Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
rôle de l'épouse selon vous?
n
31 juillet 2014 01:30
Salam'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh

je reflechis beaucoup au rôle de la femme musulmane en France, si je précise la France c'est pas au hasard, j'aimerai que vous decriviez ce que votre femme fait de maniere générale qui vous satisfait les freres, et les soeurs ce que vous faites qui satifait vos époux.

mes questionnements...
qu'il est difficile en France de travailler(pour la femme) sans sacrifier sa vie familiale,
je partais dans l'idée d'accés mes prochaines années à l'études pour avoir un bon travail... ce qui veut dire retarder le fait d'en avoir...
quel est la place de la femme par rapport à l'homme dans un couple,
qui doit mener la barque, afin de garder un certains équilibre...

que de théorie je sais, mais peut être m'apporterez vous des pistes de réflexions... incha'Allah
s
31 juillet 2014 18:17
Salam aleykoum,

Quelles bonnes questions et bonne réflexion machallah !

En ce qui me concerne, mon rôle est d'éduquer mon enfant, je m'occupe de lui au quotidien (repas, douche, vêtement, activité, éducation, ...), lorsque je travaille, c'est ma mère qui prend le relais.

Mon mari m'aide dans l'éducation de notre enfant, il s'occupe par exemple de sortir avec lui au parc, faire les courses. Il arrive que mon mari m'aide en ce qui concerne les repas et la douche du petit, mais c'est trés rare.

En dehors de l'éducation de mon enfant, mon rôle au sein de ma famille et de maintenir la maison en ordre, ménage, décoration, ...

Je m'occupe également de mon mari, je lui prépare ses repas tous les jours, m'occupe de son linge, soutien moral et aide financière (je participe aux charges mensuelles tous les mois). Je l'aide à réaliser nos projets (achat conséquent, ...)

Voila à peu prés mon rôle au sein de ma famille.

Auparavant, notre couple ne fonctionnait pas ainsi. Mon mari pensait que je voulais le partage de tout "égalité homme femme", Or ce n'est absolument pas mon point de vue. Je me dis que la femme a des prédispositions pour certaines choses et idem pour l'homme. Nous avons chacun nos qualités qui sont différentes et peuvent répondre a des besoins différents. Donc il faut bien les mettre à profit.

Lorsque tout était partagé, nous avions bcp de dispute ! Un jour j'ai dit STOP, chacun à sa place !! Je moccupe de la maison et toi "des trucs de bonhomme". Il s'occupe donc de payer les courses. en plus de sa part concernant nos charges mensuelles.

Ca va un peu mieux, même si je trouve que j'en fait plus que lui. Par exemple, je dois le "saouler" pour qu'il fasse certain travaux ou bricoles dans la maison et au final, je finis par le faire.

Voila je t'ai tout détaillé !

Les avis d'autres internautes m'interesserait aussi.
s
31 juillet 2014 18:24
Je reviens juste sur une choses : le fait de travailler.

J'ai arreté de travailler pour m'occuper de mon fils jusqu'à ces 1,5 ans.

Par la suite et à l'heure actuelle je travaille, et je ne rencontre pas de difficulté dans la gestion de ma maison ou mon rôle d'épouse, si ce n'est de la fatique ou de l'épuisement lorsque mon mari ne me soutient pas.

Je pense qu'une femme qui aime et assume son rôle d'épouse et de mère et qui est organisée, peut assumer un travail à l'extérieur;

Je prépare les repas de mon enfant à l'avance, je fais le linge 2 fois par semaine, le soir quand je rentre, je prépare le diner.
Mais bon, j'avoue que parfois, j'en ai un peu marre. Mais c'est dû au fait que ca ne se passe pas trés bien avec mon mari, on ne fait rien d'agréable pour alléger les côtés négatifs de notre quotidien ou pour s'aérer l'esprit.

Je pense que si l'entente avec mon mari était meilleure, ne serait ce que s'il avait de la reconaissance envers moi et le travail que je fourni, ca me donnerait du baume au coeur et j'aurai la volonté de continuer et meme de donner plus.
n
31 juillet 2014 23:02
Salam'alaykoum,

barakallah oufik sulynou, qu'Allah te facilite.

que partagez vous en dehors du quotidien? par exemple weekend sorties?
Avec du recul, je me rends compte que l'investissement dans le travail puise dans notre energie, énergie du coup pas utliser pour notre foyer.
Le travail et la vie familiale n'est pas incompatible, mais complique un peu les choses j'ai l'impression.
après tout depend du métier aussi.

Je me demande par exemple est ce correct de laisser régulièrement les enfants au mari pour voir des amies? (ex 1fois toutes les 2 semaines ou tout les mois)

comment réussir à s'occuper de tout le monde tout en étant épanouie?
m
31 juillet 2014 23:12
Salam!

Sa priorité à la femme Son Seigneur et essayer de plaire à Son Seigneur comme elle le peut et avec l'aide qu'elle aura de Lui

Pour moi et pour la fitra de toutes femme en général je dirai que son rôle premier est devenir maman, s'occuper de ses petits et bien les éduquer Smiling Smiley

Ensuite s'occuper de son foyer et savoir bien gérer et organiser son temps (cuisine, ménage, études religieux ou autre loisirs comme le sport ne pas se laisser aller Winking smiley)

Ensuite en dernier (désolé mais les enfants en priorité) prendre soin de son mari se faire belle gosses pour lui, sortir ses grands atouts éviter d'être une bombe H24 histoire de l'étonner chaque jour un peu plus pourquoi ne pas tester des nouveautés Winking smiley voyager si y a les moyens et le temps de le faire, sortir voir la nature, aller à la mosquée et apprendre sa religion pas à pas ensemble et avec les enfants évidemment

Faire de l'humanitaire (un de mes projets) avec son mari histoire d'aider les gens dans le besoin

Continuer de tout faire pour réussir sa vie professionnelle si c'est possible (je fais des études de droit public master 2 ) je ne sais pas si je pourrais rester avocate en étant maman loooooool rien n'est impossible ptdr

mais bon avec des "Si" on peut construire un monde

on pourra émettre des tonnes de théories mais c'est la pratique qui fera la différence Smiling Smiley
C
31 juillet 2014 23:52
J'ai rencontré ma femme, nous étions tous les deux étudiants. Nous voulions tous les deux travailler pour gagner notre vie. Je terminais mes études, ma femme les commençait. Nous avons vécu ensemble 5 ans, puis avec la différence d'âge, la venue d'un enfant était le bienvenue (je suis 12 ans plus âgé que ma femme). Naturellement, elle a bien voulu devenir maman et est restée à la maison pour s'en occuper. Finalement ses études ne lui ont servi à rien. Mais elle a trouvé un travail à domicile, du coup elle a pu concilié enfants et argent.

Si elle avait été de ces femmes qui avaient voulu faire carrière, je l'aurai laissé faire, mais elle a été raisonnable. Sa mère était une femme au foyer et elle avait apprécié son enfance. Elle a voulu donné le même genre d'enfance à nos enfants et franchement, je me rends compte que c'était la meilleure chose à faire pour tout le monde.

Cependant, elle travaille quand même. Et on partage les tâches. Je travaille de nuit, alors pendant qu'elle bosse le jour, je m'occupe des courses, de faire le taxi pour nos enfants, enfin ... de tout ce qu'il y a à faire à l'extérieur et je donne un coup de main, surtout pour la vaisselle. ça va faire cliché, mais je m'occupe des tâches ingrates à la maison : poubelle, toilettes, lavage de mes sous vêtements ... C'est moi qui m'y colle. Mais ça ne me dérange pas. Elle est toute la journée dans la bave, le vomi, les couches ...

De son côté, elle s'occupe de la cuisine (c'est une très bonne cuisinière), de l'éducation des enfants, du restant du ménage et ... elle donne les ordres ...

On est très soudé l'un à l'autre. Question loisir, on fait tout ensemble. A deux (les enfants commencent à grandir, on peut s'évader de plus en plus en "amoureux"Winking smiley et en famille. On va se promener, on va au cinéma, au restaurant ... Je ne sors jamais avec des copains ni elle avec des copines. Il m'arrive d'avoir des réunions à droite et à gauche (je suis assez présent dans la vie associative : écoles, boulot, ville, quartier ...). je suis quelqu'un de très sociable alors il faut que je vois du monde, mais il ne faut pas que ça rende suspicieuse ma femme ou la rende frustrée. De son côté, elle est très casanière. J'avoue que ça m'arrange et elle a souvent peur de sortir seule, alors bien souvent, je fais l'effort de lui proposer des sorties pour qu'elle prenne l'air. Certain(e)s vont penser que j'enferme ma femme, mais pas du tout c'est dans sa nature.

On a chacun nos salaires, on n'a pas de compte commun. Chacun gère son portefeuille. Je m'occupe de ce qui tombe régulièrement (courses, loyer, charges), elle se charge de ce qui tombe annuellement (impôts, assurances, vacances ...).

Notre vie avant l'arrivée de notre premier enfant et après n'a pas changé. Bien sûr, de 2 on est passé à 3, puis à 4. On a fait avec de nouveaux rythmes de vie. Mais au final, on n'avait pas vraiment d'amis avant, et après non plus, on est toujours parti en vacances, on a les mêmes rapports avec la famille qu'avant. Y'a pas grand chose qui a changé. On est très routinier depuis 20 ans maintenant ...

On n'a pas une vie qui semble super palpitante, mais elle nous plait.

Je vais faire mon vieux jeu, mais je pense qu'une femme a sa place à la maison. Une femme peut travailler si elle veut, mais à partir du moment où des enfants arrivent, il faut faire un choix. C'est le travail ou les enfants. Ma femme a réussi à concilier les deux, mais elle a dû faire une croix sur son niveau d'études ... Il a toujours été important de ne jamais la dévaloriser par rapport à ça. Au contraire, je lui ai accordé encore plus de valeur quand elle a choisi notre famille plutôt que sa carrière.

Après, il est certain que le travail est fatigant. Je travaille de nuit, donc le week-end, quand il faut reprendre un rythme de jour, c'est compliqué, je suis à moitié démoli. Et elle fait quand même 50h facile de boulot par semaine, même à la maison, c'est autant d'heures pendant lesquelles on ne peut pas vraiment profiter de notre couple. Et après ces 50h, elle n'est pas forcément super en forme non plus. Mais bon, on est comme beaucoup qui travaille, le week-end, c'est le ménage, la famille, les courses ... Et si on a encore de l'énergie une petite sortie pour dire de profiter d'un après-midi ensemble. Et puis rebelote lundi ... Et même si la femme reste à la maison sans bosser, faut bien qu'elle conjugue avec un mari qui n'aura pas forcément l'envie et l'énergie pour penser à des amusements après le boulot. Là encore, il se réservera pour le week-end ... Et pour le peu qu'il y a des enfants il faut en plus penser à eux ... Si on n'a pas la grand-mère à côté, on est vite dépassé. Faut parfois se forcer à prendre des loisirs. Mais c'est toujours bénéfique.
n
1 août 2014 01:22
Citation
Lotphy a écrit:
J'ai rencontré ma femme, nous étions tous les deux étudiants. Nous voulions tous les deux travailler pour gagner notre vie. Je terminais mes études, ma femme les commençait. Nous avons vécu ensemble 5 ans, puis avec la différence d'âge, la venue d'un enfant était le bienvenue (je suis 12 ans plus âgé que ma femme). Naturellement, elle a bien voulu devenir maman et est restée à la maison pour s'en occuper. Finalement ses études ne lui ont servi à rien. Mais elle a trouvé un travail à domicile, du coup elle a pu concilié enfants et argent.

Mais c'est toujours bénéfique.

Salam'alaykoum un grand merci mon frere, qu'Allah preserve votre couple! ameeen.
comment considere tu la place de ta femme? par exemple dans les prises de décisions?
quand il y a des disputes, consideres tu que c'est tjr elle là fautive car femme...
C
1 août 2014 09:51
Ma femme est à la maison, elle s'occupe de la maison, des enfants, de moi (accessoirement ptdr ), je considère que c'est à elle de décider à ce niveau. J'ai confiance en elle et en son jugement. Je n'ai pas besoin de vérifier son compte en banque ou elle le mien. La confiance règne. Pour les décisions plus importantes, bien entendu, on voit tout ça ensemble. Mais je n'impose rien à ma femme, et vice versa. On se concerte toujours pour tout.

J'ai quand même un défaut : j'ai tendance à surveiller ses déplacements. Pas par manque de confiance, mais j'ai toujours peur qu'il lui arrive quelque chose. Bon, peut-être par possessivité, c'est possible. Mais pour le peu qu'elle sorte, j'ai besoin de savoir où, combien de temps, pourquoi ... Bref, je suis un peu ch... pour tout ça. Je ne vais pas lui faire des crises de nerfs, de toutes façons, elle ne va jamais bien loin, mais si elle tarde de trop et que je commence à tourner en rond, j'ai tendance à prendre le vélo et à aller chercher après. Qu'est-ce que ça peut l'énerver d'ailleurs. Mais je ne peux pas m'en empêcher. Au début, elle le prenait vraiment mal. Même quand elle était avec sa mère j'agissais ainsi. Et puis après elle a compris, elle a accepté, mais j'ai toujours du mal à me raisonner. C'en est à un point que si aux courses elle quitte le chariot pour aller dans une allée, elle se sent obligée de me dire dans quelle allée elle va pour que je lui fiche la paix ...Oups Alors que moi, je ne prends pas la peine de lui dire quoi que ce soit. Quand je sors, je sors et elle sait rarement où ... D'ailleurs, il a fallu que je fasse un gros travail sur moi pour avoir le portable allumé à côté de moi car au final, il était souvent éteint (je ne m'en sers que rarement) et du coup elle râlait de ne pas pouvoir me mettre le grappin dessus en cas de besoin. Mouais, il a fallu se mettre d'accord pour tout ça quand même. Je me souviens d'une fois où j'étais parti chercher du pain et je suis revenu 5h plus tard, elle était en larmes à la maison, croyant que je l'avais quitté ... Tsss ... J'avoue, j'ai toujours eu du mal de ce côté là. Bref, on se soigne à la longue.

Franchement, il est très rare qu'on se dispute. Je suis d'un tempérament calme, elle, c'est une nerveuse qui monte rapidement sur ses grands chevaux. D'ailleurs il n'est pas rare qu'elle pique un fard pour un rien, mais ça tourne vite fait à la rigolade. Elle connait ses défauts et quand elle exagère, je me moque un peu d'elle et elle finit par en rire. Bon, pas toujours, mais très souvent. De toutes façons, elle ne sait pas faire la tronche. ça dure une heure et après elle revient toute mielleuse (normal, je suis irrésistible !ptdr ).

Mais quand on se dispute, on se dit à la figure tout ce qu'on a besoin de dire, et puis ensuite on se calme chacun dans son coin et on discute de tout ça pour trouver une issue. Une dispute n'éclate jamais sans raison. ça peut être l'un d'entre nous, ou une raison extérieure à nous qui empiète sur notre moral et qui fait qu'on explose sur l'autre ... C'est souvent elle qui a besoin d'évacuer la vapeur, mais quand ça dégénère vraiment, il faut attendre que la crise passe et ensuite, on trouve un moment pour en parler. On a toujours des tords, l'un ou l'autre. Normal, on n'a pas les mêmes caractères, ni les mêmes personnalités, parfois, ça fait des étincelles. Mais il est important de toujours discuter pour se recréer notre monde "parfait" ensuite. ça prend parfois quelques heures, voire quelques jours, mais on trouve toujours une issue.
Parfois une histoire qui semblait réglée refait surface plusieurs années après ... On accuse le coup et on reprend les choses, avec une vision et des idées nouvelles sur la question. Mais en aucun cas j'accuse ma femme de quoi que ce soit. D'ailleurs, ce serait plutôt elle qui aurait des trucs à me reprocher à chaque fois. Encore une fois, c'est elle la râleuse dans le couple, pas moi, mais je ne considère jamais qu'elle râle pour rien. Des fois, je trouve ça usant, mais elle n'est pas du genre capricieuse, ces disputes arrivent assez rarement, et elles n'arrivent jamais sans raison.
Au contraire, si je la prends de haut ou que je me moque de ses états d'âme, là, ça me retomberait dessus pour un moment. Je préfère lui accorder un peu de sérieux, l'écouter, même si ça me gonfle et puis trouver de quoi lui remonter le moral. Nos conflits se règlent beaucoup plus vite par la discussion qu'en l'envoyant balader ... Une femme, c'est têtu. Quand elle a une idée dans la tête, elle ne l'a pas ailleurs. Alors autant crever l'abcès de suite, et si possible dans le calme, sinon on ne s'en sort plus.

Ma femme a la même place que moi. Elle est plus douée pour les enfants et la maison, moi pour le bricolage et les affaires extérieures. On se complète, tout simplement. Si elle est fatiguée, je l'aide, si c'est moi, pareil. Bref, je n'ai pas l'impression qu'il y en ait un plus haut que l'autre. On se met sur le même plan, franchement.
i
1 août 2014 10:05
S'il vous plaıt aıder moı a trouver une solutıon !
s
1 août 2014 12:22
Machalah Lotphy !

On ressent les 20 années de vie commune et le partage dans ton récit !!

Tu as une sacrée qualité ! Tu connais bien ta femme, tu la comprends et tu arrives à t'adapter à la situation de conflit. Tu as conscience de tes qualités et de celles de ta femme. Et ça c'est magique ! (pas le cas chez tous les hommes).

Mon mari à l'heure actuelle est incapable de me laisser exprimer un mécontentement sans que ça s’aggrave. Il le prend comme une attaque et devient agressif systématiquement. J'ai beau tourner ma langue 7 fois avant de parler, réfléchir à quelle méthode je vais utiliser pour lui faire part d'un truc qui ne me convient pas (l'humour, la douceur, juste une petite phrase, une grande discussion, lui montrer que je suis triste) Je suis vraiment à cours de moyen. Rien n'y fait, il se braque et la conversation peut prendre deux tournures :
- soit il me rétorque le fameux "oui mais toi, tu fais ci, tu ne fais pas ca " (il essaye de retourner la situation)
- soit il me rétorque (quand il est à court d'argument) : "oui mais toi, tu es parfaite de toute façon, on le sait bien, tu fais jamais d'erreur"

Il prend vraiment mal le fait que je souhaite discuter d'un dysfonctionnement pour AMELIORER la situation. Il pense que je le juge, je l'attaque.

Avec du recul, il se rend bien compte que ce n'est pas mon objectif et que j'ai un bon fond et fini par s'excuser (à demi mot quand même !), mais ca peut prendre plusieurs jours avant qu'il redescende ! (3 jours pour une toute petite broutille de rien du tout, par exemple) et c'est fatiguant.

Ca va un peu mieux, mais c'est un problème qui se règle à pas de tortue. En 4 ans, il y'a un léger mieux. A sber !!

Ps : j'ai un peu dévié du sujet, désolée !

Ps pour Impact-ikram : comment peut-on t'aider ?
s
sa2
1 août 2014 14:47
Bonjour,

Chez nous c'est 50/50 pour tout. On a pas encore d'enfants, mais on exerce le même métier (on enseigne tous les deux) et ça aide. La journée on est au boulot, le soir on bosse ensemble (corrections, préparation des leçons...). Du fait de partager le même métier, on se conseille beaucoup l'un l'autre sur notre métier. Arrive l'heure de cuisiner. Dans la cuisine, on fait tout à deux: j'épluche les oignons et il s'occupe des carottes. La vaisselle: il savonne je passe l'eau. ça peut sembler ultra calculé mais on le fait vraiment naturellement. Et comme on est extrêmement bavards tous les deux, on profite de ce moment pour discuter et refaire le monde.
C'est mon mari, mon collègue et mon meilleur ami! Oh que je l'aime hihihi
s
1 août 2014 17:10
La preuve qu'il n'y a pas une manière de procédure ou un cahier des charges a respecter.

Chacun a ses attentes, sa personnalité, ses motivations, donc sa façon de fonctionner.

Citation
sa2 a écrit:
Bonjour,

Chez nous c'est 50/50 pour tout. On a pas encore d'enfants, mais on exerce le même métier (on enseigne tous les deux) et ça aide. La journée on est au boulot, le soir on bosse ensemble (corrections, préparation des leçons...). Du fait de partager le même métier, on se conseille beaucoup l'un l'autre sur notre métier. Arrive l'heure de cuisiner. Dans la cuisine, on fait tout à deux: j'épluche les oignons et il s'occupe des carottes. La vaisselle: il savonne je passe l'eau. ça peut sembler ultra calculé mais on le fait vraiment naturellement. Et comme on est extrêmement bavards tous les deux, on profite de ce moment pour discuter et refaire le monde.
C'est mon mari, mon collègue et mon meilleur ami! Oh que je l'aime hihihi
C
1 août 2014 18:17
Pour sa2, je ne vais pas te lire l'avenir, loin de moi cette capacité. Mais j'ai connu ça à mes débuts (le tout faire ensemble) et je peux te dire que lorsqu'un enfant arrivera, il y aura quelques trucs à mettre à plat. car là, il y en a un (même une surtout) qui s'occupera de l'enfant et l'autre qui se cantonnera à la vaisselle. Il va falloir réinventer le partage des tâches car vous ne pourrez plus être ensemble, vous serez avec l'enfant.

De mon côté, j'ai dû faire avec une femme qui ne me voyait plus pendant un temps et qui ne voulait plus me voir, il n'y en avait que pour l'enfant. C'est soit disant une passe normale, mais qui est difficile à passer quand on est l'homme et qu'on se sent rejeté. ça va, je n'ai pas un fond possessif ou jaloux, du coup, j'ai pris mon mal en patience de façon plus cool. Mais il a fallu que ça clasche quand même à un moment donné.

J'ai entendu un jour dans une émission que l'homme avait pour rôle de séparer l'enfant de sa mère pour qu'elle redevienne sa femme. Mais mine de rien, il en a fallu du temps ... Maintenant que je sais, si j'avais su ça le moment venu, je n'aurai pas été si en retrait si longtemps ...

Bref, le tout faire ensemble, c'est bien quand on n'est qu'à deux. Après les enfants, ça n'est plus aussi évident. faudra le prendre en compte le moment venu.

J'étais un homme qui voulait aider pour l'enfant, mais ma femme ne voulait pas que je participe au début, elle devait apprendre à être mère et elle mettait un point d'honneur à tout faire (soit disant que ça aussi, c'est normal, l'enfant sort de son ventre, alors elle rejette l'homme naturellement), mais quand la fatigue s'installe, les colères, les larmes ne sont bien souvent pas loin. Et difficile de raisonner une femme, surtout quand soi-même on a du mal à comprendre la situation. Avec le recul, on y arrive, mais faut le vivre pour réagir ...

Bref, tu y penseras peut-être un jour à ce que je viens de te dire. Tu as l'air d'avoir un homme comme il faut, alors n'hésite pas à lui dire que ça ne va pas. Plutôt que d'encaisser tout toute seule. Et laisse-le faire, même s'il ne fait pas comme tu fais. Il trouvera ses propres marques pour bien faire.

Je dis ça, mais il est vrai que malgré tout, c'est quand même ma femme le pilier pour les enfants, quoi qu'on en dise. Donc profite de tes moments de maintenant, ils changeront ensuite. pas forcément en moins bien, mais ce sera différent après, là sûr.
s
sa2
2 août 2014 12:12
Citation
Lotphy a écrit:
Pour sa2, je ne vais pas te lire l'avenir, loin de moi cette capacité. Mais j'ai connu ça à mes débuts (le tout faire ensemble) et je peux te dire que lorsqu'un enfant arrivera, il y aura quelques trucs à mettre à plat. car là, il y en a un (même une surtout) qui s'occupera de l'enfant et l'autre qui se cantonnera à la vaisselle. Il va falloir réinventer le partage des tâches car vous ne pourrez plus être ensemble, vous serez avec l'enfant.

De mon côté, j'ai dû faire avec une femme qui ne me voyait plus pendant un temps et qui ne voulait plus me voir, il n'y en avait que pour l'enfant. C'est soit disant une passe normale, mais qui est difficile à passer quand on est l'homme et qu'on se sent rejeté. ça va, je n'ai pas un fond possessif ou jaloux, du coup, j'ai pris mon mal en patience de façon plus cool. Mais il a fallu que ça clasche quand même à un moment donné.

J'ai entendu un jour dans une émission que l'homme avait pour rôle de séparer l'enfant de sa mère pour qu'elle redevienne sa femme. Mais mine de rien, il en a fallu du temps ... Maintenant que je sais, si j'avais su ça le moment venu, je n'aurai pas été si en retrait si longtemps ...

Bref, le tout faire ensemble, c'est bien quand on n'est qu'à deux. Après les enfants, ça n'est plus aussi évident. faudra le prendre en compte le moment venu.

J'étais un homme qui voulait aider pour l'enfant, mais ma femme ne voulait pas que je participe au début, elle devait apprendre à être mère et elle mettait un point d'honneur à tout faire (soit disant que ça aussi, c'est normal, l'enfant sort de son ventre, alors elle rejette l'homme naturellement), mais quand la fatigue s'installe, les colères, les larmes ne sont bien souvent pas loin. Et difficile de raisonner une femme, surtout quand soi-même on a du mal à comprendre la situation. Avec le recul, on y arrive, mais faut le vivre pour réagir ...

Bref, tu y penseras peut-être un jour à ce que je viens de te dire. Tu as l'air d'avoir un homme comme il faut, alors n'hésite pas à lui dire que ça ne va pas. Plutôt que d'encaisser tout toute seule. Et laisse-le faire, même s'il ne fait pas comme tu fais. Il trouvera ses propres marques pour bien faire.

Je dis ça, mais il est vrai que malgré tout, c'est quand même ma femme le pilier pour les enfants, quoi qu'on en dise. Donc profite de tes moments de maintenant, ils changeront ensuite. pas forcément en moins bien, mais ce sera différent après, là sûr.

Bonjour Lotphy,

Merci pour le conseil! C'est vrai qu'il a très peu d'expérience avec les jeunes enfants et que j'ai tendance à toujours vouloir lui "donner des cours" lorsqu'on est en contact avec un enfant ou que l'on parle d'enfant (métier oblige ^^). Je vais devoir faire un énorme travail sur moi même là-dessus. Surtout qu'au fond de moi j'aimerais que nos futures enfants ne souffrent pas d'un père absent. Je voudrais qu'il soit très présent dans leur éducation et qu'ils puissent se souvenir de leur père comme quelqu'un qui les a élevés et qui était là au quotidien et non un père qui les "nourrissait". Je nous imagine un couple de parents parlant d'une seule et même voix, une vision peut-être utopiste...
J'espère en tout cas que nos enfants ne nous sépareront pas ou pas trop.
Je crois que je ne veux plus d'enfants :-( lol
s
2 août 2014 13:32
Citation
Lotphy a écrit:
J'ai rencontré ma femme, nous étions tous les deux étudiants. Nous voulions tous les deux travailler pour gagner notre vie. Je terminais mes études, ma femme les commençait. Nous avons vécu ensemble 5 ans, puis avec la différence d'âge, la venue d'un enfant était le bienvenue (je suis 12 ans plus âgé que ma femme). Naturellement, elle a bien voulu devenir maman et est restée à la maison pour s'en occuper. Finalement ses études ne lui ont servi à rien. Mais elle a trouvé un travail à domicile, du coup elle a pu concilié enfants et argent.

Si elle avait été de ces femmes qui avaient voulu faire carrière, je l'aurai laissé faire, mais elle a été raisonnable. Sa mère était une femme au foyer et elle avait apprécié son enfance. Elle a voulu donné le même genre d'enfance à nos enfants et franchement, je me rends compte que c'était la meilleure chose à faire pour tout le monde.

Cependant, elle travaille quand même. Et on partage les tâches. Je travaille de nuit, alors pendant qu'elle bosse le jour, je m'occupe des courses, de faire le taxi pour nos enfants, enfin ... de tout ce qu'il y a à faire à l'extérieur et je donne un coup de main, surtout pour la vaisselle. ça va faire cliché, mais je m'occupe des tâches ingrates à la maison : poubelle, toilettes, lavage de mes sous vêtements ... C'est moi qui m'y colle. Mais ça ne me dérange pas. Elle est toute la journée dans la bave, le vomi, les couches ...

De son côté, elle s'occupe de la cuisine (c'est une très bonne cuisinière), de l'éducation des enfants, du restant du ménage et ... elle donne les ordres ...

On est très soudé l'un à l'autre. Question loisir, on fait tout ensemble. A deux (les enfants commencent à grandir, on peut s'évader de plus en plus en "amoureux"Winking smiley et en famille. On va se promener, on va au cinéma, au restaurant ... Je ne sors jamais avec des copains ni elle avec des copines. Il m'arrive d'avoir des réunions à droite et à gauche (je suis assez présent dans la vie associative : écoles, boulot, ville, quartier ...). je suis quelqu'un de très sociable alors il faut que je vois du monde, mais il ne faut pas que ça rende suspicieuse ma femme ou la rende frustrée. De son côté, elle est très casanière. J'avoue que ça m'arrange et elle a souvent peur de sortir seule, alors bien souvent, je fais l'effort de lui proposer des sorties pour qu'elle prenne l'air. Certain(e)s vont penser que j'enferme ma femme, mais pas du tout c'est dans sa nature.

On a chacun nos salaires, on n'a pas de compte commun. Chacun gère son portefeuille. Je m'occupe de ce qui tombe régulièrement (courses, loyer, charges), elle se charge de ce qui tombe annuellement (impôts, assurances, vacances ...).

Notre vie avant l'arrivée de notre premier enfant et après n'a pas changé. Bien sûr, de 2 on est passé à 3, puis à 4. On a fait avec de nouveaux rythmes de vie. Mais au final, on n'avait pas vraiment d'amis avant, et après non plus, on est toujours parti en vacances, on a les mêmes rapports avec la famille qu'avant. Y'a pas grand chose qui a changé. On est très routinier depuis 20 ans maintenant ...

On n'a pas une vie qui semble super palpitante, mais elle nous plait.

Je vais faire mon vieux jeu, mais je pense qu'une femme a sa place à la maison. Une femme peut travailler si elle veut, mais à partir du moment où des enfants arrivent, il faut faire un choix. C'est le travail ou les enfants. Ma femme a réussi à concilier les deux, mais elle a dû faire une croix sur son niveau d'études ... Il a toujours été important de ne jamais la dévaloriser par rapport à ça. Au contraire, je lui ai accordé encore plus de valeur quand elle a choisi notre famille plutôt que sa carrière.

Après, il est certain que le travail est fatigant. Je travaille de nuit, donc le week-end, quand il faut reprendre un rythme de jour, c'est compliqué, je suis à moitié démoli. Et elle fait quand même 50h facile de boulot par semaine, même à la maison, c'est autant d'heures pendant lesquelles on ne peut pas vraiment profiter de notre couple. Et après ces 50h, elle n'est pas forcément super en forme non plus. Mais bon, on est comme beaucoup qui travaille, le week-end, c'est le ménage, la famille, les courses ... Et si on a encore de l'énergie une petite sortie pour dire de profiter d'un après-midi ensemble. Et puis rebelote lundi ... Et même si la femme reste à la maison sans bosser, faut bien qu'elle conjugue avec un mari qui n'aura pas forcément l'envie et l'énergie pour penser à des amusements après le boulot. Là encore, il se réservera pour le week-end ... Et pour le peu qu'il y a des enfants il faut en plus penser à eux ... Si on n'a pas la grand-mère à côté, on est vite dépassé. Faut parfois se forcer à prendre des loisirs. Mais c'est toujours bénéfique.


Elle a pas vraiment pu concilier ambition professionnelle et enfants. Elle a quand même lâcher ses rêves et s'est sacrifié. J'espère que tu t'en rends compte et que tu es reconnaissant.
Pour ma part je connais des femmes maghrébines qui ont réussi à concilier vie de famille et professionnelle. Donc ça dépend des femmes y en a qui sont courageuses et qui se battent pour assurer sur tous les fronts et les molles qui sont bonnes pour rester à la maison.
C
2 août 2014 13:56
Parce que c'est être molle que de rester à la maison ?

Je pense que ma femme a préféré mettre la famille avant sa carrière, tout simplement. Elle n'était pas particulièrement ambitieuse. D'ailleurs, moi non plus. Mon boulot ne reflète en rien les études que j'ai fait. Je suis largement en dessous de mes diplômes et ce n'est pas un souci.

Je ne l'ai pas incité à lâcher sa carrière. C'est elle qui a choisi sa vie ainsi. Tout comme j'ai choisi la mienne également. Et on est très heureux de nos choix respectifs.

Pourquoi serait-ce un échec de choisir l'un plutôt que l'autre ? Je ne considère pas notre vie comme un échec, bien au contraire et elle non plus, je ne pense pas. Nous avons juste placé nos priorités autrement après nous être connus.
L
2 août 2014 14:11
Wa alaykom salam wa rahmatullah wa barakatu ! Perso moi je m'occupe de mon foyer ( mari , enfant , maison , ménage ,cuisine ) toute seule ! Les seul fois ou mon époux a fait le ménage ou la cuisine c'était quand j'était a la matenité ! Lui va au travail , et moi je fait mes tâche , et c'est très bien comme sa d'ailleurs ! C'est lui qui prend les décisions pour notre famille bien sur en vérifiant que ce soit conforme avec le Quran et la sunna ! On se fait de rappel tout les 2 ! Et voilà quoi , al hamdoulillah !
s
2 août 2014 14:11
Citation
Lotphy a écrit:
Parce que c'est être molle que de rester à la maison ?

Je pense que ma femme a préféré mettre la famille avant sa carrière, tout simplement. Elle n'était pas particulièrement ambitieuse. D'ailleurs, moi non plus. Mon boulot ne reflète en rien les études que j'ai fait. Je suis largement en dessous de mes diplômes et ce n'est pas un souci.

Je ne l'ai pas incité à lâcher sa carrière. C'est elle qui a choisi sa vie ainsi. Tout comme j'ai choisi la mienne également. Et on est très heureux de nos choix respectifs.

Pourquoi serait-ce un échec de choisir l'un plutôt que l'autre ? Je ne considère pas notre vie comme un échec, bien au contraire et elle non plus, je ne pense pas. Nous avons juste placé nos priorités autrement après nous être connus.


Tu dis qu'il faut choisir c'est soit les enfants soit la maison. Tu aurais vraiment apprécier qu'elle te dise qu'elle choisit de travailler? Tu es catégorique dans le fait de dire qu'on ne peut pas avoir et des enfants et un travail. Je pense que tu as tords! Je vois tellement de femmes qui ont une belle carrière avec des enfants et un mari et pas un problème. Mais la difficulté réside dans le fait de trouver un homme qui puisse tolérer les ambitions de sa femme et la soutenir. Et rare sont les maghrébins qui soutiennent leurs femmes oh si pour qu'elles restent à la maison pour faire le ménage et la vaisselle ça pas de souci. On a aussi le cas des maghrébins qui ont un complexe vis-à-vis de leur femme.
Une femme cultivée et ambitieuse c'est la garantie d'avoir des enfants qui ont pour autre ambition que de squatter en bas des blocs ou de vendre du shit
s
sa2
2 août 2014 17:53
Selon moi, travailler, avoir un emploi c'est avoir une réelle place dans la société. C'est avoir une formation, une spécialité, c'est être quelqu'un. On a pas besoin d'être à la maison 7 jours par semaine 24h/24 pour être mère ou père, selon moi. Combien d'heure par semaine passez vous réellement à faire le ménage?
Ce qui est dommage, c'est que l'on voit de plus en plus de jeunes adolescentes qui abandonnent l'école en disant de toute façon je me marierai donc ça ne sert à rien. C'est dommage parce qu'elle finissent très peu instruites, très peu cultivées. Elles se sous-estiment beaucoup vis à vis de leur mari qui eux ont une place dans la société. Du fait d'avoir peu étudié, elle lisent avec beaucoup de difficulté. Collectionnent les ustensiles de cuisine mais peu les livres.
Etre parents, c'est aussi être un modèle. Un modèle de réussite professionnel.
Je me suis toujours demandé, mais si je décidais d'être mère au foyer, comment pourrais-je inciter mes enfants à réussir professionnellement? Comment pourrais-je leur donner des conseils dans ce domaine là? Ce serait leur dire tu peux faire ce que je dis mais pas ce que je fais?!
.
C
2 août 2014 20:36
Citation
sosp a écrit:
Citation
Lotphy a écrit:
Parce que c'est être molle que de rester à la maison ?

Je pense que ma femme a préféré mettre la famille avant sa carrière, tout simplement. Elle n'était pas particulièrement ambitieuse. D'ailleurs, moi non plus. Mon boulot ne reflète en rien les études que j'ai fait. Je suis largement en dessous de mes diplômes et ce n'est pas un souci.

Je ne l'ai pas incité à lâcher sa carrière. C'est elle qui a choisi sa vie ainsi. Tout comme j'ai choisi la mienne également. Et on est très heureux de nos choix respectifs.

Pourquoi serait-ce un échec de choisir l'un plutôt que l'autre ? Je ne considère pas notre vie comme un échec, bien au contraire et elle non plus, je ne pense pas. Nous avons juste placé nos priorités autrement après nous être connus.


Tu dis qu'il faut choisir c'est soit les enfants soit la maison. Tu aurais vraiment apprécier qu'elle te dise qu'elle choisit de travailler? Tu es catégorique dans le fait de dire qu'on ne peut pas avoir et des enfants et un travail. Je pense que tu as tords! Je vois tellement de femmes qui ont une belle carrière avec des enfants et un mari et pas un problème. Mais la difficulté réside dans le fait de trouver un homme qui puisse tolérer les ambitions de sa femme et la soutenir. Et rare sont les maghrébins qui soutiennent leurs femmes oh si pour qu'elles restent à la maison pour faire le ménage et la vaisselle ça pas de souci. On a aussi le cas des maghrébins qui ont un complexe vis-à-vis de leur femme.
Une femme cultivée et ambitieuse c'est la garantie d'avoir des enfants qui ont pour autre ambition que de squatter en bas des blocs ou de vendre du shit

Heu, ma femme travaille là, en plus de s'occuper de la maison et elle gagne très bien sa vie, mieux que moi, et certainement aussi bien que si elle avait travaillé à l'extérieur. Alors je ne sais pas qui a gâché la vie de l'autre, mais ça n'est certainement pas moi. Elle a très bien pesé le pour et le contre le moment venu et elle a pris sa décision. Et on a d'intéressants avantages fiscaux grâce à son choix alors c'est encore ça de gagner sur notre confort de vie.

Maintenant, oui, de mon avis personnel, je pense qu'il vaut mieux que la femme s'occupe de ses enfants plutôt que de les confier à une inconnue. A un moment, je pense qu'il faut choisir.

Après, si ma femme avait préféré travailler à l'extérieur, je l'aurais laissé faire. Encore une fois, je ne l'ai pas forcé à rester à la maison, ni l'ai dissuadé d'aller travaillé à l'extérieur. C'est naturellement venu d'elle.

Mais il est vrai que comme c'est tombé m'arrange fortement.

Vous cherchez à tout prix à me faire porter la mauvaise étiquette parce que je suis un homme. Mais ma femme a les mêmes idées que moi sur la question. On a pris nos décisions à deux. Sans rien imposer à l'autre.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook