Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Rattraper les prières le soir
16 novembre 2020 16:49
À ceux qui rattrapent la prière le soir.

Sortir la prière de son temps est un grave péché.
Le travail ou les études ne sont pas des excuses valables en Islam.

"Oui mais comment on trouve un travail ?"
"Comment je nourris ma famille ?"

Regardez Ibrahim.

[6. Les Bestiaux (Al-An‘âm), Verset 161]

Dis : «Quant à moi, mon Seigneur m’a guidé vers la voie de la droiture, celle de la vraie religion d’Ibraham, ce pur monothéiste qui ne s’est jamais compromis avec les idolâtres.»

[2. La Vache (Al-Baqara), Verset 135]

À ceux qui disent : «Faites-vous juifs ou chrétiens et vous serez dans le droit chemin !» Réponds : «Non ! Suivons plutôt le culte d’Abraham, ce pur monothéiste qui ne s’est jamais compromis avec les païens !»

Ibn Abbas (P.A.a) a rapporté l’histoire de Hadjar, l’épouse d’Abraham et son fils Ismaël en ces termes : « Abraham fit venir son épouse et son bébé qu’elle allaitait. Il les installa près de La Maison sous un arbre qui se dressait près de l’emplacement de Zamzam dans la partie supérieure de la mosquée. Personne ne vivait à La Mecque à l’époque et la localité était dépourvue d’eau. Il les abandonna là en leur laissant un sac contenant des dattes et un outre contenant de l’eau. Puis il rebroussa chemin et sa femme le suivit et le couple eut cette conversation :
- Abraham, où vas-u ? Tu vas nous abandonner dans cette vallée inhabitée ?
Elle lui répéta ces propos plusieurs fois mais il ne se tourna pas vers elle. Puis elle poursuit :
- Est-ce Allah qui t’a donné l’ordre de te comporter ainsi ?
- Oui.
- Alors, Il ne nous abandonne pas.

Puis elle retourna tandis qu’Abraham poursuivait son voyage.Arrivée au lieu dit Thaniyya où Hadjar et Ismaël ne pouvaient plus l’apercevoir, Abraham se tourna vers la Maison (La Kaaba), leva les bras et s’adressa à Allah en ces termes : ônotre Seigneur, j' ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée (la Ka`ba), -"Ô notre Seigneur - afin qu' ils accomplissent la Salât. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d' une partie des gens.Et nourris- les de fruits. Peut-être seront- ils reconnaissants." (Coran, 14 :37).

Allah Lui a ordonné de laisser sa femme et son enfant dans le desert.
Sans nourriture, sans rien.
Qu'est qui peut arriver dans le desert.
Si il y a des voyageurs, qu'est ce qui peut se passer ?

"Oui mais c'est la femme d'un Prophète"

[...]L'avilissement et la misère s'abattirent sur eux; ils encoururent la colère d'Allah. Cela est parce qu'ils reniaient les révélations d'Allah, et qu'ils tuaient sans droit les prophètes. Cela parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. (Coran 2/61)

Des Prophètes ont été tué qu'avait elle de plus qu'un prophète ?

A t'il reculé devant tout ça ?
Non. il s'est soumis à Allah.

[2. La Vache (Al-Baqara), Verset 131]

Ibraham auquel Allah a dit : «Soumets-toi !», et qui aussitôt répondit : «Je me soumets au Maître de l’Univers !»

[65. La Répudiation (At-Talâq), Verset 2-3]

[...] Voilà une exhortation à l’intention de celui qui a foi en Allah et au Jour dernier, car le Seigneur ménage toujours une issue favorable à celui qui Le craint, et Il lui accorde Ses dons par des voies insoupçonnées. Allah suffira à quiconque s’en remet à Lui, et Ses arrêts s’accompliront toujours, car à toute chose Il a assigné une mesure.

Qu'attendez-vous pour craindre Allah ?
Qu'attendez-vous pour placer votre confiance en Lui ?

Et lorsque tu (Muhammad) te trouves parmi eux, et que tu les diriges dans la Salât, qu'un groupe d'entre eux se mette debout en ta compagnie, en gardant leurs armes. Puis lorsqu'ils ont terminé la prosternation, qu'ils passent derrière vous et que vienne l'autre groupe, ceux qui n'ont pas encore célébré la Salât. A ceux-ci alors d'accomplir la Salât avec toi, prenant leurs précautions et leurs armes. Les mécréants aimeraient vous voir négliger vos armes et vos bagages, afin de tomber sur vous en une seule masse. Vous ne commettez aucun péché si, incommodés par la pluie ou malades, vous déposez vos armes; cependant prenez garde. Certes, Allah a préparé pour les mécréants un châtiment avilissant. (Coran 2/102).

(Explication tasfir ibn kathir)
Il y a plusieurs sortes de prière en cas de danger et autant de façons pour les accomplir: il se peut que l’ennemi soit en face de la direction de la qibla ou non. La prière qu’on doit s'en acquitter peut être
de quatre rak'ats comme celle du midi, de l’asr ou du soir, ou de trois
telle la prière du coucher du Soleil, ou enfin de deux telle la prière de
l’aurore. Tantôt on l’effectue en commun et tantôt individuellement lors
de la mêlée, en se dirigeant ou non vers la qibla, marchant à pied ou
montant. En cas où on doit l’accomplir en marchant, on doit observer
les actes successifs de la prière.

Regardez l'importance de la prière, Allah ordonne même de la faire quand notre vie est en danger.

Le risque de la négligence: [docs.google.com]
16 novembre 2020 16:53
Salam aleykoum,

Merci de ce rappel !

Pour ma part, je dois avouer que le confinement et le télétravail me permettent de prier à l'heure, ce qui est très apaisant pour moi Smiling Smiley

Malheureusement, c'est une réalité qui touche énormément de musulmans (travail et étude). Qu'Allah swt nous facilite.
16 novembre 2020 16:53
Et le jour où dans chaque communauté, Nous susciterons parmi eux-mêmes un témoin contre eux, Et Nous t'emmenerons [Muhammad] comme témoin contre ceux-ci. Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu'un guide, une grâce et une bonne annonce aux Musulmans. (Coran 16/89)

(Nous les avons envoyés) avec des preuves évidentes et des livres saints. Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu'on a fait descendre pour eux et afin qu'ils réfléchissent. (Coran 16/44)

Tel est Allah, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité qu'y a-t-il donc sinon l'égarement? Comment alors pouvez-vous, vous détourner?» (Coran 10/32)

Pour ceux qui veulent me contredire que ce soit avec le coran, la sunna, les tafsir ou l'avis des savants car tout cela est relatif au coran à la sunna.
16 novembre 2020 17:00
Wa aleykoum salam wa rahmatullah wa barakatuh

Al hamdou lillah, on ne se lasse jamais qu'Allah nous accorde des facilités ^^

Oui mais le problème de tout ça c'est beaucoup se basent sur eux-même au lieu d'apprendre vraiment leur dine...

Amine
Citation
PiccolaRosa a écrit:
Salam aleykoum,

Merci de ce rappel !

Pour ma part, je dois avouer que le confinement et le télétravail me permettent de prier à l'heure, ce qui est très apaisant pour moi Smiling Smiley

Malheureusement, c'est une réalité qui touche énormément de musulmans (travail et étude). Qu'Allah swt nous facilite.
16 novembre 2020 17:31
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Quelles sont les preuves selon lesquelles sortir du temps de la salat sans l'accomplir est un grave péché ?

Est-ce un péché plus grave que de mendier sa substance ?

L'Islam a pour but de préserver 5 choses. L'une d'elles est la religion. Une autre est la dignité humaine. Détails ici.
Lorsqu'il y a une situation où 2 principes entrent en conflit, il faut réfléchir pour conseiller la meilleure chose à faire. Détails ici.

Tu parles d'Abraham عليه السلام qui a laissé son épouse et son enfant seuls dans le désert.

Est-ce que tu conseilles à un neurochirurgien de laisser son patient en plan pour sortir du bloc opératoire faire salat avant la fin de l'horaire ?

Est-ce qu'une mère doit laisser son enfant seul aux urgences pour retourner faire salat chez elle ?

Qu'est-ce qui est le plus grave ?

Wassalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.
16 novembre 2020 17:52
Wa aleykoum salam wa rahmatullah wa barakatuh

Un grave péché : [docs.google.com]
"Chaque prière doit être faite en son temps prescrit.
Celui qui laissera passer le temps d’une prière (sans l'avoir fait) et sans aucune raison ou excuse, aura commis un grand pêché."

Source : [www.doctrine-malikite.fr]

Les 2 cas que tu cites sont des exceptions qui s'applique pas du tout dans l'écrasante majorité.

Et la mère qui est n'est pas nécessaire à la survie de son enfant, pourquoi elle va retarder la prière ?

Argumente avec le coran et le sunna pour contredire mes propos
Citation
CHN-W a écrit:
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Quelles sont les preuves selon lesquelles sortir du temps de la salat sans l'accomplir est un grave péché ?

Est-ce un péché plus grave que de mendier sa substance ?

L'Islam a pour but de préserver 5 choses. L'une d'elles est la religion. Une autre est la dignité humaine. Détails ici.
Lorsqu'il y a une situation où 2 principes entrent en conflit, il faut réfléchir pour conseiller la meilleure chose à faire. Détails ici.

Tu parles d'Abraham عليه السلام qui a laissé son épouse et son enfant seuls dans le désert.

Est-ce que tu conseilles à un neurochirurgien de laisser son patient en plan pour sortir du bloc opératoire faire salat avant la fin de l'horaire ?

Est-ce qu'une mère doit laisser son enfant seul aux urgences pour retourner faire salat chez elle ?

Qu'est-ce qui est le plus grave ?

Wassalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.
16 novembre 2020 18:05
Salam aleykoum

Le travail ou les études ne sont pas des excuses valables en Islam.

Si cela n'était pas une excuse, des savants contemporains n'auraient pas permis le regroupement des prières pour les étudiants et travailleurs.

Il ne faut pas négliger de prendre en compte la situation des gens dans la religion.

Je ne dis pas que tu as tort, ton rappel est fondé, les prières ont leur temps et il faut leur donner une grande importance.
Mais en même temps, on doit prendre en compte la situation des gens pour leur donner des solutions faisables, pratico pratique si tu préfères. Sinon, on les pousse à soit détester leur religion parce qu'elle leur rend la vie impossible, soit carrément arrêter la prière parce qu'ils se sentent à l'ouest, soit se faire de l'auto fatwa etc

Certains savants ont parlé au sujet de regrouper les prières du Dhur/Asr et Maghreb/Icha.
On peut parler aussi sur les endroits où prier, vu qu'il est compliqué de trouver des endroits, comme les douches et même les toilettes.
La prière assis est à éviter mais selon la situation, des avis de circonstance peuvent être donné.
Bref, à chaque situation, il peut y avoir une certaine latitude ou souplesse qui est offerte pour concilier à la fois l'importance de la prière et la réalité du terrain.
16 novembre 2020 18:23
Celui qui laissera passer le temps d’une prière (sans l'avoir fait) et sans aucune raison ou excuse, aura commis un grand pêché.

C'est un "grand" péché lorsque la personne a négligé, c'est-à-dire ne pas la faire sans raison.

Sourate 107, L'ustensile :

4. Malheur donc, à ceux qui prient
5. tout en négligeant (et retardant) leur salat,
6. qui sont pleins d'ostentation,
7. et refusent l'ustensile (à celui qui en a besoin)

Selon le tafsir que tu as cité, ibn 'Abbas dit qu'il s'agit des hypocrites. Les hypocrites sont des kafirs qui se déguisent en Musulmans. Tu invoques un verset destiné aux kafirs pour t'adresser aux Musulmans ?

Allah dit malheur à ceux qui prient. Et Allah les décrit avec 3 caractéristiques. Pas une seule. Trois. Voilà le grand péché.

Citation
PellYm785 a écrit:
Wa aleykoum salam wa rahmatullah wa barakatuh

Un grave péché : [docs.google.com]
"Chaque prière doit être faite en son temps prescrit.
Celui qui laissera passer le temps d’une prière (sans l'avoir fait) et sans aucune raison ou excuse, aura commis un grand pêché."

Source : [www.doctrine-malikite.fr]

Les 2 cas que tu cites sont des exceptions qui s'applique pas du tout dans l'écrasante majorité.

Et la mère qui est n'est pas nécessaire à la survie de son enfant, pourquoi elle va retarder la prière ?

Argumente avec le coran et le sunna pour contredire mes propos
16 novembre 2020 18:28
"...Certains savants ont parlé au sujet de regrouper les prières du Dhur/Asr et Maghreb/Icha...."


Petite correction, regrouper les prières, ce n'est pas les rattraper ni même les retarder.
Faire le dohor juste avant le Asr est tout à fait légal.

Le posteur parle plutôt de rattraper le dohor, Asr et Maghreb le soir en rentrant après le 'icha par exemple...
Citation
Brad Pitre a écrit:
Salam aleykoum

Le travail ou les études ne sont pas des excuses valables en Islam.

Si cela n'était pas une excuse, des savants contemporains n'auraient pas permis le regroupement des prières pour les étudiants et travailleurs.

Il ne faut pas négliger de prendre en compte la situation des gens dans la religion.

Je ne dis pas que tu as tort, ton rappel est fondé, les prières ont leur temps et il faut leur donner une grande importance.
Mais en même temps, on doit prendre en compte la situation des gens pour leur donner des solutions faisables, pratico pratique si tu préfères. Sinon, on les pousse à soit détester leur religion parce qu'elle leur rend la vie impossible, soit carrément arrêter la prière parce qu'ils se sentent à l'ouest, soit se faire de l'auto fatwa etc

Certains savants ont parlé au sujet de regrouper les prières du Dhur/Asr et Maghreb/Icha.
On peut parler aussi sur les endroits où prier, vu qu'il est compliqué de trouver des endroits, comme les douches et même les toilettes.
La prière assis est à éviter mais selon la situation, des avis de circonstance peuvent être donné.
Bref, à chaque situation, il peut y avoir une certaine latitude ou souplesse qui est offerte pour concilier à la fois l'importance de la prière et la réalité du terrain.
16 novembre 2020 18:29
Wa aleykoum salam wa rahmatullah wa barakatuh

Le regroupement est considéré comme faire la prière en son temps, mon frère.
Évidemment il peut y avoir des facilités, je ne dis pas le contraire.

Je te parle vraiment du cas ou tu fais asr apres maghreb par exemple, ça c'est le grave péché.
Et c'est aussi une question de priorité, si la prière à l'heure est le plus important, tu trouveras des solutions.

Et l'histoire d'Ibrahim est une réalité. On ne fera pas croire qu'il avait moins de difficulté que nous pour se soumettre à Allah.

À chacun sa conscience, à chacun sa responsabilité.
Citation
Brad Pitre a écrit:
Salam aleykoum

Le travail ou les études ne sont pas des excuses valables en Islam.

Si cela n'était pas une excuse, des savants contemporains n'auraient pas permis le regroupement des prières pour les étudiants et travailleurs.

Il ne faut pas négliger de prendre en compte la situation des gens dans la religion.

Je ne dis pas que tu as tort, ton rappel est fondé, les prières ont leur temps et il faut leur donner une grande importance.
Mais en même temps, on doit prendre en compte la situation des gens pour leur donner des solutions faisables, pratico pratique si tu préfères. Sinon, on les pousse à soit détester leur religion parce qu'elle leur rend la vie impossible, soit carrément arrêter la prière parce qu'ils se sentent à l'ouest, soit se faire de l'auto fatwa etc

Certains savants ont parlé au sujet de regrouper les prières du Dhur/Asr et Maghreb/Icha.
On peut parler aussi sur les endroits où prier, vu qu'il est compliqué de trouver des endroits, comme les douches et même les toilettes.
La prière assis est à éviter mais selon la situation, des avis de circonstance peuvent être donné.
Bref, à chaque situation, il peut y avoir une certaine latitude ou souplesse qui est offerte pour concilier à la fois l'importance de la prière et la réalité du terrain.
16 novembre 2020 18:34
Sans aucune raison ou excuse valable en Islam, c'est ça qu'il faut comprendre

"Le fait de manquer le temps de la prière (c'est à dire ne pas faire la prière en son temps) constitue un grand pêcher qui nécessite un repentir sincère: sauf si la personne a une excuse valide.
Quelques excuses valides ont été citées dans le post: 'la dérogation du regroupement des prières'. Notons que le sommeil, et l'oubli font aussi partie des excuses valides. Mais dés que la personne se réveille ou se rappelle: elle rattrapera sans délai.
Donc celui qui dormait ou celui qui avait oublié: doivent obligatoirement rattraper, dés le réveil pour le premier et dés le rappel pour le deuxième."

Source : [www.doctrine-malikite.fr]

Tu as tout lu ?
Parce que il a fait plus que de parler des hypocrites.

"Cela signifie aussi les gens qui doivent s’acquitter de la prière mais la négligent volontairement soit sans la faire ou ils font en dehors de son temps déterminé"
Citation
CHN-W a écrit:
Celui qui laissera passer le temps d’une prière (sans l'avoir fait) et sans aucune raison ou excuse, aura commis un grand pêché.

C'est un "grand" péché lorsque la personne a négligé, c'est-à-dire ne pas la faire sans raison.

Sourate 107, L'ustensile :

4. Malheur donc, à ceux qui prient
5. tout en négligeant (et retardant) leur salat,
6. qui sont pleins d'ostentation,
7. et refusent l'ustensile (à celui qui en a besoin)

Selon le tafsir que tu as cité, ibn 'Abbas dit qu'il s'agit des hypocrites. Les hypocrites sont des kafirs qui se déguisent en Musulmans. Tu invoques un verset destiné aux kafirs pour t'adresser aux Musulmans ?

Allah dit malheur à ceux qui prient. Et Allah les décrit avec 3 caractéristiques. Pas une seule. Trois. Voilà le grand péché.
16 novembre 2020 18:38
Et puis ressembler à un kafir, c'est bon signe ?
Citation
CHN-W a écrit:
Celui qui laissera passer le temps d’une prière (sans l'avoir fait) et sans aucune raison ou excuse, aura commis un grand pêché.

C'est un "grand" péché lorsque la personne a négligé, c'est-à-dire ne pas la faire sans raison.

Sourate 107, L'ustensile :

4. Malheur donc, à ceux qui prient
5. tout en négligeant (et retardant) leur salat,
6. qui sont pleins d'ostentation,
7. et refusent l'ustensile (à celui qui en a besoin)

Selon le tafsir que tu as cité, ibn 'Abbas dit qu'il s'agit des hypocrites. Les hypocrites sont des kafirs qui se déguisent en Musulmans. Tu invoques un verset destiné aux kafirs pour t'adresser aux Musulmans ?

Allah dit malheur à ceux qui prient. Et Allah les décrit avec 3 caractéristiques. Pas une seule. Trois. Voilà le grand péché.
16 novembre 2020 18:39
Ibrahim 3aleihi salam est un prophète akhi, khalil Allah

On prend de leur exemple mais on est pas l'ombre d'une particule comparé à eux, il suffit de voir les épreuves qu'ils ont vécu.

Ce que je veux dire, c'est que les gens peuvent désespérer si on leur met la barre trop haut.

En fait il y a déjà un point important à la base et c'est peut être le sens de ton rappel.
C'est qu'il faut mettre la prière dans un statut privilégié. Par exemple, on peut avoir certains choix à faire dans nos carrières ou dans nos vies, la prière doit faire partie intégrante de la prise de décision. On peut par exemple sélectionner un job parce qu'il y a un bon salaire, un bon cadre etc mais aussi parce que par rapport à d'autres jobs c'est plus facile de prier, d'aller à la jumu3a etc

Au lieu qu'elle ne soit mis en dernier, du type si vraiment tout est facilité alors seulement là oui.
Citation
PellYm785 a écrit:
Wa aleykoum salam wa rahmatullah wa barakatuh

Le regroupement est considéré comme faire la prière en son temps, mon frère.
Évidemment il peut y avoir des facilités, je ne dis pas le contraire.

Je te parle vraiment du cas ou tu fais asr apres maghreb par exemple, ça c'est le grave péché.
Et c'est aussi une question de priorité, si la prière à l'heure est le plus important, tu trouveras des solutions.

Et l'histoire d'Ibrahim est une réalité. On ne fera pas croire qu'il avait moins de difficulté que nous pour se soumettre à Allah.

À chacun sa conscience, à chacun sa responsabilité.
16 novembre 2020 18:59
Oui on ne l'égalera jamais bien sûr mais on doit s'efforcer de suivre son exemple.

T'inquiète la barre n'est pas trop haut mon frère. Quand on fait du dine, le jour du jugement sa priorité (parce que en vrai c'est une priorité faut juste en avoir conscience), ça devient très simple, crois moi. J'en ai fait l'expérience plus d'une fois.
En plus des fois tu peux prendre des risques, tu penses qu'il va se passer ceci cela mais au final il ne se passe rien. C'est pour ça que je parle aussi de confiance en Allah, on doit aussi suivre Ibrahim sur ça.

Allah ne charge pas une âme d'une charge supérieur à sa capacité. Ceux qui seront éprouvé auront la capacité de supporter cette épreuve mais sinon Allah facilite. Allah est au contrôle de toute chose ^^.

Mais oui comme tu dis, il faut prévenir au lieu de guérir, si on peut regarder la question, avant de s'engager, il faut le faire.

Citation
Brad Pitre a écrit:
Ibrahim 3aleihi salam est un prophète akhi, khalil Allah

On prend de leur exemple mais on est pas l'ombre d'une particule comparé à eux, il suffit de voir les épreuves qu'ils ont vécu.

Ce que je veux dire, c'est que les gens peuvent désespérer si on leur met la barre trop haut.

En fait il y a déjà un point important à la base et c'est peut être le sens de ton rappel.
C'est qu'il faut mettre la prière dans un statut privilégié. Par exemple, on peut avoir certains choix à faire dans nos carrières ou dans nos vies, la prière doit faire partie intégrante de la prise de décision. On peut par exemple sélectionner un job parce qu'il y a un bon salaire, un bon cadre etc mais aussi parce que par rapport à d'autres jobs c'est plus facile de prier, d'aller à la jumu3a etc

Au lieu qu'elle ne soit mis en dernier, du type si vraiment tout est facilité alors seulement là oui.
17 novembre 2020 09:25
Salam aleykoum,

Baraka Allah u fik

Je rebondis sur ton message pour compléter, préciser.

Pour les 4 écoles si je fais pas erreur, le travail ou les études en soi ne permet par le regroupement. Mais des savants contemporains l'ont permis.
En réalité, ce n'est pas le travail ou les études mais plutôt la situation de gène liée principalement à la situation de minorité musulmane. C'est à partir de tout un contexte que se comprend cette possibilité.
En France, si un travailleur a une facilité pour prier à l'heure il ne pourra prétexter le travail. De même une étudiant si tout est mis à sa disposition, il prie à l'heure.

Globalement, en France, dans la plupart des secteurs d'activité et postes, faire la prière à l'heure comporte des difficultés. Non pas que la prière soit compliqué mais du fait que la religion au travail n'est pas accepté, il y a encore beaucoup de chemins.
Sans compter l'aspect climat général, l'islamophobie, l'assimilation pratique/terrorisme ...

De là, il y a plusieurs solutions :
1- On dit que dans une telle situation le musulman doit émigrer et qu'il incombe à tout musulman de faire ce qu'on entend souvent la hijra
C'est un avis qui se tient malgré tout, si la personne fait le truc sérieusement et ne se contente pas de le répéter à l'envie. Le gros inconvénient de cette approche c'est quelque part de priver nos concitoyens de l'islam. A l'époque les musulmans entraient dans les territoires avec les futuhats, aujourd'hui c'est différent les peuples sont mélangés le monde est devenu un village.

2- On dit qu'ils doivent y vivre comme des citoyens à part entière et donc d'y occuper tout type de poste etc

Si on suit la logique 2-, l'avis qui permet de rassembler dans les situations particulières prend son sens.

Mais dans 2-, cela amène à réfléchir globalement à la pratique pour que celle-ci soit facilité à l'ensemble des musulmans. Il y a des lycéens, des étudiants etc qui n'ont même pas la possibilité de regrouper Dhur/Asr à cause de leurs horaires, il leur faut une solution.
Or, si on s'en tient à dire place ta confiance en Allah, on le met face à un dilemne qui n'a pas lieu d'être, les savants ont cette possibilité d'étudier les cas et de donner des solutions adaptées.

Un autre exemple sont les métiers de l'urgence et en ce moment les métiers liés à la santé, les ambulanciers, les infirmières, les docteurs etc
Si on conjugue dans leur cas la difficulté de pratique commune à tous les musulmans et l'urgence de leur activité, ils ont alors besoin qu'on étudie leur cas et qu'on leur donne aussi des solutions adaptées.

Je ne dis pas telles ou telles solutions c'est un travail de science et donc qui relève des savants qui à la fois maîtrise la science religieuse mais également le contexte d'application.
Le risque d'avoir un vide à ce niveau, c'est soit que les musulmans délaissent la prière et d'autres obligations, soit l'auto médication religieuse (ou bien de groupes modernistes qui n'hésitent pas à détricoter la religion).

Citation
stinky2 a écrit:
"...Certains savants ont parlé au sujet de regrouper les prières du Dhur/Asr et Maghreb/Icha...."


Petite correction, regrouper les prières, ce n'est pas les rattraper ni même les retarder.
Faire le dohor juste avant le Asr est tout à fait légal.

Le posteur parle plutôt de rattraper le dohor, Asr et Maghreb le soir en rentrant après le 'icha par exemple...
17 novembre 2020 10:52
"Les hanbalites ont ajouté parmi les causes permettant le regroupement (entre Zuhr et 'Asr ou entre Maghrib et 'Ishâ) :la crainte pour soi même, pour son argent ou pour son honneur ou la crainte de perdre ses ressources (son travail par exemple) [Almoughnî et Sharh 2/112 ]."

Source: [www.doctrine-malikite.fr]

Chez les hanbalites, c'est plus permissif, j'avais un doute, je suis allé vérifié.

Mais c'est vrai qu'il faudrait se pencher la question car le reste important.
Mon rappel était pour rappeler l'ordre des priorités mais pas en omettre.

Malheureusement, beaucoup ne se penche pas sur la question en choisissant la "facilité" (Ce qui est en soit n'est pas vraiment une facilité car rattraper les prières le soir c'est lourd). En tout cas quand les personnes prient.
Ce qui fait qu'on va plus solution individuelle que collective.

Il y a aussi un détachement de la science et des savants.

Certains ne trouveront pas de solution, tout simplement parce qu'ils n'en cherchent pas...
17 novembre 2020 10:55
salam,

Il y a une règle importante en islam, c'est d'accepter la prescription avant de l'appliquer.
On peut être convaincu de l'obligation sans excuse.
Je ne me permettrai jamais de juger une personne sur l'application de sa prière à la condition qu'elle accepte les principes d'obligation ( et valable pour tout le reste)
Après, j'ai connu des lycéens qui arrivaient malgré tout à prier en se cachant dans une salle, sous un escalier ou à la sortie de l'établissement mais c'était il est vrai une autre époque...

concernant le fameux exemple du neurochirurgien qui ne peut abandonner son patient sur la table d'opération, nos savants, tout wahabbite qu'ils sont ont toujours délivrés des fatwas pour ce genre de cas spéciaux...

Je serai beaucoup plus mesuré sur le "rôle" du musulman d'être présent dans un pays ou il est minoritaire quand on voit au fil des années l'influence de la vie dans ces pays sur nos enfants. Peut être se sauver avant de vouloir sauver les autres??

en tout cas merci pour la discussion très intéressante...

Citation
Brad Pitre a écrit:
Salam aleykoum,

Baraka Allah u fik

Je rebondis sur ton message pour compléter, préciser.

Pour les 4 écoles si je fais pas erreur, le travail ou les études en soi ne permet par le regroupement. Mais des savants contemporains l'ont permis.
En réalité, ce n'est pas le travail ou les études mais plutôt la situation de gène liée principalement à la situation de minorité musulmane. C'est à partir de tout un contexte que se comprend cette possibilité.
En France, si un travailleur a une facilité pour prier à l'heure il ne pourra prétexter le travail. De même une étudiant si tout est mis à sa disposition, il prie à l'heure.

Globalement, en France, dans la plupart des secteurs d'activité et postes, faire la prière à l'heure comporte des difficultés. Non pas que la prière soit compliqué mais du fait que la religion au travail n'est pas accepté, il y a encore beaucoup de chemins.
Sans compter l'aspect climat général, l'islamophobie, l'assimilation pratique/terrorisme ...

De là, il y a plusieurs solutions :
1- On dit que dans une telle situation le musulman doit émigrer et qu'il incombe à tout musulman de faire ce qu'on entend souvent la hijra
C'est un avis qui se tient malgré tout, si la personne fait le truc sérieusement et ne se contente pas de le répéter à l'envie. Le gros inconvénient de cette approche c'est quelque part de priver nos concitoyens de l'islam. A l'époque les musulmans entraient dans les territoires avec les futuhats, aujourd'hui c'est différent les peuples sont mélangés le monde est devenu un village.

2- On dit qu'ils doivent y vivre comme des citoyens à part entière et donc d'y occuper tout type de poste etc

Si on suit la logique 2-, l'avis qui permet de rassembler dans les situations particulières prend son sens.

Mais dans 2-, cela amène à réfléchir globalement à la pratique pour que celle-ci soit facilité à l'ensemble des musulmans. Il y a des lycéens, des étudiants etc qui n'ont même pas la possibilité de regrouper Dhur/Asr à cause de leurs horaires, il leur faut une solution.
Or, si on s'en tient à dire place ta confiance en Allah, on le met face à un dilemne qui n'a pas lieu d'être, les savants ont cette possibilité d'étudier les cas et de donner des solutions adaptées.

Un autre exemple sont les métiers de l'urgence et en ce moment les métiers liés à la santé, les ambulanciers, les infirmières, les docteurs etc
Si on conjugue dans leur cas la difficulté de pratique commune à tous les musulmans et l'urgence de leur activité, ils ont alors besoin qu'on étudie leur cas et qu'on leur donne aussi des solutions adaptées.

Je ne dis pas telles ou telles solutions c'est un travail de science et donc qui relève des savants qui à la fois maîtrise la science religieuse mais également le contexte d'application.
Le risque d'avoir un vide à ce niveau, c'est soit que les musulmans délaissent la prière et d'autres obligations, soit l'auto médication religieuse (ou bien de groupes modernistes qui n'hésitent pas à détricoter la religion).
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook