Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Politiques syriens: De crimes de guerre à crimes contre l'humanité
S
2 janvier 2013 21:47
Salam aleykoum,

L'usage expansif de la violence armée ainsi que l'extension du conflit vers de nouvelles zones n'est plus à démontrer. De fait, nombreuses sont les institutions internationales des droits de l'homme qui relèvent dans le conflit syrien les différents composants de crimes de guerre et crimes contre l'Humanité, dont les auteurs ne sont autres que les forces gouvernementales et groupes d'oppositions syriens.

Ce qui est inquiétant est qu'une partie de ces violations ont été commises en vertu de la politique nationale. On relève en outre, l'implication de grosses têtes de l'armée, des forces de sécurité et du gouvernement.

On est donc face à un conflit armé non international...contrairement à un conflit armé interne "internationalisé".

Pensez-vous qu'on aura dans les mois à venir l'intervention en Syrie d'une force armée étrangère?
Est-il impossible, eu égard aux dissidences internationales sur la question, d'envisager cette possibilité?
i
2 janvier 2013 21:59
Citation
Skaldonan a écrit:
Salam aleykoum,

L'usage expansif de la violence armée ainsi que l'extension du conflit vers de nouvelles zones n'est plus à démontrer. De fait, nombreuses sont les institutions internationales des droits de l'homme qui relèvent dans le conflit syrien les différents composants de crimes de guerre et crimes contre l'Humanité, dont les auteurs ne sont autres que les forces gouvernementales et groupes d'oppositions syriens.

Ce qui est inquiétant est qu'une partie de ces violations ont été commises en vertu de la politique nationale. On relève en outre, l'implication de grosses têtes de l'armée, des forces de sécurité et du gouvernement.

On est donc face à un conflit armé non international...contrairement à un conflit armé interne "internationalisé".

Pensez-vous qu'on aura dans les mois à venir l'intervention en Syrie d'une force armée étrangère?
Est-il impossible, eu égard aux dissidences internationales sur la question, d'envisager cette possibilité?
Il y a plusieurs acteurs dans ce conflit:
Les occidentaux et Israel.
la politique occidentale dans la région est alignée sur les positions israeliennes. On peut meme dire qu'israel décide indirectement via ses puissants lobbys de la politique des USA et de l'UE.
israel est focalisé sur l'iran, et la destabilisation du régime alaouite allié de téhéran associé a l'affaiblissement du hezbollah qui dépend de la syrie est positif pour israel, ceci coupera téhéran de toute possibilité de réponse sérieuse en cas de bombardement.

La Chine
Elle est presque inexistante dans la région. Elle a une position de principe à l'ONU: non ingérence.

la Russie
Elle a une base en Syrie, elle est l'alliée de Bachar. Elle est très soucieuse de l'émergence de groupes sunnites radicaux qui pourraient gangréner ses frontières sud.
Elle soutiendra Bachar jusqu'au bout quite a placer son véto.

Les états arabes sunnites:
ils soutiennent la rébellion militairement et financièrement. mais ils n'ont pas les moyens décisifs pour faire pencher la balance

La turquie:
meme chose que les états arabes sunnites.

Conclusion: tout dépend d'israel.
Israel laissera t'il l'établissement d'un état sunnite radical a sa frontière nord ?
Si oui quelles seront les conditions ?
Si oui Israel pourrait accélérer l'effort des occidentaux (livraison d'armes a la rebellion).
Sinon, le statu quo est positif pour israel, une syrie affaiblie, un hezbollah affaibli et un iran coupé de ses possibilités de riposte.
Si Israel sent que Bachar est prêt de mater la révolte, elle pourrait entretenir le foyer de rébellion, bref la guerre en syrie n'en est peut etre qu'a ses débuts. Peut etre 10 ans de guerre confessionnelle comme au Liban.
O
2 janvier 2013 22:09
Salam aleykoum



Pensez vous que la Syrie vivra en paix une fois Bachar out ??? .... J ai une autre question mais j'attend les reponses des yabis...
" Celui qui n'a pas d'objectifs ne risque pas de les atteindre "
g
2 janvier 2013 22:13
Les révolutions arabes ne sont pas prêtes de changer quoique ce soit, en effet les mentalités restent les mêmes ( exemple Égypte ). Au final cela revient à remplacer un tyran, un dictateur par un autre. Même si Bachar quittait le pouvoir ce que je souhaite, il n'y aurait pas mieux pour le remplacer
"Vivez un jour à la fois"
S
2 janvier 2013 22:35
Citation
OscarJackson a écrit:
Salam aleykoum

Pensez vous que la Syrie vivra en paix une fois Bachar out ??? .... J ai une autre question mais j'attend les reponses des yabis...

Justement, je me pose la question. Quel avenir pour la Syrie?
S
2 janvier 2013 22:36
Citation
yassiiiiir a écrit:
Les révolutions arabes ne sont pas prêtes de changer quoique ce soit, en effet les mentalités restent les mêmes ( exemple Égypte ). Au final cela revient à remplacer un tyran, un dictateur par un autre. Même si Bachar quittait le pouvoir ce que je souhaite, il n'y aurait pas mieux pour le remplacer

On a déjà l'exemple du Yémen...de Saleh à Mansour!
i
2 janvier 2013 22:37
Citation
yassiiiiir a écrit:
Les révolutions arabes ne sont pas prêtes de changer quoique ce soit, en effet les mentalités restent les mêmes ( exemple Égypte ). Au final cela revient à remplacer un tyran, un dictateur par un autre. Même si Bachar quittait le pouvoir ce que je souhaite, il n'y aurait pas mieux pour le remplacer
je ne sais pas ce qui te fait dire ca ?
en Egypte, en Tunisie, les peuples sont prêts pour construire un nouvel état et une nouvelle société.
S
2 janvier 2013 22:42
Citation
itrane2000 a écrit:
Citation
yassiiiiir a écrit:
Les révolutions arabes ne sont pas prêtes de changer quoique ce soit, en effet les mentalités restent les mêmes ( exemple Égypte ). Au final cela revient à remplacer un tyran, un dictateur par un autre. Même si Bachar quittait le pouvoir ce que je souhaite, il n'y aurait pas mieux pour le remplacer
je ne sais pas ce qui te fait dire ca ?
en Egypte, en Tunisie, les peuples sont prêts pour construire un nouvel état et une nouvelle société.

Les peuples, peut-être, mais jusqu'aux dernières nouvelles, ce ne sont pas eux qui construisent l'Etat.
b
2 janvier 2013 22:46
Citation
itrane2000 a écrit:
Citation
Skaldonan a écrit:
Salam aleykoum,

L'usage expansif de la violence armée ainsi que l'extension du conflit vers de nouvelles zones n'est plus à démontrer. De fait, nombreuses sont les institutions internationales des droits de l'homme qui relèvent dans le conflit syrien les différents composants de crimes de guerre et crimes contre l'Humanité, dont les auteurs ne sont autres que les forces gouvernementales et groupes d'oppositions syriens.

Ce qui est inquiétant est qu'une partie de ces violations ont été commises en vertu de la politique nationale. On relève en outre, l'implication de grosses têtes de l'armée, des forces de sécurité et du gouvernement.

On est donc face à un conflit armé non international...contrairement à un conflit armé interne "internationalisé".

Pensez-vous qu'on aura dans les mois à venir l'intervention en Syrie d'une force armée étrangère?
Est-il impossible, eu égard aux dissidences internationales sur la question, d'envisager cette possibilité?
Il y a plusieurs acteurs dans ce conflit:
Les occidentaux et Israel.
la politique occidentale dans la région est alignée sur les positions israeliennes. On peut meme dire qu'israel décide indirectement via ses puissants lobbys de la politique des USA et de l'UE.
israel est focalisé sur l'iran, et la destabilisation du régime alaouite allié de téhéran associé a l'affaiblissement du hezbollah qui dépend de la syrie est positif pour israel, ceci coupera téhéran de toute possibilité de réponse sérieuse en cas de bombardement.

La Chine
Elle est presque inexistante dans la région. Elle a une position de principe à l'ONU: non ingérence.

la Russie
Elle a une base en Syrie, elle est l'alliée de Bachar. Elle est très soucieuse de l'émergence de groupes sunnites radicaux qui pourraient gangréner ses frontières sud.
Elle soutiendra Bachar jusqu'au bout quite a placer son véto.

Les états arabes sunnites:
ils soutiennent la rébellion militairement et financièrement. mais ils n'ont pas les moyens décisifs pour faire pencher la balance

La turquie:
meme chose que les états arabes sunnites.

Conclusion: tout dépend d'israel.
Israel laissera t'il l'établissement d'un état sunnite radical a sa frontière nord ?
Si oui quelles seront les conditions ?
Si oui Israel pourrait accélérer l'effort des occidentaux (livraison d'armes a la rebellion).
Sinon, le statu quo est positif pour israel, une syrie affaiblie, un hezbollah affaibli et un iran coupé de ses possibilités de riposte.
Si Israel sent que Bachar est prêt de mater la révolte, elle pourrait entretenir le foyer de rébellion, bref la guerre en syrie n'en est peut etre qu'a ses débuts. Peut etre 10 ans de guerre confessionnelle comme au Liban.

C´est un scenario assez valable. Mais, il y en a plusieurs autres. La question basique est: quelle priorite des interes a ce probleme pour les USA, UE, Russie, les etats sunnites, Iran, Turquie? Et immediatement commencent les differences, meme entre les etats de la UE. Les joueurs les plus faibles dans cette affaire sont les etats sunnites et la Turquie. Ces 2 cotes vont rien faire, sauf des grands paroles pour la fenetre. Les etats arabo-sunnites connaissent trop bien les risques d´une participation directe dans ce conflit (surtout les Saoudiens). La Turquie sait aussi les consequences d´une participation directe a faveur des "revolutionnaires": des arguments et des armes en gros pour les kurdes. La Turquie a deja maintenant des grands problemes avec le "Kurdistan" en Iraq. Un autre en Syrie sera le commencement d´une jolie guerre de secession en Turquie, qui va finir tous les reves d´un empire osmanique, meme detruire toute les efforts de la Turquie. (La Russie et a moins degree l´Allemagne ont deja avertis la Turquie des consequences).
L´interes d´Israel est calculable. Meme une guerre civile de 10 ans en Syrie les conviens: un ancien ennemi totalement affaibli.
(C´est tres interessant a voir, comment la politique du 19eme siecle en Europe commence a reveiller: les anciens liaisons sont revitalises, les anciens lignes de friction sont deja visibles.)
g
2 janvier 2013 23:33
L'idée est la suivante, les révolutions qui ont fait bougé la France en 1789 et le reste de l'Europe n'étaient pas de la même nature que nos révolutions. J'aurais aimé que nos révolutions arabes s'accompagnent de changements au niveau des mentalités et apportent de nouveaux principes fort apportant une cohésion certaine. Actuellement en Egypte, qui est sortie de sa révolution et tente de se constituer un gouvernement viable on observe une division totale dans la population. Avec 50 % pour Morssi et 50% contre lui, la crise n'est pas résorbé, et cela est malheureux pour un pays qui a tant cherché à se refaire, ceux qui arrivent au pouvoir en deviennent avide, et dans quelques années l'on verra surement la descendance de Morssi occuper la présidence.
c
3 janvier 2013 00:33
Citation
yassiiiiir a écrit:
L'idée est la suivante, les révolutions qui ont fait bougé la France en 1789 et le reste de l'Europe n'étaient pas de la même nature que nos révolutions. J'aurais aimé que nos révolutions arabes s'accompagnent de changements au niveau des mentalités et apportent de nouveaux principes fort apportant une cohésion certaine. Actuellement en Egypte, qui est sortie de sa révolution et tente de se constituer un gouvernement viable on observe une division totale dans la population. Avec 50 % pour Morssi et 50% contre lui, la crise n'est pas résorbé, et cela est malheureux pour un pays qui a tant cherché à se refaire, ceux qui arrivent au pouvoir en deviennent avide, et dans quelques années l'on verra surement la descendance de Morssi occuper la présidence.


tu sais, on peut pas comparer les époques. c'est impossible. et puis ne pas oublier non plus qu'il a fallu presque deux guerres civiles à la france pour trouver un regime stable.
la revolution de 1789, c'est une revolte voulue par la bourgeoisie et soutenue par le peuple. la vielle monarchie conservait le pouvoir alors que la bourgeoisie tenait et faisait vivre l’économie (et était freinée par la premiére). rajoute à cela des aléas climatiques et des mauvaises récoltes et tu obtiens un peuple affamé et pret à se soulever.
difficile de faire donc des rapprochements avec le désespoir des diplômés chômeurs de Tunisie par exemple.
faut pas etre pessimiste. nos sommes au lendemain d'un changement trés important. dans dix ans, on pourra dresser un bilan. les mentalités ont déja changé. pas partout, pas uniformément. mais ça avance.
i
3 janvier 2013 08:35
Citation
yassiiiiir a écrit:
L'idée est la suivante, les révolutions qui ont fait bougé la France en 1789 et le reste de l'Europe n'étaient pas de la même nature que nos révolutions. J'aurais aimé que nos révolutions arabes s'accompagnent de changements au niveau des mentalités et apportent de nouveaux principes fort apportant une cohésion certaine. Actuellement en Egypte, qui est sortie de sa révolution et tente de se constituer un gouvernement viable on observe une division totale dans la population. Avec 50 % pour Morssi et 50% contre lui, la crise n'est pas résorbé, et cela est malheureux pour un pays qui a tant cherché à se refaire, ceux qui arrivent au pouvoir en deviennent avide, et dans quelques années l'on verra surement la descendance de Morssi occuper la présidence.
je suis d'accord avec toi pour dire que jusqu'a présent les révolutions arabes n'ont pas entrainé de changement majeur de mentalité, tout au plus une certaine liberté de paroles.
mais je pense que le changement de mentalité est a venir.
la révolution francaise s'est étalée sur plusieurs décennies: de 1789 à 1815 (défaite de Waterloo) et l'un des évènements majeurs a été la Terreur de 1793. Les musulmans doivent en passer par la aussi.
Il est necessaire que les salafistes/islamistes prennent le pouvoir et face subir la "Terreur". La révolution doit avoir un gout amer pour réussir.
o
5 janvier 2013 02:44
Les Bachar Lovers aiment rentrer dans bcp de details pour cacher une chose tres simple
et tres claire: La canne Bachar est incompetente et n'a pas su gerer la contestation.

Tout le reste n'est que de la poudre au yeux pour sauver le soldat Bachar. Tantot
on agite les sionistes et tantot on agites les imperialistes et tantot on agite les
les terros ou le gros du Qatar.

(Je dois avouer qu'au debut je n'aimais pas ce gros du Qatar. Mais maintenant
qu'il a envoye le Zaim Qaddafi dans un 6 metres quelque part dans le desert,
j'ai commence a l'apprecier. Et depuis qu'il a commence a visiter ma ville de Marrakech j'ai
commence a le nommer Gros Tonton Du Qatar.) :-)

2013 va etre dure pour la giraffe Bachar. Les chacals et les tigres se multiplient.
Ils sont partout et nulle part. L'armee de bras casses de Bachar est epuisee.
Chaque jour qui passe, elle concede un terrain par ici ou une base par la.

Tic Tac Tic Tac. Tant que le boucher de Damascus est en vie, rien ne peut arreter les chacals et les tigres.

Jayinlek Ya Bachar Jayinlek.
r
5 janvier 2013 10:23
Citation
itrane2000 a écrit:
Citation
yassiiiiir a écrit:
L'idée est la suivante, les révolutions qui ont fait bougé la France en 1789 et le reste de l'Europe n'étaient pas de la même nature que nos révolutions. J'aurais aimé que nos révolutions arabes s'accompagnent de changements au niveau des mentalités et apportent de nouveaux principes fort apportant une cohésion certaine. Actuellement en Egypte, qui est sortie de sa révolution et tente de se constituer un gouvernement viable on observe une division totale dans la population. Avec 50 % pour Morssi et 50% contre lui, la crise n'est pas résorbé, et cela est malheureux pour un pays qui a tant cherché à se refaire, ceux qui arrivent au pouvoir en deviennent avide, et dans quelques années l'on verra surement la descendance de Morssi occuper la présidence.
je suis d'accord avec toi pour dire que jusqu'a présent les révolutions arabes n'ont pas entrainé de changement majeur de mentalité, tout au plus une certaine liberté de paroles.
mais je pense que le changement de mentalité est a venir.
la révolution francaise s'est étalée sur plusieurs décennies: de 1789 à 1815 (défaite de Waterloo) et l'un des évènements majeurs a été la Terreur de 1793. Les musulmans doivent en passer par la aussi.
Il est necessaire que les salafistes/islamistes prennent le pouvoir et face subir la "Terreur". La révolution doit avoir un gout amer pour réussir.

ouw, vous programmer de faire tomber les pays musulmans? pourquoi ça vous dérange autant
ce qui s'est passé en france c'était contre l'eglise méchante, contre les crimes de celle ci
et pour les pays musulmans on a compris que les états unis encouragent les islamistes pour que le peuple se revolte contre la religion, mais ça marche pas, l'islam est trop pur et enfuit dans le comportement des gens, l'islam doux et tolérant attire tout le monde, c'est pas une poignée d'islamistes victimes d'une politique de manipulation qui fera tombé l'islam
il brille par lui meme, et selon les prophéties de mohammed (s), les peuples s'acharneront sur vous comme des chiens enragés (c'est ce que vous faites actuellement), puis dans la prophétie il y'a un pseudo reigne du messie menteur avec le luxe, le materialisme, ensuite une victoire éclatante de l'islam

quoi qu'on fasse, ça se passera de tel, et quoi qu'on manipule et complote, les prophéties parle d'un triomphe impressionnant de la véritable religion de l'islam et de la foi, aprés des grandes pressions
r
5 janvier 2013 10:30
jesus a dit pour connaitre le vrai du faux prophete, si ce qu'il dit se réalise il est vrai, sinon faux
alors mohammed (s) a prophétisé 600 choses, et petits signes mineurs de l'heure ou plus
tous se sont réalisé, mohammed (s) est la plus grande voix qui a parlé et prophétisé
le printemps arabe et la chute des dirigents est prophétisé, wellah, il a parlé juste d'un futur pas encore venue, il est LE PROPHETE , alors on est à la période ou les peuples s'charneront sur nous, on est aussi à un moment de changement de la direction mondiale, les états unis vond chuter et israel sioniste prendre le relai, avec la chute du dollar ça s'accelere, et puis la plus grande promesse du triomphe de l'islam se réalisera, wait and see
c
5 janvier 2013 16:24
il y a de grands endoctrinés ici............. Grinning smiley
U
5 janvier 2013 17:00
Citation
Skaldonan a écrit:
L'usage expansif de la violence armée ainsi que l'extension du conflit vers de nouvelles zones n'est plus à démontrer. De fait, nombreuses sont les institutions internationales des droits de l'homme qui relèvent dans le conflit syrien les différents composants de crimes de guerre et crimes contre l'Humanité, dont les auteurs ne sont autres que les forces gouvernementales et groupes d'oppositions syriens.

Ce qui est inquiétant est qu'une partie de ces violations ont été commises en vertu de la politique nationale. On relève en outre, l'implication de grosses têtes de l'armée, des forces de sécurité et du gouvernement.

On est donc face à un conflit armé non international...contrairement à un conflit armé interne "internationalisé".

Pensez-vous qu'on aura dans les mois à venir l'intervention en Syrie d'une force armée étrangère?
Est-il impossible, eu égard aux dissidences internationales sur la question, d'envisager cette possibilité

Je ne sais pas dans quelle case tu places les Brigades Internationales Salafistes et les combattants iraniens.

Je pense que sans ces "aides" internationales, le conflit syrien se serait déjà résolu et que Bachar serait ailleurs, sur ou sous terre.

Si tu ouvres une carte, tu constate que la surface utile du pays est relativement petite et qu'elle est pratiquement indéfendable: Lors de je ne sais plus quelle guerre, les Israéliens sont arrivé dans les faubourgs de Damas en quelques jours et se sont arrêtés volontairement.

Dans le cas de la Syrie, les anti-régime n'arrêtent pas de ne pas entrer dans les faubourgs de Damas.


Il y a plusieurs choses qui clochent dans ce conflit et qui rendent peu crédibles les informations qu'on reçoit. Ce conflit n'est donc pas conventionnel et "l'information" que nous recevons est de la propagande:

I : La présence d'Islamistes:
Ia : Les signes qui ont précédé la confirmation:
- Des civils ont été tués avec des armes totalement imprécises, à des endroits qui ne pouvaient être connus que depuis le côté anti-régime. Hormis si c'est totalement accidentel, ça ne peut provenir du côté loyaliste.
- De plus, la proportion de femmes et d'enfants était anormalement élevée: Si des obus tombent sur des civils, il n'y a pas que des femmes et des enfants: Il y a aussi des vieillards, des non-combattants etc. C'est un signe évident que ces personens ont été concentrées sous les obus qui provenaient depuis l'autre côté du front.
- Des civils en révolte, des pères, des frères, vont-ils volontairement placer leurs secours, leurs parents et leurs enfants sous les obus ? Que les coupables soient des Syriens ou des brigadistes salafistes étrangers, ce mode de faire est signé "islamiste".

Ib La confirmation:
- Des combattants en uniforme, en 4x4 avec mitrailleuse, qui passaient dans l'arrière-plan lors d'une interview d'un rebelle syrien.
Lorsque le journaliste a demandé ce que c'était, le rebelle a été très, très gêné et bafouillé que ces personnes ne faisaient pas partie de leur groupe.
Les passagers du 4x4 portaient une barbe et pas de moustache, ce qui n'est pas courant en Syrie.

Si on ajoute qu'une personne de grande taille, avec de larges épaules, plus grande que les hommes présents et couverte d'un sac percé observait le groupe et la caméra, on peut se douter que la personne n'était pas une femme et qu'elle était là pour contrôler ceux qui parlaient devant la caméra.
Honnêtement: Vous en connaissez beaucoup, des femmes pieuses qui sont plus grandes que des hommes, ont des épaules carrées et se plantent devant les caméras, juste derrière ceux qui sont interviewés ?

L'interviewé "présentable" était donc sous surveillance et son commentaire évasif donne une indication au sujet ceux qui surveillaient.

- Après plusieurs mois sans confirmation, on a appris que la présence de brigades internationales salafistes étaient confirmées.
Cette confirmation a été suivie de la fin d'une anomalie susmentionnée: D'un coup, il n'y a plus eu de sur-proportion de femmes et d'enfants parmi les victimes. C'est peut-être une coïncidence, mais elle donne plutôt à penser que ceux qui plaçaient les femmes et les enfants aux endroits où tombaient les obus ne pouvaient plus passer inaperçus.

- Les "rebelles" eux-mêmes ont fini par confirmer la présence de"groupes venant de l'étranger" etc.
- Lors des discussions en vue de connaitre qui représente les "rebelles", on a très bien vu qu'il y avait trois groupes: Les Islamistes et les autres.


On peut trouver des preuves pour les autres aspects du conflit:
- La duplicité turque
- L'implication d'États arabes
- L'implication de djihadistes sahariens/sahéliens
- Qui sont les États qui fournissent les armes
- etc
Quand l'être humain montre la Lune, Bôfbôfbôf le chien regarde le doigt. Les chiens aboient, la caravane passe. ***********************************************************************
S
5 janvier 2013 17:51
Citation
Unesuggestion a écrit:

Il y a plusieurs choses qui clochent dans ce conflit et qui rendent peu crédibles les informations qu'on reçoit. Ce conflit n'est donc pas conventionnel et "l'information" que nous recevons est de la propagande:

On peut trouver des preuves pour les autres aspects du conflit:
- La duplicité turque
- L'implication d'États arabes
- L'implication de djihadistes sahariens/sahéliens
- Qui sont les États qui fournissent les armes
- etc

Concernant les "Brigades Internationales Salafistes et les combattants iraniens", je tâte le terrain en ce moment, donc me prononcer dès maintenant serait prématuré, et non en connaissance de cause. S'il s'agit des atrocités que commettent certaines personnes au nom du salafisme, je ne saurais le cautionner.
Comment penses-tu que ce conflit se serait résolu sans ces "aides"? Ce que tu dis m'intéresse...

Quant à la géographie du pays, qui reste un géant comparé à ses voisins, ce n'est autre que l'aridité du climat et les reliefs positifs montagneux entre autres, qui ont fait concentrer les combats autour de la capitale. La question est quelle en sera la ou les conséquences pour la Syrie d'après?

Pour ce qui est de la désinformation, cela ne fait aucun doute. Je crois même que nous sommes face à un cas extrême. L'opposition fragmentée et multiple à Al-Assad, ainsi que la complexité du cas syrien nous amène à considérer que nous sommes loin d'un simple soulèvement à l'encontre d'un dictateur. Ce que ne tendent pas à restituer comme véritables faits de nombreux médias.

La question qui demeure pour moi consiste à savoir quels sont (ou seront) les réels défis pour le régime à venir?
i
5 janvier 2013 18:58
Citation
rachedi a écrit:


ouw, vous programmer de faire tomber les pays musulmans? pourquoi ça vous dérange autant
ce qui s'est passé en france c'était contre l'eglise méchante, contre les crimes de celle ci
et pour les pays musulmans on a compris que les états unis encouragent les islamistes pour que le peuple se revolte contre la religion, mais ça marche pas, l'islam est trop pur et enfuit dans le comportement des gens, l'islam doux et tolérant attire tout le monde, c'est pas une poignée d'islamistes victimes d'une politique de manipulation qui fera tombé l'islam
il brille par lui meme, et selon les prophéties de mohammed (s), les peuples s'acharneront sur vous comme des chiens enragés (c'est ce que vous faites actuellement), puis dans la prophétie il y'a un pseudo reigne du messie menteur avec le luxe, le materialisme, ensuite une victoire éclatante de l'islam

quoi qu'on fasse, ça se passera de tel, et quoi qu'on manipule et complote, les prophéties parle d'un triomphe impressionnant de la véritable religion de l'islam et de la foi, aprés des grandes pressions

tu parles tout le temps de l'islam, mais tu ne l'a jamais défini.
i
5 janvier 2013 19:02
Citation
ouldabbas a écrit:
Les Bachar Lovers aiment rentrer dans bcp de details pour cacher une chose tres simple
et tres claire: La canne Bachar est incompetente et n'a pas su gerer la contestation.

Tout le reste n'est que de la poudre au yeux pour sauver le soldat Bachar. Tantot
on agite les sionistes et tantot on agites les imperialistes et tantot on agite les
les terros ou le gros du Qatar.

(Je dois avouer qu'au debut je n'aimais pas ce gros du Qatar. Mais maintenant
qu'il a envoye le Zaim Qaddafi dans un 6 metres quelque part dans le desert,
j'ai commence a l'apprecier. Et depuis qu'il a commence a visiter ma ville de Marrakech j'ai
commence a le nommer Gros Tonton Du Qatar.) :-)

2013 va etre dure pour la giraffe Bachar. Les chacals et les tigres se multiplient.
Ils sont partout et nulle part. L'armee de bras casses de Bachar est epuisee.
Chaque jour qui passe, elle concede un terrain par ici ou une base par la.

Tic Tac Tic Tac. Tant que le boucher de Damascus est en vie, rien ne peut arreter les chacals et les tigres.

Jayinlek Ya Bachar Jayinlek.
et c'est quoi le futur quand Bachar tombera ?
une démocratie ? une répubique islamique ? une dictature ?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook