Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
Musique et anachide
S
22 avril 2011 18:33
Salam,

Sachant que la musique avec paroles obscènes ou non est illicite, que dire des anachides? A priori les anachides sont une bonne alternatif aux chansons occidentales et arabes, pour diriger à l'écoute de paroles saines.

Mais quand il y a de la musique de fond dans ces anachides, que penser?
Le prophète Mohammad (sws) a dit : "Le bas monde est la prison du croyant et le paradis du mécréant".
n
22 avril 2011 18:46
salam

justement un cheikh en parle dans cet video Smiling Smiley
[www.dailymotion.com]
E
22 avril 2011 18:55
Les instruments de musiques sont explicitement interdits par la sounah et le coran. Ce qui veut tout simplement dire que si les paroles ne te paraissent pas en contradiction avec la religion et qu'il n'y a pas d'instruments de musiques, il n'y a aucun mal à l'écouter.
Et ceux qui doutent encore que la musique instrumentale soit interdite, ces quelques paroles du prophète, paix et bénédiction soient sur lui, devraient éclairer quelques uns:
"Viendra au sein de ma Communauté des gens qui considèreront l'adultère, le (port de la) soie (pour les hommes), le vin et les instruments de musique comme licites." (Boukhâri)

Allouhou a'lam =D
S
22 avril 2011 19:41
Barak allah o fokoum pour vos réponses.

Est ce que ces avis de quelques Oulamas paraissent adéquat?

"...quant à l’interdiction des chansons tels qu’on les connaît aujourd’hui, à cause de leurs paroles vulgaires et malsaines, sans aucun bien, mais qui sont plutôt source de distraction futile, et d’excitation des passions, des instincts charnels et de la perversion, qui pousse celui qui les écoute vers le mal. Qu’Allah nous guide vers ce qu’Il agrée.
Il est donc permis de remplacer cela par des chants islamiques contenant des sagesses et des rappels qui incitent à la ferveur, à la défense de la religion, qui excitent les émotions islamiques, éloignent du mal et de ses causes, afin de pousser celui qui les écoute à obéir à Allah, à s’éloigner de Sa désobéissance, de la transgression de Ses limites, et incitent au Jihâd dans la voie d’Allah.
Cependant, on ne doit pas prendre cela comme une habitude qu’on garde, mais on peut les écouter de temps en temps, dans des occasions comme le mariage, en voyage pour le Jihâd dans la voie d’Allah et autre, ou quand il y a un découragement pour le bien, afin d’inciter les gens à faire le bien, et quand les âmes penchent vers le mal, afin de réprimer ce penchant et de les en écarter.
Mais il est préférable de lire une partie du Coran et un ensemble de rappels prophétiques authentiques, car c’est le meilleur moyen pour purifier les âmes, le plus sûr pour apaiser les coeurs. Allah, le Très-Haut a dit : « Allah a fait descendre le plus beau des récits, un livre dont [certains versets] se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui craignent leur Seigneur frissonnent [à l’entendre] ; puis leur peau et leur coeur s’apaisent au rappel d’Allah. Voilà [le Livre] guide d’Allah par lequel Il guide qui Il veut. Mais quiconque Allah égare n’a point de guide. » (Az-Zumar, v.23) et « Ceux qui ont cru, et dont les coeurs se tranquillisent à l’évocation d’Allah. N’est-ce point par l’évocation d’Allah que se tranquillisent les coeurs ? * Ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, auront le plus de bien et aussi le meilleur retour. » (Le Tonnerre, v. 28-29.)
Le quotidien des Compagnons et leur préoccupation étaient d’accorder la plus grande importance au Livre d’Allah et à la Sunna du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, en les étudiant, en les apprenant par coeur et en les mettant en pratique. Mais ils avaient des refrains ou des phrases courtes qu’ils déclamaient par exemple, lors du creusement de la tranchée autour de Médina, la construction de la mosquée, dans le Jihâd et d’autres circonstances, sans que cela soit leur devise et sans leur consacrer toutes leurs préoccupations et tous leurs soins, mais seulement pour réconforter leurs âmes et raviver leurs sentiments.
Par contre, le tambour et tout autre instrument de musique ne doivent pas accompagner ces chants, car le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, et ses Compagnons ne l’ont pas fait. C’est Allah Qui guide vers le droit chemin et prières et salut d’Allah sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses Compagnons.

Le Comité Permanent de l’Ifta, Fatâwâ Islamiya (4/532-534)."

"...Ils se trouvent dans ses Anashîd un autre défaut, qui est qu’ils se chantent à la manière des chants interdits : ils se jouent selon les règles musicales arabes ou occidentales qui divertissent les auditeurs, les font danser, et leur font perdre la maîtrise d’eux-mêmes. Donc, le but ici est de chanter et se divertir et non pas le chant en lui-même. Ceci constitue une nouvelle infraction (à la Sharî’a), qui est le fait de vouloir ressembler aux mécréants et aux débauchés.
Et à la suite de cela, il se produit une autre infraction, qui est de leur ressembler dans leur rejet du Coran et le fait qu’ils s’en détournent ; ils entrent ainsi dans le sens général de la plainte du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, à prpos de son peuple (Quraysh), comme Allah le dit : « Et le Prophète a dit : « Ô Seigneur, mon peuple s’est détourné de ce Coran…
Cheikh Muhammad Nasruddîn Al-Albânî, qu’Allah lui fasse miséricorde.
Amman, 28/6/1415".


Les anachides avec de paroles saines mais qui comporte de la musique sont elles issus d'une quelconque source qui souhaiterait faire consommer de la musique à tout prix ?
Le prophète Mohammad (sws) a dit : "Le bas monde est la prison du croyant et le paradis du mécréant".
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook