Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
* Pensée du soir *
M
13 septembre 2020 00:21
C'est drôle comme on choisit pas qui on est...
Comme deux personnes issues d'une même famille, ayant reçu la même éducation, peuvent être si différentes...
On vient au monde avec déjà, une âme bonne ou mauvaise...
Avec tel tempérament ou tel autre... Telle qualité, tel défaut...
On ne change pas les gens. Avec le temps, les gens mûrissent, les gens apprennent. Mais les traits de caractère restent les mêmes.
Parfois j'essaie de mettre à distance ma propre personne, et avec recul, me dire "Mais en fait je suis comme ça, moi ? C'est comme cela qu'on me voit, de l'extérieur ? Que les gens me voient ?" Et je sais que je peux être lucide sur qui je suis et comment je suis perçue par les autres, avec mes qualités, mes défauts, mais en même temps je sais que c'est moi et que sur certains point, jamais je changerais. C'est là que je me dis que je sais peut-être enfin qui je suis et que c'est la personnalité avec laquelle les gens que je serai amenée à rencontrer dans ma vie, devront composer.
Et soubhannallah aussi, chaque humain est son propre centre du monde dans le sens où, chacun ne voit que son propre nombril, car chacun habite son propre corps/sa propre âme et est soucieux de sa personne en premier lieu.. Alors que nous ne sommes que des "fourmis" parmi des milliards d'autres... Et je trouve cela incroyable.
Nous représentons tellement pour nous-mêmes... À nos yeux, nous sommes importants, nous sommes les meilleurs, c'est nous qui avons raison... Mais de l'extérieur, qu'en est-il ?
À l'échelle de l'humanité, nous sommes insignifiants.
C'est pourquoi il ne faut pas, par exemple, pleurer derrière quelqu'un qui vous a blessé. Avec qui ça s'est terminé. Parce que... Ce n'était qu'un être parmi des milliards d'autres. Parce que vous aussi, vous êtes insignifiant sur terre et que vous pouvez partir du jour au lendemain... Parce que vous êtes aussi la personne que quelqu'un d'autre pleure /regrette, ou dont quelqu'un se fout, au contraire...
Je pense qu'il faut vraiment savoir considérer sa place dans ce monde. Moi du moins, je me rends compte qu'à tout âge, à chaque cap de notre vie, on s'éveille à quelque chose de différent.. On prend conscience d'une nouvelle chose, on tire une leçon de vie différente, jour après jour, une plus grande... qui s'agrègera à la somme des ingrédients de notre philosophie de vie. Et c'est comme ça. C'est la vie. C'est des choses dont j'avais pas conscience étant plus jeune.
Accepter qui on est et accepter qu'on ne plaira pas à tout le monde sur cette terre mais qu'on attirera à nous (de façon durable) uniquement les gens qui nous sont compatibles, et que c'est pas grave si certaines personnes s'en vont. Nous ne sommes irremplaçable dans la vie de personne et personne n'est irremplaçable dans notre vie.
Une fois qu'on a intégré cela, et avec Dieu dans son cœur et sa vie, on est bien paré pour rester résilient face à une déception, de quelque nature qu'elle soit ; pour laisser partir quelqu'un avec qui on ne se sent plus soi... Ou pour laisser entrer des gens qui le méritent vraiment, et qui feront notre bonheur.

Peut-être que ce post sera le signe "post salât istikhara" de certains... Peut-être sera t-il juste une piqûre de rappel pour d'autres...
Peut-être sera-t-il un déclic aussi.
Bref. J'avais envie de partager.
13 septembre 2020 01:09
Barak'Allah ofik pour ton post et le partage de ta pensée.

J'ai récemment eu aussi une grosse période de vide où je me remémorais mon passé. Les personnes qui sont passés dans ma vie et qui ont causés des dégats. Les dégats que j'ai pu causés également volontairement ou involontairement.

Tout cette réflexion m'a permis de me rapprocher d'Allah parce qu'au final qu'importe nos actions, toute est une question de prédestiné. Les gens ne croisent jamais ton chemin par hasard, chaque personne/expérience vient rajouter une brique à ton histoire. Ce qui doit arriver, arrivera quoi qu'on fasse. On est tous une épreuve pour les autres: parents/enfants/conjoints/voisins etc

T'avais des projets de mariage avec une personne il y a quelques années qui ont avortés, t'as vécu une grosse periode de tristesse. Aujourd'hui t'apprends qu'elle est mariée avec des enfants. Ce mari et ses enfants lui ont été prédestiné par Allah bien avant la création des cieux et de la terre. Que vallent vraiment nos choix au final? Comment avons nous pu prétendre pouvoir déjouer le destin?Tout est écrit Soubhan'Allah. Notre subsistance nous arrivera même si on la fuit.

On manque beaucoup d'humilité et on ne se rend pas assez compte qu'on est rien. On est rien à l'échelle de l'humanité et pire à l'échelle de l'histoire tout entière depuis la création d'Adam Aaly Salam.

Combien sont passés avant nous avec nos mêmes problèmes existentiels, se croyant les nombrils du monde avec des ambitions démesurés ou non. Au final la destination est la même pour tout le monde, 6 pieds sous terre. La seule chose sur laquelle nous devons faire attention est de s'assurer de faire de bonnes actions, suivre sa religion, vivre dans l'Adoration d'Allah. Le reste au final n'importe peu, on enmenera pas les futilités de ce bas monde avec nous dans nos tombes.

On sera tous tôt ou tard arraché de ceux qu'on aime, on priera sur nous salat Janaza, les gens retourneront à leurs occupations et on parlera de nous au passé. La vie au final c'est comme traverser une vis sa fin...
M
13 septembre 2020 02:12
Merci à toi, quelle réponse mash Allah In love
Citation
Kamel7894 a écrit:
Barak'Allah ofik pour ton post et le partage de ta pensée.

J'ai récemment eu aussi une grosse période de vide où je me remémorais mon passé. Les personnes qui sont passés dans ma vie et qui ont causés des dégats. Les dégats que j'ai pu causés également volontairement ou involontairement.

Tout cette réflexion m'a permis de me rapprocher d'Allah parce qu'au final qu'importe nos actions, toute est une question de prédestiné. Les gens ne croisent jamais ton chemin par hasard, chaque personne/expérience vient rajouter une brique à ton histoire. Ce qui doit arriver, arrivera quoi qu'on fasse. On est tous une épreuve pour les autres: parents/enfants/conjoints/voisins etc

T'avais des projets de mariage avec une personne il y a quelques années qui ont avortés, t'as vécu une grosse periode de tristesse. Aujourd'hui t'apprends qu'elle est mariée avec des enfants. Ce mari et ses enfants lui ont été prédestiné par Allah bien avant la création des cieux et de la terre. Que vallent vraiment nos choix au final? Comment avons nous pu prétendre pouvoir déjouer le destin?Tout est écrit Soubhan'Allah. Notre subsistance nous arrivera même si on la fuit.

On manque beaucoup d'humilité et on ne se rend pas assez compte qu'on est rien. On est rien à l'échelle de l'humanité et pire à l'échelle de l'histoire tout entière depuis la création d'Adam Aaly Salam.

Combien sont passés avant nous avec nos mêmes problèmes existentiels, se croyant les nombrils du monde avec des ambitions démesurés ou non. Au final la destination est la même pour tout le monde, 6 pieds sous terre. La seule chose sur laquelle nous devons faire attention est de s'assurer de faire de bonnes actions, suivre sa religion, vivre dans l'Adoration d'Allah. Le reste au final n'importe peu, on enmenera pas les futilités de ce bas monde avec nous dans nos tombes.

On sera tous tôt ou tard arraché de ceux qu'on aime, on priera sur nous salat Janaza, les gens retourneront à leurs occupations et on parlera de nous au passé. La vie au final c'est comme traverser une vis sa fin...
T
20 septembre 2020 07:03
Salam
SubhanAllah cette discussion tombe à point nommé
C'est exactement mon " flux" de pensée ces temps ci .
Nous sommes en "vie" et non pas au paradis.
Ce n'est pas seulement les ingrédients (quantité /qualité) qui influent sur une recette.
La résilience se travaille tout comme il est important de bien pétrir une pâte et la laisser "poser" à bonne température pour avoir un bon résultat après la cuisson.

Nous changeons, les autres aussi.
Il faut accepter notre existence est "fonction" du temps - plus précisément de l'intervalle de temps qu'il nous est donné de vivre.
C'est aussi le temps qui fait le "lien" entre les personnes.
Le temps passé ensemble, mis en commun.

L'être humain est éphémère, des papillons.
C'est probablement une bonne chose car c'est parfois "usant " de vivre.
Tout passe, tout lasse.
Combien de milliards d'être humains sont nés avant nous et combien de milliards après ?
Je suis daccord sur l'importance de relativiser et de prendre du recul.
Que faire d'autre quand ca ne pas bien?
Pleurer ca fait du bien - apparemment cela stimulerait la sécrétion d'hormones apaisantes.
J'aime à penser que quand les larmes contiennent un peu de notre tristesse diluée.
J'aime aussi à penser qu'on est jamais vraiment seul, Allah SWT est toujours là, mais c'est peut être à nous de "travailler " notre perception.
Peut-être aussi apprendre à être notre propre "ami", se connaitre, se voir de l'extérieur, se sonder.

Décortiquer ses émotions, un peu de psychologie ( même de comptoir " aide beaucoup.
Comprendre nos "caractéristiques " innées.
Exemple : quand je rencontre une nouvelle personne de mon âge j'ai tendance à me comparer sur différents plans, à chercher les points négatifs ( personnalité, comportement physique etc)
J'ai longtemps pensé que j'étais "jalouse" et que j'avais " mauvais coeur ( + culpabilité associée... pensée négative etc)
Avec le temps j'ai compris que jamais analyser, que j'avais peur de l'abandon ( souvent arrivé quand j'étais plus jeune) que ma mère m'a souvent comparé aux autres étant plus jeune etc

J'ai aidé certaines de ces personnes et elles m'ont remercié je me suis dit que je ne pouvais pas être jalouse sinon je n'aurais pas fait ce que j'ai fait d'autant que je n'ai jamais souhaité le mal ou fait de duas négatifs ( une interdiction formelle pour ma part)

Une fois une amie proche m'a dit : c'est dingue comment tu fais pour ne jamais être jalouse je n'ai jamais vu ça

Après beaucoup de réflexion, j'ai progressivement arrêté de penser que j'étais jalouse de beaucoup de personnes que j'avais mauvais coeur et que c est un défaut et péché etc

C'est juste ma façon de penser, d'appréhender les nouvelles personnes etc

Ce fut quand même un assez long cheminement
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook