Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
J’en ai marre d’être là « bonne poire »
S
24 avril 2020 01:13
Salam

J'étais exactement dans le même cas trop gentille impossible de dire non.

Mais j'ai décidé de me rebeller !!

Si tu veux on peut en parler Eye rolling smiley

Citation
Unemarocaineeee a écrit:
Salam aleykoum

Voilà je me rends compte qu’on me prend uniquement pour la « bonne poire ».
Quand on vient me parler c’est presque tout le temps pour me demander un service.
Avant je n’arrivais jamais à dire non. Depuis peu j’arrive à m’affirmer mais voilà je me sens hyper mal après avoir refusé. Je sais que je ne suis pas en tord mais je me dis que j’aurai pu aider quelqu’un et que je ne l’ai pas fait et je me sens prise de remord mais en même temps je me dis pourquoi venir me voir uniquement quand on a besoin de moi ?

Je me sens tourmentée, le pire c’est que cela arrive dans tous les domaines que ce soit amical ou pro.

Je ne me sens pas très bien ...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 24/04/20 01:16 par Smartiiies.
24 avril 2020 01:33
C’est une grande qualité.
On peut compter sur toi et tu as le cœur sur la main.
Voilà comment je vois ton écrit.
Citation
Unemarocaineeee a écrit:
Salam aleykoum

Voilà je me rends compte qu’on me prend uniquement pour la « bonne poire ».
Quand on vient me parler c’est presque tout le temps pour me demander un service.
Avant je n’arrivais jamais à dire non. Depuis peu j’arrive à m’affirmer mais voilà je me sens hyper mal après avoir refusé. Je sais que je ne suis pas en tord mais je me dis que j’aurai pu aider quelqu’un et que je ne l’ai pas fait et je me sens prise de remord mais en même temps je me dis pourquoi venir me voir uniquement quand on a besoin de moi ?

Je me sens tourmentée, le pire c’est que cela arrive dans tous les domaines que ce soit amical ou pro.

Je ne me sens pas très bien ...
M
24 avril 2020 01:48
0.1 euro par blaireau c deja ca hein lol
Citation
Summertime.* a écrit:
Mais c'est que y a beaucoup de blaireaux.
Mais c'est qu'il n' y a pas beaucoup d'argent.
Malheureusement.
h
24 avril 2020 02:18
Tu dois apprendre a dire non! Car demande toi est ce que la personne en face va aussi te rendre un de tes services si t'en a besoin,si tu continue a dire oui tu te fera facilement marcher sur les pied..c'est vrai que c'est une tres bonne qualité mais demande toi est ce que la personne en vaut vrm la peine par exemple si c'est une de tes bonnes amies et elle te rend des services et toi aussi ça aucun probleme, mais une personne qui ne te calcule meme pas et qui ne te parle jamais mais elle te parle juste pour des services C'EST NON!! je te dis ça car je me suis deja fait marcher sur les pied il y'a environ 3-4 ans j'etais comme toi je ne pouvais pas dire non, mais a la fin je me retrouvais toute seule et les gens venaient me parler juste pour les services.. Si tu apprend a dire non tu va te faire respecter!!
Bisous beauté et ne lache pas ♥
r
24 avril 2020 03:16
Salam alikoum , aide en espérant l’agrément d’Allah et la quiétude et Miséricorde , tu te sentiras mieux
Sincèrement , n’attends rien des autres , en retour.
Un conseil aide les vrais nécessiteux pas ceux qui se moquent de ta poire , un nécessiteux sera vraiment reconnaissant et tu le combleras.Comble le nécessiteux Allah te comblera
Citation
Unemarocaineeee a écrit:
Ça ne me remonte pas vraiment le moral ce que vous dites pour la plupart...
Quand je me rends compte qu’en fait on s’en fou de moi mais que quand on a besoin de moi on se rappelle que j’existe alors oui c’est blessant et oui ça me fait du mal de refuser « de rendre service «  mais en même temps je ne sais pas trop comment agir
24 avril 2020 03:26
Salam

Si tu fais la Question et Réponse, Évidemment que tu vas t’interroger ! Cependant la générosité, dans la mesure du Possible, incite les autres à Réfléchir et à Toi de Cumuler les bienfaits, Si tant est que tu peux pourvoir sans te forcer Dans L’embarras. Mais si tes moyens ne permettent tant de générosité, il ne faut pas te laisser gêner par la «timidité ».
Citation
Unemarocaineeee a écrit:
Salam aleykoum

Voilà je me rends compte qu’on me prend uniquement pour la « bonne poire ».
Quand on vient me parler c’est presque tout le temps pour me demander un service.
Avant je n’arrivais jamais à dire non. Depuis peu j’arrive à m’affirmer mais voilà je me sens hyper mal après avoir refusé. Je sais que je ne suis pas en tord mais je me dis que j’aurai pu aider quelqu’un et que je ne l’ai pas fait et je me sens prise de remord mais en même temps je me dis pourquoi venir me voir uniquement quand on a besoin de moi ?

Je me sens tourmentée, le pire c’est que cela arrive dans tous les domaines que ce soit amical ou pro.

Je ne me sens pas très bien ...
24 avril 2020 05:51
Il y a une différence entre être gentille et généreuse et être une pigeonne.

Faut savoir mettre des limites aux gens. S'il faut faire les choses de bon coeur, ce n'est pas une raison de se sentir obligé de dire oui à tout.

Le non ne fera pas de toi une mauvaise personne. A toi de choisir avec qui tu veux être généreuse ou pas sans ressentir de culpabilité car après tout, tu ne dois rien à personne.

Être affirmée permet de limiter les rapaces qui ne se rappellent que tu existes que quand ils ont besoin de quelque chose.

Tu verras que quand ta sadaqa sera dirigée vers de vrais nécessiteux qui ne demandent jamais rien, tu n'auras plus aucune culpabilité de dire non à ceux qui profitent sans vergogne.
" Il ne faut pas perdre son temps à avancer des arguments de bonne foi face à des gens de mauvaise foi " Feu sa Majesté le Roi HASSAN II
P
24 avril 2020 06:53
Salem alikoum ma sœur je suis comme toi.... Cest du a un gros manque de confiance en toi. Vide affectif liée à l'enfance peut être..... Moi j'aide quand sa me donne envie. Mais plus comme avant. Sa m'arrive encore de me faire avoir par ma culpabilité.... Les gens qui te disent aide fissabilillah vous êtes marrant. On aide une personne réellement dans le besoin. Pas des grosse profiteuse fini. Moi je ne culpabilise plus parce que à cause de tout sa j'y et laisser ma santé. Et aujourd'hui devine quoi ? Plus personne me calcul. Il faut savoir se protéger personne le fera à ta place.
K
24 avril 2020 09:09
salam aleykoum

tu vas tous comprendre avec ça inch'Allah


[lasolutionestenvous.com]

Autres caractéristiques de la personne codépendante affective :

Elle se sent responsable de tous mais a de la difficulté à assumer la bonne fonctionnalité de sa propre existence.
Elle éprouve des difficultés à dire non et à mettre ses limites.
Elle peut vivre des peurs face à l’autorité ou avoir les larmes aux yeux aux moindres critiques.
Elle donne abondamment mais reçoit difficilement.
Elle s’excuse pour des riens.
Il lui est difficile de passer à l’action pour elle-même.
Elle a fort probablement été revalorisée lorsqu’elle jouait le rôle de l’adulte étant enfant, que ce soit pour ses habilités de prises en charge, de bonne oreille pour accueillir des confidences ou pour sa maturité précoce… en apparence.
Elle peut avoir besoin de prouver qui elle est par différents agissements contrôlant.
La personne rêve que tout va s’arranger mais demeure souvent en manque de moyens pour s’en sortir.
Elle peut se sentir rejetée facilement.
Elle ne se permet pas assez de s’amuser.
Elle attire des personnes à problèmes ou des gens dépendants affectifs tant sur le plan personnel que professionnel.
Elle se laisse affecter, perturber par l’attitude d’une autre personne mais aime contrôler le comportement de cette personne. Elle veut la sauver. Il peut s’agir d’un enfant, d’un ami, d’un alcoolique, d’un individu qui se drogue ou d’une personne malade entre autres.
Citation
Unemarocaineeee a écrit:
Salam aleykoum

Voilà je me rends compte qu’on me prend uniquement pour la « bonne poire ».
Quand on vient me parler c’est presque tout le temps pour me demander un service.
Avant je n’arrivais jamais à dire non. Depuis peu j’arrive à m’affirmer mais voilà je me sens hyper mal après avoir refusé. Je sais que je ne suis pas en tord mais je me dis que j’aurai pu aider quelqu’un et que je ne l’ai pas fait et je me sens prise de remord mais en même temps je me dis pourquoi venir me voir uniquement quand on a besoin de moi ?

Je me sens tourmentée, le pire c’est que cela arrive dans tous les domaines que ce soit amical ou pro.

Je ne me sens pas très bien ...
24 avril 2020 09:13
Je vais tenir un autre langage que toutes ces"bonnes âmes bienveillantes, charitables, altruistes, compatissantes, généreuses etc etc"" dont la bonté s'éveille au premier matin du
Ramadan mais qui sommeille tout le long de l'année.

Prendre quelqu'un pour une bonne poire comme tu l'expliques et venir à elle uniquement lorsqu'on on a besoin, c'est lui manquer d'un certain respect. C'est clair. C'est la prendre juste pour la béquille qui sera à disposition le jour où...
Le reste du temps on l'oublie.

Dans ce genre de situation il faut être clair avec ces personnes. Polie, compréhensive mais
savoir leur dire NON gentiment avec le sourire quand il y a de l'exagération.
Et surtout être en paix avec ta conscience, contrairement à ce que l'on essaierait de te faire croire.
Citation
Unemarocaineeee a écrit:
Salam aleykoum

Voilà je me rends compte qu’on me prend uniquement pour la « bonne poire ».
Quand on vient me parler c’est presque tout le temps pour me demander un service.
Avant je n’arrivais jamais à dire non. Depuis peu j’arrive à m’affirmer mais voilà je me sens hyper mal après avoir refusé. Je sais que je ne suis pas en tord mais je me dis que j’aurai pu aider quelqu’un et que je ne l’ai pas fait et je me sens prise de remord mais en même temps je me dis pourquoi venir me voir uniquement quand on a besoin de moi ?

Je me sens tourmentée, le pire c’est que cela arrive dans tous les domaines que ce soit amical ou pro.

Je ne me sens pas très bien ...
24 avril 2020 09:29
Ça dépend pour quoi !

Si c’est pour des choses futiles, genre prêter tes affaires à des gens qui cassent ou faire des papiers admin a des gens qui lisent parfaitement le français n’hésites pas a dire non.

Tu verras, si tu dis oui à tout mais non une fois alors que tu peux vraiment pas, les gens oublient automatiquement les 99 fois ou tu leur a rendu service. Il vaut mieux dire Non quand t’as pas envie !
A
24 avril 2020 12:18
Salam aleykoum, oukhty. Toi et moi, nous sommes trop gentilles. C'est une qualité mais peut-être un défaut, car pour ma part, je disais oui à tout au boulot. Par contre, ça leur a fait drôle quand j'ai arrêté d'être une bonne poire, ça leur a fait drôle.
C
24 avril 2020 14:11
Salam

Tu as juste besoin de prendre du temps POUR TOI.

Jusqu'à maintenant, ça ne te dérangeait pas d'aider les autres. Mais tu te rends compte que tu devrais aussi te faire du bien à toi. Et là, rien n'arrive d'ailleurs.

Donc tu te mets en situation de rejet. Mais faut te servir de ce rejet pour prendre soin de toi-même.

Tu as juste besoin de repos.

Tu es fatiguée, donc penser d'abord à toi. ça peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années, selon ta période de fatigue.

Un jour, tu sortiras peut-être de ce repli sur toi pour te tourner vers les autres parce que tu en auras envie.

Faut s'écouter dans la vie.

Et quand je parle de s'écouter, c'est écouter son être, son âme. Et là, ton âme dit "stop ! Pense à toi !"

Mais ton cerveau te dit "hé ! Mais tu n'aides plus personne, qui va te donner de l'importance ensuite ?" et là il te met dans la tête cette culpabilité qui n'a pas lieu d'être. Parce que quand tu aidais les autres, tu nourrissais en réalité ton ego.

Ecoute ton âme. Ton âme te dit tout au fond de toi de te poser et de penser à toi. Il est temps de te recentrer sur toi-même.

Il n'y a rien de mal à ça. Bien au contraire. C'est même très bénéfique pour pouvoir renouer comme il faut avec les autres. Mais de la bonne manière cette fois-ci.

J'ai passé ma vie tournée vers les autres. Au point de m'oublier moi-même. Et puis j'ai fini en burn-out (tu es sur le chemin, le ras-le-bol d'aider les autres est un signe de fatigue nerveuse). Et puis après avoir maudit les autres, après avoir pleurer sur mon sort, je me suis demandée pourquoi j'avais ce besoin d'aider tout le temps les autres.

Et la réponse est toute simple : parce que j'avais besoin de nourrir mon ego. Je n'ai jamais rien fait pour les autres en réalité. Ce que j'ai fait, je l'ai fait parce que ça me donnait d'une certaine importance. Enfin ... c'est ce que j'ai cru pendant un temps, jusqu'à ce que je me rende compte que ça ne m'apportait en réalité rien que de la fatigue, de l'épuisement.

L'ego a besoin de toujours être nourri constamment, et il a toujours faim. Sauf que le corps un jour n'arrive plus à suivre et flanche.

Si tu n'arrives pas à accepter ce que je te dis, c'est ton ego qui te bloque. Accepter, ce serait pour l'ego accepter qu'il ne sert à rien que t'apporter de la souffrance en réalité.

Tu n'es pas l'ego. Tu es l'âme. L'âme, c'est la tranquillité, la paix, la joie, l'amour ... Il n'y a aucune souffrance dans l'âme. Mais là, ton âme souffre. Elle a besoin que tu laisses l'ego de côté pour te recentrer sur ce calme.

REPOSE-TOI l'esprit et le corps. Tu es blessée dans ton âme. Faut réparer tout ça. Et seul le temps fera son oeuvre.

La culpabilité, c'est l'ego qui te la donne. Ignore-la. Sinon tu vas finir sous anti-dépresseurs ou à l'asile attaché à un lit, voire pire ... suicidée.

Oh ... pas demain, mais d'ici quelques années. Faut que tu lèves le pied. Ne sois plus centrée sur ton ego, mais sur ton âme. ça demande un certain travail sur soi. ça te prendre plusieurs mois.

N'hésite pas à poser des questions pour y parvenir. Au début, c'est très déstabilisant de vouloir changer son fusil d'épaule. L'ego ne se laisse pas faire, il refuse qu'on lui retire la couronne. Il va se battre pour garder sa place. C'est normal. Cette bagarre va devoir s'opérer en toi. Mais tu auras la délivrance au bout.
Citation
Unemarocaineeee a écrit:
Salam aleykoum

Voilà je me rends compte qu’on me prend uniquement pour la « bonne poire ».
Quand on vient me parler c’est presque tout le temps pour me demander un service.
Avant je n’arrivais jamais à dire non. Depuis peu j’arrive à m’affirmer mais voilà je me sens hyper mal après avoir refusé. Je sais que je ne suis pas en tord mais je me dis que j’aurai pu aider quelqu’un et que je ne l’ai pas fait et je me sens prise de remord mais en même temps je me dis pourquoi venir me voir uniquement quand on a besoin de moi ?

Je me sens tourmentée, le pire c’est que cela arrive dans tous les domaines que ce soit amical ou pro.

Je ne me sens pas très bien ...
U
24 avril 2020 14:28
Merci pour ce message très détaillé que j’ai lu avec attention.

Il y a certaines choses que je ne comprends pas totalement. Quand tu parles de « mon ego » qui a besoin d’être nourri c’est à dire ? Je n’arrive pas à comprendre ce que cela veut dire et aussi quand tu parles de l’âme qui doit prendre le dessus sur l’égo ?

Penses tu que je sois vraiment dans la spirale du « burn out » par rapport à ma situation ?

Le fait d’avoir refuser de rendre ce service j’avoue que je me sens encore mal et que je fais que de me poser des questions sur la personne qui me l’a demandé. A savoir si elle m’en veux, si je baisse dans son estime et si elle ne souhaite plus du tout entendre parler de moi. J’ose pas trop lui demander ce qu’il en est suite à cela.
C
24 avril 2020 15:09
L'ego, c'est JE qui parle. C'est tes pensées, ce que tu décides depuis ton intellect, ton cerveau.

L'âme, c'est la part DIVINE qui est en toi. Tu sais, quand pendant la prière tu te sens en phase avec Dieu et tu te sens bien, apaisée, calme, en totale osmose avec l'univers. Ben c'est l'âme qui parle.

L'ego s'oppose à l'âme.

Une autre façon de schématiser tout ça. C'est de remonter au temps d'Adam et Eve. En ce temps là, nous n'avions pas encore connaissance de rien. Nous étions dans le paradis de Dieu, bien confortablement installés. Pas de souffrance, pas de questions inutiles, pas de problème, c'était le paradis.

Et puis on a croqué dans le fruit de la connaissance et sont apparues les premières pensées et ses fléaux : jalousie, envie, destruction, orgueil, peur (de tout, de mourir, de souffrir de ...) ... et j'en passe.

On a eu la connaissance, mais on n'a jamais su s'en servir.

Dieu a créé l'ambivalence. Le bien, le mal, le beau, le moche, le froid, le chaud. Et l'ego-l'âme est une de ces ambivalences.

Il y a Dieu et il y a Toi avec tes pensées.

Le but de ta vie, c'est de te rapprocher de Dieu. Mais pour te rapprocher de Lui, il faut faire taire l'ego.

Là, l'ego abuse en toi et l'âme est en souffrance.

Tu te poses trop de questions, des questions inutiles en plus. Contente-toi de vivre simplement. Sans te poser de questions.

Y'a pas de souffrance, y'a pas de question, y'a pas de culpabilité. Il n'y a que ton âme : la paix de l'esprit ...

Apprends à ton cerveau à faire chut. Cesse de penser. Fais le vide en toi. Laisse ton âme s'exprimer. Laisse ton Être s'exprimer pleinement. Ton Être Divin, qui n'est que paix, calme, joie même si tu arrives à t'y attarder.

Il n'y a pas de problème en vrai. Les problème, c'est ton cerveau qui te les crée.

Si tu arrives à comprendre cela, alors tu peux te débarrasser de l'emprise que ces pensées négatives la plupart du temps ont sur toi. L'âme n'a aucune négativité.
Citation
Unemarocaineeee a écrit:
Merci pour ce message très détaillé que j’ai lu avec attention.

Il y a certaines choses que je ne comprends pas totalement. Quand tu parles de « mon ego » qui a besoin d’être nourri c’est à dire ? Je n’arrive pas à comprendre ce que cela veut dire et aussi quand tu parles de l’âme qui doit prendre le dessus sur l’égo ?

Penses tu que je sois vraiment dans la spirale du « burn out » par rapport à ma situation ?

Le fait d’avoir refuser de rendre ce service j’avoue que je me sens encore mal et que je fais que de me poser des questions sur la personne qui me l’a demandé. A savoir si elle m’en veux, si je baisse dans son estime et si elle ne souhaite plus du tout entendre parler de moi. J’ose pas trop lui demander ce qu’il en est suite à cela.
C
24 avril 2020 16:39
Je t'ai perdu je crois, non ? ptdr
U
24 avril 2020 17:14
Non je suis toujours là MDR
J’essaie de comprendre en fait car j’avais jamais eu en tête que ça pouvait être une question « d’ego ».
C
24 avril 2020 18:40
Je sais. C'est pas facile à comprendre.

Imagine qu'on t'enlève le cerveau. Tu ne peux plus penser. Mais tu peux continuer à vivre, ressentir les émotions, avoir faim, envie de dormir et tout ça.

Imagine-toi être assise dans un coin de chez toi et arrêter de penser. N'existes-tu pas encore ?

Qui existe alors ?

Depuis toujours, on croit que c'est nos pensées qui définissent qui nous sommes. Mais c'est une erreur de croire cela.

Enlève ces pensées, il reste quoi ?

Il reste TOI. Ton vrai TOI, dénué d'ego. Et le Véritable Toi, c'est ton âme, une partie de Dieu lui-même.

Sans cette âme, ton corps s'écroule, inanimé, mort.

Sans cette âme, même ton cerveau ne fonctionne plus, même ton cerveau, et donc tes pensées meurent.

L'âme est immortelle, elle existait avant ce corps que tu as, et elle existera après que ton corps ne sera plus.

La souffrance, les malheurs, les problèmes de la vie ... On se les crée car on laisse nos pensées nous envahir.

Dans ton cas, tu te dis quoi ? "JE n'ai pas aidé telle personne. D'habitude JE réponds toujours présente ... Que va-t-elle PENSER de moi ?" Tu vois, on associe systématiquement sa personne (JE) à nos pensées. Et c'est cette association qui cause ta culpabilité, ta souffrance.

Arrête de penser, il n'y a plus de souffrance. Pourquoi se casser la tête ? De quoi as-tu PEUR ?

Et là aussi, le mot PEUR est très ancré en nous, depuis toujours, parce qu'on se laisse diriger, gouverner par nos pensées. et nos pensées se servent du négatif pour nous atteindre.

Enlève ces pensées, il ne reste que ton âme et si tu arrives à te focaliser à QUI TU ES vraiment sans ces pensées, tu découvriras qu'au fond de toi, il n'y a que paix, tranquillité, peut-être sentiras-tu de la joie aussi et par la suite encore de l'amour.

Tout cela, c'est des principes de méditation que je te donne. Faire le vide en toi. Mais le vide de tes pensées surtout.

Essaye de faire le vide et dis-moi si tu n'arrives pas à sentir la paix au fond de toi ...

Si tu arrives à sentir cette paix, tu comprendras alors que cette paix, tu peux la ressentir tout le temps. Elle est en toi, tout le temps. Les pensées sont un poison. C'est ça qui te rend malade en vrai. Ta culpabilité n'a pas lieu d'être.

Pourquoi vouloir se rendre indispensable aux autres ? Dans quel but ? ça ne sert à rien en vrai ! Ont-ils réellement besoin de toi ? Tu as le droit de dire NON. Dieu ne t'en voudra pas. Et en plus, il serait plus que temps de le dire et sans avoir de remord derrière car là, tu commences à être nerveusement épuisée. ça va finir par te retomber dessus.

Tu ne fais pas encore un burn out, tu en vois juste les prémices en réalité.

Quand on commence à penser qu'on en a marre de ... et que cette attitude devient de plus en plus fréquente, c'est qu'il est temps de lever le pied. On est surmené. Le corps et l'esprit doivent se reposer.

Et c'est en se reconnectant à son âme qu'on guérit.

Introspection de soi-même. Qui es-tu réellement ? Tu n'es pas ces pensées. Trouves ce que tu es. La paix, la liberté, la joie, l'amour. Voilà ce que tu es en réalité.
Citation
Unemarocaineeee a écrit:
Non je suis toujours là MDR
J’essaie de comprendre en fait car j’avais jamais eu en tête que ça pouvait être une question « d’ego ».
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook