Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Sur le paradis et l'enfer, par Hazrat Inayat khan ...
Dominique Talib [ MP ]
20 septembre 2019 13:48
Est ce que quelqu'un pourrait le traduire, en résumé suffira, ou avec un programme de traduction ? Une traduction résumée se trouve plus bas ...

Vol. 5, Aqibat, Life After Death
3. Heaven and Hell
Heaven and Hell
This was the only way of keeping unevolved people from undesirable actions. In the same way mankind was threatened with punishment, such as being burnt by a scorching fire, made to drink from a fountain boiling fiercely, having no food but thorns and thistles, as a mother says to her child, "You will get a whipping if you do so.'
The Prophet once said, "Hell is for the wicked, and heaven is striven for by the fools."
Each religion has pictured heaven and hell according to familiar scenes upon earth, in whatever part of the world it might be. The heaven of the Hindu is an opera house. In it are the Upsaras and Gandharvas, the singers and dancers, and in their hell are snakes and scorpions, filth and worms.
In the Christian heaven the blessed become angels robed in white, with white wings. They hold golden harps. They are in the blue sky, seated on white clouds, singing the praise of God, and their joy is in knowing God and in the communion of the blessed. The Christian hell is a blazing, fiery furnace with lakes of brimstone and burning sulphur, where the worm dieth not and the fire is not quenched. The devils goad the damned with the red-hot prongs of their pitchforks. They are parched with thirst, and there they remain either for ever or until they have paid the debt of their sins to the uttermost farthing.
In the Moslem heaven there will be Huris and Malaks to wait upon the inhabitants of Jannat, the heavenly attendants, whose faces will be luminous and radiant with heavenly beauty and incomparably more handsome than the fair ones of the earth. Milk and honey flow in streams, and jewels and gems roll underfoot. Cooling drinks, the bracing breeze, and all fruits and delicious foods will always be ready, and fountains of Kouthar, the divine wine, will run. Every person who enters Jannat, whether he be a child or aged, will be young there. There will be the association of the holy, and the divine atmosphere will be felt throughout everything.
Hell in the Moslem tradition is said to be like a raging fire, hotter beyond comparison than any fire on earth. There will be the company of those crying and shrieking, calling for water with Flames in their mouths. Melancholy, miserable, helpless, and feeble will be the surroundings, and darkness, confusion, horror, and ignorance will be felt all around, while a devilish atmosphere will overwhelm all.
One might ask why the different religions have given differing accounts of heaven and hell. But the prophets never spoke what is not true, so that if we take the philosophical view, we see that the meaning is that whatever we have idealized we shall have.
The Hindus had idealized music, singing, playing, and dancing; therefore this was their heaven.
In Christianity, because from its foundation the thought of the distinction of sex was avoided, the holy place was held to be one where there are angels, sexless, singing to the God in the heavens above the clouds.
In Arabia, in the hot sand, a person wishes for a cooling drink every moment, and the climate makes the people emotional and gives them the desire to admire youth and beauty.
Hell, in almost all religions, has been described in some way or other as the place of torment, where all sources of torture are to be found.
The picture of heaven or hell had its origin in the simplest revelation as it came to the mind of the Prophet: a great horror at the idea of sin and a sense of joy and beauty at the sight of virtue. It expresses itself first in artistic imagination before it comes to the lips. The thought of horror at once brings pictures of fire, especially in the deserts and hot sand of Arabia, where water is the one salvation of all creatures, and fire is always the chief element of destruction. When the thought of joy and beauty comes, it at once pictures the beauty of the opposite sex, which has charmed the soul from the first day of creation and will do the same for ever. Then all delights which appeal to the senses and all sights which one longs to see, stood before the Prophet's artistic view, and were expressed in the language that his listeners were capable of appreciating. While the Sufi penetrates to the source of this idea, the simple believer revels in the words.
All that the traditions say is understood literally by the faithful, but the Sufi perceives them differently. To him curis are the heavenly expressions of beauty appearing before the eye which was open on earth, admiring the divine immanence on earth.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20/09/19 17:57 par Dominique Talib.
Quand je me rappelle que même si je ne pense pas à Dieu Lui pense à moi en permanence le lien entre nous s’ouvre et Sa Lumière arrive jusqu’à moi. Je ne Te voyais pas mais Tu étais là … Dieu est une éternité de créations ...
Dominique Talib [ MP ]
20 septembre 2019 13:49
Suite ...

"God is beautiful and He loves beauty", as it is said in the Hadith.
The whole creation was made that the beauty within the Creator might manifest in His creation, that it might be witnessed. The same tendency is working throughout the whole circuit. God's eye sees the heavenly beauty through the godly on their way towards the eternal goal.
"No soul knows what is reserved for them, what joy will refresh their eyes as a reward for what they have done", says the Qur'an.
Honey is the essence of all flowers. The essence of the whole being is wisdom. Wisdom is the honey which is found in heaven. Milk is the pure and essential substance prepared in the breast of the mother. The essential sustenance of our being is the spirit, which is pure like milk, and by spirituality we drink that milk on which our soul is nourished.
It is said in the Bible, "Man doth not live by bread alone, but by every word that proceedeth out of the mouth of God."
The earthly treasures such as gems and jewels, which the godly have renounced in their life upon earth, are rolling like pebbles, worthless, beneath their feet.
To the seer earthly wealth, which man pursues all his life, becomes in the end like pebbles rolling under his feet. Kouthar, wine, means the intoxicating influence of spiritual ecstasy, which is hidden in the heart as love. This purifies the mind from all impressions made upon it during the life on earth, thus preparing the soul for the at-one-ment with God.There is a different heaven and hell for each person, in accordance with the grade of his evolution. What is heaven to one person may be hell to another. A poor man will think it heaven to have a comfortable house to live in and a carriage to drive in. If a king were made to live in the house of a rich merchant, with one or two carriages, and a few servants to wait upon him, he would think it hell. A click of the tongue is more painful to the horse than ten lashes on the back of a donkey. This shows that the hell of a horse and of a donkey cannot be the same.
There is a story told of a Badishah before whom four persons were brought, arrested for the same crime. He looked at one and said, "Hang him." He looked at another and said, "Life-long imprisonment." He looked at the third and said, "Banish him." Then he saw the fourth and said, "Shame! How dare you show your face to me? Go, and never come before me again."
The one who went to be hanged killed a few more on his way to the gallows. The exiled one went away and started his trade and roguery still more prosperously in another country. The imprisoned one rejoiced shamelessly with friends in the prison. But he who was exempted from all punishment went home and committed suicide; to him the Badishah's bitter words were worse than a bowl of poison.
It is not that God from His infinite state rewards us or punishes us, or that there is one fold or enclosure called heaven, in which the virtuous are allowed to be, and another called hell, in which all the sinners are penned. In reality we experience heaven and hell in our everyday life all the time. But here we experience both states, the dream and the physical life. There is always the possibility of change. If we experience hell now, tomorrow it may be heaven. If our experience today is heaven, then there is the chance that tomorrow it may be hell. But when we return from this world of variety we do not progress in experience; our heaven and hell do not change much.Let us take first the hell and heaven that each person makes for himself here. When a person does an action with which his conscience is not pleased, the impression remains with him, torturing him continually and keeping before his eyes the agonies that his self experiences. We see in the world people in high positions, in luxurious surroundings, possessed of wealth and power, yet whose evil deeds keep up a blazing fire within them. Sometimes their life shows outwardly what their inward state is; sometimes it does not, and people think that they are happy, but they themselves find they are in hell. And yet it is partly hidden from their eyes, because of the continual variety of their experiences. This is the vague sight of their hell, which they will in the future experience fully.
When a person does some deed which his conscience likes, it approves him. It says, "Bravo! Well done !" His soul is glad of his deeds. In however bad an environment he may be placed, the inner joy still suffices to keep him happy. When by his righteous deeds he has satisfied his conscience, the God within is pleased. However bad his worldly situation may be, he is happy within himself. The world, perhaps, may deem him unhappy, but he is happier than kings. This is his heaven, and the same experience continues uninterruptedly on the higher plane of existence, which is heaven and hell.
Quand je me rappelle que même si je ne pense pas à Dieu Lui pense à moi en permanence le lien entre nous s’ouvre et Sa Lumière arrive jusqu’à moi. Je ne Te voyais pas mais Tu étais là … Dieu est une éternité de créations ...
Dominique Talib [ MP ]
20 septembre 2019 13:50
Suite et fin ...

Every person creates his own heaven and hell. A disciple once asked his murshid, "Pray, Murshid, let me see heaven in a vision." The murshid said, "Go into the next room, child, and sit and close your eyes and you will see heaven." The mureed went into the next room and sat in meditation. He saw in his vision a large area but nothing else. There were no rivers of honey and seas of milk, nor bricks of ruby, nor roofs of diamonds.
He went to his murshid and said, "Thank you, Murshid. Now I have seen heaven, I should like to see hell." The murshid said, "Very well; do the same again." The disciple went into the next room and sat in his meditation, and again he saw a large area, but nothing in it, no snakes, no fire, no devils nor cruel animals, nothing.
He went to the murshid and said, "I saw an area, but again there was nothing in it." The murshid said, "Child, did you expect that the rivers of honey and the seas of milk would be there, or the snakes or the fire in hell? No. There is nothing there; you will have to take everything from here. This is the place to gather everything, either the delights of heaven or the fires of hell.'
"Heaven is the vision of fulfilled desire, and hell the shadow of a soul on fire", says Omar Khayyam.
Our self, in reality, is heaven if blessed by divine mercy, and it is our self which is hell if cursed by the divine wrath. The seven gates spoken of in the Qur'an are the seven openings of our senses, through which gates we experience our heaven or hell, and the seven pinnacles mean the seven planes of man's existence, which have each its peculiar heaven and its peculiar hell.
Things appear to us as we make them appear. If we are tolerant with our surroundings and contented with whatever we have, enduring unavoidable discomforts and inconveniences, and if we acquire knowledge of our being, if we see the divine immanence around us, and if we develop within us the love on which the whole world is sustained, our life becomes a preparation for heaven and our hereafter its full expression. Such is the state of the godly.
As it is said in the Qur'an, "The pious enter therein in peace and security .... There shall touch them therein no worry, nor shall they be cast out."
If they are covered with rags, if lying on the dust, that dust becomes the throne of Suleyman, and their turban of rags becomes Khussrau's crown.
Our discontent with what we have in life, our intolerance of our surroundings, and lack of endurance of those conditions that we cannot avoid, our weakness in giving way to our passions and appetites, our lack of sociability, our ignorance of our true being and our blindness to the vision of God manifest in nature, are the torment of life here and the blazing fire in the hereafter.
Heaven is for the pious whose virtues were for this end, and hell is for the wicked who themselves have kindled its fire. The Sufi says, "I am beyond both, happy in the arms of the eternal peace. Neither can the joy of heaven tempt me, nor can the fire of hell touch me, for I have embraced the bliss and have kissed the curse, and have been raised above life's joys and sorrows."
Of course, no soul will remain in heaven or hell for ever. It is a gradual process of dissolving in the ocean of the eternal Being the remainder of the individual being. It is this state which is called Pulserat, or purgatory.
Quand je me rappelle que même si je ne pense pas à Dieu Lui pense à moi en permanence le lien entre nous s’ouvre et Sa Lumière arrive jusqu’à moi. Je ne Te voyais pas mais Tu étais là … Dieu est une éternité de créations ...
كحلة لرماش [ MP ]
20 septembre 2019 14:07
SOS Ill SOS

Voila la traduction, de rien Bye
Khoya ghi ro7 3liya stinky yakhdem 3liya :3 لي يكرهني يموت يخبش ويعطيييه
aboumehdi1970 [ MP ]
20 septembre 2019 14:36
t'as fait une faute

c'est Zenavant Ill
Citation
شبيك لبيك a écrit:
SOS Ill SOS

Voila la traduction, de rien Bye
كحلة لرماش [ MP ]
20 septembre 2019 14:37
Merci effectivement ( je ne maitrise pas encore la langue )
Citation
aboumehdi1970 a écrit:
t'as fait une faute

c'est Zenavant Ill
Khoya ghi ro7 3liya stinky yakhdem 3liya :3 لي يكرهني يموت يخبش ويعطيييه
Dominique Talib [ MP ]
20 septembre 2019 15:08
J'ai trouvé, je la publierai plus tard il faut retravailler le texte ...
Quand je me rappelle que même si je ne pense pas à Dieu Lui pense à moi en permanence le lien entre nous s’ouvre et Sa Lumière arrive jusqu’à moi. Je ne Te voyais pas mais Tu étais là … Dieu est une éternité de créations ...
كحلة لرماش [ MP ]
20 septembre 2019 15:09
Tu n'aimes pas ma traduction ? Sympa ca ...
Citation
Dominique Talib a écrit:
J'ai trouvé, je la publierai plus tard il faut retravailler le texte ...
Khoya ghi ro7 3liya stinky yakhdem 3liya :3 لي يكرهني يموت يخبش ويعطيييه
Dominique Talib [ MP ]
20 septembre 2019 17:40
Voici les passages les plus intéressants, retravaillés ...

3. Paradis et enfer

Le paradis et l’enfer étaient la seule façon de préserver les personnes non évoluées des actions indésirables. De la même manière, l'humanité a été menacée de punition, comme d'être brûlée par un feu brûlant, à boire l’eau d'une fontaine qui bout férocement, n'ayant pas d'autre nourriture que des épines et des chardons.

Chaque religion a représenté le ciel et l'enfer selon des scènes familières sur terre, dans n'importe quelle partie du monde. Tout ce que disent les traditions est littéralement compris par les fidèles, mais les soufis les perçoivent différemment. Pour lui ce sont les expressions célestes de la beauté apparaissant devant l’œil qui était ouvert sur la terre, admirant l'immanence divine sur la terre.

"Dieu est beau et Il aime la beauté", comme on dit dans le Hadith.
Toute la création fut faite pour que la beauté au sein du Créateur puisse se manifester dans Sa création, qu'elle puisse être vue. "Aucune âme ne sait ce qui leur est réservé, quelle joie leur rafraîchira les yeux en récompense de ce qu'ils ont fait", dit le Coran.

Le miel est l'essence de toutes les fleurs. L'essence de tout l'être est la sagesse. La sagesse est le miel que l'on trouve au ciel. Le lait est la substance pure et essentielle préparée dans le sein de la mère. La subsistance essentielle de notre être est l'esprit, qui est pur comme le lait, et par spiritualité nous buvons ce lait sur lequel notre âme est nourrie.

Il est dit dans la Bible, "L'homme ne vit pas seulement par le pain, mais par chaque mot qui sort de la bouche de Dieu."

Il y a un ciel et un enfer différents pour chaque personne, selon la note de son évolution. Ce qui est le ciel pour une personne peut être l'enfer pour une autre. Un pauvre homme pensera que c'est le paradis d'avoir une maison confortable dans laquelle vivre et une voiture pour y entrer. Si un roi devait vivre dans la maison d'un riche marchand, avec un ou deux wagons, et quelques serviteurs pour l'attendre, il penserait que c'est l'enfer.

Ce n'est pas que Dieu, de Son état infini, nous récompense ou nous punit, ou qu'il y ait un seul pli ou une enceinte appelé le ciel, dans lequel les vertueux sont autorisés à être, et un autre appelé l'enfer, dans lequel tous les pécheurs sont pennés. En réalité, nous vivons toujours le paradis et l'enfer dans notre vie quotidienne. Mais ici nous vivons les deux états, le rêve et la vie physique. Il y a toujours une possibilité de changement. Si nous vivons l'enfer maintenant, demain ce sera peut-être le paradis. Si notre expérience d'aujourd'hui est le paradis, alors il y a une chance que demain ce soit l'enfer. Mais lorsque nous revenons de ce monde varié, nous ne progressons pas dans l'expérience; notre ciel et notre enfer ne changent pas beaucoup. Voir la suite ...
Quand je me rappelle que même si je ne pense pas à Dieu Lui pense à moi en permanence le lien entre nous s’ouvre et Sa Lumière arrive jusqu’à moi. Je ne Te voyais pas mais Tu étais là … Dieu est une éternité de créations ...
Dominique Talib [ MP ]
20 septembre 2019 17:41
Suite ...

Prenons d'abord l'enfer et le paradis que chacun fait pour lui-même ici. Quand une personne fait une action avec laquelle sa conscience n'est pas satisfaite, l'impression demeure avec lui, le torturant continuellement et gardant sous ses yeux les souffrances que son moi éprouve. Quand une personne fait un acte qui lui plaît, sa conscience l'approuve. Il dit, "Bravo! Bien joué !" Son âme est contente de ses actes. Dans un environnement aussi mauvais qu'il puisse être placé, la joie intérieure suffit toujours à le garder heureux. Quand, par ses actes justes, il a satisfait sa conscience, le Dieu à l'intérieur est heureux. Quelle que soit la gravité de sa situation, il est heureux en lui-même. Le monde peut peut-être le juger malheureux, mais il est plus heureux que les rois. C'est son paradis, et la même expérience se poursuit sans interruption sur le plan supérieur de l'existence, qui est le ciel et l'enfer.

"Le ciel est la vision du désir accompli, et l'enfer l'ombre d'une âme en feu", dit Omar Khayyam.
Notre moi, en réalité, est le ciel si béni par la miséricorde divine, et c'est notre moi qui est l'enfer si maudit par la colère divine. Les sept portes dont parle le Coran sont les sept ouvertures de nos sens, à travers lesquelles nous vivons notre paradis ou notre enfer, et les sept pinacles signifient les sept plans de l'existence de l'homme, qui ont chacun son paradis particulier et son enfer particulier.

Si nous sommes tolérants envers notre environnement et satisfaits de ce que nous avons, avec des inconvénients et des inconvénients inévitables, et si nous acquérons la connaissance de notre être, si nous voyons l'immanence divine qui nous entoure, et si nous développons en nous l'amour sur lequel le monde entier est soutenu, notre vie devient une préparation pour le ciel et notre expression ultérieure complète. C'est l'état du dieu.
Comme il est dit dans le Coran, "Les pieux y entrent en paix et en sécurité .... Il n'y aura pas d'inquiétude à les toucher, ni de rejet.". S'ils sont recouverts de chiffons, s'ils sont allongés sur la poussière, cette poussière devient le trône de Suleyman, et leur turban de chiffons devient la couronne de Khussrau.
Notre mécontentement envers ce que nous avons dans la vie, notre intolérance envers notre environnement, et notre manque d'endurance à ces conditions que nous ne pouvons éviter, notre faiblesse à céder à nos passions et appétits, notre manque de sociabilité, notre ignorance de notre vrai être et notre aveuglement à la vision de Dieu manifeste dans la nature, sont le tourment de la vie ici et le feu qui s'embrase dans l'au-delà.

Le paradis est pour les pieux dont les vertus étaient pour cette fin, et l'enfer est pour les méchants qui ont eux-mêmes allumé leur feu. Le soufi dit, "Je suis au-delà des deux, heureux dans les bras de la paix éternelle. Ni la joie du ciel ne peut me tenter, ni le feu de l'enfer ne peut me toucher, car j'ai embrassé le bonheur et embrassé la malédiction, et j'ai été élevé au-dessus des joies et des peines de la vie."

Bien sûr, aucune âme ne restera au ciel ou en enfer pour toujours. Il s’agit d’un processus graduel de dissolution dans l’océan de l’Être éternel, le reste de l’être humain. C'est cet état qu'on appelle purgatoire. »
Quand je me rappelle que même si je ne pense pas à Dieu Lui pense à moi en permanence le lien entre nous s’ouvre et Sa Lumière arrive jusqu’à moi. Je ne Te voyais pas mais Tu étais là … Dieu est une éternité de créations ...
Antigone 2.0 [ MP ]
21 septembre 2019 14:32
C'est beau
Dominique Talib [ MP ]
21 septembre 2019 17:28
Bonjour Antigone 2.0

Oui mais pour moi c’est surtout une confirmation de ce que je pense depuis longtemps – Le paradis et l’enfer éternels sont des inventions humaines. J’avais lu ‘Le grand cycle de l’âme’ où nul part il n’en est question, mais là pir Hazrat le dit clairement …

« Bien sûr, aucune âme ne restera au ciel ou en enfer pour toujours. Il s’agit d’un processus graduel de dissolution dans l’océan de l’Être éternel, le reste de l’être humain. C'est cet état qu'on appelle purgatoire. »

On est déjà au purgatoire, on est déjà en cours de purification, et nous serons dans le monde suivant comme nous sommes aujourd’hui …

Et j’aime bien aussi …
« Le soufi dit, "Je suis au-delà des deux, heureux dans les bras de la paix éternelle. Ni la joie du ciel ne peut me tenter, ni le feu de l'enfer ne peut me toucher, car j'ai embrassé le bonheur et embrassé la malédiction, et j'ai été élevé au-dessus des joies et des peines de la vie." »

C’est tout à fait moi, tout est par la volonté de Dieu et à la fin il ne restera que l’éternité, notre éternité …

On est ce que l’on pense être. Je pense être éternel donc je le suis déjà ...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 21/09/19 17:46 par Dominique Talib.
Quand je me rappelle que même si je ne pense pas à Dieu Lui pense à moi en permanence le lien entre nous s’ouvre et Sa Lumière arrive jusqu’à moi. Je ne Te voyais pas mais Tu étais là … Dieu est une éternité de créations ...
Dominique Talib [ MP ]
21 septembre 2019 18:44
Et là je pense à tous ces musulmans à qui on fait croire qu’il faut craindre Dieu, sinon on va en enfer pour l’éternité. Quelle tristesse, mais bon, si c’est ce que Dieu veut ...
Quand je me rappelle que même si je ne pense pas à Dieu Lui pense à moi en permanence le lien entre nous s’ouvre et Sa Lumière arrive jusqu’à moi. Je ne Te voyais pas mais Tu étais là … Dieu est une éternité de créations ...
*TIGELLIUS* [ MP ]
25 septembre 2019 12:57
Chaque religion a représenté le ciel et l'enfer selon des scènes familières sur terre, dans n'importe quelle partie du monde. Tout ce que disent les traditions est littéralement compris par les fidèles, mais les soufis les perçoivent différemment. Pour lui ce sont les expressions célestes de la beauté apparaissant devant l’œil qui était ouvert sur la terre, admirant l'immanence divine sur la terre.

Au Jour du Jugement que je rappelle tu ne crois pas, les soufis, les vrais, savent bien que c'est une vérité et non pas du littéralisme.





Citation
Dominique Talib a écrit:
Voici les passages les plus intéressants, retravaillés ...

3. Paradis et enfer

Le paradis et l’enfer étaient la seule façon de préserver les personnes non évoluées des actions indésirables. De la même manière, l'humanité a été menacée de punition, comme d'être brûlée par un feu brûlant, à boire l’eau d'une fontaine qui bout férocement, n'ayant pas d'autre nourriture que des épines et des chardons.

Chaque religion a représenté le ciel et l'enfer selon des scènes familières sur terre, dans n'importe quelle partie du monde. Tout ce que disent les traditions est littéralement compris par les fidèles, mais les soufis les perçoivent différemment. Pour lui ce sont les expressions célestes de la beauté apparaissant devant l’œil qui était ouvert sur la terre, admirant l'immanence divine sur la terre.

"Dieu est beau et Il aime la beauté", comme on dit dans le Hadith.
Toute la création fut faite pour que la beauté au sein du Créateur puisse se manifester dans Sa création, qu'elle puisse être vue. "Aucune âme ne sait ce qui leur est réservé, quelle joie leur rafraîchira les yeux en récompense de ce qu'ils ont fait", dit le Coran.

Le miel est l'essence de toutes les fleurs. L'essence de tout l'être est la sagesse. La sagesse est le miel que l'on trouve au ciel. Le lait est la substance pure et essentielle préparée dans le sein de la mère. La subsistance essentielle de notre être est l'esprit, qui est pur comme le lait, et par spiritualité nous buvons ce lait sur lequel notre âme est nourrie.

Il est dit dans la Bible, "L'homme ne vit pas seulement par le pain, mais par chaque mot qui sort de la bouche de Dieu."

Il y a un ciel et un enfer différents pour chaque personne, selon la note de son évolution. Ce qui est le ciel pour une personne peut être l'enfer pour une autre. Un pauvre homme pensera que c'est le paradis d'avoir une maison confortable dans laquelle vivre et une voiture pour y entrer. Si un roi devait vivre dans la maison d'un riche marchand, avec un ou deux wagons, et quelques serviteurs pour l'attendre, il penserait que c'est l'enfer.

Ce n'est pas que Dieu, de Son état infini, nous récompense ou nous punit, ou qu'il y ait un seul pli ou une enceinte appelé le ciel, dans lequel les vertueux sont autorisés à être, et un autre appelé l'enfer, dans lequel tous les pécheurs sont pennés. En réalité, nous vivons toujours le paradis et l'enfer dans notre vie quotidienne. Mais ici nous vivons les deux états, le rêve et la vie physique. Il y a toujours une possibilité de changement. Si nous vivons l'enfer maintenant, demain ce sera peut-être le paradis. Si notre expérience d'aujourd'hui est le paradis, alors il y a une chance que demain ce soit l'enfer. Mais lorsque nous revenons de ce monde varié, nous ne progressons pas dans l'expérience; notre ciel et notre enfer ne changent pas beaucoup. Voir la suite ...
*TIGELLIUS* [ MP ]
25 septembre 2019 13:01
Oui mais pour moi c’est surtout une confirmation de ce que je pense depuis longtemps – Le paradis et l’enfer éternels sont des inventions humaines. J’avais lu ‘Le grand cycle de l’âme’ où nul part il n’en est question, mais là pir Hazrat le dit clairement …

J'ai confiance dans le Coran qui est le fruit de la Parole divine, et certainement pas dans ton gourou.



Citation
Dominique Talib a écrit:
Bonjour Antigone 2.0

Oui mais pour moi c’est surtout une confirmation de ce que je pense depuis longtemps – Le paradis et l’enfer éternels sont des inventions humaines. J’avais lu ‘Le grand cycle de l’âme’ où nul part il n’en est question, mais là pir Hazrat le dit clairement …

« Bien sûr, aucune âme ne restera au ciel ou en enfer pour toujours. Il s’agit d’un processus graduel de dissolution dans l’océan de l’Être éternel, le reste de l’être humain. C'est cet état qu'on appelle purgatoire. »

On est déjà au purgatoire, on est déjà en cours de purification, et nous serons dans le monde suivant comme nous sommes aujourd’hui …

Et j’aime bien aussi …
« Le soufi dit, "Je suis au-delà des deux, heureux dans les bras de la paix éternelle. Ni la joie du ciel ne peut me tenter, ni le feu de l'enfer ne peut me toucher, car j'ai embrassé le bonheur et embrassé la malédiction, et j'ai été élevé au-dessus des joies et des peines de la vie." »

C’est tout à fait moi, tout est par la volonté de Dieu et à la fin il ne restera que l’éternité, notre éternité …

On est ce que l’on pense être. Je pense être éternel donc je le suis déjà ...
Dominique Talib [ MP ]
25 septembre 2019 17:57
« Au Jour du Jugement que je rappelle tu ne crois pas, les soufis, les vrais, savent bien que c'est une vérité et non pas du littéralisme.
J'ai confiance dans le Coran qui est le fruit de la Parole divine, et certainement pas dans ton gourou. »

À chacun sa croyance Tigellius, Dieu les aime toutes …
Quand je me rappelle que même si je ne pense pas à Dieu Lui pense à moi en permanence le lien entre nous s’ouvre et Sa Lumière arrive jusqu’à moi. Je ne Te voyais pas mais Tu étais là … Dieu est une éternité de créations ...
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook