Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Le Nouvel Observateur, un regard de fils de ?
a
6 janvier 2013 19:29
Salam,

[tempsreel.nouvelobs.com]

[tempsreel.nouvelobs.com]

Bachar al-Assad a prononcé son premier discours depuis sept mois, dimanche 6 janvier, alors que la guerre civile qui déchire le pays a fait plus de 60.000 morts, selon l'ONU. Face à une opposition de plus en plus vigoureuse et une communauté internationale de plus en plus ferme, le dictateur tente d'imposer ses conditions pour une résolution du conflit. Pour concilier son maintien au pouvoir et un retour à la paix, le président n'hésite pas à inverser les rôles de tous les acteurs en présence.

Les révolutionnaires, "une bande de criminels"

Le président syrien a dressé son propre bilan des forces politiques du pays. Selon lui, le conflit n'oppose pas "le pouvoir et l'opposition, mais la patrie et ses ennemis, le peuple et ses assassins", ajoutant que certains voulaient la partition de la Syrie. Dans ces conditions, l'opposition ne peut être reconnue comme un interlocuteur légitime, juge-t-il. "Est-ce une révolution et sont-ils des révolutionnaires ? C'est une bande de criminels", a-t-il déclaré, faisant référence aux combattants rebelles qui ont chassé ses troupes de larges zones du nord et de l'est du pays.


C'est sur google actualité...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06/01/13 19:30 par abde12.
B
6 janvier 2013 20:33
Mercenaires australiensptdr

Après la mort d’un mercenaire australiens à Alep où il combattait l’armée et l’État syrien, le gouvernement australien vient de lancer une mise en garde à ses propres citoyens! »

tout citoyen australien qui se rendrait en Syrie pour combattre aux côtés des mercenaires contre Damas, risque 20 ans de prison pour avoir violé la moi de 1978 qui interdit aux australiens de participer à des guerres extra-territoriale » . » tout australien qui arme et équipe des mercenaires avant de les envoyer en Syrie écopera d’une peine de sept ans de prison » le porte parole du ministère australien du travail a reconnu la présence de 100 ressortissants australiens en Syrie depuis 2011
B
6 janvier 2013 20:36
Selon l'onu, l'irak disposait d'un pet de saddam, enfermé dans une fioleptdr

Photo supprimée par le membre  Photo supprimée par le membre
a
6 janvier 2013 20:59
Salam,

Ils nous prennent pour des c-ons. Ce chiffre de 60000 a été donné par l'OSDH. Pourquoi ils parlent de l'ONU ?

tout citoyen australien qui se rendrait en Syrie pour combattre aux côtés des mercenaires contre Damas, risque 20 ans de prison

Bonne nouvelle.
a
6 janvier 2013 21:24
Salam,

Ce Powell qui un jour me fit marrer lorsqu'il cita Thucydide est ce bon esclave noir promu avec un uniforme de général... On connait l'attrait de l'esclave pour l'apparence ! - tu veux combien de médailles bamboula ? Hein ?! Tu seras content ! Comme Napoléon, César, Alcibiade, Alexandre Le Grand, Hannibal, Général Omar,... hein ?!

Puis s'ajoute Obama appelé par les Belges qui regrettent la belle époque du Congo Belge - mieux qu'Hitler ! disent les historiens anglais et américains... Un comble ! - : Obwana ! Le noir valet qui joue "l'homme des grandes promesses"...

Heureusement qu'il y a un homme qui vient confirmer que l'atomisme génétique - le bou-g-gnoule et le "scientifique" de l'internet rapportent toujours la génétique à l'élément atomique, matérialiste... Puisque l'Anglais, le plus nul des penseurs dans l'histoire humaine, le dit ! - n'explique rien de la psychologie. Chez Nietzsche, la volonté de puissance, càd l'affect, est l'élément de la génétique... La racine gen vient du sanskrit et signifie "vie". Gène, généralité, générosité, génétique,... général ! hahahaha

Cet homme :

[www.youtube.com]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06/01/13 22:36 par abde12.
c
6 janvier 2013 23:28
en fait, le chiffre de 60 000 serait une sous estimations. certains parlent méme du double.
et tout cela pour que bachar puisse se maintenir au pouvoir................

Actualité > Monde

60 000 morts dans le conflit syrien

Le chiffre est issu de la compilation de données issues de sept sources différentes.

Ce bilan dressé le mercredi 3 janvier est probablement sous-évalué.

D’où vient ce chiffre ?

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme a affirmé avoir recensé 59 648 personnes tuées en Syrie entre le 15 mars 2011 et le 30 novembre 2012. « Étant donné que le conflit s’est poursuivi sans relâche depuis fin novembre, nous pouvons supposer que plus de 60 000 personnes ont été tuées jusqu’au début 2013 », a déclaré la haut-commissaire Navi Pillay dans un communiqué, estimant ce nombre « bien plus élevé qu’attendu et réellement choquant ».

Selon elle, « on assiste à une prolifération de crimes graves par les deux parties, y compris des crimes de guerre et, très probablement, des crimes contre l’humanité ».

L’analyse préliminaire a été conduite en utilisant une liste combinée de 147 349 meurtres signalés et identifiés de façon complète, à partir de données issues de sept sources différentes : le Centre de documentation des violations, le Réseau syrien des droits de l’homme, le conseil général de la révolution syrienne, le site Internet Syria Shuhada, le groupe March 15, l’Observatoire syrien des droits de l’homme et le gouvernement syrien.

L’analyse a été menée, pour le compte du Haut-Commissariat de l’ONU, par Benetech, une organisation spécialisée dans l’analyse de données. Selon les analystes, le chiffre de 60 000 morts est probablement une sous-estimation du nombre réel de décès. Des rapports contenant des informations insuffisantes ont été exclus de la liste et un nombre significatif de meurtres pourrait n’avoir été recensé par aucune des sept sources.

L’analyse montre une nette augmentation du nombre moyen de décès recensés par mois depuis le début du conflit, d’environ 1 000 morts par mois au cours de l’été 2011 à environ plus de 5 000 morts par mois depuis juillet 2012.

Le plus grand nombre de meurtres signalés ont eu lieu à Homs (12 560), dans la périphérie rurale de Damas (10 862) et à Idlib (7 686), suivis d’Alep (6 188), de Daraa (6 034) et de Hama (5 080). Plus de 76 % de cas documentés pour le moment sont des hommes et 7,5 % des femmes. Par ailleurs, l’analyse n’a pas permis d’établir une distinction claire entre combattants et non combattants parmi les victimes.
Ce qui fait débat

Le bilan de l’ONU est supérieur à celui de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), une organisation qui s’appuie sur un réseau de militants et de médecins à travers le pays et qui chiffre le nombre des morts à plus de 46 000 morts en vingt et un mois. L’OSDH ne recense, toutefois, ni les milliers de personnes disparues ou en détention, ni la plupart des morts parmi les « chabbihas », les miliciens du régime de Bachar Al Assad, ni les combattants étrangers.

De plus, « les rebelles et l’armée ne révèlent pas le nombre de morts dans leurs rangs pour ne pas porter un coup au moral des troupes », explique le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, qui estime qu’en totalisant toutes ces catégories, le nombre de morts pourrait dépasser les 100 000. De son côté, la haut-commissaire aux droits de l’homme affirme que « bien que cette analyse soit la plus détaillée et la plus large menée sur le nombre de morts à ce jour, il ne s’agit en aucun cas d’un chiffre définitif ».

François d’Alançon .
c
6 janvier 2013 23:32
quand à l’Australie, hé bien oui, la bas aussi des fascistes barbus font du scandale:

a
7 janvier 2013 03:57
Salam,


Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme a affirmé avoir recensé 59 648 personnes tuées en Syrie entre le 15 mars 2011 et le 30 novembre 2012. « Étant donné que le conflit s’est poursuivi sans relâche depuis fin novembre, nous pouvons supposer que plus de 60 000 personnes ont été tuées jusqu’au début 2013 », a déclaré la haut-commissaire Navi Pillay dans un communiqué, estimant ce nombre « bien plus élevé qu’attendu et réellement choquant ».

Bref, encore une colorée qui joue la p... envoyée par les porcs qui - Ô miracle ! - sont omniscients et d'une logique mathématique inégalée !

Coldman !!!! Les chiffres pour le prochain tirage de l'euro-million ????

- Après Powell je ne sais quoi et Obwana, voilà une autre : Navi Pillay, une sage dravidienne qui reconnait ses maîtres. Mais où ils vont les trouver tous ces esclaves ???? Moi aussi j'en veux un ! On est en démocratie, me-rde !

[america-latina.blog.lemonde.fr]

[www.un.org]

[anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com]

Mais quelle tronche ! Je n'ai jamais vu une belle femme dans ce secteur... Sèches, très laides, mal habillées, co-nnes mais très vicieuses, haineuses, insensibles comme toute femme mal bai****,... c'est ça les talents "féminins" que l'Amérique recherche ?

Une autre détraquée :

[aftermathnews.files.wordpress.com]

Encore une autre détraquée :

[serbiathroughamericaneyes.files.wordpress.com]

Affolant. Maintenant comparez avec la femme d'Assad...



Modifié 2 fois. Dernière modification le 07/01/13 07:40 par abde12.
c
7 janvier 2013 07:21
on verra bien quand bachar sera parti.
a
7 janvier 2013 08:02
Salam,

Moi je profite de chaque instant qu'il met à énerver l'Occident et Bou-g-nouland... Faudra que la France pense à accepter sur son sol les Syriens qui fuient les combats ! Pas avec un oignon turc ou une tomate jordanienne qu'ils vont pouvoir survivre !
B
7 janvier 2013 11:35
Un épicier, opposant à Bachar, sans contacts avec sa propre famille.
Mais qui est bien informéptdr
r
7 janvier 2013 12:36
La france republique bananiere qui ose donner des leçons.Merci Takieddine de dénoncer ces voyous !

a
7 janvier 2013 20:12
Salam,

Citation
riad-al a écrit:
La france republique bananiere qui ose donner des leçons.Merci Takieddine de dénoncer ces voyous !


Le règne des fils de. Scandaleux. Sarko s'est torché le derrière avec le drapeau français... Dans un sens, c'est marrant ; 4 couleurs et l'odeur de merd-e !

Un pays en crise et des Restos du coeur débordés, bien fait ! J'espère encore pire !



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/01/13 20:16 par abde12.
c
7 janvier 2013 21:02
tu espères plus de misère? Perplexe
a
7 janvier 2013 23:51
Salam,

A fond ! Ils doivent aussi goûter aux tourments qu'ils ont démocratiquement et donc volontairement choisi pour d'autres gens... Et c'est peu en comparaison : 80000 civils tués pour que monsieur et madame puissent remplir leur caddy de mer-de ! - et aussi les pays charognards, anthropophages du Bou-g-nouland ; "en échange de votre coopération, des [pseudo] facilités économiques et 40000 visas pour vos va-nu-pieds et vos [pseudo] étudiants"...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 07/01/13 23:54 par abde12.
c
8 janvier 2013 00:00
j'ai bien peur que tout soit plus compliqué que ça abdel.
moi, je me sens pas engagé par sarkosy et consorts.
et personne ne vote pour la guerre ici ou là. du moins en France.
c'est la structure même de l’état allié au systeme capitalisme qui donne ce que l'on peut voir quotidiennement.
avec plus de démocratie comme dans les pays du nord, c'est plus soft.
moi, je souhaite plus de liberté et moins de misère à tous, partout dans le monde.
la misére, c'est méme l'arme dont les puissants ont besoin pour faire s'entretuer le populo.
ça fait des reservoirs de militaires les pauvres.
l'attrait de la solde, le paiement des etudes ou la carte verte, ça attire qui à ton avis?
a
8 janvier 2013 23:32
Salam,

Bizarre, vos cibles (Libye et Syrie) sont les mêmes que celles de ces impérialistes capitalistes ! Pure coïncidence, Coldman ?
c
8 janvier 2013 23:39
je n'ai pas de cibles particuliéres. il y a des peuples qui se soulévent contre la tyrannie et méritent d'etre soutenus, salués.
j'ai, il y a longtemps, soutenu des regimes totalitaires au nom de la solidarité contre l'impérialisme us.
j'etais mineur et ça n'a pas duré longtemps.
devait on etre contre la désagrégation du bloc soviétique parce que les usa y travaillaient depuis toujours ou fallait il soutenir l'envie de liberté des peuples?
pour moi, le choix fut vite fait.
B
9 janvier 2013 09:57
Le troll est parmi nousptdr

Peuple qui se soulève?ptdr

Au royaume du Bahreïn, le soulèvement de la population pour des réformes constitutionnelles et la répression des autorités se poursuivent de façon endémique depuis février 2011.

Dernier épisode de cet affrontement, oublié des médias et de la communauté internationale, la décision du ministère de l’Intérieur de déchoir 31 opposants chiites de leur nationalité pour « atteinte à la sûreté de l’État ».

Le peuple de Bahrein, attend les fournisseurs "clé en main" de la démocratie.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook