Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
République tchèque : Retrait de poivrons marocains pour forte teneur en...
12 avril 2021 18:31
...Et pour la santé de nos concitoyens à l'interieur du Maroc ,est-ce que nos acteurs du service de la protection

sanitaire veillent-ils ou seulement en veille ??
a
12 avril 2021 18:32
ce n'est pas la première fois, il y a deux mois c'était l'Allemagne qui s'était alarmée d'un taux anormalement élevé de pesticides dans les poivrons marocains.
biensur les Marocains n'en ont pas tiré les conséquences.
ceci est très grave, car si le Maroc perd ses marchés à l'exportation, cela risque d'avoir des conséquences économiques a long terme.
[www.agrimaroc.ma]
12 avril 2021 18:47
Pas de Slata mechouia pour les tcheques alors ? 😢
Bon Ramadan à toi.
12 avril 2021 18:50
Ouii, les pauvres !!
12 avril 2021 19:03
Il faut que toute l'Europe refoule les légumes marocains. Ainsi,les Marocains seront peut-être ssauvés des cancers . La peur de perdre des gros marchés poussera les agriculteurs marocains à reduire massivement les pesticides.
12 avril 2021 19:03
Il va falloir , je crois, que les professionnels du domaine agricole s'en occupent concrétement et

et que ça saute ,avant que ça soit trop tard ,et comment !! .L'agriculture reste nos "poumons"

Nos ingénieurs agronomes doivent réguler la quantité de pesticide modéré réglementaire,

car certains fellah privilégient le gain sur la santé des consommateurs ce qui est regretable .
12 avril 2021 19:13
Maintes fois je constate que le "naanaa" la menthe ,perd sa saveur ,n'est plus aromatisant le thé

vert . j'opte parfois à ne plus en mettre ,tellement le thé ,n'est plus comme il y a longtemps .

car méme le thé contient anormalement de fortes quantité de pesticide !!

conséquence ,le cancer a prit beaucoup d'ampleur , du colon ,du foie etc.. allah yahfadna

jami'ane .



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12/04/21 19:16 par Ibn-Battùta Tanjawi.
12 avril 2021 19:15
J'ai de la famille agriculteurs à BERKANE et ZAIO deux villes agricoles du Maroc connu pour la clémentine de BERKANE et l'orange de ZAIO ,
ma famille n'a jamais été à l'école ne savent ni lire ni écrire donc ils mettent aux hasard leurs produits chimiques sur leurs plantes sans respecter le dosage du produit.

Si le Maroc était conscient la première chose à faire c'est scolarisé les enfants des agriculteurs qui seront nos futures agriculteurs .
Mais malheureusement toutes les écoles aujourd'hui au Maroc sont des écoles privées destiné uniquement aux enfants des riches; si l'Etat pouvait payer pour les enfants agriculteurs se sont eux qui travaillent pour Maroc de demain PAS LES ENFANTS RICHES qui partiront en France avec l'argent sortie du Maroc pour enrichir la FRANCE.
12 avril 2021 19:30
François 1955,

Ce que vous avez cité est vrai . je connais trés bien cette région trés riche du Maroc oriental.

Les riches fellah Berkani ,ont pour la plupart leurs enfants avec cursus académique ,des pilotes

de ligne ,des stewards/hotesses ,ingénieurs et j'en passe . les petits fellah ,leurs enfants

fuyaient la terre pour aller vivre sous d'autres cieux .

Ils préfèrent vivrent à l'occidental ,belle voiture,belle blonde ...et s'enfoutent de l'agriculture de

leur parents .
12 avril 2021 19:32
C'est un problème récurrent au Maroc et ça touche tous les secteurs de la consommation, quand c'est pas de la viande avariée ( 2018 si mes souvenirs sont bons),c'est les fruits et légumes, après c'est au tour de la farine, ensuite la menthe.

Et ca suscite pas plus indignation que ça, parce que ça touche les classes populaires, et j’espère qu'on va pas attendre que ça entraine des dizaines de mort et des scandales à l’étranger, pour qu'on réglemente le secteur comme il faut.
n
12 avril 2021 20:02
Les produits destinés aux marocains sont différents de ceux destinés à l'export, ils contiennent encore plus de pesticides.
Le salut ne peut venir que d'un consommateur éveillé et informé et une association des consommateurs à la hauteur.
Citation
graffitis a écrit:
Il faut que toute l'Europe refoule les légumes marocains. Ainsi,les Marocains seront peut-être ssauvés des cancers . La peur de perdre des gros marchés poussera les agriculteurs marocains à reduire massivement les pesticides.
12 avril 2021 20:12
Il nous faut au Maroc des agents de qualité formés pour veiller sur la qualité des aliments

exposés à la vente au publique ,une ONG je préfère .


Le plus sain c'est de cultiver son propre jardin ,pour ceux qui en dispose !!
g
12 avril 2021 20:39
Oui, tout le défi est là pour l'avenir de l'agriculture marocaine: une société civile éduquée, revendicative et bien organisée, et disposant d'un réseau efficace pour un contrôle des produits agricoles écoulés sur le marché national et de capacités fiables pour l'information du citoyen-consommateur.
C'est paradoxal, mais positif، que ces avertissements, qui se répètent depuis peu depuis des pays importateurs en Europe, soient entrain de tirer la sonnette d'alarme et d'attirer l'attention de la société et des responsables politiques et économiques marocains sur cette question importante.
Il faut absolument éviter que ne se développe chez nous une agriculture à double vocation, l'une destinée à l'export et écoulant des produits de qualité au plan sanitaire, et une autre distribuant dans nos souks et marchés des produits chargés de pesticides et autres produits chimiques nocifs. Le prix à payer sera des plus lourds dans les années à venir, pour l'impact qu'il aura sur la santé publique marocaine.
Pourtant, il paraît aujourd'hui aussi opportun que bénéfique de concilier intérêts économiques et considérations sanitaires, en développant une agriculture de plus en plus ''écologique'', dont on sait qu'elle devient une niche prometteuse...
C'est certainement l'un des défis majeurs auquel se trouve confronté aujourd'hui l'agriculture marocaine, et elle n'a pas intérêt à ne pas relever ce défi de manière audacieuse et efficace.
Citation
netstat a écrit:
Les produits destinés aux marocains sont différents de ceux destinés à l'export, ils contiennent encore plus de pesticides.
Le salut ne peut venir que d'un consommateur éveillé et informé et une association des consommateurs à la hauteur.
12 avril 2021 21:02
Les pesticides ne sont bons pour personne....même pour les "pesticideurs" et les "pestipicidés"...cependant il faut savoir que cet usage coûte cher et que pour l'export il y a des normes à respecter. L'UE a des normes draconiennes et c'est une bonne chose. Mais cela ne signifie pas que les produits agricoles commercialisés au Maroc sont toxiques....c'est trop coûteux....
Z
12 avril 2021 21:37
dans l'urgence , la création d'une agence d’état professionnelle et responsable , spécialiste dans les pendages s'impose tout en interdisant la vente publique des produits phytopharmaceutiques . ainsi que la création d'un organe de contrôle indépendant pour veiller au respect des règles phytosanitaires ; des fermes jusqu'aux ports de chargement pour les exportations et jusqu'au étales des commerçants pour le marcher intérieur .
la bonne foi est la première valeur de notre système de références (de principes, de valeurs), quand on y adhère pas , la rationalité laisse la place a la cupidité !.
12 avril 2021 22:37
"la bonne foi est la première valeur de notre système de références (de principes, de valeurs), quand on y adhère pas , la rationalité laisse la place a la cupidité !."

Et l’être humain est cupide, l'attrait de l'argent est plus fort que celui des valeurs.

Rappelons que des gens sans aucun scrupule abattent des chiens, des ânes, etc et font passer ça pour de la viande de cheval ou boeuf.

Et effectivement le tout répressif ne réglera pas le problème, faut expliquer, éduquer, informer, faire de la prévention, sensibiliser les consommateurs aussi.

Malheureusement je pense pas, qu'on soit prêt pour tout ça.
n
12 avril 2021 23:34
Malheureusement l'agriculture à double vocation est déjà là: D'un côté nous avons une agriculture pour l'export(Europe USA, Canda, Russie) devant respecter un cahier de charges et une agriculture destiné aux marocains et africains sans aucun contrôle.
Citation
gustavo321 a écrit:
Oui, tout le défi est là pour l'avenir de l'agriculture marocaine: une société civile éduquée, revendicative et bien organisée, et disposant d'un réseau efficace pour un contrôle des produits agricoles écoulés sur le marché national et de capacités fiables pour l'information du citoyen-consommateur.
C'est paradoxal, mais positif، que ces avertissements, qui se répètent depuis peu depuis des pays importateurs en Europe, soient entrain de tirer la sonnette d'alarme et d'attirer l'attention de la société et des responsables politiques et économiques marocains sur cette question importante.
Il faut absolument éviter que ne se développe chez nous une agriculture à double vocation, l'une destinée à l'export et écoulant des produits de qualité au plan sanitaire, et une autre distribuant dans nos souks et marchés des produits chargés de pesticides et autres produits chimiques nocifs. Le prix à payer sera des plus lourds dans les années à venir, pour l'impact qu'il aura sur la santé publique marocaine.
Pourtant, il paraît aujourd'hui aussi opportun que bénéfique de concilier intérêts économiques et considérations sanitaires, en développant une agriculture de plus en plus ''écologique'', dont on sait qu'elle devient une niche prometteuse...
C'est certainement l'un des défis majeurs auquel se trouve confronté aujourd'hui l'agriculture marocaine, et elle n'a pas intérêt à ne pas relever ce défi de manière audacieuse et efficace.
n
12 avril 2021 23:43
Les pays riches sont hypocrites: ils veulent à la fois un produit respectant les normes mais bon marché et pour cela ils font pression sur certains pays comme le Maroc, l'Egypte, Tunisie ect..et encouragent d'autres comme l'Espagne, l'Italie et israël.
Le petit et moyen agriculteurs marocains s'endettent tandis que les gros agriculteurs, les intermédiaires marocains et étrangers se remplissent les poches.



Citation
KOVACK73 a écrit:
Les pesticides ne sont bons pour personne....même pour les "pesticideurs" et les "pestipicidés"...cependant il faut savoir que cet usage coûte cher et que pour l'export il y a des normes à respecter. L'UE a des normes draconiennes et c'est une bonne chose. Mais cela ne signifie pas que les produits agricoles commercialisés au Maroc sont toxiques....c'est trop coûteux....



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12/04/21 23:44 par netstat.
13 avril 2021 13:46
Salam ne prenez pas les Marocains pour des imbéciles ils savent très bien compter lire quand il le faut..
Ce sont des grands producteurs les riches qui détiennent e les concessions qui envoient les fruits et légumes à l'étranger et non les petits agriculteurs
Quand il incorpore les pesticides ils savent très bien depuis des années quelle quantité il faut mettre et ne pas dépasser..
Comme l'a rappelé ici certains c'est l'appât du gain...
Comme pour tout être humain malheureusement il faut l'rassah ,le bâton, et des règles claires.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook