Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Le Matin: Al-Qaïda décidera bientôt du sort des otages marocains enlevés en...
bikhir [ MP ]
1 novembre 2005 19:06

source: [www.lematin.ma]


Al-Qaïda décidera bientôt du sort des otages marocains enlevés en Irak

01.11.2005 | 13h56

La branche irakienne d'Al-Qaïda, dirigée par Abou Moussab Al-Zarqaoui, a annoncé mardi sur l'Internet qu'elle déciderait prochainement du sort des deux otages marocains qu'elle a enlevés en octobre et mis en ligne leurs présumés documents d'identité. «Après leur interrogatoire, les deux détenus, employés de l'ambassade du Maroc, ont été déférés devant le tribunal islamique pour décider de leur sort», lit-on dans un communiqué mis en ligne sur un site islamiste et signé d'Abou Maïssara Al-Iraqi, porte-parole du groupe de Al-Zarqaoui.


Ce bref communiqué est accompagné de photos de cartes d'identité et de passeports que le groupe affirme appartenir aux deux Marocains dont il avait annoncé le rapt le 26 octobre. Les deux employés de l'ambassade, portés disparus depuis le 20 octobre, ont été identifiés comme étant Abderrahim Boualem (55 ans), chauffeur, et Abdelkrim Mouhafidi (49 ans), agent d'entretien.
Lundi, le Comité des oulémas, principale association religieuse sunnite irakienne, a lancé un appel à la libération des deux ressortissants marocains.

Une mission composée de trois diplomates, conduite par Mohamed Azeroual, directeur des Affaires arabes et islamiques au ministère marocain des Affaires étrangères, se trouve à Amman en vue de «contribuer aux efforts de recherches en cours des deux employés de l'ambassade».

Le ministre de la Communication, Nabil Benabdellah, avait déclaré, au lendemain de la revendication de l'enlèvement par la branche irakienne d'Al-Qaïda, que le Maroc ne possédait aucun élément permettant d'identifier les ravisseurs de ses deux ressortissants en Irak. Le groupe de Al-Zarqaoui, ennemi numéro un des Etats-Unis en Irak, a revendiqué de nombreux attentats meurtriers et la décapitation d'otages. Al-Zarqaoui avait annoncé le 27 juillet l'exécution des deux diplomates algériens, Ali Belaroussi, 62 ans, et Azzedine Belkadi, 47 ans, enlevés six jours auparavant à Bagdad.

Le 7 juillet, le même groupe avait annoncé avoir assassiné le chargé d'affaires égyptien à Bagdad Ihab Al-Chérif, enlevé cinq jours plus tôt. A Rabat, une manifestation de solidarité appelant à la libération des deux Marocains enlevés en Irak a eu lieu lundi dernier à Rabat à l'initiative du Parti de l'Istiqlal. Au cours de leur rassemblement dans le centre de Rabat, les manifestants ont réclamé la libération de leurs compatriotes et brandi des bougies allumées en «signe d'espoir».



La branche irakienne d'al-Qaëda, dirigée par Abou Moussab Zarqaoui, a annoncé mardi sur l'internet qu'elle déciderait prochainement du sort des deux otages marocains qu'elle a enlevés en octobre et mis en ligne leurs présumés documents d'identité.

"Après leur interrogatoire, les deux détenus, employés de l'ambassade du Maroc, ont été déférés devant le tribunal islamique pour décider de leur sort", lit-on dans mis en ligne sur un site islamiste et signé d'Abou Maëssara Al-Iraqi, porte-parole du groupe Zarqaoui.

Ce bref communiqué est accompagné de photos de cartes d'identité et de passeports, mises en ligne et que le groupe affirme appartenir aux deux otages dont il avait annoncé le rapt le 26 octobre.
Les deux employés de l'ambassade, portés disparus depuis le 20 octobre, ont été identifiés comme étant Abderrahim Boualem (55 ans), chauffeur, et Abdelkrim Mouhafidi (49 ans), agent d'entretien.

Le groupe de Zarqaoui, ennemi numéro un des Etats-Unis en Irak, a revendiqué de nombreux attentats meurtriers et la décapitation d'otages. L'armée américaine a mis la tête de Zarqaoui à prix pour 25 millions de dollars.


 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook