Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Les sionistes continuent leurs représailles
B
19 décembre 2012 00:46
Israël :4500 nouveaux logements

Le gouvernement israélien va examiner cette semaine un projet de 4500 nouvelles constructions dans les colonies de Givat Hamatos et de Gilo.

Cette annonce intervient au lendemain du feu vert de l'Etat hébreu à la construction de 1500 logements supplémentaires pour des colons juifs à Ramat Shlomo, à Jérusalem-Est. L'annonce en a été faite mardi par le porte-parole du ministère israélien de l'Intérieur, Efrat Orbach.
Washington «profondément déçu»

Les Etats-Unis ont fermement dénoncé mardi l'intention d'Israël d'approuver la construction de 5.000 nouveaux logements à Jérusalem-Est, estimant que cela allait «à l'encontre de la cause de la paix».
«Nous sommes profondément déçus qu'Israël persiste à poursuivre ce schéma d'actions de provocation», a lancé la porte-parole du département d'Etat américain, Victoria Nuland, dans une déclaration plus ferme qu'à l'habitude à ce sujet.


«Les responsables israéliens répètent sans cesse qu'ils soutiennent la voie vers une solution à deux Etats, mais ces actions ne font que mettre un peu plus en danger cet objectif», a-t-elle poursuivi. L'Etat hébreu est sur le point d'approuver de nouveaux projets de construction massifs dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est, partie occupée par Israël, malgré les critiques internationales.

Après la reconnaissance implicite à l'ONU d'un Etat palestinien nom membre ayant statut d'observateur, Israël avait déjà confirmé fin novembre un projet de construction de 3000 logements pour ses colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, à Maale Adoumim et dans une zone connue sous le nom de E1 (East One), déclenchant les protestations de la communauté internationale.

Les autorités israéliennes revendiquent la souveraineté sur Ramat Shlomo, Givat Hamatos et Gilo, bien que ces trois colonies soient situées en Cisjordanie, sur des terres occupées par l'armée israélienne lors de la guerre des Six-Jours en juin 1967.

Négociations suspendues

La poursuite de la colonisation juive en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, dénoncée par les Nations unies, a fait capoter les négociations israélo-palestiniennes, qui sont suspendues depuis 2010.

Le vice-Premier ministre israélien Moshe Yaalon a déclaré à la radio de l'armée que l'extension des colonies à Jérusalem-Est, la partie arabe de la ville, marquait simplement la reprise de projets suspendus lorsque les Occidentaux tentaient de convaincre le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, de ne pas rechercher la reconnaissance de l'ONU.

«Après ce qu'il a fait (aux Nations unies le mois dernier), nous ne nous sentons plus liés et nous relançons ces projets», a-t-il dit.

(ats)
B
20 décembre 2012 08:41
5'000 logements? Et la paix s'éloigne!
B
3 janvier 2013 18:34
A trois semaines des législatives israéliennes, Moshé Feiglin se montre particulièrement actif. Dans la même journée, le candidat de l’aile droite du Likoud, le parti du Premier ministre Benyamin Netanyahu, est interpellé sur l’esplanade des Mosquées, le mont du Temple à Jérusalem-Est, pour tentative de prière. Et quelques heures plus tard, lors d’un meeting politique, il propose d’annexer la Cisjordanie.

Moshé Feiglin va plus loin. Il suggère purement et simplement un transfert des Palestiniens. « Il faut donner à chaque famille un demi-million de dollars pour encourager l’émigration », propose-t-il.

Mais il n’est pas seul : lors de cette réunion, un ministre du Likoud Yuli Edelstien a apporté son soutien au projet d’annexion. Et le chef de la coalition gouvernementale, le député Zeev Elkin, a proposé d’opter pour la technique du « salami » : annexer les Territoires palestiniens par petits morceaux.

Profil bas

Dans l’entourage du Premier ministre, on garde le profil bas sur cette réunion. Réaction de Tzipi Livni, candidate de l’opposition : « Cette fois le Likoud a fait tomber les masques et montre son vrai visage, celui d’un parti d’extrême droite qui mènera le sionisme tout droit à la ruine ».

Explication du quotidien Haaretz : « En un mois dans les sondages, le Likoud a perdu cinq sièges au profit des partis ultranationalistes. » La poussée de l’aile droite de son parti n’est donc pas pour déplaire à Benyamin Netanyahu.
C
3 janvier 2013 18:47
L'argent,encore et toujours...
Normal pour ces juifs sionistes...

Hypocrite de Livni!
r
3 janvier 2013 21:16
les juifs sont 5 ou 6 millions en israel, 4 ou 5 aux états unis et 2 millions éparpillé un peu partout
mais les SIONISTES c'est autre chose, c'est des gens riches, des gens au pouvoir, des puissants
qui revent de gouverner un jour le monde à partir de jérusalem, ça n'a rien à voir avec le judaisme
rien qu'aux états unis, il existe plus de 40 millions de chrétiens SIONISTES, ce sont des fournisseurs de 1ier choix, dans les éléctions aux états unis, ils parlaient au nom du christ et du sauveur, blablaabla
c'est tout l'inverse d'un jesus humble et croyant
C
3 janvier 2013 21:24
Ok Rachedi mais ne confonds pas les juifs sionistes avec les chrétiens sionistes.
Des vermines aussi bien les uns que les autres,il est vrai...
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook