Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Sarkozy sur TF1: une bête de télévision mais pas un homme d'Etat
s
18 juillet 2016 14:53
Sarkozy sur TF1: une bête de télévision mais pas un homme d'Etat

Sur TF1, commentant la tragédie de Nice, Nicolas Sarkozy a montré que ses qualités de communicant politique étaient intactes, dépassant Juppé sur sa droite et cognant Hollande. En revanche, certains de ses propos ne sont pas à la hauteur de l'homme d'Etat qu'il prétend être.

Vu Nicolas Sarkozy dimanche à la télévision, retour de l’artiste au sommet de son art. Appelé à commenter les tragiques événements de Nice, et leurs conséquences, l’ancien président a renoué avec le meilleur de lui-même, c’est-à-dire un certaine forme de pire. Rien n’a manqué au déploiement de force médiatique dont il paraît avoir retrouvé le secret, après deux ans d'une communication devenue bien pâle en comparaison des années 2000.

Oui, il faut bien en convenir, ce fut un moment de télévision authentiquement Sarkozy, qui est même parvenu glisser une formule, « Ce sera eux ou nous », lourde de sens et de portée. Nous y reviendrons.

Donc, jusqu’à ce dimanche avant 20h de TF1, Alain Juppé était devenu le méchant, et Nicolas Sarkozy, le gentil. Juppé le provocateur, Sarkozy le digne. Cela ne pouvait durer. Pour une raison simple: la Primaire Les Républicains, qui contraint tous les candidats déclarés ou potentiels à se mettre en phase avec un électorat de droite de plus en plus radicalisé.

Nicolas Sarkozy ne pouvait céder à Alain Juppé le rôle d’opposant le plus farouche à François Hollande. Faut-il l’en blâmer? François Mitterrand disait bien qu’il « n’y a d’opposition qu’inconditionnelle ». Cela vaut-il en toutes circonstances? Aux yeux de Nicolas Sarkozy, la réponse ne fait pas de doute.

D’où cette opération de communication politique menée de main de maître. Nicolas Sarkozy a sagement attendu que les uns et les autres s’époumonent dans le bruit médiatique. Il a laissé faire. Laissé dire. Laissé Alain Juppé tirer le premier... Toutes choses qui lui ont offert l’opportunité d’adapter son discours. A la fin, il faut bien dire les choses telles qu’elles apparaissent, il fallait que Nicolas Sarkozy se montrât un cran au-dessus de la réaction d’Alain Juppé. Ce dernier ayant mis la barre très haut, Nicolas Sarkozy l’a placée un cran au-dessus. Un petit cran qui dit que l’ancien président n’en manque pas.

Combattre Juppé pied à pied

Parlant le dernier, ayant éprouvé la communication des uns et des autres, Nicolas Sarkozy ne pouvait que viser juste, en fonction de son seul profit politique, dépendant du sort de la Primaire LR. Au fond, le débat sur le terrorisme n’a d’intérêt pour lui que dans la mesure où il lui permet de combattre Alain Juppé pied à pied, et de persister à déséquilibrer encore un peu plus François Hollande.

D’où le choix du vocabulaire. «Détermination », encore « détermination » et toujours « détermination », mot rabâché tout au long de la prestation sur TF1. Et cette formule, « Ne pas avoir la main qui tremble », jetée au terme d’une longue incantation au combat, formule visant François Hollande tout autant qu’Alain Juppé.

A défaut d’être en capacité d’agir, Nicolas Sarkozy entendait démontrer qu’il est habité de la volonté d’agir. Que les autres sont, au mieux des mous, au pire des inconscients. Qu’il est au rendez-vous de l’histoire quand les autres en sont absents. Qu’il a compris, lui, le tragique de l’histoire, qui appelle des solutions d’exceptions. Et qu’il est la solution.

C’était là le seul but de l’exercice: doubler Juppé sur sa droite, enfoncer Hollande sur sa gauche, inquiéter, affoler. Se hisser au-dessus du bruit médiatique ambiant. Organiser le débat autour de soi. Objectif atteint.

Si l’on juge l’opération de communication politique en fonction de ses ambitions, l’affaire a été menée de main de maître. Preuve en est que dans les heures qui ont suivies, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur, se sont empressés de monter ensemble au front contre Nicolas Sarkozy, validant de fait son opération médiatique. Indiquant à l’électorat de droite radicalisé que décidément, Nicolas Sarkozy a bien raison. Désignant le véritable adversaire qui, tout bien considéré, n’est pas Alain Juppé. Et installant Sarkozy bien au cœur de la droite. Et tout cela alors même qu’il apparaît, jour après jour, comme un adversaire bien plus dangereux en vue de l’élection présidentielle de 2017, pour un candidat nommé Hollande, qu’Alain Juppé.

Seuls le rapport de force compte

Ce Nicolas Sarkozy de combat peut encore remporter la Primaire LR. Quoi qu’en pensent les bien-pensants qui dénoncent sa démagogie, ses approximations et ses transgressions. Ceux-là n’ont toujours pas compris que la vérité n’est pas le sujet de Nicolas Sarkozy, seul compte à ses yeux les rapports de force du moment, qui dictent sa stratégie. Et la communication qui en découle.

(...)

Suite : [www.challenges.fr]
H
18 juillet 2016 15:37
un guignol de foire ...qui a mis la France dans la merde du jour ou il a attaqué la LibyeMoody Smiley
un idiot qui pense qu'on va oublier ses prises de positions plus que engagées au coté des USA ...et qu'à nouveau il peut être THE PRÉSIDENT

il faut qu'il arrête de fumer des tulipes , mais le français lambda du fin fond de la campagne est capable de le réélireptdr
s
18 juillet 2016 15:51
C'est pour ça qu'il faut qu'on vote

Sarko 2 sera pire que le 1er comme pour les films
18 juillet 2016 16:49
"Ce sera eux ou nous" Eux = les musulmans


Souvenez-vous qu'on doit à Sarkozy, "l'apparence musulmane" qui lâchait le morceau sur la "racialisation" des musulmans de France...
Ce qui te rapproche de Dieu et des bonnes oeuvres est une bénédiction, et ce qui t'en éloigne est un malheur, alors réjouis-toi des bénédictions divines, et pleures sur tes propres malheurs
18 juillet 2016 20:12
Salam,

Je ne vois pas ce qui vous étonne. Comme tout politicien ambitieux qui se respecte, il est prêt à exploiter n'importe quel événement pour se faire de la publicité et attirer l'attention sur lui.

J'ai fréquenté quelques têtes bien pensantes des Républicains, ils ne sont ni racistes ni islamophobes pour la plupart, juste de bon vieux politiciens qui retournent leur veste aussi souvent que nécessaire en fonction du vent dominant.

Et le vent dominant mes amis, c'est la peur et la terreur face à des attentats revendiquées au nom de l'islam.
Le secret du bonheur en amour,ce n'est pas d'être aveugle,mais de savoir fermer les yeux quand il le faut.
i
19 juillet 2016 09:01
.



Sarkozy est l'ami du Maroc, Il défend le Sahara marocain.

Je vote pour lui et je vais financer sa campagne dans la limite tolérée par la fiscalité.

Dans plusieurs discours il a mis le gouvernement algérien au pied du mur.

Forcément les algériens ne seront pas pour lui.



.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19/07/16 09:30 par imtiyaz.
11 août 2016 13:25
On vous a prévenu que ça sentirait fort pour les prochaines élections !

[www.liberation.fr]

Ce qui te rapproche de Dieu et des bonnes oeuvres est une bénédiction, et ce qui t'en éloigne est un malheur, alors réjouis-toi des bénédictions divines, et pleures sur tes propres malheurs
13 août 2016 08:49
au lieux de finance un milliardaire profiteur

finance une ecole au maroc

oui mais toi tu roule en mercedes j avais oublier tu ne fait pas partie des pauvre marocain




Citation
imtiyaz a écrit:
.



Sarkozy est l'ami du Maroc, Il défend le Sahara marocain.

Je vote pour lui et je vais financer sa campagne dans la limite tolérée par la fiscalité.

Dans plusieurs discours il a mis le gouvernement algérien au pied du mur.

Forcément les algériens ne seront pas pour lui.



.
13 août 2016 09:25
On n'apprend rien.

A part donner des coups de menton et jouer les durs, derrière y'a pas grand chose.

A si, cinq ans après il veut revenir avec les mêmes vieilles recettes : travailler plus, baisser les charges, donner des moyens à la sécurité (après les avoir diminué) Sleeping
i
13 août 2016 09:45
.


Crève dans ta haine et ta jalousie, j'en serais que ravis

Qu'est ce que tu as fait pour le Maroc toi ? à part venir chez Yabiladi



.
Citation
charles1 a écrit:
au lieux de finance un milliardaire profiteur

finance une ecole au maroc

oui mais toi tu roule en mercedes j avais oublier tu ne fait pas partie des pauvre marocain
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook