Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
En région parisienne, une lycéenne sur dix a déjà avorté
8 septembre 2016 18:04
Le nombre d’avortements est en forte hausse chez les jeunes. C’est ce que révèle la dernière enquête de la Smerep. Les étudiantes sont autant touchées que les lycéennes.

Pas moins de 6% des lycéennes françaises ont déjà eu recours au mois une fois à une interruption volontaire de grossesse (IVG) et parfois même deux fois pour certaines. Un chiffre qui grimpe lorsqu’il s’agit des jeunes adolescentes en Ile-de-France puisqu’une lycéenne sur dix y aurait déjà subi une IVG. C’est l’un des constats alarmants que dresse l’étude commandée par l’organisme de sécurité sociale étudiante Smerep. L’enquête, parue le lundi 5 septembre dernier, a été menée par OpinionWay auprès de 507 étudiants de toute la France et 707 en Ile-de-France et de 403 lycéens sur tout le territoire et 368 d’Ile-de-France.

Une lycéenne sur cinq a déjà eu recours à une contraception d’urgence

Ainsi, malgré les opérations de prévention, de plus en plus nombreuses dans les lycées et universités, plus d’une lycéenne française sur cinq déclare avoir déjà eu recours à une contraception d’urgence, autrement dit, à la pilule du lendemain. Et 7% d’entre elles y ont déjà eu recours deux fois et 2% plus de 5 fois. Un chiffre qui grimpe encore nettement lorsque l’on se concentre sur la population lycéenne francilienne: près d’un tiers des lycéennes d’Ile-de-France (31%) déclare avoir déjà pris la pilule du lendemain. Des résultats inquiétants qui rappellent ceux d’une autre enquête de la Smerep, publiée au mois de novembre dernier. Celle-ci avait révélé que 9% des lycéens ne se protégeaient jamais lors d’un rapport, tandis qu’un jeune Francilien sur cinq déclarait ne jamais se protéger.

16 % des étudiantes ne prennent pas la pilule par peur de problèmes de santé

Des comportements à risques également présents au sien de la population étudiante. En effet, selon la Smerep, si 87% des étudiantes françaises déclarent utiliser le préservatif pour éviter une grossesse, 70% d‘entre elles ne l’utilisent pas systématiquement. Par ailleurs, seulement un tiers des étudiantes interrogées et ayant déjà eu des rapports sexuels déclarent ne pas prendre de pilule contraceptive. Et 16% d’entre elles déclarent ne pas avoir opté pour ce mode de contraction à cause de son impact négatif sur la santé et une étudiante sur dix ne lui fait pas suffisamment confiance.
Ma Sha Allah !!! "[i]Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ![/i]" (Lavoisier) [Bienvenue au Yabi Poésie Club]([url=http://www.yabiladi.com/forum/yabi-poesie-club-7-3375889-5377811.html#msg-5377811])
8 septembre 2016 18:17
y en a qui commencent à goûter des plaisirs (interdits) de la vie très tôt Smoking smiley
[center][i][b]il est fou celui qui cherche la logique au fond d'une âme humaine[/b][/i][/center]
8 septembre 2016 18:43
Les vaccins contraceptifs obligatoires dans tous les lycées
piquer tout le monde pour être tranquille.
s
8 septembre 2016 19:22
tu tiens ces chiffres de sources sures?

ça en fait du monde....
8 septembre 2016 20:01
Peu de chances que ça marche... ptdr
Citation
nazha1 a écrit:
Les vaccins contraceptifs obligatoires dans tous les lycées
piquer tout le monde pour être tranquille.
[i]Butch[/i]: My name is Butch. [i]Esmeralda[/i]: What does it mean? [i]Butch[/i]: I'm American, honey. Our names don't mean shit
1
8 septembre 2016 20:32
tu voulais parler des injections de progestérone?

et le droit à l'intégrité du corps, l'autorité parentale, la liberté individuelle tu en fais quoi ^^


Citation
nazha1 a écrit:
Les vaccins contraceptifs obligatoires dans tous les lycées
piquer tout le monde pour être tranquille.
8 septembre 2016 22:24
NON NON et NON il faut parler du burkini svp Evil
9 septembre 2016 17:57
Oui Oui le burkini c est ça.c est peut être a cause de l islam aussi tiens ..........
Smoking smiley

Citation
rhonrhon a écrit:
NON NON et NON il faut parler du burkini svp Evil
10 septembre 2016 00:37
Il doit forcément y avoir un lien ,nos enquêteurs journalistiques vont faire le rapprochement pour que enfin ce fléau soit enfin médiatisé .
w
11 septembre 2016 03:14
Avant j étais farouchement contre l avortement...depuis je sens que je change d opinion.
12 septembre 2016 19:31
salam
"Par ailleurs, seulement un tiers des étudiantes interrogées et ayant déjà eu des rapports sexuels déclarent ne pas prendre de pilule contraceptive. Et 16% d’entre elles déclarent ne pas avoir opté pour ce mode de contraction à cause de son impact négatif sur la santé et une étudiante sur dix ne lui fait pas suffisamment confiance."
je suis sur qu'en realité, c'est parce que c'est une contraception pas du tout discrete pour une lycéenne qui vit chez papa maman qui ne savent pas qu'elle a des rapports sexuels.
M
23 septembre 2016 17:52
C'est vrai que lorsque tu regardes tout ce petit monde, ca en ferait beaucoup des enfants issus d'une relation généralement purement physique. Enfant qui aurait donc une mère mineure et un père absent, il y a mieux comme modèle parental.
Citation
wakemeup a écrit:
Avant j étais farouchement contre l avortement...depuis je sens que je change d opinion.
w
23 septembre 2016 20:03
ben ouais, même de façon générale, quand une femme ne veut pas d'un gosse
si le gosse naît, elle va lui faire la misère plus ou moins consciemment parce que l'enfant n'était vraiment vraiment pas désiré.

Citation
Muslimatounn a écrit:
C'est vrai que lorsque tu regardes tout ce petit monde, ca en ferait beaucoup des enfants issus d'une relation généralement purement physique. Enfant qui aurait donc une mère mineure et un père absent, il y a mieux comme modèle parental.
b
23 septembre 2016 20:28
ce qui signifierait un homme sur 10 pas prêt à assumer ses responsabilités de
père
en effet ça fait du monde ça
23 septembre 2016 20:42
Et quand tu seras face à des mères enceintes toxico qui continuent de droguées leurs bébés pour être stones tranquillement ça ne fera que renforcer ton changement d'opinion , mais les médias sont plus à enquiquiner les mères voilées.
Citation
wakemeup a écrit:
Avant j étais farouchement contre l avortement...depuis je sens que je change d opinion.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook