Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
La patience dans l'éducation
9 novembre 2021 00:47
Salam

Nous avons fêté ce week-end les 19 ans de ma petite.

Avec sa soeur (22 ans), depuis toujours, c'est la guerre.

Je ne sais pas si j'ai failli à mon rôle de mère à ce niveau, étant fille unique, je n'ai pas connu les relations fraternelles, j'ai fait comme j'ai pu. Mais je ne suis jamais parvenue à ce que mes filles s'entendent bien. D'aussi loin que je remonte, je ne vois que des disputes à longueur de temps. Faut dire que côté personnalités, c'est le jour et la nuit, mais bon ...

Dans le genre "moins je vois ma soeur, mieux je me porte", y'avait pas mieux (ou pire, c'est comme vous voulez).

Enfants, fallait toujours les séparer, ados, j'en parle pas (encore pire) ... La petite voulait ressembler à sa soeur, lui piquait souvent ses affaires (que ce soit fringues, livres ou autres), et la grande en avait plus que marre de tout ça. J'ai fini par laisser tomber tout en leur disant parfois que le plus beau cadeau qu'elles pourraient me faire, ce serait qu'elles apprennent à s'apprécier l'une l'autre.

J'en ai eu des discussions pour que les choses s'arrangent, mais ça rentrait dans une oreille pour ressortir de l'autre.

ça fait 3 ans je dirais que mes filles commencent à s'absenter de la maison. Entre la grande qui était à la fac à l'autre bout de la France il y a 2 ans et ma fille qui prend son tour cette année, elles ont eu l'occasion d'avoir un break je dirais. Elles se voyaient moins. Etaient moins l'une sur l'autre. Et des signes, comme quoi l'une s'inquiétait pour l'autre perçait. ça m'a surpris, je m'en réjouissais devant elles.

Et là, ce week-end, la grande a fait un cadeau à sa soeur. Je ne m'y attendais pas. C'était rien, juste un livre sur ce qui passionne ma petite, mais ma petite a versé des larmes, surprise par ce geste et du coup, ben moi aussi.

J'avais le sentiment depuis quelques temps que ma grande sortait enfin de sa période d'adolescence. Et là, ça n'a fait que confirmer les choses.

Un geste, un pas vers l'autre. Et de sa propre initiative, sans que je ne lui dise rien, sans qu'elle ne me demande quoi que ce soit... Je me dis que faut toujours garder espoir.

Patienter toutes ces années à supporter leurs chamailleries/bagarres même parfois, finalement ça paie. Faut jamais perdre espoir.

Voilà, je voulais partager avec vous ce moment de bonheur à la maison. Que ça puisse permettre à des parents qui ont des enfants qui ne s'entendent pas beaucoup d'espérer...

Peut-être qu'on pensera que maintenant qu'elles ne vivent plus sous le même toit, c'est plus facile de s'apprécier ... Peut-être, je ne sais pas. Mais c'est déjà ça quand même. Je suis contente.
M
9 novembre 2021 00:56
Salam,

Non l'entente entre les enfants ne dependent pas forcément de ton role.
Si tu as fait en sorte de les traiter équitablement, que tu as chercher a faire des choses pour les rapprocher et que cela n'a pas fonctionner tu n'y est pour rien. Les caractére de certaines personnes meme frere/soeur ne sont pas compatibles quand ils cohabitent et effectivement c'est quand chacun aura sa petite vie de famille avec leur enfant, il seront jespere content d'emmener leur enfant voir leur tante.
Citation
Citronnus a écrit:
Salam

Nous avons fêté ce week-end les 19 ans de ma petite.

Avec sa soeur (22 ans), depuis toujours, c'est la guerre.

Je ne sais pas si j'ai failli à mon rôle de mère à ce niveau, étant fille unique, je n'ai pas connu les relations fraternelles, j'ai fait comme j'ai pu. Mais je ne suis jamais parvenue à ce que mes filles s'entendent bien. D'aussi loin que je remonte, je ne vois que des disputes à longueur de temps. Faut dire que côté personnalités, c'est le jour et la nuit, mais bon ...

Dans le genre "moins je vois ma soeur, mieux je me porte", y'avait pas mieux (ou pire, c'est comme vous voulez).

Enfants, fallait toujours les séparer, ados, j'en parle pas (encore pire) ... La petite voulait ressembler à sa soeur, lui piquait souvent ses affaires (que ce soit fringues, livres ou autres), et la grande en avait plus que marre de tout ça. J'ai fini par laisser tomber tout en leur disant parfois que le plus beau cadeau qu'elles pourraient me faire, ce serait qu'elles apprennent à s'apprécier l'une l'autre.

J'en ai eu des discussions pour que les choses s'arrangent, mais ça rentrait dans une oreille pour ressortir de l'autre.

ça fait 3 ans je dirais que mes filles commencent à s'absenter de la maison. Entre la grande qui était à la fac à l'autre bout de la France il y a 2 ans et ma fille qui prend son tour cette année, elles ont eu l'occasion d'avoir un break je dirais. Elles se voyaient moins. Etaient moins l'une sur l'autre. Et des signes, comme quoi l'une s'inquiétait pour l'autre perçait. ça m'a surpris, je m'en réjouissais devant elles.

Et là, ce week-end, la grande a fait un cadeau à sa soeur. Je ne m'y attendais pas. C'était rien, juste un livre sur ce qui passionne ma petite, mais ma petite a versé des larmes, surprise par ce geste et du coup, ben moi aussi.

J'avais le sentiment depuis quelques temps que ma grande sortait enfin de sa période d'adolescence. Et là, ça n'a fait que confirmer les choses.

Un geste, un pas vers l'autre. Et de sa propre initiative, sans que je ne lui dise rien, sans qu'elle ne me demande quoi que ce soit... Je me dis que faut toujours garder espoir.

Patienter toutes ces années à supporter leurs chamailleries/bagarres même parfois, finalement ça paie. Faut jamais perdre espoir.

Voilà, je voulais partager avec vous ce moment de bonheur à la maison. Que ça puisse permettre à des parents qui ont des enfants qui ne s'entendent pas beaucoup d'espérer...

Peut-être qu'on pensera que maintenant qu'elles ne vivent plus sous le même toit, c'est plus facile de s'apprécier ... Peut-être, je ne sais pas. Mais c'est déjà ça quand même. Je suis contente.
9 novembre 2021 00:58
Contente pour toi.

Mais je te rassure et tu pourrais demander à ton mari. Les frères et sœurs c'est toujours comme ça.

Mêmes avec des jumeaux.

Je vais te raconter

J'ai des cousins jumeaux de deux ans. Quand ils sont ensemble c'est à dire souvent. C'est la guerre parfois la 3ème guerre mondiale !

Mais si tu as le malheur de gronder l'un devant l'autre.

L'autre va te faire la 5ème guerre mondiale
9 novembre 2021 01:05
Exemple mon frère et moi. On a 12 ans de différence c'est le jour et la niveau caractère.

Mais il a été mon pilier durant la maladie mais c'est compliqué de s'entendre
Citation
Marocos758 a écrit:
Salam,

Non l'entente entre les enfants ne dependent pas forcément de ton role.
Si tu as fait en sorte de les traiter équitablement, que tu as chercher a faire des choses pour les rapprocher et que cela n'a pas fonctionner tu n'y est pour rien. Les caractére de certaines personnes meme frere/soeur ne sont pas compatibles quand ils cohabitent et effectivement c'est quand chacun aura sa petite vie de famille avec leur enfant, il seront jespere content d'emmener leur enfant voir leur tante.
9 novembre 2021 01:08
Oui ben oui. En voyant les fratries autour de moi, ma mère, mon père, mon mari, je me rends compte que les relations fraternelles n'existent pas vraiment. C'est souvent loin des yeux, loin du coeur. Mais on voit qu'il y a un lien du sang malgré tout.

Je ne me sens pas moins douée que les autres. J'avais juste espéré réussir à faire mieux quoi mdr.

Ceci dit, le petit copain de ma grande a plusieurs soeurs. Je crois 3 soeurs. Il est entre elles. Peut-être qu'elle prend conscience de certaines choses aussi ...
a
9 novembre 2021 02:31
salam

de mon expérience en tant qu enfant, les parents ne doivent pas se meler
plus ils forcent la bonne entente, moins ça marche
r
9 novembre 2021 03:14
Content pour toi
9 novembre 2021 07:02
Walikom selem

Ce qui m’étonne un peu c’est que la grande n’ait pas développé un instinct de protection de la petite.
Après je dis ça sûrement de manière biaisée. Parce qu’on m’a tjrs mis dans la tête que je devais protéger mes petites sœurs et encore ojd même si elles font une tête de plus que moi chacune allahi berek 😂
Des que y’a un truc on me dit « enti l’kbira, sbiya » genre c toi la grande montre l’exemple.
Mais c’est vrai qu’en grandissant on s’est plutôt un peu éloignées je trouve.
Pas les mêmes intérêts de vie, pas les mêmes caractères.
Elles s’entendent mieux entre elles par rapport à ça, et tant mieux. Je m’en fiche.
De toute façon elles savent que si y’a quoi que ce soit jss là.

Peut-être que tu t’en fout mais je t’ai donné mon retour 😂

En ce qui concerne le lien fraternel donc, je suis persuadée qu’il s’inculque en grande partie.
Quand l’un des 2 se montre injuste « ne sois pas injuste envers ta soeur »
Jamais les mettre en comparaison ou en compétition
Leur faire faire des activités ensemble, les mettre dans les mêmes écoles etc.
1-2-3 Soleil. SubhanAllah wa bihamdihi.
9 novembre 2021 08:33
L’adolescence c’est la pire période pour certains, ça les rend vraiment cons, mais qnd je te dis cons, c’est vraiment con!
Certains (nes) à l’adolescence se prennent pour des personnes ayant 80 ans d’expérience de la vie, genre ils pensent savoir TOUT sur TOUT et mieux que toi.

Alors il te passe par la tête des tentatives d’assasinat d’ados.
m
9 novembre 2021 09:03
Salam Citronnus,

Dans mon cas je n’ai que des frères et je suis l’aîné de chez moi. Si il y’a une chose que j’ai pu observer, notamment en comparative avec mes amies d’enfance qui elles avaient des sœurs, c’est que les embrouilles c’est souvent entre filles, c’était hallucinant le nombre de chamailleries et d’histoires qu’elles pouvaient avoir les unes envers les autres (même si c’est pas le cas de toutes, certaines arrivaient à développer des relations très, voir parfois trop fusionnel…) après souvent elles se rapprochent une fois qu’elles sont mariées ou du moins qu’elles ont pris leurs indépendances et une certaine distance et qu’il faut faire front commun contre les belles filles de la famille Mdrr ptdr (quand il y’a des frères mariés).

En tout les cas y’a des moments où j’étais bien contente d’avoir que des frères….whistling smiley
Citation
Citronnus a écrit:
Salam

Nous avons fêté ce week-end les 19 ans de ma petite.

Avec sa soeur (22 ans), depuis toujours, c'est la guerre.

Je ne sais pas si j'ai failli à mon rôle de mère à ce niveau, étant fille unique, je n'ai pas connu les relations fraternelles, j'ai fait comme j'ai pu. Mais je ne suis jamais parvenue à ce que mes filles s'entendent bien. D'aussi loin que je remonte, je ne vois que des disputes à longueur de temps. Faut dire que côté personnalités, c'est le jour et la nuit, mais bon ...

Dans le genre "moins je vois ma soeur, mieux je me porte", y'avait pas mieux (ou pire, c'est comme vous voulez).

Enfants, fallait toujours les séparer, ados, j'en parle pas (encore pire) ... La petite voulait ressembler à sa soeur, lui piquait souvent ses affaires (que ce soit fringues, livres ou autres), et la grande en avait plus que marre de tout ça. J'ai fini par laisser tomber tout en leur disant parfois que le plus beau cadeau qu'elles pourraient me faire, ce serait qu'elles apprennent à s'apprécier l'une l'autre.

J'en ai eu des discussions pour que les choses s'arrangent, mais ça rentrait dans une oreille pour ressortir de l'autre.

ça fait 3 ans je dirais que mes filles commencent à s'absenter de la maison. Entre la grande qui était à la fac à l'autre bout de la France il y a 2 ans et ma fille qui prend son tour cette année, elles ont eu l'occasion d'avoir un break je dirais. Elles se voyaient moins. Etaient moins l'une sur l'autre. Et des signes, comme quoi l'une s'inquiétait pour l'autre perçait. ça m'a surpris, je m'en réjouissais devant elles.

Et là, ce week-end, la grande a fait un cadeau à sa soeur. Je ne m'y attendais pas. C'était rien, juste un livre sur ce qui passionne ma petite, mais ma petite a versé des larmes, surprise par ce geste et du coup, ben moi aussi.

J'avais le sentiment depuis quelques temps que ma grande sortait enfin de sa période d'adolescence. Et là, ça n'a fait que confirmer les choses.

Un geste, un pas vers l'autre. Et de sa propre initiative, sans que je ne lui dise rien, sans qu'elle ne me demande quoi que ce soit... Je me dis que faut toujours garder espoir.

Patienter toutes ces années à supporter leurs chamailleries/bagarres même parfois, finalement ça paie. Faut jamais perdre espoir.

Voilà, je voulais partager avec vous ce moment de bonheur à la maison. Que ça puisse permettre à des parents qui ont des enfants qui ne s'entendent pas beaucoup d'espérer...

Peut-être qu'on pensera que maintenant qu'elles ne vivent plus sous le même toit, c'est plus facile de s'apprécier ... Peut-être, je ne sais pas. Mais c'est déjà ça quand même. Je suis contente.
11 novembre 2021 23:20
En lisant les premières lignes de ton récit je m'apprêtais à t'écrire de ne pas t'en faire, que les relations s'apaiseront complètement lorsqu'elles ne vivront plus sous le même toit, que c'est ce qu'il s'est passé pour ma soeur et moi Yawning smiley

Tant que les parents ne commettent pas d'injustice et de traitement de favoritisme, il n'y a pas de rancoeur réelle entre les frères et soeurs, ce n'est que de l'immaturité

J'aimerais bien lire cependant le retour de ceux qui ont des enfants qui même à l'adolescence s'entendent bien. Pensez-vous avoir agi à cette effet (et quels sont vos conseils dans ce cas) ou diriez-vous que c'est une question de hasard et de compatibilité naturelle ?

Je déteste le conflit, alors me retrouver dans un foyer où c'est tout le temps le conflit entre mes enfants, j'aurais envie de me flinguer. C'est une grande crainte que j'aie et l'une des raisons pour lesquelles je ne veux qu'un seul enfant pour l'instant.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11/11/21 23:29 par Sabah el Nour.
12 novembre 2021 02:16
Ouvre un post, les réponses risquent d'être intéressantes. Je le ferai demain après midi si jamais tu ne l'as pas fait ...
Citation
Sabah el Nour a écrit:
En lisant les premières lignes de ton récit je m'apprêtais à t'écrire de ne pas t'en faire, que les relations s'apaiseront complètement lorsqu'elles ne vivront plus sous le même toit, que c'est ce qu'il s'est passé pour ma soeur et moi Yawning smiley

Tant que les parents ne commettent pas d'injustice et de traitement de favoritisme, il n'y a pas de rancoeur réelle entre les frères et soeurs, ce n'est que de l'immaturité

J'aimerais bien lire cependant le retour de ceux qui ont des enfants qui même à l'adolescence s'entendent bien. Pensez-vous avoir agi à cette effet (et quels sont vos conseils dans ce cas) ou diriez-vous que c'est une question de hasard et de compatibilité naturelle ?

Je déteste le conflit, alors me retrouver dans un foyer où c'est tout le temps le conflit entre mes enfants, j'aurais envie de me flinguer. C'est une grande crainte que j'aie et l'une des raisons pour lesquelles je ne veux qu'un seul enfant pour l'instant.
12 novembre 2021 14:19
J'ai créé le post "éducation bienveillante" cet après-midi. Tu pourras suivre les réponses à ta question, j'espère, quand tu auras le temps de te connecter.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook