Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Le plafond de la dette américaine sera atteint le 31 décembre
N
31 décembre 2012 12:43
26/12 | 22:47

Timothy Geithner a annoncé 200 milliards de dollars de 'mesures exceptionnelles' pour faire face à un possible défaut de paiement.

Le plafond légal de la dette publique aux Etats-Unis sera atteint lundi 31 décembre et des 'mesures exceptionnelles' seront 'bientôt' prises pour éviter un défaut de paiement du pays, a indiqué mercredi le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner. 'Je vous écris pour vous informer que le plafond légal de la dette sera atteint le 31 décembre', a indiqué M. Geithner dans un courrier adressé aux principaux élus du Congrès et consulté par l'AFP.

Aux termes d'un accord entre élus démocrates et républicains début août 2011, le plafond de la dette américaine a été fixé à 16.394 milliards, seuil au-delà duquel le pays n'a théoriquement plus le droit d'emprunter sur les marchés pour se financer ou pour rembourser ses créanciers.
Deux mois de marge de manoeuvre

'Le département du Trésor prendra bientôt des mesures exceptionnelles autorisées par la loi (...) sans lesquelles les Etats-Unis seraient contraints de faire défaut sur ses obligations légales', a ajouté M. Geithner dans sa lettre.

Portant sur 200 milliards de dollars, ces mesures exceptionnelles donneraient 'en temps normal' deux mois de marge de manoeuvre à l'administration, précise M. Geithner.

Mais en raison de 'l'incertitude' sur les négociations sur le mur budgétaire aux Etats-Unis, 'il n'est pas possible de prévoir la durée de vie effective de ces mesures', a prévenu M. Geithner.

Depuis le 13 novembre, républicains et démocrates n'arrivent pas à trouver un terrain d'entente sur les moyens d'éviter le 'mur budgétaire', la cure d'austérité qui frappera le pays le 1er janvier faute d'accord au Congrès.
SOURCE AFP

source : ici
r
31 décembre 2012 14:32
je me demande comment vond t ils faire pour rembourser la dette? impossible à moins de serrer la ceinture des américains et accepter de vivre à un niveau materiel moindre
o
31 décembre 2012 16:59
Citation
rachedi a écrit:
je me demande comment vond t ils faire pour rembourser la dette? impossible à moins de serrer la ceinture des américains et accepter de vivre à un niveau materiel moindre

Ils vont juste voter un relevement du plafond de la dette et emprunter encore....

C'est les Etats unis, tant qu'ils sont aussi puissants et que le dollar sera la monnaie de référence ils font ce qu'ils veulent...
w
31 décembre 2012 17:05
Salam

Des villes en faillite, c'est ça aussi l'Amérique


La plus grande faillite municipale des Etats-Unis a été déclarée en juin dernier à Stockton en Californie. Incapable de faire face à ses créanciers, cette ville doit aujourd’hui faire face aux conséquences désastreuses qui s’abattent sur la population locale.

Le mot "faillite" effraye la terre entière. A quoi ressemble une ville en faillite ? Que se passe-t-il quand une entité publique doit faire face à la banqueroute ?

L’une de nos équipes s’est rendue à Stockton pour tenter de trouver des réponses à ces questions. Cette ville de 300 000 habitants, soit près de deux fois la taille de Liège, a déposé le bilan. Il s’agit de la plus importante des 28 banqueroutes municipales du pays.

Sur le perron de l’hôtel de ville, la Maire de Stockton, Ann Johnston n’en mène pas large face aux médias. Elle a repris le majorat au pire moment de la crise et ne peut aujourd’hui que constater et tenter d’expliquer les raisons de tels dégâts. "C’est la conséquence de salaires trop généreux pour nos employés et nos pensionnés. C’est la conséquence de nombreux emprunts pour construire nos infrastructures qu’on ne peut plus rembourser, et surtout c’est la conséquence de la chute du marché immobilier qui était l’une de nos principales sources de revenus", déclare-t-elle.

Dépenser sans compter avant le gouffre

Alfred Siebel est le guide de notre équipe. Il se dirige vers un stade flambant neuf construit au début des années 2000. "Ils ont dépensé beaucoup d’argent pour ça mais il faudra pas mal de temps pour qu’ils rentrent dans leurs frais", explique Alfred. La ville a emprunté 400 millions de dollars pour construire ce palais des sports dernier cri, mais aussi un stade de baseball toujours vide, ainsi qu’un luxueux port de plaisance.

Mais aujourd’hui la ville ne peut plus rembourser le moindre dollar, alors elle a décidé de faire des économies en commençant par la suppression de l’assurance maladie de ses pensionnés dont Alfred fait partie. "On parle de vies humaines ici; des gens qui ont dédié leur vie entière à la ville et qui ont bossé plus de 30 ans tout comme moi. On leur a donné tous ces services et à présent on reçoit une gifle en plein visage et on nous dit qu’on ne peut rien faire pour nous ".

Des citoyens au bord de la crise de nerfs

Alfred et son épouse ont aujourd'hui le sentiment d’un grand pénitencier à ciel ouvert, et il est même des jours où ils parlent de peine capitale. Spécialisé dans les pesticides pour l’entretien des parcs de la ville, Alfred ne compte plus les médicaments qu’il doit prendre chaque jour. Parmi ceux-ci, il y a un antidépresseur. "Je suis devenu suicidaire", témoigne-t-il. "Si je voulais conserver l’assurance santé de la ville, je devais débourser 1172 dollars par mois et je n’en gagne que 2100. Donc, c’est impossible".

Triste constat dans la première puissance mondiale

"Nous n’avons plus d’avenir. On vit au jour le jour et si l’un de nous deux tombe très malade, on est à la rue", explique son épouse.

Se retrouver à la rue, c’est lot de davantage de citoyens chaque jour. Dans certains quartiers réputés dangereux, notre équipe trouve avant tout l’immense détresse de ceux qui n’ont plus rien. La politique d’austérité imposée par la ville étouffe la population et le malaise social de certains quartiers est à son paroxysme.

Le contexte quotidien

Les files à l’entrée des cantines bénévoles sont chaque jour un peu plus longues. A l’intérieur, on y trouve autant de destins fragiles mais des parcours souvent cruellement similaires : "j’ai d’abord perdu ma maison puis au bout de quelques mois, j’ai perdu mon boulot", témoigne un homme attablé. Le responsable de la cantine "St Mary’s " explique que le nombre de couverts a quasiment doublé depuis la faillite de la ville.

Des policiers retraités bénévoles pour faire des économies

Qui dit précarité dit bien souvent insécurité. La ville a licencié un tiers de ses effectifs policiers et a fait appel à des retraités bénévoles formés en seulement une semaine afin d’effectuer des travaux administratifs, pendant que les policiers professionnels sont confrontés sur le terrain à une explosion de la criminalité. Les attaques à main armée ont doublé en un an et les meurtres ne sont pas en reste.

Un policier témoigne

"Avant les licenciements, nous comptions une moyenne de 24 homicides par an. L’année dernière on en a eu 58 et cette année en septembre, on en dénombrait déjà 50. Si ça continue à ce rythme,on va battre un nouveau record d’homicides cette année", témoigne un policier au volant de sa voiture de patrouille.

La ville la plus misérable des Etats-Unis

Le magazine Forbes a classé Stockton à la première place des villes les plus misérables des États-Unis. Et même avec la plus grande austérité, aucune amélioration n’est attendue avant cinq ans. Une trentaine de villes américaines ont fait faillite depuis le début de la crise, et c’est aujourd’hui tout un pays qui tente de ralentir l’hémorragie.

I.L. avec François Mazure

Source : ==> [www.rtbf.be]
w
31 décembre 2012 17:05
Salam

L'Amérique en faillite Fonctionnaires sans salaires, retraites supprimées, sécurité et police drastiquement réduits, les Etats-Unis sont au pied du mur, écrasé par le poids de la dette. De nombreuses villes et même certains Etats sont au bord de la faillite. Pour éviter le dépôt de bilan, ces collectivités locales sont obligées de faire de lourds sacrifices. Le comté de Jefferson en Alabama, l'équivalent d'un département français, en est un exemple criant. Avec 4 Milliards de dollars de dette, il est sur le point de remporter le record de la plus grande faillite d'une collectivité locale aux Etats-Unis.


U
31 décembre 2012 18:30
La Californie est aussi en faillite. Si elle était en Europe, elle aurait subi le traitement de la Grèce.

En Allemagne, les villes de l'Ouest sont mieux gérées, ce qui fait qu'elles ne sont pas techniquement en faillite, mais c'est tout comme.

En effet: Il a bien fallu que le renflouement de l'Allemagne de l'Est soit payé par quelqu'un.
Quand l'être humain montre la Lune, Bôfbôfbôf le chien regarde le doigt. Les chiens aboient, la caravane passe. ***********************************************************************
N
1 janvier 2013 00:27
Citation
oleole a écrit:
Citation
rachedi a écrit:
je me demande comment vond t ils faire pour rembourser la dette? impossible à moins de serrer la ceinture des américains et accepter de vivre à un niveau materiel moindre

Ils vont juste voter un relevement du plafond de la dette et emprunter encore....

C'est les Etats unis, tant qu'ils sont aussi puissants et que le dollar sera la monnaie de référence ils font ce qu'ils veulent...
Tu entends parler de l'effet miroir car c'est ce que tu vas subir sur les lignes qui suivent Grinning smiley

On t'a pas raconté que la dette doit être remboursé, l'imbécilité qui nous apprend que le dollars est une référence , c'est comme si on ne le savait pas ptdr .. Obama parlait de hausser les impôts aux contribuable pour atteindre 2000 $ par imposable .. l'argument qui tue : c'est les états unis !! pff j'aurai tout vu sur ce forum Oups
o
1 janvier 2013 17:05
Citation
Nail2009 a écrit:
Tu entends parler de l'effet miroir car c'est ce que tu vas subir sur les lignes qui suivent Grinning smiley

On t'a pas raconté que la dette doit être remboursé, l'imbécilité qui nous apprend que le dollars est une référence , c'est comme si on ne le savait pas ptdr .. Obama parlait de hausser les impôts aux contribuable pour atteindre 2000 $ par imposable .. l'argument qui tue : c'est les états unis !! pff j'aurai tout vu sur ce forum Oups

Pourtant c'est le cas, ça ne marche que parce que c'est les USA.

Si tu analyses objectivement l'état des finances américaines, c'est désastreux.
Pourtant, les USA se portent mieux que l'europe, et ont connu une croissance supérieure à l'UE depuis sa création ou presque.

Je t'assure que la politique économique des USA ne marche QUE parce que ce sont les USA.
Renseignes toi un peu c'est un cas d'école en économie.

Si tu t'intéresses un minimum à l'économie t'as du entendre parler de Quantitative easing.

Pour simplifier, le trésor américain vends des obligations à sa propre banque centrale. (C'est interdit par les traités européens).
C'est presque équivalent à de l'impression de billets, ce qui serait catastrophique pour des pays moins puissants. Pourtant l'inflation US ne s'envole pas, et les investisseurs sont toujours là.

Les chinois continuent d'acheter la dette américaine en masse pour la simple raison qu'ils en ont déjà un énorme paquet. S'ils arrêtent d'acheter, la valeur des titres américains va s'effondrer; et donc les épargnes chinoises avec.

Bref, quoique tu en penses, l'économie US ne suit pas les mêmes règles que le reste du monde.... pour l'instant !

On a cru que l'europe ferait contrepoids mais c'est mal parti.

Quand la Chine deviendra un concurrent sérieux, ce qui arrivera dans le 30-40 prochaines années, les USA commenceront peut-être à se remettre en question.

Mais d'ici là ils peuvent faire ce qu'ils veulent, s'ils sont à court d'argent il leur suffira d'en imprimer ou en emprunter.
Ils savent que le reste de la planète dépend trop d'eux pour vraiment les en empêcher.

Tant que crise aux USA rimera avec crise mondiale gravissime, personne n'aura intérêt à voir la bulle américaine exploser.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 01/01/13 17:08 par oleole.
N
3 janvier 2013 14:19
Désolé pour le pincement , c'était à contre cœur .

Sinon pour la dette américaine, tu as beau me dire le quantitative easing, je te répondrai que cela ne fait que repousser le big bang , voir pire, elle le rend plus impactant avec le temps et la quantité d'endettement , je te donnerai un exemple simple : t'as déjà vu une personne sur-endetté s'en sortir avec une autre dette ? La raison veut qu'on réponde par un non , car si la personne arrive à être endetté il peut s'en sortir avec un coup de pouce en serrant la ceinture et peut être en s'aidant avec un autre crédit , mais lorsqu'on est sur-endetté, on a dépassé le stade pour vouloir se relever mais on essaie de repousser le défaut de paiement au maximum et c'est ce qui est entrain d'arriver aux grandes nations actuellement . la France, Italie , Grèce .. ont la corde sur le cou et essaie à chaque fois de se libérer en s'étranglant encore plus, ils se sont mis dans un pétrin pas possible de s'en sortir qu'avec une remise à zéro pour être compétitif, car chaque imposable se voit payer les intérêts des anciens gouvernement et on lui demande de tenir tête avec des chinois que personne n'arrive à dépasser en terme de coût.

Pour ne pas trop se perdre : le fait de pouvoir imprimer de l'argent à volonté (emprunt de la FED) ne veut pas dire qu'ils sont saint et sauf car la roue tourne, ils ont beau user de leur force militaire pour imposer le $ , un moment viendra où certaines nations vont commencer à cherche une autre monnaie d'échange, les USA veulent que celui qui propose une autre monnaie se voit trancher la tête si on prend l'exemple de Kadhafi , mais le nombre de nation qui veulent que le dollars soit remplacé par une autre monnaie d'échange se multiplie et les premiers à le vouloir sont les premiers à être impacté en parlant de la chine , elle a la plus grosse réserve de dollars et elle commence à s’en débarrasser en investissant à droite et à gauche, et elle a ciblé l'Afrique .. actuellement il y a un bras de fer invisible sur les ressources Africaine , d'où les coups d'états subventionné par les état dominants.

Une chose est sûr , les USA mettront tout leurs poids pour garder le $ comme monnaie internationale , mais d'un autre côté il y a les non alignés ( un peu les rebelles qui ne veulent plus se laisser faire)..

à suivre..
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook