Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
perdre contact avec la réalité puis la retrouver - problème psychique. ..
l
1 janvier 2015 18:13
Salem arlikom que pensez vous des personnes qui font des psychoses chroniques puis redeviennent plus ou moins normal avec un traitement et les effets secondaires du traitement qui peut être lourd (dépression/ perte de plaisir difficulté dans le quotidien etc). Je veux dire vis à vis de l'islam? Ces personnes sont elles encore concernées par la pratique de la religion? Bien sûr pas pendant les psychoses mais quand la crise passe sachant que la psychose ne s'arrête pas tant que le traitement n'est pas reprit... quel jugement avoir? Merci..
T
1 janvier 2015 20:00
Citation
lilia03 a écrit:
Salem arlikom que pensez vous des personnes qui font des psychoses chroniques puis redeviennent plus ou moins normal avec un traitement et les effets secondaires du traitement qui peut être lourd (dépression/ perte de plaisir difficulté dans le quotidien etc). Je veux dire vis à vis de l'islam? Ces personnes sont elles encore concernées par la pratique de la religion? Bien sûr pas pendant les psychoses mais quand la crise passe sachant que la psychose ne s'arrête pas tant que le traitement n'est pas reprit... quel jugement avoir? Merci..
Wa alaykoum salam wa rahmattallah wa barakatouh ce qui perdent la raison j'avais posé la question concernant une personne qui n'a pas la raison comme ceux qui sont les cannibales et ceux qui sont malade et qui n'ont pas la raison es ce quel rentre au paradis ou en enfer a un imam il ma dit que le jour du jugement il seront tenté c'est a dire qu'allah soubhannallah wa ta'ala leur dira de rentré en enfer pour un temps déterminé et si il accepte son ordre ensuite il retourneront au paradis c'est pour sa qu'il ma dit il seront tenté



Modifié 1 fois. Dernière modification le 01/01/15 20:06 par Tiramisu*.
T
1 janvier 2015 20:04
Citation
lilia03 a écrit:
Salem arlikom que pensez vous des personnes qui font des psychoses chroniques puis redeviennent plus ou moins normal avec un traitement et les effets secondaires du traitement qui peut être lourd (dépression/ perte de plaisir difficulté dans le quotidien etc). Je veux dire vis à vis de l'islam? Ces personnes sont elles encore concernées par la pratique de la religion? Bien sûr pas pendant les psychoses mais quand la crise passe sachant que la psychose ne s'arrête pas tant que le traitement n'est pas reprit... quel jugement avoir? Merci..
j'ai oublié de précisé que les anges ne note pas le bien et le mal des personnes qui n'ont pas la raison mais si toi c'est passager tu peut faire tes prières quand tu retrouve la raison
l
2 janvier 2015 03:22
Merci mais quel rapport avec les cannibales lol j'ai eu une autre réponse c'est que ces personnes malades ne peuvent pas être jugées comme tout le monde au contraire .. (on me l'a dit hier soir. Un imam aussi... bonne soirée Smiling Smiley. Visiblement les avis divergent
l
2 janvier 2015 03:35
Le test dont tu parles c'est uniquement pour les personnes qui ont jamais entendu parler de l'islam . Je viens de me souvenir ça a été dit. Merci
+
3 janvier 2015 17:04
Celui pour qui la prière est obligatoire

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi





La prière est obligatoire envers tous musulmans pubère et qui a sa raison.
La preuve est le hadith de ‘Ali (radhi Allahu ‘an) qui rapporte que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « la plume est levé sur trois personne : celui qui dort jusqu’à ce qu’il se réveille ; l’enfant jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de la puberté ; le fou jusqu’à ce qu’il retrouve sa raison » (hadith authentique rapporté par Abû Dawud).

Dans ce hadith, le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « la plume est levé sur trois personne »
c'est-à-dire que les anges n’écrivent pas les actions de trois personnes :

« Celui qui dort jusqu’à ce qu’il se réveille » : une personne qui dors n’est pas responsable de ses actes.
« l’enfant jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de la puberté » : tant qu’il n’a pas atteint l’âge de la puberté, les anges ne note pas ses bonnes ou mauvaises action.
« celui qui pert la raison jusqu’à ce qu’il retrouve sa raison »

Donc la prière est obligatoire sur toutes personnes musulmanes hormis ces trois.

Il est obligatoire pour la personne qui a la responsabilité de l’enfant (parents ou tuteur) de lui ordonner de faire la prière même si elle n’est pas obligatoire envers lui afin qu’il en prenne l’habitude. La preuve est le hadith de ‘Amr ibnu Chou'aib qui rapporte selon son père qui rapporte selon son grand père que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « ordonnez à vos enfants d’accomplir la prière à l’âge de 7 ans, et frappez-les s’ils refusent à l’âge de 10 ans, et séparez-les dans les lits » (hadith hassen rapporté par Abû Dawud et el Haqim).

Certains savants considèrent le verbe « ordonnez » comme une obligation pour les parents d’ordonner à leur enfant de faire la prière à l’âge de 7 ans, comme sheikh ‘Uthaymin (rahimahullah). Car on avait dit que la base dans un ordre du Prophète (صلى الله عليه و سلم) c’est que c’est une obligatoire jusqu’à preuve du contraire.

« à vos enfants » : les savants disent que cela englobe les filles et les garçons. Ce n’est pas seulement les garçons.

« d’accomplir la prière » : les savants ont dit qu’a coté de cela il faut également leur ordonner de faire les ablutions, car il n’y a pas de prière sans ablutions.

« et frappez-les s’ils refusent à l’âge de 10 ans » : les savants ont dit qu’il faut frapper doucement (tapoter) pour les intimider et il faut que cela apporte un bénéfice et non un préjudice.

Il y a divergence entre les savants concernant le fait de frapper les enfants en dehors des prières. Certains savants comme sheikh el Albanie disent qu’il est autorisé de frapper l’enfant uniquement lorsqu’il délaisse la prière en dehors on n’a pas le droit. D’autres savants disent que cela dépend du besoin et de l’enfant.

Le fait de frapper l’enfant doit apporter un bénéfice et non empirer la situation. Et c’est à la personne de voir en fonction de son enfant, du caractère …

Concernant la prière sheikh Uthaymin a été questionné sur le fait de réveiller les enfants pour salat as-sobh. Sheikh Uthaymin dit que lorsqu’ils ont 10 ans oui, et lorsqu’ils ont 7 ans cela dépend des situations mais il est préférable de les lever dès l’âge de 7 ans mais pas obligatoire par contre à l’âge de 10 ans cela devient obligatoire même pour salat as-sobh.

« et séparez-les dans les lits » : A l’âge de 10 ans les enfants ne peuvent plus dormir dans le même lit. Les savants ont dit qu’il faut séparer les filles entre elles et les garçons entre eux et séparer les filles des garçons. On ne les sépare pas de la chambre mais du lit. La sagesse de cela est qu’à 10 ans les enfants commencent à ressentir du plaisir et le fait de les laisser dans le même lit cela peut créer des masahib.


les signes qui permettent de dire qu'on a atteint l'âge de la puberté :

1- La sortie de sperme avec sensation de plaisir pour l'homme ou la femme

2- L'apparition de poils autours du pubis selon sheikh 'Uthaymin ou l'apparition de la moustache pour sheikh el Fawzan.

La preuve est le hadith de Attiyah al Qurazi qui dit : "nous avons exposés au Prophète (صلى الله عليه و سلم) le jour de la bataille de qurayza (la bataille du fossé) des soldats. Il nous a ordonné de tuer ceux qui avaient des poils apparents et d'épargner ceux qui n'en avaient pas".

Autrement dit, le prophète (صلى الله عليه و سلم) lorsqu'il ne voyait pas de poils apparents, il considérait la personne comme non pubert, donc il ne fallait pas la tuer. En temps de guerre, il est interdit en islam de tuer les femmes, les vieillards et les enfants.

3- Atteindre 15 ans pour l'homme ou la femme même s'il n'y a pas d'autres signes.

La preuve est le hadith d'ibnu 'Omar qui dit qu'il s'est présenté pour combattre lors d'une bataille et le prophète (صلى الله عليه و سلم) ne l'a pas autorisé car il avait 14 ans. Et le jour de khandaq (la bataille de la tranchée), ibnu 'Omar c'est présenté au prophète
(صلى الله عليه و سلم) alors qu'il avait 15 ans et il (صلى الله عليه و سلم) l'a autorisé a combattre.

Une autre preuve est la parole de nâf'i, qui dit : "je suis parti voir 'Omar ibnu 'Abdel 'Aziz qui était à l'époque calife des musulmans et je lui ait cité le hadith de ibnu 'Omar." 'Omar ibnu 'Abdel 'Aziz lui répondit : "c'est la limite entre le petit et le grand". Il ('Omar ibnu 'Abdel 'aziz) écrivit aux militaires qui étaient sous son commandement et leur ordonna de faire combattre ceux qui ont 15 ans et ordonna de laisser ceux qui ont moins de 15 ans avec les femmes et les enfants. (parole rapporté dans Boukhary et Mouslim)

4- L'apparition des menstrues pour la femme même si elle a moins de 15 ans.








Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre de la prière -
Cours audio du frère Abou Anas
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook