Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
ouverture des yeux ??
Karmoss [ MP ]
22 décembre 2003 13:13
Des soldats d'élite refusent de servir dans les territoires

LEMONDE.FR | 22.12.03 | 07h54 • MIS A JOUR LE 22.12.03 | 08h19

Zeev Boïm, le vice-ministre de la défense israélien, a estimé lundi que ces soldats devaient passer en cour martiale. Selon lui, les arguments avancés par les soldats seraient irrecevables et procéderaient d'une campagne menée par la gauche israélienne.
Quinze réservistes d'une unité d'élite de l'armée israélienne ont annoncé dimanche 21 décembre qu'ils refusaient désormais de mener des missions dans les territoires palestiniens, dans une lettre adressée au premier ministre, Ariel Sharon, a rapporté une télévision privée israélienne.

Les 15 soldats réservistes de la Sayeret Matcal, unité prestigieuse spécialisée dans les opérations de commando à l'extérieur d'Israël, ont affirmé qu'ils ne participeraient plus à "l'oppression" des Palestiniens ni à la défense des colonies juives dans les territoires, selon les termes de la lettre citée par la télévision.

"Nous ne donnerons plus nos vies pour l'oppression dans les territoires et la négation des droits de l'homme de millions de Palestiniens, et nous ne servirons plus de boucliers aux implantations" juives dans ces territoires, ajoute la lettre. "Nous ne corromprons pas plus longtemps l'humanité en menant les missions d'une armée d'occupation (...). Autrefois, nous avons combattu pour une cause juste (mais aujourd'hui), nous avons dépassé la limite de l'oppression d'un autre peuple", précisent les signataires du texte, expliquant qu'ils "ne franchiront plus cette limite".

LE FRONT DU REFUS S'ÉTEND

Zeev Boïm, le vice-ministre de la défense israélien, a estimé lundi que ces soldats devaient passer en cour martiale. "Ces soldats doivent être privés de leur uniforme et passer en jugement pour désobéissance et rebellion, peu importe l'unité dans laquelle ils servent", a affirmé M. Boïm à la radio publique israélienne. Selon lui, les arguments avancés par les soldats seraient irrecevables et procéderaient d'une campagne menée par la gauche israélienne.

Pour le député travailliste Danny Yatom, général et ex-chef du Mossad (service extérieur de sécurité), il ne faut pas se servir de l'armée pour exprimer des idées politiques (...). Le refus d'accomplir une mission militaire n'est possible que si celle-ci est illégale". M. Yatom, un ex-commandant de la Sayeret Matcal, a cependant appelé le gouvernement "à s'interroger sur les raisons pour lesquelles le phénomène du refus de servir dans les territoires s'amplifie".

Unité légendaire de l'armée israélienne, la Sayeret Matcal, qui compte parmi ses anciens commandants l'ex-premier ministre travailliste Ehoud Barak, a notamment mené l'opération de libération de 106 passagers d'un avion retenus en otages à Entebbe, en Ouganda, en 1976.

M. Barak, ainsi que plusieurs responsables politiques israéliens ayant servi dans cette unité, ont dénoncé cette prise de position. L'ancien premier ministre a demandé aux signataires de revenir "immédiatement" sur leur décision, la qualifiant de "grave erreur", a rapporté la radio militaire israélienne. Selon la même radio, le chef d'état-major israélien, Moshe Yaalon, a par ailleurs déclaré que toute personne ayant quelque chose à dire sur les actions de l'armée devait le faire "dans le cadre de l'armée".

La lettre des 15 réservistes intervient trois mois après que 25 pilotes militaires israéliens eurent signé une pétition adressée au commandant en chef de l'armée de l'air dans laquelle ils affirmaient leur refus d'exécuter des missions dans les territoires palestiniens. Le 25 janvier 2002, 52 officiers et soldats du cadre de réserve de l'armée de terre avaient annoncé qu'ils refuseraient dorénavant de servir dans les territoires. "Nous ne continuerons pas à nous battre au-delà de la ligne verte [datant de la guerre de 1967 et l'occupation de la Cisjordanie par Israël] dans le but d'opprimer, d'expulser, d'affamer et d'humilier un peuple tout entier", disait cette pétition qui avait suscité une vive polémique en Israël. Le texte avait recueilli par la suite plusieurs centaines de signatures.

L'armée israélienne compte 190 000 hommes et femmes dans le service actif et 450 000 réservistes, selon le centre Jaffee d'études stratégiques de l'université de Tel-Aviv.


Karmoss ( copy/past professionnel )
chorouk [ MP ]
22 décembre 2003 14:24
On se réveille enfin
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook