Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Prenons le temps
s
14 août 2014 13:29
Prenons le temps

Que nous restera t il après la mort ? Pourquoi s’acharner à courir derrière la vie qu’on nous impose, au détriment de la vie éternelle qui nous attend dans l’au delà?

Dans ce rythme effréné où la lenteur est devenu péché, il est devenu anormal de prendre du temps. Prendre le temps d’apprécier la bonne compagnie. Savourer les moments de paix et de sérénité. Se balader dans un parc ou au bord de la mer, uniquement pour le plaisir de marcher. Faire une pause, s’asseoir sur un banc et regarder les enfants s’amuser dans le parc de jeux. Ecouter nos aînés nous raconter leurs parcours remplis de sagesse. Tout va tellement vite, jusqu’à notre façon de se nourrir. Observez votre entourage, observez les humains. Ils sont tellement absorbés par le rythme qu’on leur impose qu’ils ne prennent même plus le temps de discuter sans penser au temps qui file. Tous munis d’un téléphone, ne vous arrive t’il jamais que votre interlocuteur raccroche avant même d’avoir terminé votre discussion ?

Après quoi court-on ? Si c’est après le travail sache que beaucoup d’entre nous perdent leur vie à vouloir la gagner. Si c’est après le prestige que tu cours, sache qu’il est éphémère et que les hommes t’oublieront aussi vite qu’ils ont appris à te connaître. Si c’est après la jeunesse éternelle, sache qu’elle ne t’appartient plus. Allah a donné un terme fixe à toute chose, rien n’est éternel si ce n’est l’Éternel. Même le Soleil qui englobe notre univers est voué à disparaître.

Très souvent, trop souvent, on passe à côté de l’essentiel. Beaucoup d’entre nous font au quotidien des choses qu’ils détestent, mais ils continuent à vivre ainsi parce que cette vie est devenue une norme. Combien parmi nous veulent se lancer dans des projets qui leurs tiennent à cœur, mais n’osent pas franchir le pas par peur de perdre le confort matériel dans lequel ils vivent ?

Vraiment, cette sensation d’être obligé de vivre comme ce monde le voudrait nous éloigne de ce qui est réellement important. Pire encore, elle crée des frustrations chez les hommes. La majorité des gens n’aime pas leur travail car il ne répond pas à leurs véritables besoins humains. Le réel épanouissement de l’homme ne réside dans aucun bien de ce bas monde. Tu ne pourras t’épanouir qu’à travers ta relation avec ton Seigneur. Et Dieu nous le répète dans le Coran, la profonde mission de l’être humain sur Terre c’est l’adoration. S’il n’y a pas d’adoration, tu ne pourras jamais atteindre ce que tout le monde recherche : le bonheur.

L’etre humain commet la grande erreur de croire que le Paradis se trouve ici bas. Ce que Dieu nous a Promis dans l’au delà, beaucoup s’efforcent de l’atteindre ici bas. Or, ce n’est absolument pas la bonne façon d’agir. Au contraire, cette attitude ne fait que tromper les hommes. Ils s’obstinent à vouloir ce que cette dounia ne pourra jamais leur apporter. Rien dans ce bas monde ne te permettra de rester jeune, riche, célèbre. Rien ne pourra stopper le temps. Chaque jour qui passe est un pas de plus vers une fin certaine et inévitable.

Suite : [havredesavoir.fr]
*
14 août 2014 14:20
Assalamo 3alaykoum,

C'est indéniablement vrai soubhan'Allah, la vie de ce monde nous éloigne de notre relation avec ALLAH. C'est pour cela que le mois où l'on pratique sincèrement et presque parfaitement c'est pendant le Ramadan parce que l'on se coupe de tout ce qui pourrait nous en détourner.

Et je dirais même que parfois, c'est rassurant de savoir que le Paradis n'est pas ce bas-monde vu l'état dans lequel il dévie, el hamdoulilah, le meilleur nous attend et ça ne sera pas dans ce monde désastreux.

Qu'ALLAH nous accorde une place au Paradis incha'Allah.
O
14 août 2014 16:31
Salam aalaykoum

Barak Llahu fik srnit pour ce precieux rappel.

@Esperanza...Amine.
Agheebo ......http://youtu.be/rd94ZMPUSpI
s
14 août 2014 16:56
S
14 août 2014 17:46
Je n'aime pas ce texte.

On commence par y parler du rythme des vies de Hommes, puis on évoque le paradis de l'au-delà, sans forcément qu'il y ait de lien, en terminant par une espèce d'ode à la médiocrité : toi le musulman, pourquoi désires-tu être riche, célèbre ou jouir d'un certain confort puisque tout cela ne dure pas ? Dommage que le suicide ne soit pas toléré dans l'Islam...

D'autre part, pour revenir au rythme de vie de l'Homme, ce n'est pas parce que je roule à 60 km/h que je ne vais pas finir ma route plus rapidement que quelqu'un qui roule à 110km/h. De plus, l'homme qui roule à 110km/h aura peut-être vu plus de choses que moi, qui avec ma vitesse lente, doit me cantonner à un seul type de paysage. Et ce n'est pas non plus parce que quelqu'un roule à 110km/h qu'il va user sa voiture plus vite.

Il n'y a pas de bonnes méthodes. Chacun a sa propre méthode : rouler lentement à allure constante, sans prendre de pause, rouler à allure rapide mais faire de longue pause, rouler à toute berzingue... Aucune n'est méthode n'est supérieure à l'autre, puisqu'on ne sait pas réellement quelle méthode correspond le mieux l' Homme.

Et qu'est-ce qui importe au final ? Le voyage ? La destination ? Le nombre de kilomètres ? Ou le confort de la voiture et les rencontres que l'on fera sur le bord de la route ?
s
18 août 2014 10:09
Salam Safsaf38,

Merci d'avoir exprimé ton point de vue qui apporte plus d'éclairage au thème.

Dans le même sens, je donnerai l'image suivante.
Imaginons qu'un homme doit atteindre un pays dans lequel on lui garantit le plus grand confort et la fin de ses soucis. On lui indique que plus rapidement il arrivera et plus grande sera la récompense.

Il prend la route avec sa voiture et s'arrête pour se reposer.
il rencontre 3 types de personnes dans cette aire :
1) Une personne désespérée : fais trop chaud mon frère, j'en peux plus et j'ai pas la clim moi je retourne dans ma cité
2) Une personne cool man : ah moi j'ai le temps, je me repose un peu, ça fait 6 jours que je voyage
3) Une personne efficace : moi, je prend des provisions, je mange un peu, je dors un peu et c'est reparti.

Si le voyage choisit comme compagnon le 1), il retournera sur ses pas.
S'il choisit le 2), il avancera péniblement vers sa destination.
Et s'il choisit le 3), il profitera du repos nécessaire tout en gardant son objectif.

D'où l'importance du choix de ses amis et compagnons dans cette vie.
Car automatiquement, leur choix oriente notre vie vers une direction et une efficacité particulière.

De même, s'il a la possibilité d'acheter une voiture plus grande et plus confortable, il le fera.
Ou s'il a la possibilité de rejoindre un compagnon de type 3) qui peut lui faire profiter d'une plus grande vitesse, il le fera.

Il profitera de sa belle voiture mais aura toujours à l'esprit que ce n'est qu'une voiture.
Il ne la prendra que comme un moyen d'atteindre sa destination.

Et si on lui dit que sa voiture est magnifique, qu'il devrait juste s'arrêter sur le bord de la route et passer son temps à prendre des photos avec, il comprendra que ce n'est pas raisonnable.

Il en est donc ainsi de ce bas-monde, celui qui l'attache à son coeur ralentit son chemin.
S'il aime un objet au point d'en oublier le rappel, il risque de trouver cet objet entre lui et sa destination.

Qu'Allah nous guide
E
18 août 2014 11:37
salamoalaikom

un proverbe arabe qui dit "al wa9tou ka assaif in lam ta9ta3hou 9ta3ak" le temps comme une épée si tu ne le coupe il te coupera" notre religion s'adapte a tout les temps prenons le temps pour chaque chose
il ya un temps pour chaque prieres , jeuner est encadré par un temps,le temps pour un croyant est une arme redoutable;ne pas respect le temps dans l'islam est un signe d’hypocrisie;prendre le temps pour donner un sourire a une personne est un aumône ;si nous prenons aussi le temps de réfléchir c'est quoi notre but sur cette terre ??,on est que passager ,le temps a ses limites ,alors ne le regrettons pas; le temps passe vite ,le temps fini toujours par nous rattraper (on le dit) en rélité nous somme responsable de notre malheur et notre bonheur ,Y'Allah donne nous le temps de MOURIR avec la chahadda en muslim
18 août 2014 11:55
Citation
Safsaf38 a écrit:
Je n'aime pas ce texte.

On commence par y parler du rythme des vies de Hommes, puis on évoque le paradis de l'au-delà, sans forcément qu'il y ait de lien, en terminant par une espèce d'ode à la médiocrité : toi le musulman, pourquoi désires-tu être riche, célèbre ou jouir d'un certain confort puisque tout cela ne dure pas ? Dommage que le suicide ne soit pas toléré dans l'Islam...

D'autre part, pour revenir au rythme de vie de l'Homme, ce n'est pas parce que je roule à 60 km/h que je ne vais pas finir ma route plus rapidement que quelqu'un qui roule à 110km/h. De plus, l'homme qui roule à 110km/h aura peut-être vu plus de choses que moi, qui avec ma vitesse lente, doit me cantonner à un seul type de paysage. Et ce n'est pas non plus parce que quelqu'un roule à 110km/h qu'il va user sa voiture plus vite.

Il n'y a pas de bonnes méthodes. Chacun a sa propre méthode : rouler lentement à allure constante, sans prendre de pause, rouler à allure rapide mais faire de longue pause, rouler à toute berzingue... Aucune n'est méthode n'est supérieure à l'autre, puisqu'on ne sait pas réellement quelle méthode correspond le mieux l' Homme.

Et qu'est-ce qui importe au final ? Le voyage ? La destination ? Le nombre de kilomètres ? Ou le confort de la voiture et les rencontres que l'on fera sur le bord de la route ?

Salam,

Je partage entièrement votre point de vue, en particulier le premier paragraphe.

L’Islam sanctifie le travail et réprouve l’oisiveté. Il encourage toute activité intellectuelle ou manuelle. Il incite à la recherche des moyens de subsistance par les voies licites et légitimes. Le vrai musulman est celui qui lutte et qui affronte les difficultés de la vie pour se nourrir et nourrir sa famille. Le Prophète a dit : « vous êtes tous des bergers et tout berger est responsable de son troupeau ».
Le musulman authentique est celui qui contribue au progrès, au développement de la société islamique soit au moyen de son travail manuel ou intellectuel, soit par son activité professionnelle, artisanale ou commerciale.

Le travail est un acte d’adoration. Toute activité, tout travail que le croyant exerce est considéré comme un acte de culte, d’adoration du fait qu’il ne triche pas et qu’il cherche toujours à gagner un salaire ou un bénéfice de manière licite. Lorsque le musulman invente un appareil ou un produit ou lorsqu’il élève une construction avec l’intention de rendre service à lui-même ou aux autres, tout en reconnaissant que Dieu lui a donné la santé et les moyens de réaliser son ouvrage, son travail ou son invention, cette conviction et cette reconnaissance transforment son activité en acte d’adoration et il en aura la récompense. Si le musulman a les capacités physiques de travailler, il ne faut pas qu’il soit une charge pour les autres ou qu’il tende sa main aux gens. Son devoir lui impose d’être utile à sa famille et à la société humaine.
Le secret du bonheur en amour,ce n'est pas d'être aveugle,mais de savoir fermer les yeux quand il le faut.
18 août 2014 17:20
Salam alikoum

La terre n'est qu'une image que dieu vous nous faire voire du paradis imaginé moi que le paradis égale a 100x le bon heur sur terre mes freres !

Mais bon profiter de se tout petit paradis que dieu nous donné sur terre n'est pas haram Grinning smiley

Qu'allah nous guide mes amis
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook