Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Petite question
bouboune [ MP ]
22 août 2005 13:44
Salam a tous

voila en fait je sais que les nounours, peluches c'est haram en islam mais j'aurais aime savoir si on pouvait en avoir si elles ne sont pas a la vue de tout le monde =disons dans un coffre
Mon futur mari n'en veut pas dans notre chez nous mais j'ai pas envie de me separer de certains surtout ceux de ma naissance,
Si vous savez donnez moi vos sources merci d'avance
soussou24 [ MP ]
22 août 2005 15:22
Ah bon c'est haram les peluches?

Ma3a salam
Neith [ MP ]
22 août 2005 15:27
Salamoun alaïcoum,

Avant de répopndre à votre question, je dois vous informer de certaines choses :

sources adith Qoudoussi (Divin). :

ALLAH éxalté soit sa grandeur à dit : "qui est plus injuste que celui qui essaye de crée comme moi j'ai crée".

La prophéte (Paix sur lui) à dit dans un hadits : "Ce qui auront la pire des punition au jour de la résurection seront les peintres". (créateurs...)

On aménera en enfer le peintre (créateur), on lui présentera toutes ses créations et il lui sera dit :

"Toi qui à essayez de crée comme moi j'ai crée, insufle donc lui une âme (le hadit n'est pas l'authentique pour mots).

Et celui-ci ne pourra pas le faire.

Dieu éxalté soit-il lui insuflera autant d'âme que de créatures dessinées et celles ci le troturerons.

Apres ce rappel voisi une explication de Mohamed_Patel :

celle-ci porte sur le photos et les dessins, cependant il faut notez que si les dessins font objet de questionnement, qu'en est il donc d'une créatures avec des formes ! :


La question de l’image (dessinée ou peinte), qui est étroitement liée à celle de la photographie, fait l'objet de divergences entre les savants musulmans.


Mais avant même d'en venir à ces divergences, il faut savoir que les termes employés dans les Hadiths et qui se rapportent à la question sont les mots arabes "Soûrah" (qui pourrait être traduit en français par "forme", "figure", "image"Winking smiley, ainsi que certaines de ses formes dérivées comme "At Taswîr" (qui est l'infinitif du verbe "sawwara". "At Taswîr" signifie littéralement créer, organiser, distinguer en donnant une forme particulière. C'est cette racine que l'on retrouve dans un des attributs de perfections d'Allah, "Al Mousawwir". Ce terme est également mentionné dans plusieurs passages du Qour'aane, relatant la Création Divine. ).

On comprend donc à partir de là l'usage du mot "Soûrah" pour désigner aussi bien les statues et les idoles (appelées "as souwar oul moudjassadah"Winking smiley que les gravures, les illustrations et les images peintes. C'est d'ailleurs à partir de ce même mot qu'a été composé le terme de "at taswîr ouch chamsiy" (la photographie).



En ce qui concerne les images…

Les Hadiths évoquant le "soûrah" et le "taswîr" présentent certaines divergences au niveau du contenu, ce qui a occasionné les différentes opinions existant entre les savants musulmans à ce sujet.

Tandis que certaines Traditions (c'est le cas notamment d'un Hadith rapporté par Abou Houraïra (radhia allâhou anhou) et cité par l'Imâm Boukhâri r.a et l'Imâm Mouslim r.a.) laissent supposer que toute forme d’images (que celles-ci représentent des êtres animés ou inanimés) sont condamnables, d’autres laissent comprendre que certaines formes d'entre elles sont licites et autorisées. Ainsi, Ibné Abbâs (radhia allâhou anhou) rapporte des Hadiths (voir Sahih Boukhâri, "Bâb bayit tasâwîr allati laysa fîha rouh", ainsi que Sahih Mouslim) indiquant clairement que la représentation d'êtres inanimés est tolérée en Islam, et que l'interdiction ne s'applique qu'aux êtres animés.

D'autres Hadiths encore montrent que même parmi les représentations d'êtres animés, seules celles qui sont suspendues, celles qui sont gardées avec respect ou par vénération sont interdites (Voir pour cela le Hadith du Sahîh Mouslim rapporté par Aïcha (radhia allâhou anha), qui dit en ce sens qu'elle avait un voile sur lequel étaient dessinés des êtres vivants; le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) lui ordonna de le découper et de s'en servir pour faire des oreillers et des coussins. Dans un autre Hadith, il est dit que Djibraïl (alayhis salâm) refusa une fois d'entrer dans la maison du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) parce qu'il y avait un rideau avec des êtres animés. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) ordonna alors qu'on le retire et qu'on l'utilise comme tapis. Ce Hadith est cité par An Nasaï r.a.)

Enfin, certains Hadiths montrent que ce sont les statues et les idoles qui sont interdites, et non pas les illustrations et les images qui ne sont pas en relief et qui se trouvent par exemple sur des vêtements (Hadith rapporté par Bousr (radhia allâhou anhou) et cité par l'Imâm Boukhâri r.a., confirmé par un autre Hadith de Sahl Ibné Hounayf (radhia Allâhou anhou) et authentifié par l'Imâm Tirmidhi r.a.)

Par ailleurs, certaines Traditions désignent explicitement une des causes principales de l'interdiction du "taswîr" comme étant le fait qu'il mène progressivement l'être humain vers le "chirk", le polythéisme.

Donc, comme évoqué plus haut, c'est dans le processus de conciliation entre ces différents types de Hadiths que sont apparues les divergences entre les savants et juristes. Pour simplifier, je vais essayer de donner dans les lignes suivantes une synthèse des différents avis émis sur la question:

A- Il y a consensus d'opinion sur l’interdiction des idoles et des statues, comme le rapporte notamment Qâdhi 'Ayâdh r.a.

B- Il est permis de produire ou d'acquérir une image représentant quelque chose d’inanimé (arbre, paysage…), à condition que cette chose ne soit pas l’objet d’un culte pour une quelconque religion.

C- Il est permis de garder des images d’êtres animés, si elles sont de très petite taille, comme c'est le cas sur les pièces de monnaies par exemple.

D- C'est au sujet des images représentant des créatures animées (homme, animal) que les avis entre les savants divergent:

Si une image de ce genre est placée à un endroit où on ne lui accorde aucune considération (sur un tapis par exemple…), selon l'avis d'une bonne partie des oulémas, il est permis de la conserver, comme le rapporte l'Imâm An Nawawi r.a. dans son commentaire du Sahîh Mouslim. Et si elle placée ailleurs (sur un rideau, un vêtement ou accrochée au mur par exemple…), alors selon les savants des écoles hanafite, châféite et hambalite, il n'est pas permis de la garder. Mais d’autres savants (dont une bonne partie des oulémas de l’école mâlékite) pensent au contraire que, même dans ce genre de cas, il est permis de garder de telles images sous certaines conditions :

l’image ne doit pas représenter une divinité ou une créature à laquelle un culte est voué.
l’image ne doit pas être le produit d’un artiste qui cherche pas son geste à imiter la création de Dieu.
l’image ne doit pas non plus avoir pour but de glorifier ou de vénérer une personnalité humaine.
(Certains des savants qui partagent cet avis pensent que les images n'étaient pas permises au début de l'Islam, puis qu'elles ont été autorisées, et l'interdiction n'est restée que pour les idoles et les statues.)

En ce qui concerne la photographie…

Pour en venir maintenant à la question de la photographie, il est encore une fois évident que sur ce point aussi les avis sont partagés, et ce pour la simple et bonne raison que ce procédé n’existait pas à l’époque du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam). Pour pouvoir statuer sur la question, les oulémas ont eu recours au "Idjtihâd" (voir le mini-lexique pour le sens de ce terme).

Certains oulémas (c'est le cas notamment d'une bonne partie des savants indo-pakistanais ainsi que ceux d'Arabie Saoudite; Cheikh Albâni r.a. était également de cet avis…) comparent la photographie à l’image dessinée, et la déclarent illicite si elle représente une créature animée (hommes, animaux…), sauf en cas de nécessité (Papiers d’identité…).

De très nombreux autres savants contemporains considèrent au contraire que la photographie n’est qu’un reflet de la réalité (à l'instar du reflet qui apparaît dans un miroir) et ne peut être comparée à une image dessinée. Selon eux, la photographie est donc permise, tant qu’elle ne montre pas quelque chose d’illicite. Cheikh Wahbah Zouheïli défend cet avis dans son ouvrage "Al Fiqh oul Islâmiy wa Adillatouh" (Volume 9 / Page 238).

(Références: "Al Halâl wal Harâm fil Islam" du Dr Yousouf Qaradâwi, "Al Halâl wal Harâm" de Cheikh Khâlid Sayfoullah, "Takmilah Fath oul Moulhim" de Moufti Taqi Ousmâni et "Al Fiqh oul Islâmiy wa adillatouh" de Cheikh Wahbah Az Zouheïli).

Wa Allâhou A'lam !

Dieu est Plus Savant !


Salamoun alaïcoum wa rahamtoul'Ahi wa barakatou.
zouitina [ MP ]
22 août 2005 19:24
Salam,

Une peluche est un jouet pour enfantEye rolling smiley.
J'aimerai bien savoir où tu as lu que c'était haram?

Merci Neith pour ces explications, mais c'est au sujet des représentations et des images.Smiling Smiley Ceci dit très intéressant et logique.


Je pense qu'à partir du moment où tu n'idôlatres pas ton ours en peluche, ça devrait aller.Winking smiley.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 22/08/05 19:27 par zouitina.
sakawui [ MP ]
22 août 2005 19:46


voici l'avis des savants a ce sujet:



Salamoualeykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh,

L AVIS CONCERNANT LES PHOTOS,LES IMAGES,LES JOUETS POUR ENFANTS

par Oummou Souleyman (24 juin 2003)

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Question: Les opinions et les jugements concernants les jouets des enfants sont devenus nombreux.Quel est le jugement en ce qui concerne les poupées et les animaux tridimensionnels [les jouets]?Il y a ceux qui jugent que leur possession est permise avec la condition qu ils soient déconsidérés, et qu on ne leur donne pas d importance ni d attention.Puis il y a ceux qui jugent que cele est totalement interdit.Quel est le jugement correct?
Egalement quel est le jugement concernant l utilisation de ces cartes imagées utilisées pour enseigner aux enfantsles lettres de l alphabet, les chiffres, et les manières de faire l ablution et la prière?Puissiez vous m informer et qu Allâh vous récompense!

Réponse: L acquisition d images de ce qui a une âme [dhawat al arwah] n est pas permise, excepté les images gardées par nécessité comme les images des hafidhat an-noufouss [les cartes d identités et les permis de conduire].Les autres images en dehors de cela ne sont pas permises d être conservées comme les jouets d enfants, ni dans le but de les éduquer.Ceci de par la généralité de l interdiction de faire des images [taswir] et de les utiliser.

Il y a tant de jouets d enfants qui ne contiennent pas d images.Et il y a d autres moyens de les éduquer en dehors de l utilisation de ces images[souwar].Quiconque permet l acquisition d images pour les jouets d enfants, son opinion est rejetée, car il s est basé sur le hadith mentionnant les poupées d Aisha(radhiâllahu 'anha) lorsqu elle était enfant.Cependant ce hadith est abrogé par le hadith qui interdit la confection d images.

Il a également été dit que les images mentionnées dans le hadith n étaient pas de même forme que les images présente de nos jours.Plutôt, elles étaient faites de chiffon et de morceaux de tissus, de bouts de bois et de brindilles connus à leur époque.Ils n imitaient pas la forme des animaux comme ceux d aujourd hui.Ceci n est pas l opinion correcte et Allâh est le plus savant!

Les images connues de nos jours sont identiques aux animaux.En fait, certaines bougent même comme le mouvement de ces animaux.[1]

Question: Quel est le jugement en ce qui concerne les photos et dessins sur les vêtements d enfants, sachant que les vêtements d enfants ne sont pas souvent exempts d images?

Réponse: Il n est pas permis d acheter des vêtements sur lesquels il y a des photos et dessins de ce qui possèdent une âme parmi les humains, les animaux ou les oiseaux.Car prendre des photos et les utiliser est haram [interdit], de part les nombreux ahadiths authentiques qui les interdisent et menacent d un châtiment sévère là-dessus.Le Prophète ( sallallâhu alayhi wa salam) a maudit ceux qui faisaient des images [2]et a informé qu ils seraient le plus sévèrement châtiés le Jour du Jugement Dernier [3].

Ainsi il n est pas permis de porter un vêtement sur lequel il y a des représentations figurées, ni il est permis d habiller un enfant avec ces images.Ce qui est obligatoire plutôt , c est d acheter des vêtements sans aucune représentation figurée, et il y en a beaucoup.[4].

Question: Que dites vous quant au fait d acheter [de posséder]des magazines dans lesquels il y a des images?Ces images font elles parties de celles qui sont interdites?

Réponse: Acheter [ou posséder] des magazines dans lesquels il y a des images est permis si le but de leur achat était pour ce qu ils contiennent de connaissance bénéfique.Et il convient pour quiconque les achète,d effacer toutes photos avec de l encre ou ce qui y est similaire.Cependant, si le but dans cet achat est pour ce qu il contient comme images, alors cela est interdit.[5].

Question: Quel est le jugement quant au fait d accrocher des photos au mur?Quel est le jugement quant au fait de posséder des photos des gens?

Réponse: Il n est pas permis d accrocher ou de garder une photo de tout être possédant une âme.Il est obligatoire de détruire de telles images.Ceci car le Prophète (sallallâhu alayhi wa salam) a dit a 'Ali(radhiâllahu 'anhu):

" ne laisse pas une photo sans l effacer".

Il est aussi authentifier dans le hadith de Djâbir que le Prophète(sallallâhu alayhi wa salam) a interdit le fait d avoir des images dans les maisons.

Ainsi, toutes les photos gardées comme souvenir doivent être déchirées et brûlées.Cependant les photos dont on a besoin par nécessité, comme pour des papiers officiels d identité ou autres, peuvent être gardées.[6].

Question: Le fait de prendre des photos avec un appareil est-il harâm[interdit]ou pas?

Réponse: Oui, prendre des photos de tout ce qui posséde une âme parmi les humains et les animaux et autres qu eux est harâm.Et il est du devoir de celui qui a pris les photos de se repentir à Allâh et de rechercher son pardon et d être triste de ses actions passées, et de ne jamais y revenir.

Et en Allâh est le succès, et que les prières et salutations d Allâh soient sur notre Prophète (sallallâhu alayhi wa salam), sa famille et ses compagnons.[7]

Question: Le fait de faire dessiner [prendre des photos] tout ce qui a une âme parmi les humains et animaux, est-il considéré comme un kufr [mécréance]majeur ou mineur, ou est-ce juste un péché?

Réponse: Cela n est pas considéré comme étant un kufr majeur, mais cele fait en revanche partie des grands péchés, à cause de ce que cela contient comme sérieuse mise en garde et malédiction envers celui qui fait ces images.En plus de cela, il est considéré comme étant complice du Shîrk akbar [grande association à Allâh].


Et en Allâh est le succès, et que les prières et salutations d Allâh soient sur notre Prophète (sallallâhu alayhi wa salam), sa famille et ses compagnons.[8].

Oummou Souleyman

[1]Silsilah Kitab ad-Da'wah 8/23-24- Tiré fatwa-online.com
[2]Sahih Al Bukhârî, volume 7, hadith 67
[3]Sahih Al Bukhârî, volume 7, hadith 64,65
[4]Al-Muntaqa al-Fatawa, Sheikh Salih Ibn al- Fawzan, vol.3 p.339,fatwa n°505- Tiré de fatawa-online.com
[5]Fatawa al-Lajna ad-dâ-ima lil-bouhouth al-'Ilmiyyah wal Iftah- vol.1 p.691- Tiré de fatawa-online.com
[6]Fatâwa al-mar-â al -Muslimah- Sheikh Ibn Baz-Tiré de fatawa-online.com
[7]Fatâwa al-Lajna ad-dâ-ima lil-bouhouth al-'Ilmiyyah wal Iftah-vol.1 p.670-Tiré de fatawa-online.com
[8]Fatâwa al-Lajna ad-dâ-ima lil-bouhouth al-'Ilmiyyah wal Iftah- vol.1 p.676-Tiré de fatawa-online.com
Webmaster du site: alminhadj.comAl-Layth ibn Sâ'd (m.175 H) a dit : " même si je voyais un des gens de la passion (c-a-d de l'innovation) marcher sur l'eau je n'accepterais pas de lui."
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook