Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
la sounna quand on mange et quand on boit
S
21 janvier 2008 17:03
salam alikom! des hadiths inchallah qui vont nous aider a appliquer la sounna du prophete quand on mange et quand on boit!


quand le prophete buvait :

Selon Qatàda (das), le Prophète (bsdl) a dit: «Celui qui sert à boire doit boire le dernier»

Selon Ibn 'Abbàs (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Ne buvez pas d'une seule traite à la manière des chameaux. Mais buvez en deux ou trois fois. Prononcez le nom de Dieu au moment de boire et dites à la fin: «La louange est à Dieu». (Rapporté par Attirmidhi)

Selon Anas, le Prophète (bsdl) a interdit de boire debout. Qatàda lui demanda: «Est-ce aussi valable pour le manger?» Il dit: «La position debout pendant le manger est plus néfaste encore». (Rapporté par Moslem)

Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Que l'un de vous ne boive surtout pas debout. Celui qui a oublié de s'asseoir avant de boire, qu'il vomisse ce qu'il a bu». (Rapporté par Moslem)


(c'est chaud! pour le dernier hadith! lol)


quand le prophete mangeait :


Selon Jàber (das), le Messager de Dieu (bsdl) a ordonné de se lécher les doigts et de lécher le plat. Il disait: «Vous ne savez pas dans quelle partie de votre manger se trouve la bénédiction de Dieu». (Rapporté par Moslem)

Jàber (das) rapporte qu'il a entendu dire le Messager de Dieu (bsdl): «Le repas d'un seul suffit à deux, le repas de deux suffit à quatre et le repas de quatre suffit à huit». (Rapporté par Moslem)

Selon Al Miqdâd Ibn Ma'dikariba (das), le Messager de Dieu (bsdl) disait: «Jamais le fils d'Adam n'a rempli de récipient pire que son ventre. Il suffisait pourtant au fils d'Adam quelques bouchées pour subvenir à ses besoins. Et même s'il lui en fallait absolument davantage, qu'il réserve donc le tiers de son estomac à son manger, l'autre tiers à son boire et le dernier tiers à sa respiration». (Rapporté par Attirmidhi)

Pour le dernier j'avais demander une explication, et en faite on doit d'abord manger puis des qu'on a finit on boit

kheir inchallah!!

j'attends vos hadiths!!
s
21 janvier 2008 17:18
Salam Sofiane37,


Citation de l'article (source en bas) :

Y a-t-il un texte interdisant de boire debout ?

En fait il y a une première catégorie de Hadîths où on voit le Prophète défendre de boire debout : ainsi, Anas ibn Mâlik et Abû Sa'îd al-Khudrî relatent que "le Prophète a défendu que l'on boive en étant debout" (rapporté par Muslim, n° 2024, 2025). D'autres références existent aussi.

Cependant, il y a un second groupe de Hadîths où on voit le Prophète boire debout en certaines occasions : Ibn Abbâs relate que le Prophète but l'eau de Zamzam en se tenant debout près de la Kaaba (rapporté par al-Bukhârî, n° 5294, Muslim, n° 2027) ; un jour, à Kufa, 'Alî fit les ablutions ou une simple humidification des membres que l'on lave quand on fait les ablutions ; puis, debout, il but ce qui restait d'eau dans le récipient dont il s'était servi et dit : "Des gens n'aiment pas que l'on boive en étant debout ; j'ai pourtant vu le Prophète faire comme je viens de faire" (rapporté par al-Bukhârî, n° 5293).

Dès lors, différentes façons d'appréhender ces deux groupes de Hadîths ont vu le jour chez les savants...

# 1) Une première façon a été de dire qu'un des deux groupes de ces Hadîths a abrogé l'autre (naskh) :
1.1) l'avis de Ibn Hazm : les Hadîths montrant le Prophète buvant debout datent d'une période antérieure à celle où il a défendu de le faire ; dorénavant il est interdit de boire debout ;
1.2) l'avis de Ibn Shâhîn : ce sont les Hadîths où le Prophète a défendu de boire debout qui datent d'une période antérieure à celle où il a bu debout, puisque c'est lors du pèlerinage d'Adieu, près de la Kaaba, que le Prophète a bu ainsi l'eau de Zamzam, événement qui s'est déroulé à la fin de sa vie ; dorénavant il n'est pleinement autorisé de boire debout.

# 2) Une seconde façon d'appréhender ces Hadîths a été de chercher à donner préférence (tarjîh) à un de ces deux groupes de Hadîths sur l'autre : ceci est l'avis de Abû Bakr al-Athram, selon lequel les deux groupes de Hadîths sont bien sûr authentiques mais les Hadîths montrant le Prophète boire debout seraient d'un degré d'authenticité plus élevé (c'est pourquoi les Hadîths interdisant de boire debout ne figurent pas, à la différence de ceux montrant le Prophète le faisant, dans le Sahîh de al-Bukhârî) ; c'est donc à eux que al-Athram a donné préférence : il est permis de boire en étant debout.

# 3) Une troisième façon d'appréhender ces Hadîths a été de les concilier (jam') les uns avec les autres :
3.1) l'avis de certains savants : boire debout est fortement déconseillé (mak'rûh illâ min dharûra), exception faite des deux cas de Zamzam et du restant de l'eau des ablutions, où cela est recommandé (mustahabb). Cet avis considère les Hadîths défendant de boire debout comme constituant la règle normale et communiquant un caractère fortement déconseillé, et les deux Hadîths concernant Zamzam et le restant de l'eau des ablutions comme communiquant une exception à cette règle ;
3.2) l'avis de al-Khattâbî, Ibn Battâl, an-Nawawî et d'autres : il est mieux (awlâ) de s'asseoir pour boire mais il est autorisé (jâ'ïz) de boire debout. Selon cette façon de voir, le Prophète a bu debout pour montrer que cela était autorisé (li bayân il-jawâz), les paroles dans lesquelles il a défendu de le faire étant dès lors à comprendre seulement comme un conseil (nah'yu irshâd wa ta'dîb) et non comme une stricte interdiction.

Exception faite de l'avis 3.1, qui est présenté dans Mirqât ul-mafâtîh (8/216-218), tous les autres sont visibles dans Fat'h ul-bârî (10/101-107).

Ibn Hajar pense que c'est cet avis [3.2] qui est le plus pertinent.
Quel serait alors l'objectif ayant motivé ce conseil de la part du Prophète ? Certains savants pensent qu'il est sanitaire, boire assis évitant certains éventuels désagréments pouvant se produire quand on boit debout, comme celui résultant du fait du risque d'ingurgiter l'eau trop vite ; certains savants pensent qu'il s'agit d'un objectif de "raffinement", boire assis étant acte plus serein par rapport au fait de boire debout.

Source : [www.maison-islam.com]
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook