Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Rap session #10 : Les Sages Po'
7 décembre 2020 22:16
Yooooooooosh,

Je vous partage des morceaux des Sage Poètes de la rue, groupe du 92, composé des deux frères Zoxea et Melopheelo ainsi que de Daddy Dan !


Je rappe pour les minorités :




J'rap pour les minos pour eux Zoxea est le nino
XL tel Chino, plus rebelle qu'A.L Pacino
Les poches pleines d'oseilles mais j'suis pas dans un trip gambino
J'ramène juste le soleil et chante à Noël comme papa Tino
Tino Tarranti, j'te garantis du frisson glacial
Des vibrations spatiales, des histoires de repentis impartiales
Des cours martiales où corrompus sont les juges
Mes frères y sont jugés à la gruge
Pour une arme trouvée dans un QG
Là j'accuse les jurés
Pourtant ils avaient jurés de ne pas rendre un verdict ?
Les durs de dehors sont morts en prison
Sur la chaise c'est la baise
Je t'assure hier j'ai eu une vision
À l'aise en vison j'voudrais voir ma femme
Mais si j'nique la police la nation me condamne
Alors comme c'con de Dan' j'balance des lyrics fort
Et comme ce salaud de Pheelo' je le fais sans efforts
Mon son est d'or, ma voix d'argent, et mon disque mérite d'être platine
Plus vendu que la cocaïne d'Amérique latine
Ils veulent du hardcore et ils n'ont pas tort
Alors j'rap jusqu'à l'amour mais j'me bats jusqu'à la mort
Pour que toujours on m'écoute comme papy
Faisant la résistance politique cool sur un Chappy
Chapeau cowboy porteur, Hush Puppies Style
Appelle-moi le Wayne Shorter du rap, mon pote j'suis parti en freestyle
Taille la route si t'as loupé la cible que j'étais pour toi
Sinon bye bye j'te shoote, te latte ne me demande pas pourquoi je l'aurai fait
Toi-même tu sais, l'effet qu'ça fait d'savoir que ton re-frè rêverai d'te voir au frais
Vrai, comment pourrais-je oublier l'Afrique, le Beat de Boul, ma famille
Et les putes qui m'ont données la trique
Donc c'est pour eux qu'j'balance ce texte dans un Hip-hop contexte
Rien à battre de tous les nèg' vex'
(Rien à battre de tous les nèg' vex' bébé
Continue Dany, quoi d'neuf ? Sages po)


Hardcore sonorité j'parle pour les minorités
Les tard le soir traîneurs qui l'école ont trop tôt quitté
Cloche-sonneur, j'grippe le mic avec autorité
J'n'ai jamais peur de contredire la majorité
J'suis cet homme qui se dresse contre l'inégalité
Avec des flingue-techniques et des textes de qualité
Mc prends mon arrivée comme une fatalité
Un tremblement de terre ou une forte pluie en été
Quand je rock le mic le vent se lève
Une brise souffle, crois-tu qu'elle viendrait de mes lèvres ?
Et je n'stoppe que lorsque le jour se lève
Car si l'Soleil est un maître c'est moi son élève
J'ai pleins de choses en tête, j'parle à cœur ouvert
J'rime avec mon cerveau, mon âme, j'laisse les nèg' la gueule ouverte
Car j'arrive à la charge comme pour venger une mort
Gueule ma race, mon statut d'étranger dehors
Mon groupe et moi face à la foule rassemblée
J'place verbe comme devant des ministres à l'assemblée
Le Sénat, j'leur parlerai du code pénal
La vie que l'on vit nous fait faire comme Ayrton Senna
(Autour de la ville) Y en a qui bossent, y en a qui se branlent
(Des gens de tous styles) Mais c'est toujours les mêmes qu'on prend
(Vivants sur le fil) Certains font mine de rien entendre
(La police est hostile) Ah, je n'cherche plus à comprendre

« Yo, tu l'as dit bébé, cherche même plus à comprendre
Hé yo Melo P, fais-toi entendre ! »

Le soleil se couche sur un horizon vide
Mes pensées sont claires, ma vision survole ce monde en furie
Pourtant j'suis pas le messie, juste un combattant pour mes idées
En réalité je réclame de la moralité, de la franchise pour ceux à qui l'on cache la vérité
Beaucoup de respect à tous les jeunes dans les cités
J'veux les voir pousser comme des racines ou s'élever
Occuper des postes importants dans notre société
J'accumule de la salive, pour cracher ma haine, elle se disperse en direction du FN
Et ensuite je brouille les pistes dans leur parti
Car leurs électeurs sont égarés comme des brebis
J'suis qu'une goutte d'eau dans l'océan, et comme un aimant j'attire les éléments
J'dois faire de mon mieux pour gérer mes affaires
Et échapper aux mailles de cette bureaucratie tentaculaire

« Bureaucratie, aristocratie, que du gâchis
Nous il est question que de poésie »
"Tu comprends qu'tu comprends rien ?"
7 décembre 2020 22:17


La guerre commence, pour éviter le drame...


Il est aigri, pourtant c’est pas mon ennemi
Parfois j’ai du mal à comprendre pourquoi les gens sont ainsi
On fait du rap, de la musique, on a les pieds dans ce biz gros
Si tu réussis mieux qu’un autre, son entourage veut ta peau
Alors on parle, on jacte : comme d’habitude
Et si tu ripostes pas, c’est qu’t’as pas d’attitude
J’ai du éviter des coups, risquer ma vie
Dans cette soirée coupe-gorge, pour une embrouille de rien du tout


Ma tête se reflétait sur le bois lustré du bar
Au fond d'mon verre s’incrustait mon regard
Jusque-là la soirée était plus que calme, voir morose
Pourtant les boites de nuit à Paris c’est aut' chose
Y avait X-Oz au fond sur la piste
Et comme d’hab' : Melopheelo était fantomatique
Des haineux s’agitaient, les yeux remplis de véhémence
Mais pourquoi veulent-ils qu’une guerre commence ?
La, la, la, la... la guerre commence
La, la, la, la... la guerre commence
Ils étaient au moins 6, et j’avais déjà vu leurs têtes
Ils tisaient plus que Boris Eltsine faisant la fête
Je cherchais des yeux Mala, lui saurait les reconnaître
Il me dit : « Dan laisse bét’, ces mecs sont des tapettes ! »
Peut-être mais à eux seuls ils connaissent tout le club
« Mais t’en as rien à battre » : qu'il m’dit
« Ils n’ont qu’à foutre la derm' ici, rien à treuf'
Même si il faut qu’on meurt c’est ainsi ! »
Merde regarde : l’un d’eux s’avance vers Zoxea


Il traversa la piste, sans ses 6 lascars à côté
J’étais au fond d’la salle, c'était en milieu de soirée
Y avait des meufs partout, sapées jusqu’au cou
Il l’a maté droit dans les yeux, flairant le bon coup
Elle s’agite bien vite, lui veut tenter sa chance
S’approche tout près d’elle, pose ses mains sur ses hanches
Mais quand elle se retourne, puis repousse ses avances
Le mec est vex’ : souvent les guerres ainsi commencent


Oh oui la guerre commence, dès que les frères oublient qu’il faut danser
Ensuite brandissent une arme
C’est le vacarme dans la soirée, à toi d’penser pour éviter le drame


La guerre est commencée
Parce qu’entre les noirs tu sais comment c'est
Pas l’temps de romancer, tu réussis on vient t’offenser
T’enfoncer, sans penser qu’en France faut foncer
Même si t’es français ta peau est foncée
Merde mon pote s’est fait défoncer
On a foncé derrière les gars
Mais c’est foutu y ont bougés
Maintenant faut appeler une ambulance
Mon pote perd son sang, rouge est sa manche
Il peut même plus bouger sa hanche
Maudit dimanche, j’ai mal au cœur rien qu’quand j’y pense
Ce soir c’est pas le petit qui danse
Qui pense que toutes ces guerres doivent cesser ?
Qui pense à toutes ces mères qui pleurent quand leur fiston s'fait fesser ?
Nous, nous et encore nous, mais ce soir mon sang encore bout
Tiens bon bébé, Dieu merci t’étais encore soûl
Quand ces porceaux t’ont frappés avec force
Ça aurait pas été la même si t’étais avec Zox
Lorsque on fait des tunes : on attire leur haine
Mais comme on est prêt à laisser des plumes pour conserver le règne
On se bat assumant jusqu’au bout les coups, les blessures
Les plaies sur les figures, oh c’est dur c’est sûr
On se prend pour des vrais murs, des purs crochet-esquiveurs
Et quand vient l’heure de la vengeance
Pour tous ceux qui voulaient nous amocher, lessiveur
J’ai 6 heures à ma montre,et son cœur ne bat toujours pas
Mon gars affronte la mort pourquoi toujours ça ?
Merde putain pourquoi toujours ça ? Si c’est ça, la guerre commence

Oh oui la guerre commence, dès que les frères oublient qu’il faut danser
Ensuite brandissent une arme
C’est le vacarme dans la soirée, à toi d’penser pour éviter le drame

Où est passé mon frère ? Où est passé Dany ?
Où est passé ma copine venue avec ses amis ?
J’les cherche partout car ça s’échauffe dans la party
On se bouscule, on se piétine et ça crie
J’vois des larmes qui roulent de ses yeux
Le type a perdu la tête il l’a agrippé par les cheveux, c’est grave
Et lorsque les videurs se sont approchés, la fille était allongée, le visage marqué

C’est le chaos à l’intérieur, folie totale
Les videurs débarquent et foncent : charge brutale sans qu’personne les annonce
J’vois l’un d’eux s’faire démonter puis échapper au massacre
Dans le fond, malgré le vacarme : j’entends quelqu’un crier mon nom
Mais dans quelle direction ?
J’ai perdu mon pote et ne peux pas faire d’inspection
Car j’ai entendu « paw ! » : quelqu’un n’a pas eu de chance
C’est souvent ainsi que les guerres commencent
"Tu comprends qu'tu comprends rien ?"
7 décembre 2020 22:19
Tu finiras ta nuit au fond de ma rue.

Un noir tue un autre noir dans le guetto.
i
7 décembre 2020 22:45
Salut !

Pour ton 10ème rap session, j'ai décidé de te faire plaisir et donc de me concentrer sur le cœur des chansons : leurs paroles.

J'ai beaucoup aimé le message de la première et particulièrement le deuxième couplet que j'ai trouvé très bien écrit et bien rimé : c'était très stylé ! Le message de dénonciation de certains maux de société est bien manié.

J'y ai aussi lu une pointe de développement personnel, c'était un vrai kiff pour moi j'veux les voir pousser comme des racines ou s'élever

Pour le deuxième titre proposé, ils ont balancé sur les traditionnels conflits internes et externes au monde du rap, mais sur ce morceau, je trouve les paroles moins percutantes, un peu trop simples en bastos parolières de rap, à mon goût.

Merci d'avoir ressorti ces anciens sons des cartons du Rap frenchie.

Let's have another rap exchange next week!
7 décembre 2020 22:50
Mdr tu vas rire mais j'ai en partie choisi ces morceaux pour la forme comme, si j'ai bien compris, t'aimes bien quand ça bounce ! (bon le deuxième morceau bounce moins mais je trouve qu'ils ont réussi à retranscrire l'ambiance oppressante des règlements de compte.)

Merci pour "l'effort", la pareille sera rendue (elle l'aurait été dans tous les cas tôt ou tard lol)

Citation
inconnueaubataillon a écrit:
Salut !

Pour ton 10ème rap session, j'ai décidé de te faire plaisir et donc de me concentrer sur le cœur des chansons : leurs paroles.

J'ai beaucoup aimé le message de la première et particulièrement le deuxième couplet que j'ai trouvé très bien écrit et bien rimé : c'était très stylé ! Le message de dénonciation de certains maux de société est bien manié.

J'y ai aussi lu une pointe de développement personnel, c'était un vrai kiff pour moi j'veux les voir pousser comme des racines ou s'élever

Pour le deuxième titre proposé, ils ont balancé sur les traditionnels conflits internes et externes au monde du rap, mais sur ce morceau, je trouve les paroles moins percutantes, un peu trop simples en bastos parolières de rap, à mon goût.

Merci d'avoir ressorti ces anciens sons des cartons du Rap frenchie.

Let's have another rap exchange next week!



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/12/20 22:52 par Linpertinent.
"Tu comprends qu'tu comprends rien ?"
i
7 décembre 2020 23:00
Oui voilà, t'as tout compris !

J'adore un son qui va me donner envie de suivre les paroles et les chanter en même temps que je les entends.

Ouais j'aime bien m'ambiancer en zik-mu.... Kesssskiya?

ptdr
Citation
Linpertinent a écrit:
Mdr tu vas rire mais j'ai en partie choisi ces morceaux pour la forme comme, si j'ai bien compris, t'aimes bien quand ça bounce ! (bon le deuxième morceau bounce moins mais je trouve qu'ils ont réussi à retranscrire l'ambiance oppressante des règlements de compte.)

Merci pour "l'effort", la pareille sera rendue (elle l'aurait été dans tous les cas tôt ou tard lol)
A
8 décembre 2020 04:35
Salut

J’adore !!!!

Fait plus de rap session L’inpertinent
J
8 décembre 2020 18:56
Bon son, il y a aussi le titre "Pour qui, pourquoi" et bien d'autres.
8 décembre 2020 18:57
Je ne connais que celle qui commence par "on innonde les ondes", pas fan...
8 décembre 2020 19:30
[www.yabiladi.com]

[www.yabiladi.com]

[www.yabiladi.com]

[www.yabiladi.com]

[www.yabiladi.com]

[www.yabiladi.com]

[www.yabiladi.com]

[www.yabiladi.com]

[www.yabiladi.com]

thumbs up
Citation
Anissarin a écrit:
Salut

J’adore !!!!

Fait plus de rap session L’inpertinent
"Tu comprends qu'tu comprends rien ?"
8 décembre 2020 19:35
Wow t'as été la chercher loin celle là, ça faisait un bail que je ne l'avais pas entendu !!!

Continue à partager les sons d'un auteur que tu kiff thumbs up
Citation
Jazari1136 a écrit:
Bon son, il y a aussi le titre "Pour qui, pourquoi" et bien d'autres.
"Tu comprends qu'tu comprends rien ?"
8 décembre 2020 19:36
Ah dommage !
Citation
Videl a écrit:
Je ne connais que celle qui commence par "on innonde les ondes", pas fan...
"Tu comprends qu'tu comprends rien ?"
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook