Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Marocains, comment on compte vous terroriser
z
22 février 2011 23:07
Marocains, comment on compte vous terroriser
22/02/2011

1. S'accaparer la parole des marocains

Le 20 février est passé. Un ouf de soulagement est ressenti par tous ceux et toutes celles qui avaient des appréhensions quant aux buts non définies et flous des organisateurs de ce mouvement. Des marocains de tous bords se congratulent, "belle leçon de démocratie", un "mouvement civil, jeune, responsable", "félicitations aux pouvoirs publics d'avoir donné une image moderne du pays", etc...

Permettez-moi de vous dire, chers marocains et chèrss marocaines, que l'on vous a berné. Si les revendications étaient populistes, générales, sans plan d'action et sans structure, la raison était très simple: faire sortir le maximum de monde dans la rue afin de se créer une légitimité. C'est à partir de cette légitimité que le mouvement du 20 février compte mettre le pays à feu et à sang.

Maintenant que nous avons signé un chèque blanc à un mouvement dont on ne connait pas réellement les méthodes d'action ni les motivations réelles ni comment il veut porter "notre" voix, préparez-vous chers compatriotes au pire.

2. Diviser les marocains

Connaissant la biographie et l'historique des organisateurs, on note facilement un fort référentiel idéologique. Sous couvert de "on a le droit de nous exprimer en notre nom" que l’on a entendu le 20 février ; dans les prochains jours, vous verrez un mouvement qui scandera "on a le droit de nous exprimer au nom des marocains" et si vous pensez pouvoir dire non, vous deviendrez un "traitre", un "agent du makhzen" ou un "baltaji" pour faire à la mode.

Avec cette stratégie implacable, le mouvement du 20 février essaiera de diviser les marocains et de semer les graines de la fitna. Réussira-t-il? Je ne le pense pas, ces éléments à eux seuls sont insuffisants pour tromper le peuple marocain et fléchir son union.

3. Faire passer le Maroc pour ce qu'il n'est pas

D'ou la troisième stratégie du groupe du 20 février : provoquer toutes actions qui permettraient aux médias internationaux de faire le parallèle avec le Tunisie, l'Egypte ou la Lybie. Une petite recherche sur Youtube et vous trouverez une multitude de vidéos donnant la marche à suivre détaillée afin de faire entrer le Maroc dans un cycle de tourmentes et de violences sans fin avec en filigrane un "ce n'est pas nous, nous condamnons la violence !..."

Modèle préconisé? Les événements de Gdim Zdik à Laayoune !

Tout sera bon pour pointer du doigt un Maroc qui "ne respecte pas les droits de l'homme". Nos ennemis s'en régaleront et la propagande algéro-polisarienne s'emballera pour porter des coups inespérés à des années de travail diplomatique mené par le Maroc.

4- Opportunisme politique, violences provoquées

Dans les prochains jours, vous verrez un mouvement qui commencera à essayer de planter des tentes dans les principales places du royaume, qui refusera de bouger et qui provoquera les autorités à chaque occasion, à l'affut d'une photo ou d'une vidéo qui fera les manchettes sur Al Jazeera, dans les premières pages de la presse espagnole, algérienne et mondiale. Des immolations seraient un "must" !

Voila ce qui nous attend tous. Nous sommes à un tournant historique qui risque de faire ramener un pays qui avance (lentement mais certes qui avance) 30 ans en arrière dans une spirale chaotique dont personne ne connaît l’issue. Un pays qui réalise tant avec peu. Un pays volontariste qui n'a aucun moyen de résister à une catastrophe économique où le tourisme serait à plat, où les investissements s'arrêteraient, où les citoyens auraient peur de sortir dans la rue, ou le régionalisme xénophobe reprendrait le dessus, et ou l'on risque tout simplement de permettre à nos ennemis de tracer nos frontières sud à Agadir.

Selon les dernières nouvelles, le mouvement fait des pieds et des mains pour inviter le plus de jeunes issus des bidonvilles, ceux-là qui n'ont rien à perdre, à rejoindre la "cause". Je vous laisse deviner la stratégie derrière cet appel et les buts escomptés...

Ce mouvement qui parle en notre nom et qui a compris qu'il n'a aucune chance de faire adhérer les marocains à ses idées par le biais d'un parti politique ou en tant qu'association, suit un agenda excellemment étudié, parfaitement planifié avec un jusqu'au-boutisme qui va en surprendre plus d'un, utilisant une certaine "jeunesse" pour dégager un brin de romantisme touchant et galvanisant.

Marocains, marocaines, il va falloir beaucoup plus que des "dialogues" à coups de "iLike" sur Facebook, il va falloir beaucoup plus qu'exprimer son indignation lorsque ces événements prendront une tournure dangereuse qui risquera de déstabiliser notre pays. A un moment donné, si l'on tient vraiment à la paix sociale, à l'intégrité de notre pays et à la tolérance qui fait la marque de fabrique de cette terre, il faudra dire "Stop", d'une seule voix, unanime et ferme. Il faudra expliquer à ce mouvement que la majorité silencieuse a décidé de ne plus être silencieuse et passive, il faudra expliquer en toute civilité, politesse et respect de l'autre que le Maroc n'est pas la Libye et que si nous sommes tous pour faire avancer plus vite notre pays, nous ne sommes pas prêts de le perdre dans le processus.

Je vous invite tous à être extrêmement vigilant les jours qui viennent et à vous exprimer haut et fort contre tout pourrissement de la situation et contre toute provocations et violences. Ce mouvement doit être tenu responsable par l'opinion publique pour tous actes de violence directe ou indirecte qui seraient engendrés suite aux manifestations. Le mouvement du 20 février a bénéficié d’un champ démocratique et libre pour exprimer ses opinions. Les marocains et le monde ont entendu leurs revendications, refusons tous que ces revendications se transforment en violence et exigeons que ce mouvement prenne le chemin de la démocratie pour faire valoir ses idées, et non le chemin du mimétisme béat et ceci, avant qu'il ne soit trop tard.

Nous sommes tous avertis.

Karim B.
[www.lepost.fr]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23/02/11 02:43 par zaki7.
22 février 2011 23:41
heureusement que tu es là pour sauver le Maroc
J
23 février 2011 02:17
on compte vous terroriser....avec des mails qui ressemblent fort aux discours de Gadaffi (ennemis extérieurs, unité nationale, guerre civile...)
o
23 février 2011 04:33
Nous sommes tous la. T'inquiete pas.
s
23 février 2011 11:41
Tiens, tiens c'est exactement ce que répète boucherie en mois kaddafi en ce moment pour s'accrocher au pouvoir une décennie supplémentaires. Les ennemis, l'étranger et que sais je encore. Les marocains se divisent en 2 catégories, une qui tire avantage de la situation actuelle, et aimerais garder ces acquis et richesses le plus souvent mal acquis, l'autre qui aimerait que les choses changent en profondeur pour plus de justice et d'égalité, même si la misère est plus supportable au soleil. Ici chacun ne représente que lui même, personne ne parle au nom des marocains.
R
23 février 2011 23:37
Personne n'a fait de chèque en blanc aux haytistes du net, c'est un mouvement qui nous a rappelé un soufflet, ni plus ni moins, il est relégué la place qui lui convient le mieux : derrière les écrans. Il n’a jamais eu aucune légitimité et ce n’est pas les quelques transfuges ou has been en manque de notoriété qui l’ont composé qui vont faire trembler le pays.

Ils pensaient marquer l’histoire du Maroc, avoir un moment de gloire, ils ont redessiné leur Maroc avec leur vision dans des pièces enfumées, ils se sont loupés sur toute la ligne et l’histoire du Maroc n’a retenu d’eux qu’un ratage et un camouflet complet.

Que peut quelques milliers de haytistes face à 32 millions de marocains déterminés chauvins et patriotiques ??

Le Maroc a tjr eu ses sentinelles ... Les marocains s'auto-surveillent.
o
24 février 2011 05:51
galleck les acquis. le roi a son peuple de toutes les couches sociales. et ils sont se compte par millions. ces jeunots du 20 fevrier n'ont rien apporte de nouveau. le roi comme toujours travaille avec les partis pour face au defis du jour. le 20 fevrier on aurai pu
s'en passer. le message a ete recu depuis la tunisie, egypte, et maintenant la lybie. chaque en son temps.

dorenavent les marocains commencent a demander au gouvernement d'etre dur avec ces arrivistes, on va pas laisser une petite minorite d'anarchistes de prendre le pays en otage. qu'est ce qu'il nous manque Hassan II et le Basri. Ces petits clowns seraient dans des caves.

je suis dur avec eux car ils appellent au manifestation dans tout le pays. il suffit d'une ville pour passer le message.
marrakech ma ville vit avec le tourisme. on va pas dire au touriste de rester a l'hotel dimanche car y a des copieurs
qui veulent sortir dans la rue pour faire la tezolution. touche pas a ma ville. et touche pas a ma ville natale. agadir.
dans ces deux villes j'ai pas mal de cousins et freres ils n'attendent que l'orde pour casser les cubains. l'ordre viendra
de moi. informaticien de gros calibre en californie. bien eduque mais plus royaliste que M6. Galleck les acquis. oui
grace a mes etudes et mon travail serieux.

Vive Le Maroc. Mon Maroc.
z
24 février 2011 06:14
J'aimerais bien confirmer tes dires l'ami. Malheureusement, tout ce que font les marocains, c'est rester en spectateur en repetant que ces gens sont minoritaires, etc... Ce mouvement ne cherche que l'etincelle par laquelle le chaos viendra. Et ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour creer cette etincelle. Leur strategie est en train de se concentrer sur 2 choses:

- Faire passer l'image du Maroc a un pays catastrophique vis a vis de la presse etrangere. Tu serais bouche bee si tu voyais le nombre de video de propagande qui circule sur twitter en direction des grands noms de la presse etrangere chaque jour.

- Deuxio, monter les marocains les uns contre les autres, et toutes les fins sont bonnes pour ca, les ethnies contre les ethnies, les riches contre les pauvres, les manifestants contre les "traitres" ou les "baltaja", etc...

Hier et avant hier, leurs equipes etaient mobilisees pour faire le tour des bidonvilles afin de "recruter", mot d'ordre: "aller casser chez eux qui ont un toit, defendez vos droits!"

Voila le genre de terreur a laquelle se livrent ces energumenes.

Vous avez tous lu la depeche de la "premiere femme arabe qui s'immole est marocaine". J'ai vu les twits passer sous mes yeux des comptes Twitter des "militants" a tous les noms de la presse internationale... Or l'on sait tous que le premier cas d'immolation d'une femme arabe etait en Algerie il y a 2 semaines de cela.

Je crains le pire d'ici vendredi malheureusement... Car normalement Vendredi est le jour d'action d'Al Adl Wal Ihssane qui compte faire un show de mobilisation sans precedent... Vous savez, ce groupe au leader qui fait des reves premonitoires...
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook