Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Sommes nous les derniers des racistes
SSEB [ MP ]
23 juin 2008 16:20
Société. Accueillants, les Marocains ?

Insultes et jets de pierre, la population subsaharienne pâtit d’un retour de haine avec la montée de l’immigration clandestine. Enquête.

“Azziya” est le premier mot en darija que Fatou a appris au Maroc. Celui que la jeune Sénégalaise a le plus souvent entendu dans la rue. Il lui a fallu peu de temps pour comprendre le racisme latent dans les rues de Casablanca. “Certains chauffeurs de bus refusent de s’arrêter à la station où je dois descendre. Quant aux passagers, nombreux sont ceux
qui ne veulent pas s’asseoir à côté de moi de peur que je les empeste par, je les cite, ma mauvaise odeur”, raille-t-elle. Une de ses compatriotes, nounou, a été obligée par ses employeurs de passer des tests de sida avant d’être embauchée. Des anecdotes, beaucoup d’immigrants subsahariens en ont à raconter. Et elles ne prêtent pas toutes à sourire. À une centaine de mètres du complexe immobilier Al Firdaous, principal point de chute des Subsahariens à Casablanca, Patrick montre une vitre cassée par des jets de pierre. À plusieurs reprises, la maison du jeune Angolais a été la cible des gamins du quartier. Patrick est en règle, travaille pour une ONG marocaine et aspire à une vie paisible. Mais le quotidien d’un homme de couleur est semé de petites embûches, des chauffeurs de taxi qui ne s’arrêtent pas fraux agressions physiques. “Une fois, j’ai déposé une plainte. Les parents des assaillants m’ont rétorqué que leurs enfants avaient droit à tout parce qu’ils sont chez eux et que personne ne m’a invité à venir au Maroc”, se plaint-il. Les enfants reproduisent les mentalités familiales, la violence en plus. “Ils me lançaient des oranges pourries”, raconte une immigrée sénégalaise après avoir déménagé de son quartier.

“Ce que nous endurons est dû à un manque d’éducation”, s’explique Fatou. La jeune femme ne compte plus les attaques sous le regard amusé des parents. “La xénophobie est un sentiment latent parce que les Marocains se sentent plus arabes et maghrébins qu’africains”, analyse Khalil Jemmah de l’Association des familles des victimes de l’immigration clandestine. Des résidus culturels plus que d’une haine organisée, résume-t-il. Le racisme a fait son lit sur l’ignorance, véhiculant l’image de l’Africain sale, affamé et mendiant. “Ma patronne m’a insultée et accusée d’avoir laissé circuler librement des cafards parce que chez nous au Sénégal on les mangeait”, lâche, indignée une employée de maison.

Complexe de supériorité
La montée de l’immigration clandestine a accentué la mauvaise image des Subsahariens, les associant aux délinquants, et bon nombre de Marocains se sont radicalisés, explique un acteur associatif. Un Subsaharien sur trois pense que les Marocains ont peur d’eux, relève une enquête effectuée, il y a quelques mois, par l’Association marocaine d’études et de recherches sur les migrations sur près de 1000 immigrés. Plus alarmant, un immigré sur quatre estime que les Marocains le perçoivent de manière négative et le considèrent comme inférieur. Patrick confirme : “Une fois, j’étais dans un taxi rouge. Une dame est montée après moi et a demandé au conducteur de la déposer en premier. Devant son refus, elle a explosé de colère ne comprenant pas qu’il puisse privilégier un noir sur une Marocaine.” Le tissu associatif s’inquiète et se mobilise. “Des concerts de musique africaine ont facilité l’intégration”, note, plein d’espoir, Amel Abou El Aâzm, membre de la défunte association Laounouna (notre couleur). Des problèmes d’organisation interne ont eu raison de la cause. Mais son bilan montre que la xénophobie des Marocains est facilement versatile. À 40 ans, Célin se souvient bien des incivilités des garnements de son quartier. Quand il a débarqué au Maroc il y a près de vingt ans, ce Congolais en était la risée. Puis, petit à petit, il est devenu leur ami grâce à sa guitare. “Chaque fois que j’étais attaqué, je sortais mon instrument et chantais en marocain. Les enfants se rassemblaient autour de moi, étonnés de voir un Subsaharien parler leur langue”, se remémore-t-il. Et d’ajouter : “Ils ont appris que j’étais médecin et que je pouvais soigner un des leurs. Maintenant, ils m’adorent et aident même ma femme à faire ses courses. Il suffit parfois d’un petit déclic pour éviter les actes de racisme”, concède-t-il avec philosophie. À bon entendeur…

Sommes nous les derniers des racistes??!!
ephenea [ MP ]
23 juin 2008 18:40
Quand tu vois un père marocain refuser le mariage de sa fille avec un homme d'un autre coin du maroc.. comment veux tu qu'il reagisse face à quelqu'un venu d'un auuuuuutre pays, avec une couleur de peau differente!

allah ihdina!
Mon amour...
subliminal [ MP ]
23 juin 2008 18:48
Citation
Sommes nous les derniers des racistes??!! a écrit:



le racisme dans un pays se mesure au niveau de sa maturité

plus un peuple est bête plus il est raciste !


mais je crois encore aux miensAngel
l'européen [ MP ]
23 juin 2008 18:59
la misere, ça rend c.. et mechant disait coluche.
sawsen9 [ MP ]
23 juin 2008 19:47
pas besoin d'etre misereux pour etre raciste!
SSEB [ MP ]
24 juin 2008 11:08
personnellement je vois en ça un éloignement, une fois de plus, de notre religion Ill
racistes, esclavagistes, égoïstes, corrompus, menteur, arrivistes ...et la liste est longue
les derniers des peuples!!
allah ester ou safi Ill
karimero [ MP ]
24 juin 2008 11:23
bonjour,

certains arabes sont racistes:et pas seulement les "blancs" aux yeux bleuwhistling smiley
-contre les noirs
-contre les autres arabes d'autres pays(marocains/algériens...),du même pays(arabe/chleur/rifi/soussi...)
-contre les "blancs"
-...


c'est de la connerie humaine alors que l'islam dit qu'on est TOUS égaux devant dieu,cherchez l'erreur...

mentalité de merde
azl95 [ MP ]
24 juin 2008 13:12
Citation
l'européen a écrit:
la misere, ça rend c.. et mechant disait coluche.

Coluche disait aussi :

Nous sommes tous ègaux mais certaions son plus ègaux que d'autres...
Pour défendre une femme , il faut commencer par la respecter Etre tolérant , c'est faire un TOLLE A L'ERRANCE
pao de acucar [ MP ]
24 juin 2008 13:29
Citation
karimero a écrit:
bonjour,

certains arabes sont racistes:et pas seulement les "blancs" aux yeux bleuwhistling smiley
-contre les noirs
-contre les autres arabes d'autres pays(marocains/algériens...),du même pays(arabe/chleur/rifi/soussi...)
-contre les "blancs"
-...


c'est de la connerie humaine alors que l'islam dit qu'on est TOUS égaux devant dieu,cherchez l'erreur...

mentalité de merde


L'Islam est proportionnel à la température affective que l'on porte en soi.
petit chat [ MP ]
24 juin 2008 15:12
Citation
ephenea a écrit:
Quand tu vois un père marocain refuser le mariage de sa fille avec un homme d'un autre coin du maroc.. comment veux tu qu'il reagisse face à quelqu'un venu d'un auuuuuutre pays, avec une couleur de peau differente!

allah ihdina!

+100000


peut-etre la + sensée de tes interventions Tongue sticking out smiley
!!*!! le seul chat autorisé sur ce forum
l'européen [ MP ]
24 juin 2008 15:19
Citation
sawsen9 a écrit:
pas besoin d'etre misereux pour etre raciste!


tout à fait. mais quand il y a une frange de la population qui galere, elle n'est pas encline à "partager".
SSEB [ MP ]
24 juin 2008 15:45
pourquoi on a cumulé tous les défauts de la planéte ?? thumbs down
y a t il un lien de causalité avec la religion ??
allah ester ousafi
mhido1 [ MP ]
24 juin 2008 17:35
Citation
SSEB a écrit:
pourquoi on a cumulé tous les défauts de la planéte ?? thumbs down
y a t il un lien de causalité avec la religion ??
allah ester ousafi

sans religion on est rien.....

omar ibno l khattabb radya laho 3anh a dis "......wa mahma btaghayna l 3izzata fi ghayri dinina adallana lah"....c une verité...
salmones [ MP ]
24 juin 2008 18:40
Arrêtez de toujours tout ramener à la religion, bon sang !

Certains marocains sont c. et c'est bien dommage.
On a le droit de dénoncer le racisme en France mais au Maroc on a tendance à lui trouver des excuses, ça me dégoûte.
bent lablade [ MP ]
24 juin 2008 18:43
Citation
SSEB a écrit:
Société. Accueillants, les Marocains ?

Insultes et jets de pierre, la population subsaharienne pâtit d’un retour de haine avec la montée de l’immigration clandestine. Enquête.

“Azziya” est le premier mot en darija que Fatou a appris au Maroc. Celui que la jeune Sénégalaise a le plus souvent entendu dans la rue. Il lui a fallu peu de temps pour comprendre le racisme latent dans les rues de Casablanca. “Certains chauffeurs de bus refusent de s’arrêter à la station où je dois descendre. Quant aux passagers, nombreux sont ceux
qui ne veulent pas s’asseoir à côté de moi de peur que je les empeste par, je les cite, ma mauvaise odeur”, raille-t-elle. Une de ses compatriotes, nounou, a été obligée par ses employeurs de passer des tests de sida avant d’être embauchée. Des anecdotes, beaucoup d’immigrants subsahariens en ont à raconter. Et elles ne prêtent pas toutes à sourire. À une centaine de mètres du complexe immobilier Al Firdaous, principal point de chute des Subsahariens à Casablanca, Patrick montre une vitre cassée par des jets de pierre. À plusieurs reprises, la maison du jeune Angolais a été la cible des gamins du quartier. Patrick est en règle, travaille pour une ONG marocaine et aspire à une vie paisible. Mais le quotidien d’un homme de couleur est semé de petites embûches, des chauffeurs de taxi qui ne s’arrêtent pas fraux agressions physiques. “Une fois, j’ai déposé une plainte. Les parents des assaillants m’ont rétorqué que leurs enfants avaient droit à tout parce qu’ils sont chez eux et que personne ne m’a invité à venir au Maroc”, se plaint-il. Les enfants reproduisent les mentalités familiales, la violence en plus. “Ils me lançaient des oranges pourries”, raconte une immigrée sénégalaise après avoir déménagé de son quartier.

“Ce que nous endurons est dû à un manque d’éducation”, s’explique Fatou. La jeune femme ne compte plus les attaques sous le regard amusé des parents. “La xénophobie est un sentiment latent parce que les Marocains se sentent plus arabes et maghrébins qu’africains”, analyse Khalil Jemmah de l’Association des familles des victimes de l’immigration clandestine. Des résidus culturels plus que d’une haine organisée, résume-t-il. Le racisme a fait son lit sur l’ignorance, véhiculant l’image de l’Africain sale, affamé et mendiant. “Ma patronne m’a insultée et accusée d’avoir laissé circuler librement des cafards parce que chez nous au Sénégal on les mangeait”, lâche, indignée une employée de maison.

Complexe de supériorité
La montée de l’immigration clandestine a accentué la mauvaise image des Subsahariens, les associant aux délinquants, et bon nombre de Marocains se sont radicalisés, explique un acteur associatif. Un Subsaharien sur trois pense que les Marocains ont peur d’eux, relève une enquête effectuée, il y a quelques mois, par l’Association marocaine d’études et de recherches sur les migrations sur près de 1000 immigrés. Plus alarmant, un immigré sur quatre estime que les Marocains le perçoivent de manière négative et le considèrent comme inférieur. Patrick confirme : “Une fois, j’étais dans un taxi rouge. Une dame est montée après moi et a demandé au conducteur de la déposer en premier. Devant son refus, elle a explosé de colère ne comprenant pas qu’il puisse privilégier un noir sur une Marocaine.” Le tissu associatif s’inquiète et se mobilise. “Des concerts de musique africaine ont facilité l’intégration”, note, plein d’espoir, Amel Abou El Aâzm, membre de la défunte association Laounouna (notre couleur). Des problèmes d’organisation interne ont eu raison de la cause. Mais son bilan montre que la xénophobie des Marocains est facilement versatile. À 40 ans, Célin se souvient bien des incivilités des garnements de son quartier. Quand il a débarqué au Maroc il y a près de vingt ans, ce Congolais en était la risée. Puis, petit à petit, il est devenu leur ami grâce à sa guitare. “Chaque fois que j’étais attaqué, je sortais mon instrument et chantais en marocain. Les enfants se rassemblaient autour de moi, étonnés de voir un Subsaharien parler leur langue”, se remémore-t-il. Et d’ajouter : “Ils ont appris que j’étais médecin et que je pouvais soigner un des leurs. Maintenant, ils m’adorent et aident même ma femme à faire ses courses. Il suffit parfois d’un petit déclic pour éviter les actes de racisme”, concède-t-il avec philosophie. À bon entendeur…

Sommes nous les derniers des racistes??!!


J'aime ps entendre ce mot aaziya aazia khlouch draoui ...... en dirait que les gens houma likhl9ouhe hakake aprés il vient nous parler des principes et la religion Cool
sdate madameLes douleurs légères s'expriment ; les grandes douleurs sont muettes.
sereina [ MP ]
24 juin 2008 21:03
Bonsoir, je pense que le racisme n'est pas dirigé qu'aux africains immigrés au Maroc, voici une histoire vraie et je vous le promets, j'ai une amie cadre au Maroc, elle est noire de peau on dirait vraiment une africaine du sud, elle devait se marier avec un cadre qui travaille avec elle, mais deux jours avant les fiançailles il est venu s'excuser et lui dire que ses parents ne veulent pas que leurs petits enfants soient de couleur et surtout qu'on ales appelle "wlad el kahal", et leur union n'a jamais eu lieu! alors qu'en dites vous?
ibn hazm [ MP ]
24 juin 2008 21:49
Citation
sereina a écrit:
Bonsoir, je pense que le racisme n'est pas dirigé qu'aux africains immigrés au Maroc, voici une histoire vraie et je vous le promets, j'ai une amie cadre au Maroc, elle est noire de peau on dirait vraiment une africaine du sud, elle devait se marier avec un cadre qui travaille avec elle, mais deux jours avant les fiançailles il est venu s'excuser et lui dire que ses parents ne veulent pas que leurs petits enfants soient de couleur et surtout qu'on ales appelle "wlad el kahal", et leur union n'a jamais eu lieu! alors qu'en dites vous?

Ben! ma foi je dirai avec ton "wlad el kahal",j'ai pas l'impression que té marocaine (ou marocain).
Donc avant de m'étaler sur ton intervention, je préfére la présentation.
Vous pouvez me contacter par MP ou même ici car j'ai la nette .....certitude que vous êtes loin du MAROC ainsi que ton ami LY KAY SSEB.Winking smiley
georges orwell
bent lablade [ MP ]
24 juin 2008 21:52
Citation
sereina a écrit:
Bonsoir, je pense que le racisme n'est pas dirigé qu'aux africains immigrés au Maroc, voici une histoire vraie et je vous le promets, j'ai une amie cadre au Maroc, elle est noire de peau on dirait vraiment une africaine du sud, elle devait se marier avec un cadre qui travaille avec elle, mais deux jours avant les fiançailles il est venu s'excuser et lui dire que ses parents ne veulent pas que leurs petits enfants soient de couleur et surtout qu'on ales appelle "wlad el kahal", et leur union n'a jamais eu lieu! alors qu'en dites vous?

Quisque je vais te dire "Koula zera3e kayjibe li Allah kayalou"
sdate madameLes douleurs légères s'expriment ; les grandes douleurs sont muettes.
Ery [ MP ]
24 juin 2008 23:32
Le marocain est tolérant envers le petit touriste prétentieux qui se croit tout permis lorsqu'il vient passer les vacances à Marrakech, il lui baise les pieds même ! Il ouvre ses portes aux touristes, il leur montre la générosité et la chaleur du pays, il en oublie même sa fierté mais il crache sur le pauvre petit noir qui fuit la misère de son pays. Ecoeurant.
shaÏshaÏ [ MP ]
25 juin 2008 00:05
c'est malheureux,lorsque je suis au maroc en vacances,je dois toujours me justifier et presque prouver que la petite blonde aux yeux clairs ne s'est pas trompé en m'appelant maman je vois bien les regards insistants et pour les plus courageux bnitake zouina ounti khihla mais zouina kan memeTongue sticking out smiley
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook