Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Peut-on retarder la prière ?
Frèrdogan [ MP ]
6 février 2020 00:09
Salam a toutes et tous.

Un médecin qui opère un patient est-il en droit de repousser ses prières, en dehors de leurs temps, jusqu’à la fin de l’opération ?

La réponse paraît évidente dans la mesure où une vie est en jeu.

Mais en y réfléchissant d’un autre côté, l’appel à la prière se manifeste par un « Allaho Akbar » qui signifie Allah est plus grand. Akbar que quoi ? C’est comme si l’appel te rappelle qu’Allah est plus grand que ce que tu fais.

Plus grand donc que toute autre occupation.
Si ton propre père ou ton supérieur t’appel et que tu réponds pas à cet appel quelle sera ta position vis à vis de lui après ?

Alors oui on peut se justifier et il y’a de bonnes raisons. Mais il y’a aussi la parole Divine qui nous dit que :

S2 V286 : Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.
( لا يكلف الله نفسا إلا وسعها )


Donc cette prière dont nous avons la charge ne peut être en dehors de notre capacité vu qu’elle nous a été imposée par Allah.

Et on ne peut penser qu’Allah nous ferait perdre un quelconque bénéfice pendant le temps où nous sommes consacrés à le prier.

Et si ce médecin venait à interrompre son opération le temps de prier, je parle des longues opérations qui durent des heures car les petites il pourra prier avant ou après tout en étant dans l’heure.

Mais admettons qu’il soit seul dans une longue opération et qu’une envie urgente se fait sentir, une envie qui ne peut pas attendre, ne va-t-il pas l’interrompre pour aller se soulager, et répondre à l’appel que lui fait sentir son corps ? Qu’en est-il de l’appel d’Allah sensé être plus important que son petit corps ?

Et si Allah faisait en sorte par Sa Miséricorde en récompense à l’assiduité de ce médecin de bénir son travail et ses interventions, n’est-ce pas aussi ainsi que nous devons montrer notre foi à Dieu ?

Si le patient meurt pendant que le médecin prie me direz-vous, et si le patient meurt alors que le médecin n’a pas prié vous répondrais-je ? N’avons nous pas tous une heure précise ?

الله أكبر مما يشغل بالك عنه

Salam.
Muesli [ MP ]
6 février 2020 00:23
Salam,

Pourquoi un médecin irait prendre un risque pour le patient , c’est contre la déontologie du médecin .

Si le patient meurt pendant que le médecin prie c’est non-assistance a personne en danger. Mon avis c’est qu’un médecin ne peut prendre aucun risque et que sa prière retardée pour ces raisons est valide.
Frèrdogan [ MP ]
6 février 2020 00:48
Le sujet parle de tes obligations envers Allah et non envers l’ordre des médecins.

Quant à la validité des raisons, je ne pense pas que tu puisses en savoir plus qu’un Savant sur le sujet.

Je pensais aussi comme toi. Mais dans un sens il n’a pas tort au vue des arguments...

Je pense aussi que la majorité des médecins Musulmans n'interrompront pas leurs interventions, et se relayeront.

Mais je me demandais surtout dans le cas assez rare où le médecin venait à se retrouver seul pendant plus de 5 heures d’affilée par ex.

En vérité, en dehors des menstrues, il n’y a aucune raison valable pour rater la prière. Même le voyageur et le malade n’y échappent pas.

Plus grand que toute autre occupation.
Montkheyal [ MP ]
6 février 2020 01:06
L'obligation de préserver la vie est infiniment plus grande que l'obligation de prier à l'heure
Jade* [ MP ]
6 février 2020 02:42
Je suis d'accord le kénédiane Grinning smiley

Ça va toi ?


Citation
Montkheyal a écrit:
L'obligation de préserver la vie est infiniment plus grande que l'obligation de prier à l'heure
"Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours." Pasteur
Montkheyal [ MP ]
6 février 2020 04:09
En petite période d'examens mais à part ça hamdoulah ça va

Et toi comment vas tu?
Citation
Jade* a écrit:
Je suis d'accord le kénédiane Grinning smiley

Ça va toi ?
Jade* [ MP ]
6 février 2020 06:14
Ça va hamdoullah

Ah cool lâche rien, et trouve du temps pour dormir aussi pour mieux assimiler et mieux retenir.

Courage Yawning smiley


Citation
Montkheyal a écrit:
En petite période d'examens mais à part ça hamdoulah ça va

Et toi comment vas tu?
"Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours." Pasteur
Jade* [ MP ]
6 février 2020 06:27
Salam,

Je ne sais pas si ce raisonnement est le tien ou celui d'un ponte religieuse, mais en tout cas il a été émis en méconnaissance de cause, longue opération ou pas un chirurgien qui entre dans un bloc à un niveau de concentration que tu n'imagines même pas et cela sur plusieurs heures, tu ne peux pas couper un acte chirurgical juste comme ça, en plus du fait qu'il obéisse à un protocole rigoureux d'hygiène.

La valeur d'une vie dont tu as la charge entre les mains sur une table d'opération reste de loin prioritaire à une prière effectuée à l'heure.

La prière est l'ascension du croyant, c'est un axe important d'adoration mais ce n'est pas une raison pour perdre ici la notion de priorité.

J'ai un très bon ami brillant chirurgien des plus pratiquants, assidu à la prière et tout, jamais il n'a coupé un acte chirurgical, jamais.


Citation
Frèrdogan a écrit:
Le sujet parle de tes obligations envers Allah et non envers l’ordre des médecins.

Quant à la validité des raisons, je ne pense pas que tu puisses en savoir plus qu’un Savant sur le sujet.

Je pensais aussi comme toi. Mais dans un sens il n’a pas tort au vue des arguments...

Je pense aussi que la majorité des médecins Musulmans n'interrompront pas leurs interventions, et se relayeront.

Mais je me demandais surtout dans le cas assez rare où le médecin venait à se retrouver seul pendant plus de 5 heures d’affilée par ex.

En vérité, en dehors des menstrues, il n’y a aucune raison valable pour rater la prière. Même le voyageur et le malade n’y échappent pas.

Plus grand que toute autre occupation.
"Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours." Pasteur
Muesli [ MP ]
6 février 2020 07:45
Salam,

Tu prends l’exemple du médecin mais il y a pleins d’autres cas ou la prière a l’heure n’est pas toujours possible. Le pilote d’avion , le personnel en tour de contrôle etc Meme un commercial qui est en reunion avec des clients par exemple ne pourra pas toujours s’absenter qqls instants pour prier. Évidemment que la prière a l ‘heure c’est crucial mais en pratique ce n’est pas toujours possible . Il faudrait un avis de Savants.
Citation
Frèrdogan a écrit:
Le sujet parle de tes obligations envers Allah et non envers l’ordre des médecins.

Quant à la validité des raisons, je ne pense pas que tu puisses en savoir plus qu’un Savant sur le sujet.

Je pensais aussi comme toi. Mais dans un sens il n’a pas tort au vue des arguments...

Je pense aussi que la majorité des médecins Musulmans n'interrompront pas leurs interventions, et se relayeront.

Mais je me demandais surtout dans le cas assez rare où le médecin venait à se retrouver seul pendant plus de 5 heures d’affilée par ex.

En vérité, en dehors des menstrues, il n’y a aucune raison valable pour rater la prière. Même le voyageur et le malade n’y échappent pas.

Plus grand que toute autre occupation.
Frèrdogan [ MP ]
6 février 2020 08:35
Salam,

Est-ce qu’un chirurgien qui a envie d’aller aux toilettes en plein opération l’interrompra ou pas ?


Citation
Muesli a écrit:
Salam,

Tu prends l’exemple du médecin mais il y a pleins d’autres cas ou la prière a l’heure n’est pas toujours possible. Le pilote d’avion , le personnel en tour de contrôle etc Meme un commercial qui est en reunion avec des clients par exemple ne pourra pas toujours s’absenter qqls instants pour prier. Évidemment que la prière a l ‘heure c’est crucial mais en pratique ce n’est pas toujours possible . Il faudrait un avis de Savants.
Frèrdogan [ MP ]
6 février 2020 08:37
Salam,

C’est bien l’avis d’un Savant que j’ai donné ici.
Et pas n’importe lequel. ^^




Citation
Muesli a écrit:
Salam,

Tu prends l’exemple du médecin mais il y a pleins d’autres cas ou la prière a l’heure n’est pas toujours possible. Le pilote d’avion , le personnel en tour de contrôle etc Meme un commercial qui est en reunion avec des clients par exemple ne pourra pas toujours s’absenter qqls instants pour prier. Évidemment que la prière a l ‘heure c’est crucial mais en pratique ce n’est pas toujours possible . Il faudrait un avis de Savants.
CHN-W [ MP ]
6 février 2020 08:40
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

C'est dans les cas limites qu'on peut se rendre compte qu'une théorie est bancale. Détails ici.

Pourquoi la salat, qui est le plus important, ne serait pas prioritaire sur toute autre bonne action ? Pourquoi ne pas s'arrêter en plein milieu de l'autoroute, descendre et faire salat quand l'heure va bientôt se terminer ? Après tout, Allah n'est-Il pas plus grand que tout ?

Peut-être parce qu'on a une mauvaise conception d'Allah et de la religion. Qu'on est complètement à côté de la plaque.
Hansnatter [ MP ]
6 février 2020 08:45
On fait ce qu'ont veux, il faut pas chercher plus loin , ensuite on assume, les biens fait du libre arbitre
Qui n'a pas de blason porte un lion
Cawit [ MP ]
6 février 2020 08:53
Salaaam aleikoum

Le père de ma meilleure amie est chirurgien urgentiste et très très pratiquant.
Quand il peut interrompre les opérations, il le fait. Il arrête il sort du bloc op et fait sa prière.

J'avoue que quand elle me l'avait dit ça m'avait choqué... pendant ces 5 minutes je pourrai faire une hémorragie... qui va l'arrêter ? Mort? Coma? Cerveau endommagé à tout jamais? Perte d'un organe? Il n'y a pas que la mort comme risque... les causes ne font pas partie du destin?


Surtout que si l'opération dure plus de 5h c'est qu'elle est longue et complexe, Ma tante a subi une transplantation du foie il y a quelques semaines l'opération a duré 7h et était très risquée car elle a un coeur très faible. Il est inimaginable de penser que la personne qui connait le dossier de ma tante par coeur, ses maladies, ses interventions précédentes, ses points faibles etc sorte pour une demie heure.

Car oui c'est peut etre 5 min de prière mais tu as le temps d'arriver sur le lieu où tu vas prier, de prier, de revenir, de te resteriliser etc etc. Et un hopital c'est géant !! À titre d'exemple quand j'étais en cours on avait 15 min de pause je sortais en courrant (quand on me regardait pas car il est interdit de courir normalement) j'arrivais à la salle de priere je priais et revenais en courrant. 15 minutes c'était tout juste tout juste vraimmmment touuuut juste et c'est parce que j'avais mes ablutions !!!
Alors si en plus il faut les faire c'est mort.


Pour une fois je ne suis pas d'accord avec ce raisonnement, certes il y a la théorie religieuse mais il y a aussi une réalité pratique qu'on peut pas mettre de côté et dont il faut tenir compte!
"Quand on partage un bien matériel, on le divise, quand on partage un bien immatériel on le multiplie"
Frèrdogan [ MP ]
6 février 2020 08:54
Salam,

Tu ne sais pas choisir tes exemples comme d’habitude tu es complètement à côté.

En parlant de côté, si tu es sur la route tu t’arrêteras non pas en plein milieu mais à côté pour faire ta prière. C’est ce que toute personne sensée fait.

Même en temps de guerre, là où tu risques non seulement ta peau mais celle de toute une unité, tu n’es pas sensée la rater mais vous relayer pour la faire.

Oui il y’a une pronfonde incompréhension d’Allah, mais elle n’est pas du côté que tu le crois.

Je suis ravi de te l’apprendre. ^^

Salam.


Citation
CHN-W a écrit:
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

C'est dans les cas limites qu'on peut se rendre compte qu'une théorie est bancale. Détails ici.

Pourquoi la salat, qui est le plus important, ne serait pas prioritaire sur toute autre bonne action ? Pourquoi ne pas s'arrêter en plein milieu de l'autoroute, descendre et faire salat quand l'heure va bientôt se terminer ? Après tout, Allah n'est-Il pas plus grand que tout ?

Peut-être parce qu'on a une mauvaise conception d'Allah et de la religion. Qu'on est complètement à côté de la plaque.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06/02/20 08:57 par Frèrdogan.
Frèrdogan [ MP ]
6 février 2020 09:15
Salam,

Tout ce que tu es juste sauf ton deuxième paragraphe.

Tu penses que le chirurgien peut arrêter la mort ? Je ne crois pas que c’est ce que tu voulais dire.

J’ai bien précisé que je pensais comme toi, mais cette question mérite d’être posée différemment.

Moi je la pose d’un angle confessionnel, religieux, et non médical. Je me demande si le travail de ce chirurgien ne pourrait pas être béni alors qu’il ne fait que remplir son obligation envers son Dieu.

Allah lui ferait-Il perdre, à ce chirurgien, un quelconque bénéfice pendant qu’il est consacré à Son adoration ? Je ne le pense pas.

Je remarque que personne n’a répondu à ma question : si ce chirurgien avait une envie pressante n’ira-t-il pas au travers de tous les protocoles d’hygiène pour aller se soulager oui ou non ? N’ira-t-il pas perdre 30 min risquant la vie de son patient oui ou non ? Je pense que l’appel de Dieu est plus important.

Je pose seulement une réflexion, chacun a le droit d’avoir son avis et sa perception, mais la mienne me semble plus cohérente.

Le danger sur la vie du patient est déjà là, présent, est-ce que les 5 minutes nécessaires à une prière peuvent être fatales : pourquoi devrait-il sortir du bloc ? Il pourrait très bien prier dedans no ? Parfois le patient meurt alors que le chirurgien ne l’a pas quitté des yeux...

Je pense que la bénédiction est un facteur important très souvent négligé par les Musulmans. Il y’a énormément de facteurs qui nous échappent, que nous ignorons mais qui dépendent tous d’Allah. Se tenir à Ses côtés c’est aussi une sorte d’assurance d’avoir ces facteurs à notre service...

Salam.



Citation
Cawit a écrit:
Salaaam aleikoum

Le père de ma meilleure amie est chirurgien urgentiste et très très pratiquant.
Quand il peut interrompre les opérations, il le fait. Il arrête il sort du bloc op et fait sa prière.

J'avoue que quand elle me l'avait dit ça m'avait choqué... pendant ces 5 minutes je pourrai faire une hémorragie... qui va l'arrêter ? Mort? Coma? Cerveau endommagé à tout jamais? Perte d'un organe? Il n'y a pas que la mort comme risque... les causes ne font pas partie du destin?


Surtout que si l'opération dure plus de 5h c'est qu'elle est longue et complexe, Ma tante a subi une transplantation du foie il y a quelques semaines l'opération a duré 7h et était très risquée car elle a un coeur très faible. Il est inimaginable de penser que la personne qui connait le dossier de ma tante par coeur, ses maladies, ses interventions précédentes, ses points faibles etc sorte pour une demie heure.

Car oui c'est peut etre 5 min de prière mais tu as le temps d'arriver sur le lieu où tu vas prier, de prier, de revenir, de te resteriliser etc etc. Et un hopital c'est géant !! À titre d'exemple quand j'étais en cours on avait 15 min de pause je sortais en courrant (quand on me regardait pas car il est interdit de courir normalement) j'arrivais à la salle de priere je priais et revenais en courrant. 15 minutes c'était tout juste tout juste vraimmmment touuuut juste et c'est parce que j'avais mes ablutions !!!
Alors si en plus il faut les faire c'est mort.


Pour une fois je ne suis pas d'accord avec ce raisonnement, certes il y a la théorie religieuse mais il y a aussi une réalité pratique qu'on peut pas mettre de côté et dont il faut tenir compte!
Jade* [ MP ]
6 février 2020 09:24
Salam,

Perso j'aurais trois questions :

1/ ce savant est-il lui même chirurgien et confronté à la réalité du bloc opératoire ?

2/ pour quelle raison n'a-t-il pas appliqué le principe du djam3 attaqdim ou djam3 atta'khir parce que les deux prières les plus touchées sont celles du milieu.

3/ que disent que les autres avis .

Salam.


Citation
Frèrdogan a écrit:
Salam,

C’est bien l’avis d’un Savant que j’ai donné ici.
Et pas n’importe lequel. ^^
"Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours." Pasteur
Frèrdogan [ MP ]
6 février 2020 09:40
Salam,

1 - Non, mais ça ne veut pas dire qu’il ne s’est pas renseigné auprès du corps médical.

2 - Parce que si, grincheuse comme tu es, tu avais lu mon post ce que tu n’as pas fait. Tu te serais rendu compte que je parlais du cas où l’opération est longue donc le temps de prière sera dépassé, et que le chirurgien se trouve être le seul.

Deuxièmement le jam3 ne se fait pas en dehors du voyage, d’une pluie torrentielle, d’un temps de neige, d’un froid de canard, d’une maladie du prieur lui-même, ou par temps de guerre... spinning smiley sticking its tongue out

3 - L’avis le plus juste selon moi, c’est celui qui dit que le chirurgien doit pouvoir prier pendant l’heure des prières SI ET SEULEMENT SI, le danger sur la vie du patient n’est pas menaçant. Si au contraire la situation est compliquée et le risque est élevé alors la raison est valable et légitime عذر شرعي pour qu’il puisse effectuer sa prière en dehors de ses heures.

Ps : Tu n’as toujours pas répondu à la seule question que je t’ai posé.

Salam.



Citation
Jade* a écrit:
Salam,

Perso j'aurais trois questions :

1/ ce savant est-il lui même chirurgien et confronté à la réalité du bloc opératoire ?

2/ pour quelle raison n'a-t-il pas appliqué le principe du djam3 attaqdim ou djam3 atta'khir parce que les deux prières les plus touchées sont celles du milieu.

3/ que disent que les autres avis .

Salam.
Cawit [ MP ]
6 février 2020 09:41
Oui je comprends,

Je vais développer mon 2 ème paragraphe fin du moins ma réfléxion qui pourrait être certes erronée w Allah ou 3alem.

En dehors de la mort, je parle de toutes les autres conséquences. Complications, dommages post-op etc. Tu vas me dire ça fait partie du destin aussi. Mais on avait vu que les causes faisaient partie du destin. Tu fais un maximum de causes et si le dommage ou la complication arrive c'est que ça devait être ainsi, mais si tu ne fais pas les causes à 100% comment peux tu te dire que le résultat aurait été pareil? On en sait rien, absolument rien.

Maintenant tu vas me dire que la prière à l'heure fait partie des causes.... et là j'ai envie de dire Allah ou 3alem je ne me mouillerai pas.

Je pense, et c'est mon avis de maintenant qu'il faut réfléchir un peu comme le jeune du Ramadan ( oui l'importance n'est pas la meme je sais). Pour le jeune tout le monde est d'accord pour dire que s'il y a danger pour la personne alors on le fait pas et on ratrappe ça soit une autre fois soit par des compensations etc.

Ne pourrai-t-on pas utiliser le même principe ici? On condamne pas toutes les opérations ok mais pour celles où il y a un réel danger on reste avec son patient. Celles où le danger est minime voir il n'y en a pas faire sa pause prière.
Mais je reviens à ce que j'ai dit plus haut lorsque les opérations durent plus 5 heures en général c'est complexe et dangereux et de base les patients partent avec parfois moins de 50% de chances de s'en sortir même lorsque tout venait à bien se passer.

Tu es à la mosquée en pleine prière et la personne à côté de toi fait un malaise cardiaque tu vas continuer ta prière et la finir ou l'interrompre pour lui faire une RCP?

Dans tous les cas je pense que l'Islam est avant tout une question de logique... lorsqu'il y a un danger on ne va même pas réfléchir à la prière on va peut être même l'oublier tellement on est concentrés sur ça. Mais surtout tout comme pour le jeune il y a l'intention. Rates tu ta prière alors que tu peux la faire? Ou la rates tu car tu ne peux pas?

Pour la pause pipi, je me renseignerai inshaAllah.
Mais il ne faut pas oublier aussi qu'on est dans des pays non musulmans, faire une pause pipi et faire une pause prière ne sera pas perçu de la même manière.
Si on demande des pauses prière, les autres diront et pourquoi nous on a pas de pause cigarette au milieu d'une transplantation cardiaque?

On a notre religion certes mais on doit pas oublier aussi que les personnes avec qui on travaille ne sont peut etre pas croyantes, que le patient avec qui tu travailles ne l'es pas. Sa famille athée réagira comment si elle apprend que son enfant est décédé pendant que son chirurgien principal était en train de prier au milieu de l'opération?

Comme tu as dit c'est un sujet qui mérite réflexion, mais ici je maintiens mon avis aussi qui me paraît le plus logique sans mettre à la poubelle le tien qui est basé aussi sur des vérités, je trouve juste qu'il ne prend pas assez en compte la réalité pratique.
Il faut toujours faire la balance bénéfice/risque en prennant en compte tout les aspects en rapport avec la problématique.

W Allah ou 3alem
Citation
Frèrdogan a écrit:
Salam,

Tout ce que tu es juste sauf ton deuxième paragraphe.

Tu penses que le chirurgien peut arrêter la mort ? Je ne crois pas que c’est ce que tu voulais dire.

J’ai bien précisé que je pensais comme toi, mais cette question mérite d’être posée différemment.

Moi je la pose d’un angle confessionnel, religieux, et non médical. Je me demande si le travail de ce chirurgien ne pourrait pas être béni alors qu’il ne fait que remplir son obligation envers son Dieu.

Allah lui ferait-Il perdre, à ce chirurgien, un quelconque bénéfice pendant qu’il est consacré à Son adoration ? Je ne le pense pas.

Je remarque que personne n’a répondu à ma question : si ce chirurgien avait une envie pressante n’ira-t-il pas au travers de tous les protocoles d’hygiène pour aller se soulager oui ou non ? N’ira-t-il pas perdre 30 min risquant la vie de son patient oui ou non ? Je pense que l’appel de Dieu est plus important.

Je pose seulement une réflexion, chacun a le droit d’avoir son avis et sa perception, mais la mienne me semble plus cohérente.

Le danger sur la vie du patient est déjà là, présent, est-ce que les 5 minutes nécessaires à une prière peuvent être fatales : pourquoi devrait-il sortir du bloc ? Il pourrait très bien prier dedans no ? Parfois le patient meurt alors que le chirurgien ne l’a pas quitté des yeux...

Je pense que la bénédiction est un facteur important très souvent négligé par les Musulmans. Il y’a énormément de facteurs qui nous échappent, que nous ignorons mais qui dépendent tous d’Allah. Se tenir à Ses côtés c’est aussi une sorte d’assurance d’avoir ces facteurs à notre service...

Salam.
"Quand on partage un bien matériel, on le divise, quand on partage un bien immatériel on le multiplie"
Jade* [ MP ]
6 février 2020 09:41
Merci pour tes réponses.

Salam.


Citation
Frèrdogan a écrit:
Salam,

1 - Non, mais ça ne veut pas dire qu’il ne s’est pas renseigné auprès du corps médical.

2 - Parce que si, grincheuse comme tu es, tu avais lu mon post ce que tu n’as pas fait. Tu te serais rendu compte que je parlais du cas où l’opération est longue donc le temps de prière sera dépassé, et que le chirurgien se trouve être le seul.

Deuxièmement le jam3 ne se fait pas en dehors du voyage, d’une pluie torrentielle, d’un temps de neige, d’un froid de canard, d’une maladie du prieur lui-même, ou par temps de guerre... spinning smiley sticking its tongue out

3 - L’avis le plus juste selon moi, c’est celui qui dit que le chirurgien doit pouvoir prier pendant l’heure des prières SI ET SEULEMENT SI, le danger sur la vie du patient n’est pas menaçant. Si au contraire la situation est compliquée et le risque est élevé alors la raison est valable et légitime عذر شرعي pour qu’il puisse effectuer sa prière en dehors de ses heures.

Ps : Tu n’as toujours pas répondu à la seule question que je t’ai posé.

Salam.
"Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours." Pasteur
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook