Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Régime matrimonial
R
12 novembre 2021 11:03
Bonjour,

Je m'adresse aux personnes qui se sont mariées ici en France, quel régime matrimonial avez vous choisi ?

Je fais un petit sondage Smiling Smiley
1
12 novembre 2021 11:07
Bonjour,

Tu peux carrément faire un sondage, l'option existe.
Citation
Rayon_de_soleil a écrit:
Bonjour,

Je m'adresse aux personnes qui se sont mariées ici en France, quel régime matrimonial avez vous choisi ?

Je fais un petit sondage Smiling Smiley
12 novembre 2021 11:16
Salam

Quelqu'un a fait un sujet sur ce thème récemment
[www.yabiladi.com]
12 novembre 2021 11:38
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Les gens ne sont pas vraiment informés des possibilités.

Apparemment, les gens préfèrent le PACS avec son régime en séparation des biens par défaut. Économie de 500€, ce n'est pas négligeable. Et pour rompre un PACS, c'est moins compliqué. Détails ici et .

Wassalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.
12 novembre 2021 11:45
Bonjour

Régime de la communauté. C'est le régime le plus adéquat pour les mariés qui démarrent de rien. Pas de patrimoine, pas d'entreprise, pas de grosse épargne (héritage notamment).

Tout ce qui s'acquiert pendant le mariage s'acquiert pour le couple et les enfants s'il y en a et en cas de divorce tout se partage. C'est équitable.

En cas de veuvage l'usufruit est possible sur le logement et l'épargne du défunt. C'est une garantie de ne pas se retrouver sans rien derrière au cas où.

Dès qu'il y a de l'argent en jeu, il faut prendre rendez vous chez le notaire pour voir ce qui est envisageable pour SE protéger MAIS AUSSI protéger l'autre en cas de séparation ou de veuvage.
La séparation de biens n'est pas la seule option. D'autres contrats sont possibles selon la situation.

Toujours se rappeler que le mariage a pour vocation de protéger l'autre. Et la bienveillance implique de réfléchir au delà du mariage : En cas de divorce et/ou mort et la présence d'enfants/d'héritiers.

D'ailleurs je vous rappelle que même sans mariage civil un enfant est un héritier. Mais le mariage permet parfois de prendre en compte certaines options.
12 novembre 2021 11:54
Un pacs ne permet pas d'avoir une pension de veuvage au cas où. Ou une pension de réversion.

Il n'y a aucune possibilité de succession entre le mari et la femme. Autrement dit, les enfants héritent du défunt et peuvent mettre le survivant à la rue !

C'est à ne pas négliger. On n'y pense pas quand on est jeune mais mine de rien la mort peut quand même vite arriver.
12 novembre 2021 11:55
Salam

500€ de frais de notaire ?
Citation
CHN-W a écrit:
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Les gens ne sont pas vraiment informés des possibilités.

Apparemment, les gens préfèrent le PACS avec son régime en séparation des biens par défaut. Économie de 500€, ce n'est pas négligeable. Et pour rompre un PACS, c'est moins compliqué. Détails ici et .

Wassalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.
M
12 novembre 2021 11:58
Je ne suis pas d'accord.
En islam c'est la séparation des biens. Si divorce il y a chacun recupere ses biens.
Mais si veuvage faire un testament pour que le conjoint recupere les biens du défunt.

Donc si je monte ma boite et que madame travaille et garde son salaire, il faudra que je dissous mon entreprise pour lui donner la moitié et me retrouver à la rue pendant sue madame garde son travail et ses économies + la moitié de ma boite qui lui z servie a se loger et nourrir?

Hors de question. L'islam c'EST PAS QUAND SA ARRANGE.
si c'est en communauté genre partage des bien et bien elle pose son salaire aussi en partage.
Citation
Citronnus a écrit:
Bonjour

Régime de la communauté. C'est le régime le plus adéquat pour les mariés qui démarrent de rien. Pas de patrimoine, pas d'entreprise, pas de grosse épargne (héritage notamment).

Tout ce qui s'acquiert pendant le mariage s'acquiert pour le couple et les enfants s'il y en a et en cas de divorce tout se partage. C'est équitable.

En cas de veuvage l'usufruit est possible sur le logement et l'épargne du défunt. C'est une garantie de ne pas se retrouver sans rien derrière au cas où.

Dès qu'il y a de l'argent en jeu, il faut prendre rendez vous chez le notaire pour voir ce qui est envisageable pour SE protéger MAIS AUSSI protéger l'autre en cas de séparation ou de veuvage.
La séparation de biens n'est pas la seule option. D'autres contrats sont possibles selon la situation.

Toujours se rappeler que le mariage a pour vocation de protéger l'autre. Et la bienveillance implique de réfléchir au delà du mariage : En cas de divorce et/ou mort et la présence d'enfants/d'héritiers.

D'ailleurs je vous rappelle que même sans mariage civil un enfant est un héritier. Mais le mariage permet parfois de prendre en compte certaines options.
12 novembre 2021 12:14
Avoir une entreprise à son actif c'est toujours une épée à double tranchant.

Soit rien n'a été fait et en cas de divorce on perd sa société. Soit la société fait faillite et en cas de divorce le conjoint se retrouve autant endetté. Il faut mettre en place des garanties pour ce cas de figure. Se protéger et protéger l'autre.

On peut toujours faire modifier le contrat de mariage en cours de route si le projet de monter sa propre boite arrive dans le couple.

Tu exposes là un cas particulier.

Sinon oui, sans contrat de mariage, les biens de madame se partagent aussi bien evidemment. Où as tu lu le contraire ?
Encore faut il qu'elle en ait. Quand on exige une femme qui ne travaille pas faut aussi penser à la mettre à l'abri du besoin en cas de divorce ou de décès. C'est souvent la mère de vos enfants. Quand on est parent, c'est à vie.
Citation
Marocos758 a écrit:
Je ne suis pas d'accord.
En islam c'est la séparation des biens. Si divorce il y a chacun recupere ses biens.
Mais si veuvage faire un testament pour que le conjoint recupere les biens du défunt.

Donc si je monte ma boite et que madame travaille et garde son salaire, il faudra que je dissous mon entreprise pour lui donner la moitié et me retrouver à la rue pendant sue madame garde son travail et ses économies + la moitié de ma boite qui lui z servie a se loger et nourrir?

Hors de question. L'islam c'EST PAS QUAND SA ARRANGE.
si c'est en communauté genre partage des bien et bien elle pose son salaire aussi en partage.
12 novembre 2021 12:21
Ça va de 230€ à 500€. Détails ici.
Citation
Azza313 a écrit:
Salam

500€ de frais de notaire ?
M
12 novembre 2021 12:25
Non je te parle de ma femme qui travaille justement sur mon exemple.

Biensur la femme qui aura pas choisi de travailler et avec qui j'aurai vecu quelques dizaine d'années si j'ai une maison je la revendrai pour lui donner une part.
Un peu d'humanité quand même !

Et oui tu as raison car meme si la boite fait faillite sa peut couter cher à l'autre conjoint qui sera concerné.

Eh non justement si divorce j'aimerai ne rien prendre a ma femme car en islam je n'ai pas droit. Et donc qu'elle ne me prenne rien.

Tu sais en France le regime de base est le communauté tout simplement car en France le couple est solidaire des charge.
Dans un couple de français ce sont les 2 qui payent et pas l'homme.
Quand tu fait une demande de logement sociale ou autre ils demandent pas les fiche de paie de l'homme mais des membres qui travaillent dans le foyer. C'est pour sa que ce regime est le regime standard car de base chez les français ils payent tout ensemble maison voiture etc et si séparation c'est plus logique de tout partage.

Ton cas est different, tu as travailler mais tu as mis ton epargne a portée de ton mari ensuite tu as tout arreter pour rester avec ta famille et ton foyer donc meme si separation je trouve logique qu'avec du coeur ton mari ne te laisse pas sans rien.

Moi je te parle des femmes qui lache pas leur job et garde leur argent pour elles car en islam c'est leur droit je suis d'accord.
Mais si ta une boite ou une maison que tu as toi meme acheter tu sait que cette femme peut te planter si elle aime un autre car non seulement elle a son travail en plus elle a son épargne vu qu'elle ne paie pas de loyer et ensuite divorce pour récupérer la moitié de la maison et la moitié de ton entreprise trkl pour refaire sa vie les poche pleine?

Il faut se protéger c'est pas pour rien qu'en islam c'est separation des biens. SURTOUT QU'EN FRANCE 1 MARIAGE SUR 2 FINIT EN DIVORCE
Citation
Citronnus a écrit:
Avoir une entreprise à son actif c'est toujours une épée à double tranchant.

Soit rien n'a été fait et en cas de divorce on perd sa société. Soit la société fait faillite et en cas de divorce le conjoint se retrouve autant endetté. Il faut mettre en place des garanties pour ce cas de figure. Se protéger et protéger l'autre.

On peut toujours faire modifier le contrat de mariage en cours de route si le projet de monter sa propre boite arrive dans le couple.

Tu exposes là un cas particulier.

Sinon oui, sans contrat de mariage, les biens de madame se partagent aussi bien evidemment. Où as tu lu le contraire ?
Encore faut il qu'elle en ait. Quand on exige une femme qui ne travaille pas faut aussi penser à la mettre à l'abri du besoin en cas de divorce ou de décès. C'est souvent la mère de vos enfants. Quand on est parent, c'est à vie.
12 novembre 2021 12:58
L'Islam n'empêche pas de gérer les biens du foyer autrement. C'est simplement que par défaut, c'est chacun ses biens, le mahr à la femme en entière propriété.

Si on veut faire des affaires avec son épouse, rien n'empêche.

Citation
Marocos758 a écrit:
Je ne suis pas d'accord.
En islam c'est la séparation des biens. Si divorce il y a chacun recupere ses biens.
Mais si veuvage faire un testament pour que le conjoint recupere les biens du défunt.

Donc si je monte ma boite et que madame travaille et garde son salaire, il faudra que je dissous mon entreprise pour lui donner la moitié et me retrouver à la rue pendant sue madame garde son travail et ses économies + la moitié de ma boite qui lui z servie a se loger et nourrir?

Hors de question. L'islam c'EST PAS QUAND SA ARRANGE.
si c'est en communauté genre partage des bien et bien elle pose son salaire aussi en partage.
a
12 novembre 2021 13:04
avec la communauté, si tu as des dettes, ce sera à elle de les payer

et comme elle peut avoir la moitié de ce que tu as, tu peux avoir la moitié de ses économies

vous faites toujours comme si les hommes étaient les grands perdants

la réalité est que la femme se sacrifie souvent professionnellement, s occupe de la maison et des enfants et quand elle se retrouve quittée à 55 ans, elle va vivre dans un studio et fait des ménages jusqu'à 65 ans en attendant de pouvoir bénéficier du minimum vieillesse

Citation
Marocos758 a écrit:
Je ne suis pas d'accord.
En islam c'est la séparation des biens. Si divorce il y a chacun recupere ses biens.
Mais si veuvage faire un testament pour que le conjoint recupere les biens du défunt.

Donc si je monte ma boite et que madame travaille et garde son salaire, il faudra que je dissous mon entreprise pour lui donner la moitié et me retrouver à la rue pendant sue madame garde son travail et ses économies + la moitié de ma boite qui lui z servie a se loger et nourrir?

Hors de question. L'islam c'EST PAS QUAND SA ARRANGE.
si c'est en communauté genre partage des bien et bien elle pose son salaire aussi en partage.
M
12 novembre 2021 13:24
Justement jaimerai aussi que si j'ai des dettes elle n'en soit pas meler.
La différence est que je cherche pas ce qui m'arrange mais je cherche a faire comme les regles de la religion. On viens pas me sortir des extrait de video ou l'imam dit que l'argent de la femme lui appartient et cache ensuite la partie ou ce meme imam dit que si divorce la maison qu'aura payer le mari lui appartient sauf si de bon coeur il veut lui en offrir une partie.

Ensuite pour CHN-W la dote appartient a la femme sauf dans le cas où c est elle qui demande le divorce a son mari. Je parle du divorce ou religieusement elle n'est pas censé demander.
Citation
amirene a écrit:
avec la communauté, si tu as des dettes, ce sera à elle de les payer

et comme elle peut avoir la moitié de ce que tu as, tu peux avoir la moitié de ses économies

vous faites toujours comme si les hommes étaient les grands perdants

la réalité est que la femme se sacrifie souvent professionnellement, s occupe de la maison et des enfants et quand elle se retrouve quittée à 55 ans, elle va vivre dans un studio et fait des ménages jusqu'à 65 ans en attendant de pouvoir bénéficier du minimum vieillesse
12 novembre 2021 13:25
Oui mais toi t'es humain, d'autres (et beaucoup) ne le sont pas. Encore moins en cas de divorce où le but sera de pourrir le plus l'autre.

Bon après, je suis pour le régime de la communauté. Pour moi, il était logique de participer.

J'ai travaillé pendant 20 ans, ai mis de côté, et puis ... même si je ne bosse plus, contrairement à mon mari qui a 6 frères et soeurs au bled et qui n'aura rien en héritage derrière, moi je suis fille unique, de parents français qui ont économisé toute leur vie ... Automatiquement, en "patrimoine", j'ai plus que mon mari.

J'estime normal que tout cela se partage, surtout en cas de décès.

En cas de divorce, mon héritage me resterait. A moins que je ne l'utilise pour un truc en commun pendant mon mariage, auquel cas, ce serait tant pis pour moi. Mais voilà, c'est la règle du jeu aussi. Parfois, on perd des plumes quand même, y'a rien à faire. On ne pense pas toujours à tout, on ne connaît pas tout non plus ... On fait parfois des erreurs.

En tout cas, me concernant, je me sens à l'abri ET du côté de mon mari pour au cas où il meurt ET du côté de mes parents pour au cas où je divorce. Les deux ont fait en sorte que je sois à l'abri au cas où.

Et mon mari sera aussi à l'abri si je meurs avant lui car je ne compte pas mettre d'option sur mon héritage au cas où. Il l'aura en usufruit s'il en fait la demande le moment venu.

Pour les femmes qui ne partagent rien et gardent leur salaire à elles toutes seules. Faut voir. On ne connaît pas leur vie. Elles ont peut-être leurs raisons aussi. Concernant ta femme, elle sentait peut-être que le vent allait tourner pour elle et qu'il ne valait mieux pas partager, je ne sais pas. Est-ce que c'est vraiment après qu'elle a trouvé du boulot que ça a mal tourné dans votre couple ou est-ce que le mariage battait de l'aile avant ça ? Bon de toutes façons, je pense qu'elle est quand même perdante dans l'affaire. Là, du coup, elle est obligée de travailler à vie, avec des enfants à charge, vivre dans un logement social ... Bref ... y'a mieux quand même comme destin ...

Bref, à l'homme aussi de ne pas accepter n'importe quoi aussi derrière. Ce n'est pas simple.

On ne sait jamais comment un mariage peut tourner.

Il y a une femme sur le forum qui avait expliqué qu'elle avait accepté la séparation de bien (bon elle travaille aussi), mais son mari a mis la maison à son nom, même si c'est lui qui l'a payée), bon, y'a moyen d'envisager certaines garanties. Et c'est des garanties qu'on met en place pas forcément en début de mariage, mais en cours de route ...

Bref, moi je ne trouve pas la séparation de bien adéquate quand même. Sauf si l'un des deux a déjà des biens persos, mais sinon, faut partir avec une communauté et ajouter des options en cours de route si nécessaire.

Pour le logement, devenir proprio en cours de route, même si ce n'est qu'au nom du mari, il faut qu'il puisse partager, donc revendre pour que Madame ait sa part un jour ou l'autre. Surtout si elle travaille et participe aux dépenses du foyer. Elle apporte sa contribution quand même.

Donc bon, faut faire au cas par cas de toutes manières.
Citation
Marocos758 a écrit:
Non je te parle de ma femme qui travaille justement sur mon exemple.

Biensur la femme qui aura pas choisi de travailler et avec qui j'aurai vecu quelques dizaine d'années si j'ai une maison je la revendrai pour lui donner une part.
Un peu d'humanité quand même !

Et oui tu as raison car meme si la boite fait faillite sa peut couter cher à l'autre conjoint qui sera concerné.

Eh non justement si divorce j'aimerai ne rien prendre a ma femme car en islam je n'ai pas droit. Et donc qu'elle ne me prenne rien.

Tu sais en France le regime de base est le communauté tout simplement car en France le couple est solidaire des charge.
Dans un couple de français ce sont les 2 qui payent et pas l'homme.
Quand tu fait une demande de logement sociale ou autre ils demandent pas les fiche de paie de l'homme mais des membres qui travaillent dans le foyer. C'est pour sa que ce regime est le regime standard car de base chez les français ils payent tout ensemble maison voiture etc et si séparation c'est plus logique de tout partage.

Ton cas est different, tu as travailler mais tu as mis ton epargne a portée de ton mari ensuite tu as tout arreter pour rester avec ta famille et ton foyer donc meme si separation je trouve logique qu'avec du coeur ton mari ne te laisse pas sans rien.

Moi je te parle des femmes qui lache pas leur job et garde leur argent pour elles car en islam c'est leur droit je suis d'accord.
Mais si ta une boite ou une maison que tu as toi meme acheter tu sait que cette femme peut te planter si elle aime un autre car non seulement elle a son travail en plus elle a son épargne vu qu'elle ne paie pas de loyer et ensuite divorce pour récupérer la moitié de la maison et la moitié de ton entreprise trkl pour refaire sa vie les poche pleine?

Il faut se protéger c'est pas pour rien qu'en islam c'est separation des biens. SURTOUT QU'EN FRANCE 1 MARIAGE SUR 2 FINIT EN DIVORCE
M
12 novembre 2021 13:34
Je lui ai dit dit que si elle voulais bosser elle le pouvait mais en respectant les regles de base et sa famille. Elle a choisi de garder son argent chose que je respecte mais elle se barrai en sucette en mode comme si elle etait celib. Sa a donner des prise de bec tres souvent donc divorce.

Et meme au pire comme tu dit si c'est parce que le vent aurait tourné donc c'est encore une preuve qu'il faut que je me protège non??? Genre tu pense qu'elle a choisit de mettre de coté pour me lacher. Et bien voila si c'était le cas sa prouve que je dois maintenir le contrat de séparation si je me remari.

Et oui après si elle doois recupere sa part d'une maison acheter par son mari c'est logique dans le cas ou son argent est parti pour son foyer. Si elle la claqué pour elle et ses parent ou dans son epargne CHOSE QU'ELLE A LE DROIT RELIGIEUSEMENT DE FAIRE
Dans ce cas logique que la maison sue jaurai payer sera a mon nom car RELIGIEUSEMENT EN CAS DE DIVORCE ELLE N'A PAS DROIT DE PRENDRE UNE PART SANS MON CONSENTEMENTS.

Voila voila lol on a vecu 2 histoire differente du coup toi t'es plus dans le partage donc tu trouve logique cela mais chez moi non on etait en separation et c'est moi qui la faisais vivre.

La religion ce n'est pas prendre QUEc e qui nous convient et hop prendre ce qui nous convient de l'etat quand la religion nous conviens pas a certains point.
Citation
Citronnus a écrit:
Oui mais toi t'es humain, d'autres (et beaucoup) ne le sont pas. Encore moins en cas de divorce où le but sera de pourrir le plus l'autre.

Bon après, je suis pour le régime de la communauté. Pour moi, il était logique de participer.

J'ai travaillé pendant 20 ans, ai mis de côté, et puis ... même si je ne bosse plus, contrairement à mon mari qui a 6 frères et soeurs au bled et qui n'aura rien en héritage derrière, moi je suis fille unique, de parents français qui ont économisé toute leur vie ... Automatiquement, en "patrimoine", j'ai plus que mon mari.

J'estime normal que tout cela se partage, surtout en cas de décès.

En cas de divorce, mon héritage me resterait. A moins que je ne l'utilise pour un truc en commun pendant mon mariage, auquel cas, ce serait tant pis pour moi. Mais voilà, c'est la règle du jeu aussi. Parfois, on perd des plumes quand même, y'a rien à faire. On ne pense pas toujours à tout, on ne connaît pas tout non plus ... On fait parfois des erreurs.

En tout cas, me concernant, je me sens à l'abri ET du côté de mon mari pour au cas où il meurt ET du côté de mes parents pour au cas où je divorce. Les deux ont fait en sorte que je sois à l'abri au cas où.

Et mon mari sera aussi à l'abri si je meurs avant lui car je ne compte pas mettre d'option sur mon héritage au cas où. Il l'aura en usufruit s'il en fait la demande le moment venu.

Pour les femmes qui ne partagent rien et gardent leur salaire à elles toutes seules. Faut voir. On ne connaît pas leur vie. Elles ont peut-être leurs raisons aussi. Concernant ta femme, elle sentait peut-être que le vent allait tourner pour elle et qu'il ne valait mieux pas partager, je ne sais pas. Est-ce que c'est vraiment après qu'elle a trouvé du boulot que ça a mal tourné dans votre couple ou est-ce que le mariage battait de l'aile avant ça ? Bon de toutes façons, je pense qu'elle est quand même perdante dans l'affaire. Là, du coup, elle est obligée de travailler à vie, avec des enfants à charge, vivre dans un logement social ... Bref ... y'a mieux quand même comme destin ...

Bref, à l'homme aussi de ne pas accepter n'importe quoi aussi derrière. Ce n'est pas simple.

On ne sait jamais comment un mariage peut tourner.

Il y a une femme sur le forum qui avait expliqué qu'elle avait accepté la séparation de bien (bon elle travaille aussi), mais son mari a mis la maison à son nom, même si c'est lui qui l'a payée), bon, y'a moyen d'envisager certaines garanties. Et c'est des garanties qu'on met en place pas forcément en début de mariage, mais en cours de route ...

Bref, moi je ne trouve pas la séparation de bien adéquate quand même. Sauf si l'un des deux a déjà des biens persos, mais sinon, faut partir avec une communauté et ajouter des options en cours de route si nécessaire.

Pour le logement, devenir proprio en cours de route, même si ce n'est qu'au nom du mari, il faut qu'il puisse partager, donc revendre pour que Madame ait sa part un jour ou l'autre. Surtout si elle travaille et participe aux dépenses du foyer. Elle apporte sa contribution quand même.

Donc bon, faut faire au cas par cas de toutes manières.
12 novembre 2021 14:06
Bah tu sais, si j'avais accepté un contrat en séparation de bien, moi non plus je n'aurai pas participé aux frais du ménage. Attends, mon mari se crée un patrimoine en achetant seul la maison et moi faudrait que je participe aux frais du ménage ?

Le jour où on divorce, non seulement il ne me remboursera jamais les courses et divers achats que j'aurais fait pour meubler, éduquer les enfants ou autre, mais en plus, lui se sera constituer un beau patrimoine, il repart avec une maison et moi, que dalle ?

Mais bien sûr qu'en séparation de bien, je ne participe pas. Le mec se la joue perso, j'en fais autant.

D'ailleurs, je serais du genre à m'acheter un bien immobilier aussi avec mon salaire, histoire d'avoir quelque chose moi aussi en cas de séparation ... Après tout ...

Mais dans ce cas là, on nourrit les gamins comment au juste ?

La séparation de bien est tout sauf équitable.

Elle est peut-être adéquat dans un système islamique où l'homme est le seul garant de l'argent/héritage/et même des enfants en garde, mais elle ne l'est pas dans un pays où de toutes manières, le couple sera obligé de se montrer solidaire, islam ou non, concernant les enfants. La femme part forcément perdante dans l'affaire. Encore plus si elle n'a pas travaillé (ou peu).

La séparation de biens en France est faite pour les couples aisés, des deux côtés, avec un patrimoine des deux côtés. Bref, pour les riches quoi.

Les autres, il y a d'autres options que la communauté, que je ne connais pas bien. A partir du moment où il y a un déséquilibre dans le couple, faut opter pour des options à l'un ou l'autre régime. Car la communauté, c'est quand les deux n'ont rien, et la séparation de biens, quand les deux ont quelque chose (assez pour vivre chacun de son côté sans l'aide de l'autre).

Une femme au foyer, un mari qui capitalise, désolée, mais c'est un déséquilibre en France, et faut mettre des options pour que l'un et l'autre soit protégé.

Pour ces options, faut voir un notaire. Je ne les connais pas.

Là, mon mode matrimonial nous convient comme il est. Pour toute situation.
Citation
Marocos758 a écrit:
Je lui ai dit dit que si elle voulais bosser elle le pouvait mais en respectant les regles de base et sa famille. Elle a choisi de garder son argent chose que je respecte mais elle se barrai en sucette en mode comme si elle etait celib. Sa a donner des prise de bec tres souvent donc divorce.

Et meme au pire comme tu dit si c'est parce que le vent aurait tourné donc c'est encore une preuve qu'il faut que je me protège non??? Genre tu pense qu'elle a choisit de mettre de coté pour me lacher. Et bien voila si c'était le cas sa prouve que je dois maintenir le contrat de séparation si je me remari.

Et oui après si elle doois recupere sa part d'une maison acheter par son mari c'est logique dans le cas ou son argent est parti pour son foyer. Si elle la claqué pour elle et ses parent ou dans son epargne CHOSE QU'ELLE A LE DROIT RELIGIEUSEMENT DE FAIRE
Dans ce cas logique que la maison sue jaurai payer sera a mon nom car RELIGIEUSEMENT EN CAS DE DIVORCE ELLE N'A PAS DROIT DE PRENDRE UNE PART SANS MON CONSENTEMENTS.

Voila voila lol on a vecu 2 histoire differente du coup toi t'es plus dans le partage donc tu trouve logique cela mais chez moi non on etait en separation et c'est moi qui la faisais vivre.

La religion ce n'est pas prendre QUEc e qui nous convient et hop prendre ce qui nous convient de l'etat quand la religion nous conviens pas a certains point.
a
12 novembre 2021 14:09
qu as tu cédé à ton ex lors du divorce ?
à croire que tu brassais des millions

Citation
Marocos758 a écrit:
Justement jaimerai aussi que si j'ai des dettes elle n'en soit pas meler.
La différence est que je cherche pas ce qui m'arrange mais je cherche a faire comme les regles de la religion. On viens pas me sortir des extrait de video ou l'imam dit que l'argent de la femme lui appartient et cache ensuite la partie ou ce meme imam dit que si divorce la maison qu'aura payer le mari lui appartient sauf si de bon coeur il veut lui en offrir une partie.

Ensuite pour CHN-W la dote appartient a la femme sauf dans le cas où c est elle qui demande le divorce a son mari. Je parle du divorce ou religieusement elle n'est pas censé demander.
M
12 novembre 2021 15:02
Oui mais encore une fois je te parle du cas ou la femme a épargne que pour elle et laisse son mari tour gerer.
Et qu'elle veut ensuite se greffer a ce que tu as payé.

Dans le cas ou une femme a participer aux frais du menage c'est qu'elle a participer aussi à l'achat du coup donc normal qu'elle a sa part.
Je ne parle pas de la femme qui est rester au foyer encore une fois.
Citation
Citronnus a écrit:
Bah tu sais, si j'avais accepté un contrat en séparation de bien, moi non plus je n'aurai pas participé aux frais du ménage. Attends, mon mari se crée un patrimoine en achetant seul la maison et moi faudrait que je participe aux frais du ménage ?

Le jour où on divorce, non seulement il ne me remboursera jamais les courses et divers achats que j'aurais fait pour meubler, éduquer les enfants ou autre, mais en plus, lui se sera constituer un beau patrimoine, il repart avec une maison et moi, que dalle ?

Mais bien sûr qu'en séparation de bien, je ne participe pas. Le mec se la joue perso, j'en fais autant.

D'ailleurs, je serais du genre à m'acheter un bien immobilier aussi avec mon salaire, histoire d'avoir quelque chose moi aussi en cas de séparation ... Après tout ...

Mais dans ce cas là, on nourrit les gamins comment au juste ?

La séparation de bien est tout sauf équitable.

Elle est peut-être adéquat dans un système islamique où l'homme est le seul garant de l'argent/héritage/et même des enfants en garde, mais elle ne l'est pas dans un pays où de toutes manières, le couple sera obligé de se montrer solidaire, islam ou non, concernant les enfants. La femme part forcément perdante dans l'affaire. Encore plus si elle n'a pas travaillé (ou peu).

La séparation de biens en France est faite pour les couples aisés, des deux côtés, avec un patrimoine des deux côtés. Bref, pour les riches quoi.

Les autres, il y a d'autres options que la communauté, que je ne connais pas bien. A partir du moment où il y a un déséquilibre dans le couple, faut opter pour des options à l'un ou l'autre régime. Car la communauté, c'est quand les deux n'ont rien, et la séparation de biens, quand les deux ont quelque chose (assez pour vivre chacun de son côté sans l'aide de l'autre).

Une femme au foyer, un mari qui capitalise, désolée, mais c'est un déséquilibre en France, et faut mettre des options pour que l'un et l'autre soit protégé.

Pour ces options, faut voir un notaire. Je ne les connais pas.

Là, mon mode matrimonial nous convient comme il est. Pour toute situation.
M
12 novembre 2021 15:08
Stp evite de parler ou de juger ma vie quand tu en sait rien c'est énervant.
La je parle pas de mon cas je parle du cas ou un homme a acheter une maison ou a une entreprise et que sa femme TRAVAILLE et MEME APRES AVOIR DES ENFANTS.
Et qui GARDE SON ARGENT POUR ELLE.

Dans mon cas non je n'ai pas de maison. Et non je ne brasse pas des millions. Et j'ai suivi le modele religion a savoir donner des choses à la femme. Je lui ai donner tout les robot qu'on avait dans la cuisine que J'AI ACHETE. Je lui ai laisser la grande majorité des meubler QUE J'AI ACHETE avec la TV. C'EST MOI QUI A TROUVER LE LOGEMENT SOCIAL DE LEQUEL ELLE EST PARCE-QUE J'AI FAIT PRESSION A LA MAIRIE.

Et je paie une pension A HAUTEUR DE MES MOYENS!

J'aurai été un S A L O P A R T jaurai alterné des periodes de chomage et d'emploi pour ne quasi rien devoir.
Mais moi jassume mes gosses et si demain l'etat dit que je dois les prendre je les prendrai volontiers
Citation
amirene a écrit:
qu as tu cédé à ton ex lors du divorce ?
à croire que tu brassais des millions
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook