Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam INVESTIR Vidéos Forum News
Près de la moitié des résidences de la future station balnéaire de Saïdia...
telev [ MP ]
20 octobre 2005 15:43
Près de la moitié des résidences de la future station balnéaire de Saïdia vendues pour 150 millions d'euros

Madrid, 20/10/05 - Le groupe immobilier espagnol "FADESA", en charge de la construction de la nouvelle station balnéaire à Saïdia, sur la côte méditerranéenne Nord-est du Maroc, a déjà vendu 1200 unités des 3000 prévus du parc résidentiel du projet (appartements et villas) pour un montant de 150 millions d'euros, a indiqué à Madrid la vice-présidente du groupe, Mme Felipa Jove.
La zone résidentielle qui s'étend sur une superficie de 700.000 mètres carrés comprend 3000 résidences réparties entre des appartements de 1,2 et 3 chambres et des villas de 3 et 4 chambres, commercialisés sur le marché marocain à des prix allant de plus de 800.000 DH à près de 4 millions de DH l'unité, selon la catégorie.

Mme Jove a assuré que le développement de ce complexe touristique au Maroc, inscrit dans le "Plan Azur" pour attitrer 10 millions de touristes à l'horizon 2010, se déroule dans de bonnes conditions et que les délais prévus seront tenus. Ainsi, "la première phase de construction sera achevée au mois de juin 2006",a-t-elle ajouté.

"Fadesa" est également en négociation "avancée" avec des "groupes touristiques de premier ordre qui pourraient se joindre au projet à brève échéance". Les groupes hôteliers, tour-opérateurs et les transporteurs aériens espagnols "Sol Melia", "Ibersostar" et "Globalia" sont sur les rangs, notamment pour emporter la gestion des six hôtels, prévus dans le projet du complexe "Mediterrania Saïdia".
Des "accords fermes devraient être annoncés prochainement", a dit Mme Jove à la presse spécialisée. La chaîne hôtelière espagnole "Barcelo" a déjà acquis le premier de ces six hôtels, une unité à cinq étoiles, qui sera achevée au début de l'année 2007.
othmann [ MP ]
20 octobre 2005 17:45
Encore des devises qui iront à l'étranger :espagne , france , arabie saoudite.

le maroc ne reçoit que les mauvais coté du tourisme , les devises elles s'en vont.
bikhir [ MP ]
20 octobre 2005 18:13
bcp. de promoteurs marocains ne tiennent pas leurs engagements et ne savent pas saisir les occasions. ils n'ont pas l'ethique du business.

rappelons-nous cet gros escroc de caracso? les scandales du cih?

maintenant le gouvernement marocain trvaille avec des etrangers qui font du business et qui, sous controle, tiennent leurs engagements. il y a bcp de chances que ceux qui achetent a fadessa achetent des maisons bien construites et n'auront pas a se faire de soucis que la canalisation va boucher ou casser apres six mois.

de son cote le gouvernement marocain a fait un travail d'infrastructure impressionant. j'etais dans le coin pendant l'ete et rien que la double voie qui menne d'oujda a saidia est meilleurs que n'importe quelle nationale en france.

le projet de fadessa est entrain de changer saidia et la region. fadessa intervient sur d'autres chantiers nottament dans le nord et le gouvernement est entrain de boucler la rocade des deux cotes avec des derivees importantes vers des villages ou localites marginales. de son cote l'oncf promet la connection tourirte-nador d'un cote et ksar esghir-tanger de l'autre. decidement ce jeune ministre de l'euqipement et de transport qu'est karim ghellab se montre efficace.

et tout cela en silence et en tranquillite.



othmann a écrit:
-------------------------------------------------------
> Encore des devises qui iront à l'étranger :espagne
> , france , arabie saoudite.
>
> le maroc ne reçoit que les mauvais coté du
> tourisme , les devises elles s'en vont.






Modifié 1 fois. Dernière modification le 20/10/05 18:14 par bikhir.
mouta [ MP ]
20 octobre 2005 18:41
savez vous que les meilleurs lots ont ete vendus aux espagnols lors de la foire en espagne et que les marocains ont eu que des miettes
moralite
if you snoose you lose
bikhir [ MP ]
20 octobre 2005 18:53
quelle foire? quand?
tu peux donner un peu plus de precision sur cela?
une source de l'information serait bienvenue aussi.

mouta a écrit:
-------------------------------------------------------
> savez vous que les meilleurs lots ont ete vendus
> aux espagnols lors de la foire en espagne et que
> les marocains ont eu que des miettes
> moralite
> if you snoose you lose


Souleymane [ MP ]
21 octobre 2005 09:51
Il y a de promoteur au Maroc pour prendre en charge se Projet ?

c'est dommage...
telev [ MP ]
21 octobre 2005 10:52
Mouta a dit: savez vous que les meilleurs lots ont ete vendus aux espagnols

on veux savoir bcps plus d´ information sue ce que tu as dit, car il n´ y aura pas de quartier espagnole à SaidiaSmiling Smiley)
bikhir [ MP ]
21 octobre 2005 11:15
je ne comprends pas ta question. je pense que quelque chose manque.

telev, si quelqu'un ne donne pas d'information precise ni de source il faut ignorer ses propos comme de la rumeur vulgaire.



Souleymane a écrit:
-------------------------------------------------------
> Il y a de promoteur au Maroc pour prendre en
> charge se Projet ?
>
> c'est dommage...
>


Souleymane [ MP ]
21 octobre 2005 11:19
bikhir a écrit:
-------------------------------------------------------
> je ne comprends pas ta question. je pense que
> quelque chose manque.
>
> telev, si quelqu'un ne donne pas d'information
> precise ni de source il faut ignorer ses propos
> comme de la rumeur vulgaire.
>
>
>
> Souleymane a écrit:
> --------------------------------------------------
> -----
> > Il y a de promoteur au Maroc pour prendre en
> > charge se Projet ?
> >
> > c'est dommage...
> >
>
>
je me demandais pkoi ? ce n'etais pas un promoteur marocain qui aurais du prendre en charge ce projet.

Dommage que ca soit un espagnol..


>


bikhir [ MP ]
21 octobre 2005 11:46
tout a fait. mais les promoteurs marocains n'ont pas trop le sens du business. s'ils font un contrat avec le gouvernement ca ne veut pas dire pour eux qu'ils doivent jouer leur role et tenir leurs engagements et le gouvernement de son cote de meme, non ca voudrait dire qu'ils ont acces au pouvoir et a la machine a faire des sous rapidement en evitant tout obstacle technique ou bureaucratique par l'influence et la corruption.

c'est de cette maniere et de cet esprit qu'un caracso puvait faire au Maroc ce qu'il voulait jusqu'a ce que benaissa lui detruise un immeuble qu'il s'est permis de sonstruire de maniere illegale au bords la mer a assilah.

avec un promoteur europeen on n'a pas ce genre de probleme, ou du moins il y a des procesus pour les eviter, tout est business alors.

puis il y a autre chose d'important aussi. comment veux-tu que des promoteurs habites par le defaitisme et l'auto-derision fassent un tel business? si on avait consulte un promoteurs marocain pour un tel projet comme a saidia il vous auraient rit au nez, car pour lui comment investir dans un coin moche, sale et marginalise, en plus sur la frontiere avec l'algerie?

maintenant, en ce moment les espagnoles et italiens achetent les terrains, de grandes surfaces sur la mediterranee de tanger a elhoceima et sur l'atlantique, surtout aux environs d'assilah. pour nos marocains c'est des coins suavages. ils ne savent pas en apprecier ni beaute ni la signification pour un business. elhoceima?? c'est tellement exotique pour quelqu'un qui vient de casa ou rabat.

on a la meme discussion a propos des medecins. bientot arriveront les bulgares et tu vas voir comment ils vont apprecier et changer les choses.

tu peux projeter cela aussi sur la poubelle et l'organisation urbaine. pourquoi une societe portugaise arrive-t-elle a nettoyer une ville mieux qu'un entreprenneur marocain? et pourquoi les portugais y voient un business et les marocains de l'ordure?

de ma part, j'espere que cela se limitera au niveau de l'exemple et que ca motivera les marocains de revoir leur maniere d'apprecier et de juger leur pays. car de cela depend tout.




Souleymane a écrit:
-------------------------------------------------------
> bikhir a écrit:
> --------------------------------------------------
> -----
> > je ne comprends pas ta question. je pense
> que
> > quelque chose manque.
> >
> > telev, si quelqu'un ne donne pas
> d'information
> > precise ni de source il faut ignorer ses
> propos
> > comme de la rumeur vulgaire.
> >
> >
> >
> > Souleymane a écrit:
> >
> --------------------------------------------------
>
> > -----
> > > Il y a de promoteur au Maroc pour
> prendre en
> > > charge se Projet ?
> > >
> > > c'est dommage...
> > >
> >
> >
> je me demandais pkoi ? ce n'etais pas un promoteur
> marocain qui aurais du prendre en charge ce
> projet.
>
> Dommage que ca soit un espagnol..
>
>
> >
>
>
>






Modifié 1 fois. Dernière modification le 21/10/05 11:55 par bikhir.
othmann [ MP ]
21 octobre 2005 12:36
lA COLONISATION A aussi été justifié par l'incompétence des autochtonne a se prendre en charge eux même.
le probléme ce n'est pas la compétence des marocains mais la corruption, les busniss man marocain essayent de corropre les décudeurs et pensent que tout peux s'arranger avec du backchich.
De plus pour avoir marché au maroc il faut de préférence être en contact avec le roi.
comme dans le cas de maroc connect qui pour avoir une licence du fixe a du avoir L'ONA entreprise du roi dans son tour de table.
Là on a pas parléd'incompétence de promoteurs marocains.
Vador [ MP ]
21 octobre 2005 12:53
othmann a écrit:
-------------------------------------------------------
> lA COLONISATION A aussi été justifié par
> l'incompétence des autochtonne a se prendre en
> charge eux même.
> le probléme ce n'est pas la compétence des
> marocains mais la corruption, les busniss man
> marocain essayent de corropre les décudeurs et
> pensent que tout peux s'arranger avec du
> backchich.
> De plus pour avoir marché au maroc il faut de
> préférence être en contact avec le roi.
> comme dans le cas de maroc connect qui pour avoir
> une licence du fixe a du avoir L'ONA entreprise du
> roi dans son tour de table.
> Là on a pas parléd'incompétence de promoteurs
> marocains.

malheureusement , c'est pas pret de changer, au maroc meme pour avoir un acte de naissance de l'administration , il faut donner du Bakchich , ou connaitre trés bien le MKADEM du quartier, la corruption et le favoritisme sont notre systéme de gouvernance.

c'est dailleurs ce que reproche à chaque fois des organismes comme Transparency International ou La BM (banque Mondiale) au maroc , mais tout les rapports finissent dans les poubelles du ministére des affaires etrangéres.

d'un autre coté , je crois qu'il y a des personnes que ca arrange de laisser la situation pourries comme ca ( service administratif inexistant , analphabétisme , chomage .......) , ca leur permet de continuer à amasser le pactole , et le pauvre peuple ne songe pas à la contestation , et il est tout heureux lorsqu'on lui construit un hopital Pourris ou il n'y a pas de médecin (VIVE LE ROI ...........qu'ils disaient)

enfin je vais m'arreter ici
bikhir [ MP ]
21 octobre 2005 13:04
a othmann,

laissons la rumeur du salon et les informations approximatives de cote.
ca devient un sport au Maroc. puis n'es-tu pas entrain de confondre ONA et ONE?

jeune afrique vient de publier un article sur maroc connect que je copie en bas. je pense qu'il relate assez de details sur la boite. pour le reste si tu n'as pas des informations precises et des sources pour moi ca reste de la rumeur pas plus.

sinon tu te contredis ici: tu critiques les promoteurs marocains - tout comme je fais - mais tu avances en meme temps que c'est une pratique du colonialisme. soit. il est temps pour ces cpaitalistes marocains de se lever contre cet argument et de demontrer dans la pratique et sur le terrain qu'ils sont pres a tenir leurs engagements et a jouer le role du partenaire efficace et engage du pays. certains le font et quand l'anrt accorde la 2eme licence du fixe a maditel ce n'est pas parceque la boite appartiendrait au roi.

l'etat marocain ne peut pas attendre qu'ils changent de mentalite. si les espagnoles sont plus efficaces pour desenclaver les villges du rif et nettoyer les ville, c'est dommage, mais il faudra avancer. et le peuple apprecie et coopere.

a rabat par exemple l'electricite est geree par redal une societe portugaise. et la c'est fini avec le desordre et le cahos. pour payer on tire un numero a l'entree et on fait la queue. pourquoi les portugais arrivent-ils a instaurer un tel systeme? et pourquoi le public marocain devient d'un seul coup discipline?



------------------------------------

source: [www.lintelligent.com]

Numéro gagnant
MAROC - 16 octobre 2005- par LAETITIA GROTTI, CORRESPONDANTE AU MAROC


Après s’être émancipée de sa maison mère, l’ex-filiale de Wanadoo devient le troisième opérateur de téléphonie fixe du pays.

Karim Zaz est un homme heu-reux ! Le 21 septembre dernier, Maroc Connect, la société qu'il dirige depuis six ans, obtenait la troisième licence de téléphonie fixe du Maroc. En prenant cette décision, l'Agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT) place en concurrence frontale - une première mondiale ! - une société qui opère dans le domaine de l'accès à Internet (un FAI, fournisseur d'accès à Internet) avec deux opérateurs traditionnels de télécoms, en l'occurrence Maroc Télécom et Méditel, titulaire de la deuxième licence depuis juillet. Et, à son corps défendant, rend ainsi hommage à un homme qui n'a cessé de l'aiguillonner pour qu'elle respecte ses engagements et renforce son autorité.

L'aventure débute en mars 1999 à Paris. Karim Zaz a rendez-vous pour un déjeuner de travail avec Nicolas Dufour, à l'époque directeur de la division Internet et Multimédia de France Télécom, qui deviendra bientôt le FAI français Wanadoo. En moins d'une heure, l'accord est scellé : Wanadoo testera le modèle d'une filiale au Maroc. « À l'époque, France Télécom considérait le marché marocain comme prioritaire, explique Karim Zaz. Le succès de l'appel d'offres de la deuxième licence GSM [attribuée à Méditel, NDLR] avait fait grand bruit, et le calendrier de l'ANRT sur la libéralisation du secteur était crédible. » En se positionnant sur le segment Internet, l'opérateur historique français lorgne la privatisation de Maroc Télécom, prévue deux ans plus tard.

Diplômé de Polytechnique et de Sup'Télécoms, deux des plus prestigieuses grandes écoles françaises, Karim Zaz était rentré quatre ans plus tôt au Maroc. Il a eu le temps d'observer la tendance et de se persuader qu'il y a une place à prendre sur le marché naissant de l'Internet : « Il y avait de nombreux cybercafés mais pas d'acteurs de référence. Le marché était atomisé. Il y avait donc une réelle possibilité de se positionner. » France Télécom est également convaincue de l'analyse et investit 50 millions de dirhams (5 millions d'euros) dans sa filiale marocaine pour financer la construction d'un réseau couvrant dix villes, plates-formes techniques et service marketing compris. Tous les ingrédients d'un pari réussi se trouvent ainsi réunis, et Karim Zaz, à la tête de Wanadoo Maroc, a désormais le vent en poupe. Mais c'était compter sans les obstacles qui allaient jalonner son parcours.

En mars 2000, un mois avant le lancement des opérations de Wanadoo Maroc, Maroc Télécom jette son dévolu sur Menara, l'un des multiples FAI du pays, « ce qui signifiait que dès le début de nos opérations, fait observer Karim Zaz, nous étions en concurrence frontale avec l'opérateur historique ». En réaction, Wanadoo change son approche commerciale et opte pour une formule qui a fait ses preuves à l'international, le « pack » prépayé. Le succès est immédiat, mais, en pratique, les liaisons à Internet de Wanadoo transitent par le réseau de Maroc Télécom qui, non content de refuser un prix de gros à son concurrent, décide de lancer ses propres forfaits. Tandis que, dépassés, les autres FAI ferment les uns après les autres, Karim Zaz tente une riposte en saisissant l'arbitre du marché pour abus de position dominante et pratiques anticoncurrentielles. Il faudra neuf mois à l'ANRT pour lui donner raison et six mois supplémentaires pour que la décision soit effective. Une procédure est toujours en cours quant au montant du préjudice commercial, estimé à 2 millions de dirhams par un expert désigné par le tribunal.

Tandis que le géant marocain joue la montre, Karim Zaz choisit d'orienter ses activités vers les entreprises en leur proposant des solutions innovantes en matière d'interconnexion grâce au savoir-faire de France Télécom. Cette activité représente aujourd'hui les deux tiers du chiffre d'affaires de celui qui, avec 12 000 abonnés et 4 000 entreprises clientes en 2005, est devenu le second FAI du pays. Pour autant, Wanadoo Maroc n'oublie pas le marché du grand public, duquel il réussit à se faire remarquer en interpellant, dans une lettre ouverte, le très médiatique patron de Vivendi, Jean-Marie Messier, alors au faîte de sa puissance. Ce dernier, en juillet 2001, avait saisi les autorités françaises sur la position dominante de France Télécom et la tarification abusive qu'il pratique à l'égard de SFR, filiale de téléphonie mobile de Vivendi. Trois mois plus tard, Karim Zaz ne manque pas de rappeler au patron français que Maroc Télécom, dont Vivendi est l'actionnaire de référence, en fait autant au Maroc...

Au-delà de ces victoires de principe, la société a du mal à maintenir la tête hors de l'eau, et Karim Zaz attend avec impatience l'arrivée du second opérateur de téléphonie fixe, qui mettra fin au monopole de fait de Maroc Télécom sur les liaisons filaires. Elle est prévue quelques mois plus tard dans le calendrier de l'ANRT... mais le processus de désignation capote pour cause de cahier des charges « décourageant ». Parallèlement, France Télécom, chahutée par les marchés financiers en raison de son endettement abyssal, revoit ses priorités. Et Thierry Breton, le nouvel homme fort de l'opérateur français, aujourd'hui ministre de l'Économie et des Finances, décide de se séparer de Maroc Connect. « En clair, en raison de notre taille et de notre position géographique, nous n'étions plus dans le coeur de cible », explique Karim Zaz. Ce nouveau coup dur ne décourage en rien l'entrepreneur, convaincu de la validité de son projet. Plutôt que de jeter l'éponge, il décide de prendre les devants et propose à France Télécom, en mars 2003, une solution pour se désengager tout en essayant de pérenniser la marque Wanadoo Maroc : « Nous n'étions pas sortis de l'auberge, mais la tendance de l'entreprise était bonne. De plus, cette période coïncidait avec l'arrivée d'un nouveau directeur à l'ANRT, un autre discours et la volonté affichée d'aller vers un nouveau cadre réglementaire. » Karim Zaz prend alors son bâton de pèlerin et fait le tour des investisseurs institutionnels pour sauver son entreprise d'une mort annoncée. L'arrivée du haut débit ouvre un nouvel horizon à Maroc Connect, qui, une fois encore, se lancera dans l'aventure, talonnée par Maroc Télécom.

En juillet 2004, le pari d'un désengagement de l'actionnaire de référence est réussi. Autour de la table des négociations, Attijariwafa Bank, première banque du pays, et la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) rachètent la totalité des parts de France Télécom, qui, en cinq ans, a investi près de 20 millions d'euros dans sa filiale marocaine. Maroc Connect est sauvée. En interne, toutefois, il faut rassurer : « Jusqu'alors, nous étions la filiale d'une multinationale, et beaucoup de collaborateurs, présents depuis le début, étaient très attachés à cet emblème. Il fallait les faire rêver, leur expliquer que Maroc Connect peut construire quelque chose qui a du sens. » La société emploie 180 personnes à ce jour. Pour mobiliser ses troupes, Karim Zaz lance le projet « Cap 2007 », dont l'objectif n'est rien de moins que de devenir opérateur de télécoms dans le pays. Dès lors, il peaufine son dossier de candidature et soumissionne, sans complexe, pour la seconde licence de téléphonie fixe. Pour faire face aux investissements lourds qu'impose ce changement de statut, Maroc Connect choisit l'Office national d'électricité (ONE) pour partenaire stratégique, ce qui lui donne également accès aux 4 000 km de câbles à fibre optique du réseau du groupe public. Aux dires des professionnels du secteur, l'offre présentée par le David marocain des télécoms est réellement innovante et moins coûteuse que celle de ses concurrents. En juillet 2005, la seconde licence lui échappe. Mais l'appel d'offres qui suit est le bon. Maroc Connect devra débourser 306 millions de dirhams pour l'obtenir et s'est engagé à investir près de 1 milliard de dirhams la première année d'exploitation. « Cette licence est un soulagement mais pas un aboutissement », prévient celui qui n'est pas encore quadragénaire. Sourire aux lèvres, Karim Zaz se prend déjà à rêver d'une introduction en Bourse. « Pour les dix ans de l'entreprise, ce serait un beau cadeau d'anniversaire, non ? »





Modifié 1 fois. Dernière modification le 21/10/05 13:05 par bikhir.
bikhir [ MP ]
21 octobre 2005 13:10
ca arrange tout le monde. tout le monde y trouve son compte et tout le monde accepte en pratique la corruption comme un des moyens d'arriver a ses fins.

maintenant on peut jouer a la geometrie pour voir de plus pres qui a le gros lot, mais au fond c'est un systeme qui est enracine dans la societe. et le premier pas pour s'en sortir serait d'avoir une vue globale et de se debarasser de la mentalite du complot et de la lutte des classes.



Vador a écrit:
-------------------------------------------------------
> d'un autre coté , je crois qu'il y a des personnes
> que ca arrange ...
othmann [ MP ]
21 octobre 2005 15:47
L'ONA est l'actionnaire de référence de Maroc connect , renseigne toi.
On en reviens toujours au partage du gateau au maroc :france , espagne, arabie saoudite et famille royal.

De plus dire que les promotteurs marocain s'est assez facile : a eux on imose des régles différentes pour pouvoir concourrir il faut qu'il graisse la pate du pouvoir, alors que les compagnies étrangére recoure au lobying de leur pays, et de leurs relation stratégique avec la france.

Tout les pays qui se sont dévellopés ont au départprotégés leur marché intérieur
coréé du sud , turquie ... , tout en exigeant de leurs producteurs nationaux d'être performant, hors au maroc quand le marché intérieur était protégé, le peu de concurrence n'imposait pas d'être trés productif.

de plus la bourgeoisie marocainne est assez timoré ça on ne peut que le constater, plus préocupé de garder ces positions rentiére que de conquérir de nouveaux marchés et innover.
bikhir [ MP ]
21 octobre 2005 16:12
meditel devrait l'etre aussi pour avoir reteneu avant maroc connect la 2m licence? et toutes les entreprises qui ont recu des licences de par l'anrt selon ta logique?

si l'ona est actionaire de refrence de maroc connect veut-il dire que c'est la raison automatique et la seule raison pour que l'entreprise obtienne la licence? je me mefie contre ce tirage facile de lignes.

pour retourner au sujet qu'est-ce qui empeche les promoteurs marocains d'acheter des terrains et de monter des entreprises touristiques ou immobilieres? rien. mais ils dorment. des sites superbes se vendent deux fois rien a des espagnoles et italiens. pour les promotteurs marocains c'est lekhla ou lqifar.

quand l'etat cede des terrains a une societe etrangere a des prix attrayants cette derniere fait un minimum de travail. quand nos promotteurs - par courruption et/ou influence retiennent les avantages qu'ils veulent - et ca va jusqu'a l'absolutisme feodal - ils continuent de tricher et de detruire.

combien de villes ont-ils detruit par leur maniere demusree de tout vouloir avoir? des routes mal faites, des quartiers betonnes, aucun sens d'esthetique ni d'interet collectif. aucun bain, cinema ni jardin dans la planification etc.

un de ces "promotteur" vient de detruire un vieux thatre espagnole au milieu de tanger ce qui a sucite une vague d'indignation et des grandes amnifestations dans la ville. n'avait-il pas tout ce qu'il voulait?

maintenant tu veux que l'etat doit les dresser en comparant avec la turquie et la coree du sud?? dans ces pays justment il y a quelque chose que je regrette fort chez les marocains, citoyens et entreprenneurs: la citoyennete. ils ne sont pas defaitistes et n'ont pas l'esprit capitulatif comme les marocains. ils croient en leurs pays et leurs pays passent d'abords, quelque soit x. peut-erte que l'etat doit-il lancer un programme d'education de ses citoyens mais je me mefie moi de ces methodes.

tu veux toujours tout ramener au schema classique hassan 2eme: france-espagne-famille royale. j'en doute fort. il y a des appels d'offre et qui se font maintenant a l'aechelle du moins europeenes. si une entreprise perd elle peut verifier et allumer les medias. sous hassan 2 le port de tanger avait ete donne a bouygue. bientot m6 au pouvoir sa construction sur l'atlanique fut annulee car moins rentable. bouygue fut ecarte et l'appel d'offre fut renouvele.

la solution est que les marocains citoyens et entreprenneurs doivent se reveiller. le succes passe par la citoyennete et rien d'autre. c'est en au fond cela que le gouvernement cherche dans les entreprise etrangeres. et c'est cela que le public marocain salue en ces entreprises.






othmann a écrit:
-------------------------------------------------------
> L'ONA est l'actionnaire de référence de Maroc
> connect , renseigne toi.
> On en reviens toujours au partage du gateau au
> maroc :france , espagne, arabie saoudite et
> famille royal.
>
> De plus dire que les promotteurs marocain s'est
> assez facile : a eux on imose des régles
> différentes pour pouvoir concourrir il faut qu'il
> graisse la pate du pouvoir, alors que les
> compagnies étrangére recoure au lobying de leur
> pays, et de leurs relation stratégique avec la
> france.
>
> Tout les pays qui se sont dévellopés ont au
> départprotégés leur marché intérieur
> coréé du sud , turquie ... , tout en exigeant de
> leurs producteurs nationaux d'être performant,
> hors au maroc quand le marché intérieur était
> protégé, le peu de concurrence n'imposait pas
> d'être trés productif.
>
> de plus la bourgeoisie marocainne est assez timoré
> ça on ne peut que le constater, plus préocupé de
> garder ces positions rentiére que de conquérir de
> nouveaux marchés et innover.






Modifié 1 fois. Dernière modification le 21/10/05 17:55 par bikhir.
abouali [ MP ]
21 octobre 2005 17:55
Ce n'est pas dommage pour les investisseurs marocains, c'est bien fait !!!

Il n'avaient qu'a investir au maroc au lieu de faire de l'évasion fiscale!

Beaucoup de marocains ne croient pas en l'avenir du maroc, les etrangers mesure à sa juste valeur les attraits de notre pays, que voulez vous, nul n'est prophète...

Bienvenue au investisseurs etrangers !!! il on l'audace et le sens des affaires qui manque à de nombreuses fortune marocaine.
Pour ce qui des investisseurs arabes, il n'y a qu'à voir le scandale du "palais des roses" a agadir.....ce saoudien (groupe dallah al baraka) refuse d'honorer ses engagements au maroc. A ma connaissance ce type de mésaventure ne nous arrive pas avec les espagnols ou les francais....

L'investissement européen au maroc est plutot porteur, il ne faut pas oublier que le premiers parc hotelier du maroc appartient à ACCOR puis seulement vient la CDG.

Au dela des montants investis, c'est l'expertise qui semble nous manquer cruellement. A cet égard, a Dubai c'est une société britanique qui commercialise les résidences "palmiers". Ceci illustre le déficit d'expertise au sein du monde arabe, a croire qu'on ne peut avoir le pétrole et les idées !!

abouali
algerien22 [ MP ]
21 octobre 2005 18:09
Saïdia est proche de l'Algérie, ésperons que le tourisme sexuel s'arrêtera a la frontière ;-)
mouta [ MP ]
21 octobre 2005 18:19
je vais essayer d etre plus clair

avant le lancement de vente sur plan du programme de saidia j etais sur une liste d attente comme futur aquereur donc je suis suppose avoir le choix de reserver le lot que je desire. etant donne l eloignement et le manque de liberte laisse aux representants marocains sur place tres competents mais sans pouvoir de decision . a chaque fois il fallait attendre la decision du siege qui se trouve en espagne.
entre temps les bonnes affaires ont ete traitees aux espagnols dans une exposition en espagne.alors ,j ai compris que cette investissement nous est pas destine et j ai laisse tomber. pour l instant je suis sur celui d essaouira mais le probleme sera le meme au niveau des belges (PIRONS)
abouwalou [ MP ]
21 octobre 2005 21:09
A algerien22

vous faites une fixette sur le tourisme sexuel au maroc ?

Et si le tourisme sexuel s'arrête à la frontière, comment les algeriens gereront leur frustration ? peut-être façon GIA/GSPC en enlevant et violant à tours de bras ?

A choisir je préfère encore la prostitution, car elle au moins suppose un consentement.

Désolé algerien22 de devoir verser dans les échanges sous la ceinture, mais si tu poursuis dans ta logique de confrontation et d'insulte, tu n'auras pas d'autre réponse de ma part. Par ailleur sur un autre fil, tu reproches aux marocains d'insulter les algeriens !!! ou est ta logique dans tous ça ?

abouali
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook