


telev [ MP ]
27 octobre 2005 11:57
Les USA, préoccupés par le conflit du Sahara, cherchent une solution acceptable pour toutes les parties
Washington, 26/10/05- La Secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice partage les préoccupations exprimées par le Conseil Américain pour les prisonniers de guerre marocains (ACMP) concernant les questions qui se rapportent au conflit du Sahara, a souligné une responsable du département d'Etat.
Dans une lettre adressée ''à la demande et au nom de Mme Rice'' au président de l'ACMP, M. Hassan El Farissi, Mme Ellen Germain, directeur par intérim du département des affaires du Maghreb, a indiqué que ''l'administration américaine partage la préoccupation de M. Farissi quant au fait que ce long conflit demeure non-résolu'', ajoutant que les USA cherchent ''une solution acceptable pour toutes les parties''.

Selon un communiqué de l'ACMP parvenu à la MAP, la lettre met également en relief la préoccupation de l'administration américaine concernant le calvaire des populations des camps de Tindouf et des prisonniers de guerre marocains, estimant que leur situation est effectivement lamentable et que ''ce sont des questions humanitaires source de grande inquiétude''.

Les Etats-Unis appellent le Maroc et l'Algérie à s'attaquer à ces questions de façon constructive, tout en continuant à soutenir les efforts de l'ONU visant à venir en aide aux populations des camps de Tindouf, ajoute la lettre.

''Nous ne pouvons pas imposer une solution, mais nous exhortons les parties à prendre des mesures en vue de la résolution des enjeux communs qui consistent à régler leurs différends de façon réussie'', a encore précisé la lettre.

En rendant publique la lettre du département d'Etat, l'ACMP appelle encore une fois les autorités algériennes à "oeuvrer diligemment et de façon constructive avec le Maroc pour régler les questions des prisonniers de guerre, des prisonniers portés disparus et des Marocains tenus en otage dans les camps de Tindouf en Algérie'', précise le communiqué.
ASSAD1 [ MP ]
27 octobre 2005 12:59
Le Maroc est sur sont territoire, c'est tout, le polisario doit relacher les séquestrés de Tindouf et c'est tout.

Ca fait trentes années que l'Algérie tente de nous prendre notre Sahara, par la guerre comme par la "diplomatie", et elle n'y est jamais arriver, malgré le soutient des pays communiste de l'Est, de la Lybie ou l'Egypte (la plupart de ces pays ont compris leur érreure et ne soutienne plus l'Algérie...)

Donc pour ma part les gesticulation algérienne autour de notre Sahara ne me font pas vraiment trembler, surtout que tout les pays savent, quels sont en fait les visés de l'Algérie sur le Sahara...

Je suis donc confient sur les capacités du Maroc a faire face a toutes éventualités, politique comme militaire (en souhaitant que l'ont n'en arrivera pas là)...

La vie continue, et cet été j'irais une fois de plus passer une semaine de vacance a Layyoun...
aymane75 [ MP ]
27 octobre 2005 13:06
mag3 a écrit:
-------------------------------------------------------
> Bonjour,
>
> "Si tu veux vaincre, ne néglige jamais ton ennemi"
> mag3
>
> SOURCE AL WATAN DE JARI YA JARI
>
> Edition du 27 octobre 2005 > Internationale
>
>
>
> Sahara-occidental
> Débat à l’ONU
> Le Conseil de sécurité des Nations unies a rouvert
> le dossier du Sahara-Occidental comme il le fait
> de manière régulière depuis 1991 qui marque
> l’entrée en vigueur de la résolution 690 portant
> plan de paix.
>
>
>
>
>
> Depuis cette date, seul le cessez-le-feu a été
> appliqué, ce qui n’est pas le cas des autres
> clauses de ce plan en raison du blocage marocain,
> malgré l’unanimité à rendre justice au peuple
> sahraoui par l’application de son droit à
> l’autodétermination. Comme cela se fait aussi
> régulièrement, le Conseil de sécurité devrait
> proroger le mandat de la Mission des Nations unies
> chargée de l’organisation du référendum au
> Sahara-Occidental (Minurso) qui expire fin
> octobre, pour une nouvelle période de six mois. Ce
> qui signifie la reconduction du statu quo actuel
> marqué par la persistance de l’occupation
> marocaine. Cette nouvelle rencontre avait été
> précédée, relève-t-on, par la désignation d’un
> nouveau représentant personnel du secrétaire
> général de l’ONU en remplacement de James Baker
> qui avait démissionné de son poste en juin 2004 en
> signe de protestation contre les blocages
> marocains, et aussi pour signifier sa colère
> contre l’instance internationale qui refuse
> d’assumer ses responsabilités. C’est en ce sens
> que s’inscrit l’intervention du représentant
> permanent de l’Algérie auprès de l’ONU qui a
> souligné que le Conseil de sécurité, « doit
> réitérer son appui au plan Baker et appeler
> directement le Maroc à l’accepter et à le mettre
> en œuvre (...) de manière claire et non ambiguë ».
> Intervenant lors des consultations qui ont suivi
> la présentation du nouveau rapport de Kofi Annan,
> M. Baâli a relevé que « le conseil de sécurité ne
> peut continuer à se montrer complaisant à l’égard
> du Maroc, sauf à vouloir consacrer l’injustice ».
> Dans ce contexte, il a souligné que « si le Maroc
> a pu et peut se permettre une telle attitude (...)
> c’est parce qu’il bénéficie à l’intérieur du
> Conseil de sécurité d’un appui inconditionnel qui
> empêche toute action coercitive, voire toute
> pression ». « Et c’est parce le Conseil de
> sécurité n’était pas en mesure d’assumer ses
> responsabilités, alors que lui avait pleinement
> assumé les siennes, que M. Baker n’eut d’autre
> choix que de partir », a-t-il rappelé. «
> Aujourd’hui, nous nous retrouvons de nouveau dans
> l’impasse. Nous avons un nouvel envoyé personnel
> qui s’est rendu dans la région et qui reviendra
> nous dire que le Front Polisario est prêt à jouer
> le jeu, à signer le plan de paix et à le mettre en
> œuvre, tandis que l’autre partie n’est disposée
> qu’à envisager un statut d’autonomie pour le
> Sahara-Occidental.. Que va faire le Conseil de
> sécurité ? », s’est-il interrogé. Le diplomate
> algérien a, par ailleurs, appelé le Conseil de
> sécurité à « envoyer un message ferme au Maroc
> qu’il ne peut continuer à verrouiller le
> territoire aux ONG et aux médias internationaux et
> à violer les droits les plus élémentaires des
> citoyens sahraouis ». « Il est regrettable que le
> bureau du Haut commissaire aux droits de l’homme,
> si prompt à réagir aux moindres violations des
> droits de l’homme dans tel ou tel pays, soit resté
> silencieux sur le drame vécu au cours des derniers
> mois par les Sahraouis dans le territoire malgré
> la mobilisation des ONG, comme Amnesty
> International » a déploré M. Baâli. Il a rappelé
> dans ce contexte que l’ONU a une « responsabilité
> politique et légale à assumer à l’égard des
> populations des territoires non autonomes ». « Et
> quand le bureau du Haut commissaire aux droits de
> l’homme décide de s’intéresser à la situation qui
> prévaut au Sahara- Occidental, il choisit, pour ne
> pas déplaire au Maroc, de vérifier également les
> allégations du Maroc concernant la situation de
> ‘‘ses concitoyens séquestrés’’, c’est-à-dire les
> réfugiés sahraouis, dans les camps des réfugiés de
> Tindouf », a-t-il ajouté. « C’est cette odieuse
> symétrie, a-t-il souligné, qui place sur un pied
> d’égalité l’agresseur et la victime qui fait tant
> de tort à cette organisation, qui compromet sa
> crédibilité et altère son image et son prestige. »
> C’est le défi auquel l’ONU est confrontée depuis
> des années à vrai dire et qu’elle tente d’évacuer
> par le maintien du statu quo. En février 2004, le
> secrétaire général de l’ONU avait lui-même situé
> les blocages et identifié la seule partie - le
> Maroc - qui en est la cause. Mais depuis cette
> date, plus rien, sauf la désignation d’un
> successeur à James Baker, un geste important et
> salué à sa juste mesure.
>
> T. Hocine
>
>
> SOURCE JARI YA JARI



mais de quoi ils se melent , ils sont epris de justice non je crois pas, ils veulent le sahara pour eux je crois pas non plus , c koi ? c mettre le maroc en difficulté c la theorie la plus plausible mais pkoi c la hainnnne
a moins que mehdi et bledmekiles sbires de boutef ont d'autres explications
BenMhidi [ MP ]
27 octobre 2005 14:53
>
>
> mais de quoi ils se melent ,
De rien mon, ils interviennent pour leur amis saharaouis
> ils sont epris de justice non je crois pas,
Je ne crois pas non plus
> ils veulent le sahara pour eux je crois pas non plus,
Ils voudraient plutôt s'en débarasser, il coûte cher au maroc et ne rapporte rien à la population marocaine...

> c koi ? c mettre le maroc en difficulté c la theorie la plus
> plausible

Ce n'est pas la bonne explication, le maroc est déjà en difficulté, et ils ne veulent simplement pas lui venir en aide. Hum c'est douteux comme comportement...

> mais pkoi c la hainnnne.

peut être que tu as raison.


> a moins que mehdi et bledmekiles sbires de boutef
> ont d'autres explications

Si moi homme libre comme l'air et l'eau, tel que dieu m'a crée, devienne sbire de Boutef, il ne restera plus un homme libre en algérie et vous pouvez toi, Bikhir, Mag3 non seulement récupérer tindouf et béchar, mais également Oran, Alger, Constantine, Annaba et setif..

Les sbires de Haroun El Rachid sont dans leur Palais de 1001 nuits...
Simple citoyen Ya el Kho...




telev [ MP ]
27 octobre 2005 15:02
Mr BenMhidi, essaye de t´ occuper de vos problèmes, la junte militaire detourne les petrodolars du peuple algerien et cree des problèmes avec le Maroc pour faire devier les algeriens comme toi de la misère et de la pauvereté qui reigne dans ton pays, essaye d´ ouvrir tes yeux Mr BenMhidi.

voilà ce qui ce passe dans ton pays:

source:www.jeuneafrique.com

Décès d'un deuxième manifestant, touché par balles, lors d'affrontements à Arzew (presse)
ALGÉRIE - 27 octobre 2005

Un deuxième manifestant est décédé, mercredi matin, des suites de ses blessures à Arzew (est d'Oran), au lendemain des violents affrontements entre les forces de sécurité et les résidents d'un quartier populaire de cette ville, qui protestaient contre la démolition de 150 baraques commerciales, jugées clandestines, rapporte jeudi la presse algérienne, citant des sources sécuritaires locales.

Cette deuxième victime avait été touchée par balles en caoutchouc, selon la police, des balles réelles, selon des témoins cités par la presse.
Un premier manifestant avait été tué par balles réelles, lundi, lors des premiers heurts entre les forces de l'ordre et les manifestants, alors que l'opération de démolition venait de commencer. Ces heurts ont duré plusieurs heures.

Les affrontements avaient repris, mardi après midi, après les funérailles de la première victime. Plusieurs édifices publics avaient été partiellement outotalement saccagés dont une salle omnisports, construite pour 30 milliards de centimes, ainsi que le siège d'une commune et d'un bureau de poste, alors que des pylônes électriques avaient été arrachés et plusieurs artères bloquées à lacirculation automobile.

La colère des manifestants était montée d'un cran, à la suite de la mort d'un jeune manifestant, et l'utilisation par les forces de sécurité de balles réelles contre les manifestants.

Les dégâts matériels sont estimés à 50 milliards de centimes. Certaines familles, dont les enfants ont été arrêtés, durant les premiers heurts, avaientfait état d'un deuxième décès parmi les manifestants, mais l'information avait été démentie par la police.

Un calme précaire régnait mercredi à Arzew, selon la presse algérienne, qui avait estimé la veille que les émeutes d'Arzew étaient pire que celles d'octobre 1988 à Alger.

La tension était perceptible, la veille, après la mort d'un second manifestant. "Les conditions sociales dans lesquelles vivent depuis des années les habitants de la Cité des Plateaux, comme beaucoup d'autres cités du pays, ont émergé violemment à Arzew, explosant littéralement au grand jour", écrit un quotidien algérien.

Selon le quotidien Liberté, les autorités locales craignent le pire, après le décès d'un deuxième manifestant.

bikhir [ MP ]
27 octobre 2005 15:28
tu peux ajouter a ta liste d'autres comme telev, esperance3, zaki, bref tout un monde, peut-etre tout le peuple marocain, et que tu n'hesitera pas de traiter "d'analphabetes" et de "malades".




BenMhidi a écrit:
-------------------------------------------------------


> pouvez toi, Bikhir, Mag3 non seulement récupérer
zaki7 [ MP ]
27 octobre 2005 19:23
Voila pourquoile représentant de l'algérisario gesticule à l'ONU en ce moment précis:


L’Algérie quitte le Conseil de sécurité à la fin de l’année

Congo, Qatar, Slovaquie, Ghana et Pérou tels sont les cinq nouveaux pays membres du Conseil de Sécurité élus par l'Assemblée générale de l’ONU qui devraient y siéger pour deux années à partir du 1er janvier 2006. Ces cinq pays, élus pour un mandat de deux ans, vont succéder au Bénin, Philippines, Roumanie, Brésil et surtout à l’Algérie qui quitte un conseil où elle a tout fait pour empêcher une résolution consensuelle au sujet du Sahara.

Enfin , les membres permanents du Conseil de sécurité auront l’occasion de discuter plus à l’aise de la question du Sahara occidental. Un dossier qui traîne dans les couloirs de l’ONU depuis bientôt une trentaine d’années. Mieux encore, nombre de diplomates et d’experts à NewYork estiment qu’ après tant d’atermoiements, le Conseil de sécurité a désormais les mains plus libres et les moyens de faire passer une résolution appelant ouvertement à un dialogue entre le Maroc et l’Algérie sur la question du Sahara.

Une telle idée a fait son chemin depuis au moins deux ans sans que l’on parvienne à faire passer une résolution qui puisse appeler ouvertement à un tel dialogue comme le souhaitent nombre de membres permanents en particulier la France, les Etats–Unis et la Grande Bratagne, mais que la diplomatie algérienne a soigneusement tenté d’éviter en empêchant toute résolution consensuelle à ce sujet.

Aujourd’hui, les données changent considérablement puisque les cinq nouveaux membres non permanents vont rejoindre l'Argentine, le Danemark, la Grèce, le Japon et la Tanzanie, élus l'année dernière comme membres non permanents du Conseil de sécurité et dont le mandat n’arrivera à expiration qu’à la fin de l’année 2006.

Aujourd’hui, et alors que Kofi Annan vient d’annoncer sa proposition de reconduire tacitement la mission de la Minurso au Sahara, cet appel plusieurs fois réitéré par les principaux pays occidentaux a enfin une
chance d’être adopté. Les résolutions sur le Sahara ayant toujours été adoptées à l’unanimité, ont incité l’ONU à appeler régulièrement à la reconduction du mandat de la Minurso en attendant des jours meilleurs .

Avec la désignation d’un nouveau représentant du secrétaire général, le Néerlandais Peter Van Walsum pour succéder à l’ancien Secrétaire d’Etat américain James Baker, les cinq membres permanents ( Chine, Grande-Bretagne, France, Russie, Etats-Unis ) et les dix membres non permaments élus vont enfin trouver le moyen de traiter l’Algérie, non pas en tant que membre du Conseil de sécurité mais en tant qu’ Etat directement impliqué dans ce conflit qui perdure depuis au moins trois décennies.

La balle est aujourd’hui dans le camp marocain qui gagnerait à mieux expliquer sa vision surtout après sa dernière offre d’autonomie large pour les populations du Sahara.


 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook