Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Personnalité la plus remarquable
M
8 novembre 2006 18:08
Salam Smiling Smiley


Le magazine Time vient de publier cette semaine une liste des personnalités les plus remarquables de ces 60 dernières années parmis lesquels Maria Callas ou Mère Théresa.


Et selon vous, quelles est la personnalité contemporaine la plus remarquable et pourquoi ?


Pour moi c'est Nelson Mandela, pour avoir démontrer qu'avec de la persévérance, du charisme, de l'intégrité et du pacifisme on pouvait remporter une guerre. ça laisse réveur.
b
8 novembre 2006 20:05
bofff Mandela était plus un politicien qu'autre chose...
pour moi il ne vaut pas plus que Castro ou Benoîs XVI
a
8 novembre 2006 22:27
pour moi c arafat qui a dedié sa vie pour sa patrie , on a reussi a salir son image a le calomnier mais moi je sais que c un personnage hors du commun et je l admire



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08/11/06 22:40 par rifton75.
"L'orgueil du savoir est pire que l'ignorance"
M
8 novembre 2006 22:37
Citation
boobaaa a écrit:
bofff Mandela était plus un politicien qu'autre chose...
pour moi il ne vaut pas plus que Castro ou Benoîs XVI


quand on a condamné la violence et passé l'essentiel de sa vie en prison alors qu'on avait le choix d'être libéré je pense qu'on mérite un peu de respect
l
9 novembre 2006 03:41
pour moi c'est enrico macias et son combat pour la paix.
b
9 novembre 2006 11:31
Citation
l'européen a écrit:
pour moi c'est enrico macias et son combat pour la paix.


je suis bien curieux de savoir ce qu'il a pu faire pour mériter ton estime, nous serons peur être deux si tu veux m'en dire plus Smiling Smiley
i
9 novembre 2006 15:07
Citation
bazz a écrit:
Citation
l'européen a écrit:
pour moi c'est enrico macias et son combat pour la paix.


je suis bien curieux de savoir ce qu'il a pu faire pour mériter ton estime, nous serons peur être deux si tu veux m'en dire plus Smiling Smiley

L'humour est une qualité qui se perd de plus en plus de nos jours Smiling Smiley

Enrico parcequ'il a dit: Donnez...Donnez....Donnez....Dieu vous le rendera Smiling Smiley

Plus sérieusement, et la j'ai du mal a choisir :

1- dans le domaine médical:
Faites votre choix, moi, je n'y arrive pas !


3EME SIECLE
Fresque de Fra Angelico représente une greffe de jambe au Diacre Giustiniamo par St Côme et St Damien.

1668
Job Van Meeneren (hollande), réalise la1ère greffe osseuse.

1744
A. Trembley (CH), Expérimente la transplantation sur animal.

1804
Giuseppe Boronio (Itl) Tente des greffes de peau sur moutons.

1818
1ère transfusion sanguine (J. Blundell, UK)

1822
Berger (Fr), realise les premières autogreffes de peaux sur hommes.

1869
J-L REVERDIN (Fr) Genève , couvre les surfaces sans peau de pieces d’épiderme. (greffe épidermique)

1890-1895
LOCKE et RINGER découverte de milieux nutritifs pour perfuser et conserver l’organe isolé.

Tentatives de greffes (reins). Difficultés des chirurgiens à suturer les vaisseaux sanguins.

1900-1902
Découverte des groupes sanguins Dr Karl Landester (All) définit 3 Groupes A-B-O. AB par ses collègues.

1906
Mathieu Jaloubay (Fr), greffe rein (chèvre/coude femme) avec une technique saturation des vaisseaux.

1907
1ère greffe de cornée par Elschwig.

19—
A. Carrel (Fr), Technique de suture sur les anastomoses vasculaires, et intérêt du froid dans la conservation des organes).

Difficultés chirurgical maîtrisées, me les receveurs semblent de ne pas tolèrer les corps étrangers.

1933
> S. VORONOY (Russe) : “Le rejet est un évenement immunologique”,
> 1ère homotransplantation de rein de cadavre (60 ans) sur une femme (rejet à 4 jours)
1940
Peter MEDAWAR (UK) tente des greffes de peau sur animaux pour étudier le rejet.

1947
David HUME (USA, Boston), intervention clandestine a partir de donneur décédé sur une femme en insuffisance rénale.

1950
> R. LAWLER (USA), greffe un rein mis en place du rein ôté.
> Découverte des corticoïdes.

1951
> R. Lawler (USA), greffe une malade atteinte de polykystose (survie : 6 mois).
> R. KÜSS, C. DUBOST et M. SERVELLE (FR), technique chirurgicale permettant de placer le greffon dans la fosse illiaque.

1952
> Allogreffe de rein d’un donneur vivant, par l’équipe de J. HAMBURGER (Fr) : L. Michon, N. Economos et Jean Vaysse (survie : 21 jrs)

1954
> Boston, Dr MURRAY, Merill et Harrisson realise la première greffe rénale entre 2 frères jumeaux (survie : 6 mois)
> Le Laboratoire WELLCOME découvre les 1er immunosuppresseurs.

1955
Pr SHUMWAY (USA) met au point le moyen de conserver le coeur au froid.

1957
Découverte des groupes leucocytaires (globules blancs) par J. DAUSSET.

1958
> J. DAUSSET met en évidence le système HLA (carte d’identité génétique de l’homme).

Dès lors 2 solutions pour la réussite d’une greffe :
1. HLA donneur/receveur approchant,
2. affaiblir le système immunitaire.

1959
> 1er succès greffe rein.
1ère greffe avec irradiation totale et traitement aux corticoides, pour empêcher le rejet.
> D. HUME, greffe avec immunosuppression à partir d’un donneur décédé.
> Description de l’état de mort cérébrale.
1960
> Greffe hors gemellité, par R. KUSS et M. LEGRAIN
(survie : 18 mois)
> Introduction des traitements immunosuppresseurs.

1963
> J. HARDY (USA), greffe pulmonaire.
> Greffe hépatique de foie par T. STARZL = échec, + un moratoire de 3 ans.

1966
1ère greffe pancréatique par R. LILLEHEI.

1967
> C. BARNARD (AF du Sud) 1ère tentative d’une greffe de Coeur.
> Greffe de foie par T. STARZL (USA)

1968
> 1er succès greffe Poumon par le Pr DEROM (Cool avec une survie de 9 mois.
> 27 avril : 1ère greffe cardiaque européenne du Pr CABROL.
> 1ère greffe cardio-pulmonaire par le Pr. D. COOLEY (USA).

1972
> 1er succès Foie.
> J-F BOREL découvre la ciclosporine (antibiotique : immunosuppresseur prometteur mais toxique)

1976
> 1er succès Pancréas.
> 1er transplantation Poumon.

1980
Synthétisation en Suisse de la Cyclosporine.

1981
1er succès greffe d’un bloc Coeur/Poumon par le Pr N. SHUMWAY (USA) et B. REITZ.

1982
Coeur/poumon par le Pr CABROL (Fr).

1983
Greffe de poumon unique (Can) Commercialisation de la ciclosporine.

1984
> Xénotransplantation, un bébé de 7 mois reçoit le Coeur d’un babouin
(survit : 21 jrs)
> Pr H. BISMUTH : technique (split liver), ou la séparation du foie en deux.

1985
1ère greffe d’intestin du Pr COHEN (Can).

1986
Greffe de 2 poumons par J. COOPER (Can).

1989
Greffe de foie (organe régénérateur), à partir d’un donneur vivant (USA).

1990
Greffe de poumon (USA), à partir d’un donneur vivant (mère de receveur).

1994
LOI DE LA BIOETIQUE
Respect du corps humain, au don et à l'utilisation des éléments et produits du corps humain, à l'assistance médicale, à la procréation et au diagnostic prénatale. 4 principes fondamentaux liés aux dons d'organes :
1. gratuité, 2. consentement présumé, 3. anonymat entre donneurs et receveurs, 4. donneurs vivants (famille).

1998
1ère greffe de la main, par les Pr J-M DUBERNARD et E. OWEN.
i
9 novembre 2006 15:10
le premier homme qui a levé la tete vers l'espace et qui s'est dit : et pourquoi pas aller labas ?
K
9 novembre 2006 16:51
Norman Finkelstein

[www.normanfinkelstein.com]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09/11/06 16:52 par Krim.
s
9 novembre 2006 19:18
mmdddrr, celui qui chante pour la paix et qui finance à coups de milliers d'euros pour l'armée sionniste...effectivement, un homme de paix, cette belle image qu'il a su entretenir à la tv mais je t'assure que dasn les coulisses, il n'est pas beau à voir


ca me fait rappeler cette interview donnée à la tv francaises et qui se dit etre francais de coeur et qu'il aime la france soit, mais que quelques jours apres, sur une chaine de beur il se dit 100% algerien car il est né et a grandi en algerie....et quelques jours apres, je l'ai vu à la tv espagnol pour ce grand show proposé par france2 et dit qu'il est d'origine espagnol et que sa famille avait été chassé pendant la reconquista.....mais au fond, il se sent israelien il investit dasn ce pays et sacrifierait sa vie pour....donc ces blablas il ne pourra convaincre qu'un pauvre niais
s
9 novembre 2006 19:26
voila ce que fait enrico pour apporter son soutien à la paix dasn cette region, cet GRAND HOMME DE PAIX COMME DISENT CERTAINS FINANCE UNE ARMEE
VOUS POURREZ CONSTATER LA CONTRADICTION DE CES PROPOS ENTRE CE QU IL DIT EN OCCIDENT ET CE QU IL DIT EN ISRAEL

LISEZ LA SUITE ET VOUS COMPRENDREZ :


Enrico Macias : ''Le bon choix, c’est Israël''

Par Yehouda Serezo pour Guysen Israël News

Dimanche 25 décembre 2005 à 09:25


Les 23 et 24 janvier prochain, le célèbre artiste français Enrico Macias se produira au Eikhal Hatarbout de Tel-Aviv pour deux concerts exceptionnels. Une occasion choisie par le ministère de la Défense israélien pour lui remettre une distinction spéciale pour son soutien à l'Etat d'Israël et à son armée tout au long de sa carrière.

M. Macias a accordé une interview exclusive à Guysen Israël News depuis son domicile parisien. Découverte d’un amoureux d’Israël et grand défenseur de la paix.


Quel effet cela vous fait-il d’être décoré par le ministère israélien de la Défense ?
Vous savez, chaque fois que je viens en Israël, c’est un évènement important pour moi. Et même s’il s’agit de vacances, je ne manque pas de rencontrer les responsables du pays pour m’informer de la situation. Dans la mesure où je suis ambassadeur de la paix pour l’ONU et porte-parole de Kofi Annan, cela me permet d’accéder à tous les hommes d’Etats et d’évoquer les divers problèmes internationaux. Et tout ce qui touche à Israël me tiens à cœur car je me considère dans mon pays, au milieu de mon peuple quand je me rends en Israël.

C’est une histoire d’amour qui dure depuis longtemps déjà puisque l’on se rappelle que vous étiez venu chanter pour les soldats pendant la guerre des 6 jours et de celle de Kippour.
Oui, j’étais sur le front à leurs côtés. Je pense d’ailleurs que c’est pour mon soutien à l’armée et à Israël que le ministère me donne cette distinction. Je ne vous cache pas que cela me touche énormément parce qu’en général elle est réservée aux citoyens israéliens.

L’on parle beaucoup en ce moment du rapprochement entre Israël et les pays arabes modérés comme la Tunisie ou le Maroc. Pensez-vous que nous allons à court terme vers une normalisation des relations ?
Oui et je pense qu’aucune des parties n’a le choix. C’est inéluctable. Il est évident que les pays arabes, même les plus durs, vont comprendre que les promesses de paradis sont un leurre et qu’il faut absolument cesser la violence. Je vous dis la vérité, la violence me touche quelle que soit la partie concernée. Quand une mère perd un fils, c’est une tragédie et cela me touche profondément. Et j’aimerai vraiment que les gens, tous bords confondus, comprenne que la violence est totalement inutile.

Nous sommes actuellement en période pré-électorale tant en Israël que chez les Palestiniens. Selon vous, comment peut-on aider Mahmoud Abbas à se libérer des éléments terroristes qui empêchent la population palestinienne de revenir à une vie normale ?
Je voudrais vous raconter une ‘anecdote’. J’étais, il y a quelques années, avec M. Rabin et M. Peres. Ils m’ont montré la toute première lettre que leur avait adressée Yasser Arafat pour mettre en œuvre le processus de paix avec les Palestiniens. La lettre ne disait pas qu’ils devaient se rencontrer pour faire la paix mais en substance : ''rencontrons-nous pour éliminer nos extrémistes''. C’était à l’époque où M. Arafat était sincère. Nous avons aussi nos extrémistes et ce sont ces gens là qui empêchent la paix de se faire. J’ai deux exemples à vous donner. Prenons Ariel Sharon. On ne peut pas dire qu’au début ses intentions envers les Palestiniens étaient basées sur le dialogue et la paix. Son objectif prioritaire était la sécurité d’Israël et je l’ai soutenu dans ce sens. Parce que l’on ne peut pas parler de paix si la sécurité du pays n’est pas garantie. Il n’est pas possible de s’asseoir à la table de négociations si l’on n’élimine pas toute forme de violence. Et une fois que cela est acquit, alors on a la possibilité d’aborder et de régler tous les problèmes.
Regardez à présent le virage qu’a pris Ariel Sharon. Il a fait des concessions importantes qui ont permis de faire un grand pas en avant.
Mahmoud Abbas de son côté voudrait en faire autant mais il est bloqué par le Hamas. Et vous savez ce que je pense ? Je souhaite que le Hamas gagne les élections car à ce moment-là, il ne pourra plus se positionner comme un groupe terroriste. Il n’en aura plus le droit car il représentera le peuple palestinien.

Finalement, l’attitude des Américains et des Européens visant à boycotter le Hamas, n’est pas selon vous une bonne tactique ?
Si l’on veut de la démocratie, il faut jouer cette carte à fond. Il faut laisser tout le monde s’exprimer et le peuple choisir. Si le Hamas est élu et si [le nouveau président] se comporte en véritable homme d’Etat, cela voudra dire qu’ils jouent le jeu. Mais s’ils se comportent comme des marginaux et s’ils ne suivent pas les règles, alors il faudra, comme dans une partie de carte, les exclure de la table. Et là, tout le monde aura de vraies raisons de les mettre au ban nations.

Vous avez déjà une longue et brillante carrière derrière vous et vous continuez inlassablement à chanter, enregistrer… Qu’est ce qui fait courir Enrico aujourd’hui ?
L’amour du public. Tant que le public me désire, je serais là, à sa disposition et le jour où il se lassera de moi, je n’insisterai pas.

Combien de chansons avez-vous écrite ?
Je crois que j’ai dépassé les 700 chansons.

Il faudrait plus d’un spectacle pour balayer le répertoire…
[Rires] Je ne pourrais jamais…

Qu’en est-il de vos enfants ? Suivent-ils votre voie ? Comment va votre épouse ?
Mon épouse est un peu fatiguée mais je la soigne bien. Je m’en occupe au maximum. Ma fille travaille avec la télévision. Quand à mon fils, il est avocat mais il ne professe pas. C’est lui qui réalise mes albums. C’est un très grand musicien, très grand chef d’orchestre et un très grand compositeur. Il travaille avec EMI où il a un poste de très haut niveau.

Guysen a entendu que vous étiez le parrain de la soirée au profit des Magav [gardes-frontières NDLR], organisée par l’association française Migdal. Vous êtes donc toujours proche de l’armée israélienne ?
Je ne suis pas très militariste de nature, mais Tsahal pour moi, c’est comme le bouclier de David.

Ces dernières années auront été le théâtre d’un retour de l’antisémitisme en France et plus récemment, il y a eu cette flambée de violence dans les banlieues. Que pensez-vous de ces évènements qui ont secoué la France ?
J’aimerai vous livrer une pensée à méditer. La question est complexe pour moi. Si je me mets du côté du gouvernement, j’ai la sensation d’abandonner mes frères. Si je n’avais pas réussi, je serais toujours un banlieusard. Quand nous sommes venus d’Algérie, nous avons habité à Argenteuil. Donc, je suis solidaire des gens qui vivent dans les banlieues. D’un autre côté, je ne peux pas m’associer avec ceux qui brûlent des synagogues ou des voitures dans ces banlieues. Moi, je suis fondamentalement contre l’injustice. Celle du gouvernement envers ces jeunes, et celle de ces jeunes qui se trompent de cible car pour moi, la véritable cible c’est l’extrême droite. Et bien sûr, je suis aussi contre la violence.

Il faudrait peut-être aller chanter dans les banlieues pour redonner à ceux qui y vivent le goût de l’amour en les êtres humains ?
Je fais énormément de concerts dans les banlieues. Et je leur fais des conditions spéciales pour qu’ils viennent nombreux. Je suis le seul chanteur qui depuis 45 ans réuni dans les salles de spectacles toutes les communautés. Pendant mes concerts, je fais fraterniser toutes les communautés. Mon rôle d’ambassadeur à l’ONU n’a de sens que si je m’occupe en priorité de mes frères qui vivent à mes côtés.

Quand à l’antisémitisme, il existe en France depuis l’Affaire Dreyfus et le gouvernement de Vichy. Mais je ne me sens pas persécuté ici. Vous savez, à l’époque de la Shoah, la seule issue pour les Juifs, c’était Auschwitz. Aujourd’hui l’issue des Juifs, c’est Israël. Le problème n’est vraiment plus le même.

Un message pour la communauté francophone d’Israël, qui vous adore ?
Je leur dit « bravo » d’être parti habiter en Israël et de continuer à développer leur culture française là-bas. C’est très bien sur le plan de l’enrichissement personnel quoi que nous ayons la Tora qui me semble être, quand même, bien mieux sur ce plan. Je trouve que les francophones d’Israël on fait un très bon choix. Je pense que nous et nos enfants, en Diaspora, nous n’aurons pas d’autre choix que de venir un jour vivre en Israël.
l
9 novembre 2006 20:10
decidemment on peut plus rigoler.
s
9 novembre 2006 20:12
effectivement j'ai eu la meme reaction en te lisant....
o
9 novembre 2006 20:56
"Ahmed Yassine" rahimahou allah,
M
9 novembre 2006 20:58
Merci d'expliquer le pourquoi du comment, ne vous contentez pas de balancer des nomsSmiling Smiley
i
9 novembre 2006 21:00
Moi je dirai GHANDI et CHAPLIN
a
10 novembre 2006 20:34
le sociologue Pierre Bourdieu.
h
11 novembre 2006 18:26
Citation
rifton75 a écrit:
pour moi c arafat qui a dedié sa vie pour sa patrie , on a reussi a salir son image a le calomnier mais moi je sais que c un personnage hors du commun et je l admire




Une quarantaine d'années dédiés à son pays.....

A l'heure ou l'on parle bcp plus de la gay pride qui se déroule ce we dans cette region, on oublie sans doute qu'il est mort il y a deux ans jour pour jour un 11 novembre..........Et meme si bcp l'ont "salit" comme tu dis, je le respecte pour le combat quil a mené......thumbs up
h
11 novembre 2006 18:28
Citation
BeautéDuRif a écrit:
Merci d'expliquer le pourquoi du comment, ne vous contentez pas de balancer des nomsSmiling Smiley


D'accord avec toi.........

Pourquoi??
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook