Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Pourquoi Mohammed VI a restaure un cimetiere juif a Cap Vert
3 mai 2013 01:00
Bonjour,
je suis vraiment etonne pourquoi les medias marocains n'ont pas couvert cet evenement
important.car avec ce geste royal (on peut se demander l'utilite et le but de la restauration des cimetieres juifs en Cap Vert)Le roi conscient de 'l'ímportance de cet evenement historique non pas comme le pretendent les langues mechantes et propagandistes algeriens de toujours pour plaire aux juifs mais tout simplement ..........................................................................................[color=#00 33FF]dans ce cometiere se reposent beaucoup de marocains[/color] le don royal comme objectif d’honorer la mémoire et examiner les contributions des nombreuses familles juives séfarades qui ont immigré au Cap-Vert du Maroc et Gibraltar au milieu du XIXe siècle..Donc ce cimetiere est aussi un patrimoine marocain.


voici d'ailleurs l'histoire de cap Verde et sa relation avec les marocains.......juifs marocains.
[color=#0033CC]http://capeverdejewishheritage.org/le-projet-du-patrimoine-juif-du-cap-vert-inc/[/color]

HISTORIQUE
La République du Cap-Vert, un archipel de dix îles, est située dans l’océan Atlantique, à 300 miles/483 km au large de la côte sénégalaise, en Afrique de l’Ouest. Les Cap-Verdiens sont pour la plupart catholiques, c’est la conséquence de plus de 500 ans de colonisation portugaise. Pourtant, à partir de l’époque de l’Inquisition espagnole et portugaise jusqu’à la fin du XIXe siècle, le Cap-Vert a accueilli des Juifs en fuite de la persécution religieuse, ou ceux à la recherche d’une plus grande stabilité au XIXe siècle.

Le Projet du patrimoine juif du Cap-Vert, Inc. concerne principalement la deuxième vague de l’immigration juive. La détérioration des conditions économiques au Maroc au milieu du XIXe siècle a incité certains Juifs d’immigrer au Cap-Vert, qui était à l’époque une colonie portugaise. Les inscriptions en hébreu et en portugais sur les pierres tombales dans les petits cimetières juifs à travers les îles indiquent que la majorité est venue des villes marocaines de [b]Tanger, Tetouan, Rabat et Mogador (actuellement Essaouira[/b]) avec des noms typiquement séfarades, tels que Anahory, Auday, Benathar, Benchimol, Benoliel, Benrós, Brigham, Cohen, Levy, Maman, Pinto, Seruya et Wahnon. Beaucoup d’entre eux sont arrivés au Cap-Vert par Gibraltar. Ces famillesse sont principalement installées dans les îles de Santo Antao, Sao Vicente, Boa Vista et Sao Tiago et se sont lancées dans le commerce international, le transport, l’administration et d’autres activités commerciales. Les Juifs vivaient, travaillaient, et prosperaient au Cap-Vert. Pourtant, comme ils
étaient peu nombreux par rapport à la population catholique majoritaire, le mariage mixte étaient très répandu. Suite à cette assimilation, il n’y a practiquement aucun Juif pratiquant au Cap-Vert de nos jours.

Pourtant, les descendants de ces familles, que ce soit au Cap-Vert, aux États-Unis, au Portugal ou au Canada, sont très fiers de leur ascendance juive. Ils souhaitent honorer la mémoire de leurs aïeux en préservant les cimetières et en documentant leur héritage. Le premier Premier Ministre démocratiquement élu du Cap-Vert, S.E.M. Carlos Alberto Wahnon de Carvalho Veiga, est d’origine juive. Beaucoup de descendants des familles juives se sont livrés activement à collaborer aux divers volets de la mission du CVJHP, tels que fournir des témoignages oraux et offrir du soutien technique et financier.
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
CONSEIL D’ADMINISTRATION
Ambassadeur Herman J. COHEN, ancien sous-secrétaire d’Etat américain pour les affaires africaines

M. Jack EDLOW, PDG, Edlow International

Maître Allan REICH, Partenaire, Seyfarth Shaw, LLP


CONSEIL CONSULTATIF
S.E. André AZOULAY, Conseiller auprés de Sa Majeste, le Roi du Maroc

S.E. Howard BERMAN, Président, Commission des Affaires Etrangères de la Chambre des représentants, US Congress

Daniel MARIASCHIN, Vice Président Exécutif, B’nai B’rith International

S.E. Maria de FATIMA VEIGA, Ambassadrice de la République du Cap-Vert auprès des États-Unis

S.E. Aziz MEKOUAR, Ambassadeur du Royaume du Maroc auprès des États-Unis

S.E. Joao DE VALLERA, Ambassadeur du Portugal auprès des États-Unis.

H.E. Vernon PENNER, ancien ambassadeur américain auprès du Cap-Vert

Edward BERGMAN, Innovative Development Services

Toby DERSHOWITZ, Président, The Dershowitz Group

Gail IFSHIN, ancient président, Global Education Partnership, Discovery Channel

Professeur Aomar BOUM, Programme des Etudes du Proche-Orient et des Religions, Université

d’ArizonaProfesseur David M. GITLITZ, Département de langues, Université de Rhode Island

Professeur Russell G. HAMILTON, ancien doyen, Graduate School, Vanderbilt Université

Professeur Sulayman S. NYANG, Département des études africaines, Howard Université

Professeur Daniel J. SCHROETER, Département de l’histoire, Université de Minnesota

José Tomás VEIGA, ancien Ministre des Finances et des Affaires étrangères, Cap-Vert

John WAHNON, Membre fondateur de l’AMICAEL

Gwen ZUARES, Association américaine des Juifs séfarades

Nuno Wahnon, Director, EU Affairs, B’nai B’rith International


-



Modifié 2 fois. Dernière modification le 03/05/13 13:43 par derbsultan.
M
3 mai 2013 09:31
.


La preuve, les juifs n'ont pas déterré leurs morts pour les amener chez eux.

Dans la ville de Taza. Les français sont venu en 2005 déterrer des morts des années vingt du plus vieux cimetière catholique du royaume (cimetière connu que par les vrais tazis) car il était discrètement dissimulé en dehors de la ville. il existait une voie ferrée (aujourd'hui enterrée) qui amenait les morts de tous les coins du royaume.
Aujourd'hui ce cimetière n'existe plus parce que la terre du Maroc n'est pas propre pour loger leurs cadavres des années 20. Aujourd'hui, Notre terre est bonne que pour les goinfrer dans les self des restaurants et dans les riads de luxe.

Il a raison sa majesté de s'occuper des gens qui l'intéresse et qui aime son pays.



.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 03/05/13 10:41 par Mssoune.
n
3 mai 2013 10:47
Ce sont des juifs Marocains , et ils font partie du peuple en général .
Donc "logique"
c
3 mai 2013 12:47
Citation
Mssoune a écrit:
.


La preuve, les juifs n'ont pas déterré leurs morts pour les amener chez eux.

Dans la ville de Taza. Les français sont venu en 2005 déterrer des morts des années vingt du plus vieux cimetière catholique du royaume (cimetière connu que par les vrais tazis) car il était discrètement dissimulé en dehors de la ville. il existait une voie ferrée (aujourd'hui enterrée) qui amenait les morts de tous les coins du royaume.
Aujourd'hui ce cimetière n'existe plus parce que la terre du Maroc n'est pas propre pour loger leurs cadavres des années 20. Aujourd'hui, Notre terre est bonne que pour les goinfrer dans les self des restaurants et dans les riads de luxe.

Il a raison sa majesté de s'occuper des gens qui l'intéresse et qui aime son pays.




moi, j'avais surtout lu que les cimetieres non musulmans etaient laissés à l'abandon voire vandalisés.
dans ces conditions, on peut comprendre la volonté de "rapatrier" les sépultures.
M
3 mai 2013 14:40
Citation
coldman a écrit:
Citation
Mssoune a écrit:
.


La preuve, les juifs n'ont pas déterré leurs morts pour les amener chez eux.

Dans la ville de Taza. Les français sont venu en 2005 déterrer des morts des années vingt du plus vieux cimetière catholique du royaume (cimetière connu que par les vrais tazis) car il était discrètement dissimulé en dehors de la ville. il existait une voie ferrée (aujourd'hui enterrée) qui amenait les morts de tous les coins du royaume.
Aujourd'hui ce cimetière n'existe plus parce que la terre du Maroc n'est pas propre pour loger leurs cadavres des années 20. Aujourd'hui, Notre terre est bonne que pour les goinfrer dans les self des restaurants et dans les riads de luxe.

Il a raison sa majesté de s'occuper des gens qui l'intéresse et qui aime son pays.




moi, j'avais surtout lu que les cimetieres non musulmans etaient laissés à l'abandon voire vandalisés.
dans ces conditions, on peut comprendre la volonté de "rapatrier" les sépultures.


Le cimetière dont je parle était gardé par une personne qui occupait le logement qui servait de petite "gare du cimetière" depuis le protectorat. l'accès était impossible. Le monsieur et sa famille étaient obligé de quitter les lieux. tout a été rasé.




.



.
C
4 mai 2013 12:11
A mettre en parallèle avec les exactions des fachosionistes...

Jérusalem - 27 juin 2011

Israël rase un cimetière musulman
Par Maan News
Jérusalem—Les autorités israéliennes ont détruit à l’aide de bulldozers plus de 100 pierres tombales dans un cimetière musulman du douzième siècle à Jérusalem samedi soir, déclare la fondation Al-Aqsa pour le Waqf et le patrimoine.


La fondation a indiqué que trois bulldozers, 2 camions, et environ 20 ouvriers sont entrés dans le cimetière historique de Mamilla (Ma’man Allah) à 23h et ont détruit plus de 100 pierres tombales, chargeant ensuite les débris des tombes dans les camions.

Un conseiller du mouvement islamique en Israël, le Sheikh Ali Abu Sheikha a noté le fondement des démolitions.

La fondation a envoyé une délégation pour documenter les destructions, et a déclaré que les ouvriers israéliens avaient quitté les lieux quand les journalistes sont arrivés.



En 2009, Israël a exhumé plus de 1500 tombes du cimetière historique pour construire sur le site le Musée de la Tolérance financé par le Centre Américain Simon Wiesenthal.

A la suite d’une autre série de démolition dans le cimetière en août 2010, le Président de l’Assemblé Générale des Nations Unies, Ali Treki a exprimé une « profonde inquiétude » au sujet de ce qu’il décrit comme un « sacrilège et un acte provocateur contre l’esprit de la paix ainsi que contre le dialogue entre les civilisations et les religions. »

La municipalité de Jérusalem a indiqué que les pierres tombales détruites en 2010 avaient été « construites illégalement dans le but de reprendre ces terres. »

Les compagnons du prophète Muhammad, de nombreux soufis saints, des juristes et des dignitaires palestiniens seraient enterrés sur le site.
Source : Maan News

Traduction : BL pour ISM
M
4 mai 2013 12:17
.


Le roi a bien fait de réhabiliter le cimetière de nos compatriotes juifs marocains. Et celui qui n'est pas content il n'a qu'à aller se noyer.

allah yakhlaflou.


.
C
4 mai 2013 14:08
Et celui qui est content aussi...Smiling Smiley
c
5 mai 2013 00:34
il fait des trous ? pleins de trous ? c'est louche.
C
5 mai 2013 08:56
Citation
Lee Mouna a écrit:
il fait des trous ? pleins de trous ? c'est louche.

La carpette est trouée...
c
5 mai 2013 13:09
Citation
Casasurseine a écrit:
Citation
Lee Mouna a écrit:
il fait des trous ? pleins de trous ? c'est louche.

La carpette est trouée...


ah mince ! elle est dans la m......
Que peut on faire ?
M
5 mai 2013 15:32
Il faudrait continuer à réhabiliter les synagogues et les églises qui sont à l'abandon



.
5 mai 2013 17:17
Citation
Casasurseine a écrit:
Citation
Lee Mouna a écrit:
il fait des trous ? pleins de trous ? c'est louche.

La carpette est trouée...

ptdr
 
Facebook