Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
masturbation
linda.S [ MP ]
7 février 2005 19:09
que dis l islam a ce sujet? merci.

Est ce que c est un acte impardonnable sachant qu on se jure d arreter et que c est plus fort on y revient? Que dois faire le sujet pour eviter cette acte degradant.

LS
hnina21 [ MP ]
7 février 2005 19:13
tu te dit ke si tu continu tu va enfer meme si c pa kom ça kil fo lexpliker mais c en qql sorte pr stimuler les neurones de la personnes Smiling Smiley


mais c vrai ke ce sujet a etai aborder plusieur fois


cet acte est illicite en islam deconseiller par les 'ulamas
princesse de l'univers [ MP ]
7 février 2005 19:15
vous allez peut etre rire mais a 20an je sais toujour pa c koi l masturbation???????????????
hnina21 [ MP ]
7 février 2005 19:15
Pour l'islam, la sexualité et tout ce qui y a trait fait partie de la nature humaine, et il n'y a pas de tabou lié à ce sujet. Par contre il y a en islam, au sujet de la façon de vivre la sexualité comme au sujet de la façon de vivre toute chose, des limites à respecter.
Pour l'islam, l'instinct sexuel ne doit pas être refoulé et considéré comme en soi une mauvaise chose. Mais il ne doit pas non plus être flatté sans cesse. Il doit être orienté. C'est pourquoi les sources musulmanes (Coran et Hadîths) enseignent que le cadre matrimonial est le seul cadre autorisé pour vivre sa sexualité (voir Coran 23/5-6). L'avantage de cette mesure, c'est que l'instinct sexuel sert de la sorte de tremplin à la fondation de familles. Un des objectifs d'un jeune musulman devrait donc être de chercher à gagner sa vie honnêtement pour pouvoir fonder un foyer.



Quant à celui qui ne le peut pas, un autre verset s'adresse à lui en ces termes : "Et que ceux qui n'ont pas de quoi se marier cherchent à rester chastes jusqu'à ce que Dieu les enrichisse par Sa Grâce"24/33). Car "ceux qui cherchent [la satisfaction de l'instinct sexuel] au-delà de cela [le cadre matrimonial], eux sont ceux qui dépassent." (Coran 23/7). Or, la masturbation relève justement de ce qui est "au-delà du cadre permis" par les sources musulmanes, et, en tant que telle, est interdite.



Au cas où un jeune homme n'a pas les moyens de se marier et ressent une très forte poussée de l'instinct, le Prophète Muhammad (sur lui la paix) lui a enseigné de faire des jeûnes (rapporté par Al-Bukhârî). Un tel jeune homme devrait également s'occuper à des activités permises (sport autorisé, art autorisé, etc.), qui lui permettraient de penser à autre chose (cela sans pour autant faire de refoulement psychologique, car si l'instinct sexuel doit se vivre dans l'intimité et avec pudeur, il n'en est pas moins quelque chose de naturel dont il ne faut pas avoir honte de l'existence en soi). Cela devrait lui permettre de "rester chaste jusqu'à ce que Dieu l'enrichisse par Sa Grâce", comme énoncé dans le verset ci-dessus.



Malgré tout cela, il peut arriver qu'un jeune homme ressente une poussée de l'instinct telle qu'il "n'en puisse plus" et qu'il craigne de tomber dans la fornication (az-zinâ, relation sexuelle hors du cadre du mariage). Dans ce cas et en dernier recours, face à deux maux (la fornication et la masturbation), certains savants musulmans sont d'avis qu'il peut être amené à avoir recours au moindre mal (cf. Al-halâl wal-harâm, p. 153, et aussi Fatâwâ Ibn Taymiyya, tome 34 p. 230), et ce seulement s'il y a risque réel pour lui de tomber dans la fornication. C'est ce qui est connu en droit musulman comme "akhaffu-dh-dhararayn" (le moins grave de deux maux). Soulignons-le : cela reste quelque chose du dernier recours uniquement, et seulement si le jeune n'a vraiment pas les moyens de fonder un foyer et qu'il craint vraiment de tomber dans un mal plus grave.
La question qui se pose ici est : pratiqué dans ce cas du dernier recours, l'acte de masturbation reste-t-il quand même interdit, ou bien, à cause de la nécessité existante, devient-il alors autorisé ? Ibn Taymiyya (Fatâwâ Ibn Taymiyya, tome 34 p. 230) a rapporté à ce sujet les deux avis chez les savants :


l'avis disant que cela reste quand même un acte interdit mais que l'on n'y aura recours que pour ne pas tomber dans un mal plus grand ; cet avis signifie qu'il faudra demander pardon à Dieu. Il faut veiller cependant à ne pas faire ici non plus de refoulement psychologique. Le meilleur moyen d'éviter un tel refoulement est justement de s'en ouvrir à Dieu et de Lui en parler longuement. Car c'est bien à partir des Paroles de Dieu et de celles de Son Messager que les savants musulmans ont extrait les principes et les règles détaillées du droit musulman. Pourquoi, donc, ne pas en parler à Dieu ? C'est Lui qui sait, c'est Lui qui pardonne - Il est Miséricordieux - pour ce qui relève des devoirs qu'on a envers Lui, et non pas les hommes (il n'y a pas de confession à des hommes en islam).

l'avis disant que dans ce cas uniquement cet acte devient permis ; cet avis signifie – c'est évident – que l'on n'aura pas fait là quelque chose d'interdit. Cependant, dans ce cas, où un jeune ne verrait pas d'autre possibilité que ce recours, il devrait rester discret sur ses pratiques, sans faire pour autant un refoulement psychologique.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).
hnina21 [ MP ]
7 février 2005 19:16
mdrrrr princesse de luni


c se toucher non ??? Moody Smiley
princesse de l'univers [ MP ]
7 février 2005 19:20
aaaaaaaahhhhhhhhhh c degoutant; se toucher tout seul????? tu ma chikè a vi hnina21;sa exist des gens ki font sa et ki itrouv du plaisir??? olalalala g cho tt d'un coup!!!!!
hnina21 [ MP ]
7 février 2005 19:22
mdrrrrrrrrrrrrrr


hahahahahahaha ben si la question c posé c ke probablement ça existe hahahaha


Grinning smileySad Smiley
princesse de l'univers [ MP ]
7 février 2005 19:24
sraft jibouliya bassla
hnina21 [ MP ]
7 février 2005 19:29
mdrrrrrrrrrrrr Grinning smiley
Mounia_muslima [ MP ]
7 février 2005 21:21
Assalam aleykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh

Bismillahi Ar Rahmani Ar Rahim

Question : Quelle est la position de l'Islam sur la masturbation génitale ?





Réponse: En Islam, le corps humain , ainsi que toutes les facultés qui ont été données à l’homme sont considérés comme des dépôts de la part de Dieu. Quiconque utilise un organe de son corps ou une de ses facultés d’une façon ne respectant pas le cadre défini et voulu par Allah se montre ainsi coupable de trahison par rapport au dépôt qui lui a été confié.

A partir de là, il faut savoir qu'en ce qui concerne la sexualité, l'Islam a énoncé une orientation essentielle pour l'homme et la femme dans la façon de satisfaire ce besoin naturel: L'expression de l'instinct sexuel ne doit ainsi être vécu que dans le cadre du mariage, et ce, afin de contribuer à la réalisation d'un objectif très important, à savoir celui de perpétuer l’espèce humaine.

Toute expression de la sexualité qui ne suivrait pas cette orientation est donc condamnée en Islam: C’est pour cette raison que des actes comme le Zinâ (fornication) sont strictement interdits... C'est aussi pour cette raison que la masturbation est considérée par la quasi-totalité des savants musulmans comme n'étant pas permis, comme l'indique clairement la synthèse présentée ci-dessous des opinions des différentes écoles juridiques sur la question. Ces avis émis sur la masturbation concernent aussi bien l’homme que la femme. La majorité des savants musulmans considère que, se masturber, c'est "chercher au delà des limites" fixées par la religion. Celui qui s'y adonne est donc un transgresseur, en vertu du passage coranique suivant:



"Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salat, qui se détournent des futilités, qui s'acquittent de la Zakat, et qui préservent leurs sexes (de tout rapport), si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer; alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs. "

(Sourate 23 / Versets 1 à 7)

D’après l’école hambalite, la masturbation est tolérée uniquement si elle permet d’éviter l’adultère ou un risque quelconque lié à la santé physique, et ce, pour celui qui n’a pas la capacité de se marier. Donc, si une personne peut se marier, la masturbation ne sera pas permise pour elle. (Références: "Kachâfoul Qina’" et Ghâyatoul Mountahâ "Winking smiley.

D’après l’école châféite, la masturbation est interdite, au même titre que la sodomie. (Références: "Al Mouhadhab" et "Moughniyl Mouhtâdj"Winking smiley.

D’après l’école hanafite, la masturbation est interdite si elle a pour seule objet l’obtention du plaisir. Mais si une personne se trouve submergée par le désir, qu’elle n’arrive plus à contrôler ses pulsions et elle craint de tomber dans le "Zinâ", dans ce cas elle peut avoir recours à la masturbation pour s’apaiser, et ce, suivant le principe juridique bien connue préconisant que, lorsqu'on est confronté à deux maux, on se doit de choisir le moindre d'entre eux ("akhaf oudh dhararaïn" ou "ahwan oul baliyataïn"Winking smiley.

Les savants de l’école mâlékite interdisent aussi la masturbation, comme cela est rapporté dans l’ouvrage "Souboulous Salâm" de Amîr As San'âni r.a..

De grands commentateurs du Qour'aane comme Allâmah Qourtoubi r.a., Allâmah Âlousi r.a., Allâma Nasafi r.a., ainsi que d’éminents savants comme Cheikh Ibné Taymiyyah r.a. penchent aussi pour l’interdiction de cet acte.

Face à tous ces avis, il apparaît clairement que la masturbation ne peut être tolérée qu’en dernier recours, quand il y a un fort risque (réel) de tomber dans un péché plus grand, c’est à dire le "Zinâ" (fornication). Mais avant d’en arriver là, le musulman et la musulmane doivent d’abord essayer d’apaiser leurs pulsions par le biais du jeûne, comme cela a été enseigné par le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam). Il est important de rappeler enfin que, si jamais il arrive à une personne de se masturber, elle doit par la suite implorer le pardon d'Allah.



Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !

source : [www.muslimfr.com]

qu'Allah nous guide amine

wa salam aleykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh
Marwa_petite [ MP ]
7 février 2005 21:31
assalam aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouh

pk parlez vous comme ca je suis la oubliez ce que je vient de dire je suis nouvelle
ps:repondez au plus vite
linda.S [ MP ]
8 février 2005 00:10
merci pour vos reponses.
hnina21 [ MP ]
8 février 2005 00:15
ya pa de koi Winking smiley
mehdi_paris [ MP ]
27 février 2005 03:55
C'est bien joli tout ça. Que de belles paroles...

Tout musulman pratiquant que je soit, je me voit obligé de me doucher après chaque masturbation pour pouvoir accomplir la salat. Voyons le bon côté des choses: ça me permet d'avoir une hygiène plus fréquente que la moyenne.

Plus sérieusement : A 25 ans, je mène, comme des milliers de gens, une vie professionnelle chargée de cadre sup. Je ne demande qu'une seule chose : trouver une femme sérieuse pour me caser et "arrêter les conneries".
Après avoir plusieurs fois été tenté par le Zina, sans y ceder, je pense à présent être convaincu que ça ne me satisfairait pas. Or une femme, (ou un homme) sérieuse(x), tout le monde sait que ça ne court pas les rues. En plus si on prends en compte les affinités socio-culturelles, les valeurs morales et religieuses, et l'attirance physique (ne nous voilons pas la face : il en faut bien), voilà qui réduit considérablement les chances. Je fais énormément de sport, de musique classique, d'activités diverses je suis toujours actif et dynamique, mais tout cela ne calme pas mes ardeurs, qui se font ressentir quotidiennement.

Ma solution, pour ne pas péter les plombs hormonalement : La masturbation. J'ai bientôt 10 ans de carrière dans ce domaine. C'est même une des raisons principales de mon éloignement des principes fondamentaux de l'islam à certains moments de ma vie. Non content de pratiquer ça, J'ai même tendance à compenser en plus avec des films à caractère pornographique, téléchargés sur le net. Je ne pense pas être un cas isolé, mais plutôt un membre d'une majorité discrète et silencieuse.(C'est vrai, pas de quoi se vanter...). Oui c'est sale, oui ce n'est pas moral, mais personellement, ça me soulage de voir de belles femmes nues. ça me sert de "soupape" pour relâcher la pression et tenir le coup, en attendant de trouver une bent nnas. Je n'ai pas honte. C'est juste dommage, c'est tout.

Quoiqu'il en soit : Je n'ai pas peur de céder au zina, parce que de toute façon, des occasions de fornication on n'en n'a pas tous les jours. Donc si on ne cherche pas dans ce sens, il y a peu de chance qu'une fornicatrice potentielle vienne sonner à votre porte. Donc ma pratique de la masturbation a pour but unique la recherche du plaisir. Je ne vois vraiment pas en quoi c'est mal. ça me destresse après le boulot, ça me détend, et ça me décrispe. Effectivement, je demande à Dieu de me libérer de ce fléau, parce que c'est pesant et fortement déconseillé.

>"En Islam, le corps humain , ainsi que toutes les facultés qui ont été données à l’homme sont considérés comme des dépôts de la part de Dieu. Quiconque utilise un organe de son corps ou une de ses facultés d’une façon ne respectant pas le cadre défini et voulu par Allah se montre ainsi coupable de trahison par rapport au dépôt qui lui a été confié"

Moi je n'ai rien demandé : Un jour à 15 ans, en regardant une jeune fille j'ai ressenti un truc gonfler dans mon pantalon. Et depuis c'est la merde_. 10 ans de lutte c'est pas évident. Soit on se suffit d'une femme "simple", n'importe laquelle pourvu qu'elle soit croyante et qu'elle fasse l'affaire, et on se case à 20 ans, Soit on recherche une compagne pour la vie, qui en plus de la foi, a des vertus telles que la capacité à bien éduquer les enfants, un certain niveau d'éducation, un entente réelle, etc... Donc ce n'est pas aussi simple que ces raccourcis de leçons de morales. La société dans laquelle nous évoluons aujourdh'ui est complexe. Ce n'est plus aussi simple et tracé qu'avant. Le contexte est différent.

Que faire alors ? Eh bien moi, pour l'instant, la masturbation, ça me va. Je l'ai admis. Ca me fait sauter des salats, je me sens décalé quand je veux lire le Coran le soir, mais je fait avec. J'ai essayé de m'abstenir pendant un an. Le résultat a été catastrophique. J'ai craqué à force de vivre comme un chien avec une auto-muselière. Je suis plus équilibré à présent, et je prie Dieu de faire croiser mon chemin avec une fille bien, pour cesser ces écarts fréquents.

Wa ssalamou alaïkoum.

Mehdi de Paris.


hnina21 [ MP ]
27 février 2005 13:59
mehdi oh moins tu es sincere tu l'affirme Smiling Smiley et en + de ça tu explik bien le pkoi du comment tt ce ke je te souhaite en lisant ton texte c une femme pieuse inchallah le plus rapidement possible pr k ce nivo la tu retrouve une stabilité et une chose ki é hallal vis a vis d'Allah Winking smiley


bon courage Winking smiley
 
Facebook