Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
MAROC Pour une fois de bonnes nouvelles
a
7 avril 2011 22:24
Mais tout reste à faire, la corruption nous gangrenne et les inegalités encore importantes, en attendant ce sont des chiffres qui font plaisir :

"....Le Maroc rattrappe son retard ;son taux de croissance(difference nbr de naissance/nbr de décès) a fortement diminué pour atteidnre 1,32% en 2010,

En terme de regulation des naissances le Maroc 2,5 se place avec la Tunisie et le Liban dans le peleton de tête , pas très loin de la france(2,02)
Le taux de mortalité infantile a chuté à 30 pour mille.
L'esperance de vie à la naissance est passé de 47 ans en 1962 à 74,8 ans en 2010;
L'âge du premier mariage a encore reculé : 26,6ans pour les femmes et 31,4 ans pour les hommes."
sources courrier de l'atlas
'
Pour défendre une femme , il faut commencer par la respecter Etre tolérant , c'est faire un TOLLE A L'ERRANCE
s
7 avril 2011 23:01
Citation
azl95 a écrit:
Mais tout reste à faire, la corruption nous gangrenne et les inegalités encore importantes, en attendant ce sont des chiffres qui font plaisir :

"....Le Maroc rattrappe son retard ;son taux de croissance(difference nbr de naissance/nbr de décès) a fortement diminué pour atteidnre 1,32% en 2010,

En terme de regulation des naissances le Maroc 2,5 se place avec la Tunisie et le Liban dans le peleton de tête , pas très loin de la france(2,02)
Le taux de mortalité infantile a chuté à 30 pour mille.
L'esperance de vie à la naissance est passé de 47 ans en 1962 à 74,8 ans en 2010;
L'âge du premier mariage a encore reculé : 26,6ans pour les femmes et 31,4 ans pour les hommes."
sources courrier de l'atlas
'

merci mon souhait que le maroc continue à évoluer dans ce sens en faisant attention à réguler son taux de natalité et faire un bon plan familiale pour garantir un PIB très honorable
je hais l'hypocrisie
X
7 avril 2011 23:41
J'aimerais bien avoir des explications "sociologiques" expliquant la faiblesse du taux de fécondité marocain. A priori, ce n'est pas lié au développement car le Maroc est un pays sous-développé. Le taux d'analphabétisme y est important.
La transition démographique a été assez rapide. En soit, c'est bénéfique pour le Maroc car il aurait été impossible d'intégrer tous les nouveaux arrivants sur le marché du travail (cf problème de l'Egypte qui doit intégrer chaque année plus de 1 millions de jeunes sur le marché de l'emploi).

Cela dit, une population qui vieillit alors que le pays reste sous développé, c'est aussi très dangereux. Le pays sera beaucoup moins dynamique, la consommation intérieure en pâtira certainement. Et pour peu qu'il y ait un jour un système efficace de retraites à financer...Sans parler de l'impossibilité de pourvoir à la demande en main d'oeuvre de certains secteurs puisque la population sera à l'avenir de plus en plus éduquée et donc moins enclin à occuper certains métiers.

Pour ce qui est du recul de l'age du mariage, là encore, c'est une fausse bonne nouvelle. Le mariage est un gage de stabilité pour la société et le recul de l'age de la première union entrainera inévitablement le développement de comportements déviants et d'autres problèmes sociétaux. Le mariage reste un des socles de la société.

Un pays est difficile à gérer. Ben 'Ali a essayé de développer son pays en garantissant à tous l'accès à l'éducation. Oui, mais quand on apprend aux gens à réfléchir, il leur vient parfois des idées saugrenues (régicide...). Il faut répondre aux aspirations du peuple.
8 avril 2011 01:40
déjà on annonce que la " caisse marocaine de retraite " sera épuisée vers 2013/14 ( les retraités tardent à mourir !! mais de quoi vont-ils vivre ? et c'est ce qui attend les fonctionnaires actifs d'aujourd'hui.
la vie est éphémère, mieux vaut bien la vivre avant de la perdre.
g
8 avril 2011 09:57
Citation
demha a écrit:
déjà on annonce que la " caisse marocaine de retraite " sera épuisée vers 2013/14 ( les retraités tardent à mourir !! mais de quoi vont-ils vivre ? et c'est ce qui attend les fonctionnaires actifs d'aujourd'hui.

Bonjour

Les retraités tardent à mourir ? choquant ! dans quel monde on vit ?


Vous êtes pressés pour les voir partir ?Perplexe



Modifié 2 fois. Dernière modification le 08/04/11 13:01 par gloireespoir.
j
8 avril 2011 10:00
Citation
Rastapopûlos a écrit:
J'aimerais bien avoir des explications "sociologiques" expliquant la faiblesse du taux de fécondité marocain. A priori, ce n'est pas lié au développement car le Maroc est un pays sous-développé.
Chômage avec incapacité de fonder une famille et de faire face aux frais du couple.
Le résultat d une longue campagne de plus de quarante ans de sensibilisation au planning familial : prophylactiques et autres, mimétisme idéalisation de la famille composée d au plus deux enfants un garçon et une fille, taux d I.V.G illicite.
Taux de virginité en chute et possibilité de satisfaire les besoins physiologiques sans passer par la case Adouls. Renchérissement du niveau de vie : avant la paie d un seul membre du couple suffisait.
Les migrations réduisent localement la classe des populations fécondes, en retour ramenant les modèles sociaux occidentaux tout en participant a l augmentation des taux de natalité des pays d accueil. La politique médiatique audio-visuelle qui passe des téléfilms traduits porteurs de valeurs occidentales ...
Le développement technique avec la motorisation agricole fait que l agriculteur a besoin de moins de bras : les enfants ne sont plus une source de revenus mais de dépenses.
Des changement de moeurs mesurables a vue d oeil : le nombre de femmes et de jeunes filles portant pantalons moulants de-hijabant les formes et des foulards ... par rapport a celles qui portent la djellaba.
Les seuls qui s engagent dans le mariage tôt désormais, sont issus des familles traditionnelles musulmanes qui veulent éviter ezzina et al fassad ...
8 avril 2011 14:04
Citation
gloireespoir a écrit:
Citation
demha a écrit:
déjà on annonce que la " caisse marocaine de retraite " sera épuisée vers 2013/14 ( les retraités tardent à mourir !! mais de quoi vont-ils vivre ? et c'est ce qui attend les fonctionnaires actifs d'aujourd'hui.

Bonjour

Les retraités tardent à mourir ? choquant ! dans quel monde on vit ?


Vous êtes pressés pour les voir partir ?Perplexe

Non, on est pressé de savoir comment va faire l'Etat marocain (à travers ses institutions) pour payer leur retraites...

Est ce qu'il va encore copier sur le modele français, et augmenter l'âge de partir à la retraite à 75 ans (avec un smic de misère de 200 euros)???
X
8 avril 2011 18:50
Citation
jokeur a écrit:
Citation
Rastapopûlos a écrit:
J'aimerais bien avoir des explications "sociologiques" expliquant la faiblesse du taux de fécondité marocain. A priori, ce n'est pas lié au développement car le Maroc est un pays sous-développé.
Chômage avec incapacité de fonder une famille et de faire face aux frais du couple.
Le résultat d une longue campagne de plus de quarante ans de sensibilisation au planning familial : prophylactiques et autres, mimétisme idéalisation de la famille composée d au plus deux enfants un garçon et une fille, taux d I.V.G illicite.
Taux de virginité en chute et possibilité de satisfaire les besoins physiologiques sans passer par la case Adouls. Renchérissement du niveau de vie : avant la paie d un seul membre du couple suffisait.
Les migrations réduisent localement la classe des populations fécondes, en retour ramenant les modèles sociaux occidentaux tout en participant a l augmentation des taux de natalité des pays d accueil. La politique médiatique audio-visuelle qui passe des téléfilms traduits porteurs de valeurs occidentales ...
Le développement technique avec la motorisation agricole fait que l agriculteur a besoin de moins de bras : les enfants ne sont plus une source de revenus mais de dépenses.
Des changement de moeurs mesurables a vue d oeil : le nombre de femmes et de jeunes filles portant pantalons moulants de-hijabant les formes et des foulards ... par rapport a celles qui portent la djellaba.
Les seuls qui s engagent dans le mariage tôt désormais, sont issus des familles traditionnelles musulmanes qui veulent éviter ezzina et al fassad ...

Les pays ayant le plus fort taux de fécondité sont les pays les plus pauvres : pays d'Afrique et pays d'Asie. Donc l'explication par la pauvreté ne me convainc pas. L'Egypte est un bon exemple. Le cas du Maroc semble singulier (avec celui de la Tunisie, mais la Tunisie est un pays à part). La transition démographique du Maroc semble en décalage avec son niveau de développement économique.

Je suis d'accord sur le rôle de la campagne laïque/féministe d'inspiration occidentale qui veut promouvoir le même modèle familial que ceux en vigueur outre Méditerranée. Par ailleurs, les jeunes font des études et se marient de plus en plus tard, donc on des enfants tardivement aussi.

L'ouverture de la société (!), comme tu l'as souligné, rend le mariage non indispensable. Les gens se satisfont en dehors du mariage ou mènent une vie plus "libre". Par conséquent, ils ne veulent peut être pas s'engager.

La législation, plus favorable à la femme, a peut être joué un rôle.

Enfin, ce ne sont là que des hypothèses.
j
8 avril 2011 19:11
Une femme qui travaille ne peut plus se permettre d avoir 6 enfants comme jadis les femmes au foyer .. Il ne faut pas négliger le rôle étatique du planning familial, bien avant les ONG, qui s est attaque au problème dès 1970, ni celui des livres scolaires (Iqra du M.E.N) destinés au premier cycle, comme des émissions radiophoniques et télévisuelles ou le modèle de famille type est reproduit. C est le constat d une politique de longue haleine ... Même le niveau des allocations familiales est volontairement négligeable car c était un facteur incitatif en milieu ouvrier (en proche campagne) ....
B
8 avril 2011 19:31
juste une petite remarque.
L´ancien regime de la Tunisie obligeait les femmes dans les campagnes de se steriliser aprés avoir deux enfants. Je trouve ca atroce. Chacun a le droit de choisir le nombre d´enfants. C´est vrai que la planification familial est souhaitable mais pas de la facon de Ben Ali.
Comme j´ai dit, c´est juste une entre parenthese pour ceux qui aime nous comparer a la tunisie.
l
8 avril 2011 19:50
Citation
Rastapopûlos a écrit:
Citation
jokeur a écrit:
Citation
Rastapopûlos a écrit:
J'aimerais bien avoir des explications "sociologiques" expliquant la faiblesse du taux de fécondité marocain. A priori, ce n'est pas lié au développement car le Maroc est un pays sous-développé.
Chômage avec incapacité de fonder une famille et de faire face aux frais du couple.
Le résultat d une longue campagne de plus de quarante ans de sensibilisation au planning familial : prophylactiques et autres, mimétisme idéalisation de la famille composée d au plus deux enfants un garçon et une fille, taux d I.V.G illicite.
Taux de virginité en chute et possibilité de satisfaire les besoins physiologiques sans passer par la case Adouls. Renchérissement du niveau de vie : avant la paie d un seul membre du couple suffisait.
Les migrations réduisent localement la classe des populations fécondes, en retour ramenant les modèles sociaux occidentaux tout en participant a l augmentation des taux de natalité des pays d accueil. La politique médiatique audio-visuelle qui passe des téléfilms traduits porteurs de valeurs occidentales ...
Le développement technique avec la motorisation agricole fait que l agriculteur a besoin de moins de bras : les enfants ne sont plus une source de revenus mais de dépenses.
Des changement de moeurs mesurables a vue d oeil : le nombre de femmes et de jeunes filles portant pantalons moulants de-hijabant les formes et des foulards ... par rapport a celles qui portent la djellaba.
Les seuls qui s engagent dans le mariage tôt désormais, sont issus des familles traditionnelles musulmanes qui veulent éviter ezzina et al fassad ...

Les pays ayant le plus fort taux de fécondité sont les pays les plus pauvres : pays d'Afrique et pays d'Asie. Donc l'explication par la pauvreté ne me convainc pas. L'Egypte est un bon exemple. Le cas du Maroc semble singulier (avec celui de la Tunisie, mais la Tunisie est un pays à part). La transition démographique du Maroc semble en décalage avec son niveau de développement économique.

Je suis d'accord sur le rôle de la campagne laïque/féministe d'inspiration occidentale qui veut promouvoir le même modèle familial que ceux en vigueur outre Méditerranée. Par ailleurs, les jeunes font des études et se marient de plus en plus tard, donc on des enfants tardivement aussi.

L'ouverture de la société (!), comme tu l'as souligné, rend le mariage non indispensable. Les gens se satisfont en dehors du mariage ou mènent une vie plus "libre". Par conséquent, ils ne veulent peut être pas s'engager.

La législation, plus favorable à la femme, a peut être joué un rôle.

Enfin, ce ne sont là que des hypothèses.

le facteur déterminant dans le recul de la fécondité est celui de l'urbanisation
En Afrique par exemple, le taux d’accroissement de la population a chuté de 6% dans les années 80 à 2,3% de nos jour
en même temps l'urbanisation a progressé de manière galopante aussi à cause de l'exode rurale, les sécheresses...

en ville, il faut trouver du travail, un logement pour fonder une famille. les enfants sont source de dépense, alors qu'en campagne c'était un investissement, des bras en plus pour labourer la terre. Ajouté à cela les compagnes de planning familiales....
الزيت يخرج من الزيتونة والفاهم يفهم لغات الطير إلى ما تخرج كلمته ميزونة يحجرها في ضميره خير
8 avril 2011 21:10
La seule bonne nouvelle... Sera de voir le pouvoir marocain donner plus de valeur au peuple...

Je parle bien du Petit peuple... En oubliant un peu la politique du chiffre..

Un exemple Criant... Le foot marocain. Au lieu d'investir dans la Ligue Marocaine dans des équipements Haut niveau, des systèmes compétent et de là attendre et cultivé le fruit des récoltents. On préfère attendre que des jeunes qui éclorent en europe et puis on envoi une équipe leur faire la dance du ventre...

Et on paye des entraineurs des prix fou dans une équipe sans âme dans un Foot sans âme...

mon exemple est postposable à tout les autres domaine et secteur.
Nadafa minal imane wal imane minal islam... il est temps de subsidier les panneaux solaires
a
9 avril 2011 01:21
Salam,

On trouve toujours qu'il y a trop de gens en Afrique... Voyez la densité de population en Europe et dans certaines régions d'Asie, et ensuite on en reparlera.
r
10 avril 2011 01:06
Citation
Rastapopûlos a écrit:
J'aimerais bien avoir des explications "sociologiques" expliquant la faiblesse du taux de fécondité marocain. A priori, ce n'est pas lié au développement car le Maroc est un pays sous-développé. Le taux d'analphabétisme y est important.
La transition démographique a été assez rapide. En soit, c'est bénéfique pour le Maroc car il aurait été impossible d'intégrer tous les nouveaux arrivants sur le marché du travail (cf problème de l'Egypte qui doit intégrer chaque année plus de 1 millions de jeunes sur le marché de l'emploi).

Cela dit, une population qui vieillit alors que le pays reste sous développé, c'est aussi très dangereux. Le pays sera beaucoup moins dynamique, la consommation intérieure en pâtira certainement. Et pour peu qu'il y ait un jour un système efficace de retraites à financer...Sans parler de l'impossibilité de pourvoir à la demande en main d'oeuvre de certains secteurs puisque la population sera à l'avenir de plus en plus éduquée et donc moins enclin à occuper certains métiers.

Pour ce qui est du recul de l'age du mariage, là encore, c'est une fausse bonne nouvelle. Le mariage est un gage de stabilité pour la société et le recul de l'age de la première union entrainera inévitablement le développement de comportements déviants et d'autres problèmes sociétaux. Le mariage reste un des socles de la société.

Un pays est difficile à gérer. Ben 'Ali a essayé de développer son pays en garantissant à tous l'accès à l'éducation. Oui, mais quand on apprend aux gens à réfléchir, il leur vient parfois des idées saugrenues (régicide...). Il faut répondre aux aspirations du peuple.

Je peux répondre à ta question sur le plan sociologique.
Au Maroc, j'ai appris dans les cours d'éducation civile et d'éducation islamique le besoin de la planification familiale.
L'état a lancé une très grande campagne dans les années 90 sur la planification familiale: à travers la publicité, les prêches, les cours d'alphabétisation, les infirmières qui faisaient des portes à portes avec les pilules (distribuées gratuitement).
Et en plus de tout cela, on a stigmatisé les familles avec de nombreux enfants.
Voilà aujourd'hui, qlq soit votre condition sociale, qlq soit votre niveau d'éducation, si vous avez grandi au maroc, vous allez répondre à la question suivante: Combien d'enfants désiriez-vous? Donc, vous allez répondre 2 - DEUX.
On ne peut vraiment pas faire mieux que cette campagne d'endoctrinement... imposée d'ailleurs par le FMI dans son plan d'ajustement structurel.
a
10 avril 2011 17:25
"MAROC Pour une fois de bonnes nouvelles"


les quelles?
X
10 avril 2011 23:17
Citation
rhin_ci a écrit:
Citation
Rastapopûlos a écrit:
J'aimerais bien avoir des explications "sociologiques" expliquant la faiblesse du taux de fécondité marocain. A priori, ce n'est pas lié au développement car le Maroc est un pays sous-développé. Le taux d'analphabétisme y est important.
La transition démographique a été assez rapide. En soit, c'est bénéfique pour le Maroc car il aurait été impossible d'intégrer tous les nouveaux arrivants sur le marché du travail (cf problème de l'Egypte qui doit intégrer chaque année plus de 1 millions de jeunes sur le marché de l'emploi).

Cela dit, une population qui vieillit alors que le pays reste sous développé, c'est aussi très dangereux. Le pays sera beaucoup moins dynamique, la consommation intérieure en pâtira certainement. Et pour peu qu'il y ait un jour un système efficace de retraites à financer...Sans parler de l'impossibilité de pourvoir à la demande en main d'oeuvre de certains secteurs puisque la population sera à l'avenir de plus en plus éduquée et donc moins enclin à occuper certains métiers.

Pour ce qui est du recul de l'age du mariage, là encore, c'est une fausse bonne nouvelle. Le mariage est un gage de stabilité pour la société et le recul de l'age de la première union entrainera inévitablement le développement de comportements déviants et d'autres problèmes sociétaux. Le mariage reste un des socles de la société.

Un pays est difficile à gérer. Ben 'Ali a essayé de développer son pays en garantissant à tous l'accès à l'éducation. Oui, mais quand on apprend aux gens à réfléchir, il leur vient parfois des idées saugrenues (régicide...). Il faut répondre aux aspirations du peuple.

Je peux répondre à ta question sur le plan sociologique.
Au Maroc, j'ai appris dans les cours d'éducation civile et d'éducation islamique le besoin de la planification familiale.
L'état a lancé une très grande campagne dans les années 90 sur la planification familiale: à travers la publicité, les prêches, les cours d'alphabétisation, les infirmières qui faisaient des portes à portes avec les pilules (distribuées gratuitement).
Et en plus de tout cela, on a stigmatisé les familles avec de nombreux enfants.
Voilà aujourd'hui, qlq soit votre condition sociale, qlq soit votre niveau d'éducation, si vous avez grandi au maroc, vous allez répondre à la question suivante: Combien d'enfants désiriez-vous? Donc, vous allez répondre 2 - DEUX.
On ne peut vraiment pas faire mieux que cette campagne d'endoctrinement... imposée d'ailleurs par le FMI dans son plan d'ajustement structurel.

Je viens d'un milieu rural donc le planning familial au Maroc, ça ne me dit pas grand chose. Mais effectivement, à voir les "résultats", quelque chose a du se passer pour qu'on en arrive à un tel taux de natalité, voisin de celui de la France.
Les marocains ont du se faire bourrer le mou, je ne vois pas d'autre explication.

@lmajdoub20600 ,

Est-ce que le lien est évident? Voici ce que dit un très bon article paru sur Libération Maroc :

Citation
a écrit:
La croissance démographique est beaucoup plus rapide en ville qu'à la campagne. En effet, la population urbaine est passée de 8,7 millions d'habitants en 1982 à 17,2 millions d'habitants en 2005. La population rurale qui représente 40 % (12,8 millions) constitue donc un fort réservoir de population qui, par exode rural, va encore densifier la trame urbaine.


Autre point intéressant :

Citation
a écrit:
Rares sont ceux qui rapprochent croissance économique, création d'emplois et dynamique démographique. Les économistes, comme disait Alfred Sauvy "refusent de voir" ce lien. Pourtant, les trente glorieuses et le baby-boom sont allés de pair et la dynamique économique des Etats-Unis s'explique par l'innovation et par une meilleure santé démographique. Les pays industrialisés, qui ont le plus créé d'emplois et réduit le chômage, sont aussi ceux où la population a augmenté le plus massivement. En somme, il s'agit là d'un vieux débat qui oppose depuis deux siècles, les malthusiens et les natalistes, et qui consiste à savoir s'il est de l'intérêt d'une nation d'avoir ou non une population nombreuse (Michel Godet, 1999).


Citation
a écrit:
Plusieurs études montrent que le Maroc peut bénéficier de cette aubaine démographique qui jouerait favorablement sur la croissance économique à long terme, à condition d'être correctement absorbée par le système productif.

[www.libe.ma]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10/04/11 23:18 par Rastapopûlos.
l
11 avril 2011 12:19
salam Rastapopûlos

Citation
a écrit:
Est-ce que le lien est évident? Voici ce que dit un très bon article paru sur Libération Maroc

La croissance démographique est beaucoup plus rapide en ville qu'à la campagne. En effet, la population urbaine est passée de 8,7 millions d'habitants en 1982 à 17,2 millions d'habitants en 2005. La population rurale qui représente 40 % (12,8 millions) constitue donc un fort réservoir de population qui, par exode rural, va encore densifier la trame urbaine.

Ça confirme ce que je dis, la croissance démographique urbaine est constituée en grande partie par l’exode rurale vers les villes et non pas par la fécondité. En fait tu confonds fécondité dans le milieu urbain et croissance démographique totale de la population urbaine qui est causé par le flux net d’immigration largement positif.
Mais dans les faits, le taux global de fécondité de la population marocaine est tiré vers le bas par le taux urbain : 2,1 par femme en ville et 4,1 par femme en compagne en 2001 par exemple
[www.bibliomonde.com]
plus le pays s'urbanise moins le fécondité augmente.
La compagne est un réservoir de population. Les nouveaux arrivants gardent bien sûr un taux de fécondité semblable au taux rural. Mais à partir de la deuxième génération, la tendance s’inverse. La plupart des trentenaires des villes du Maroc font surement partie d’une fratrie nombreuse et leurs parents sont issus d’un milieu rural, mais pour ceux qui sont marié ou ont des frères et sœurs mariés, ils ne doivent pas dépasser les 2 enfants.

C’est la vie citadine qui pousse à réduire le nombre d’enfant en général, même si la population de la ville augmente plus du fait de l’exode rural qui vide les compagnes de sa population malgré qu’elle soit plus féconde.

Citation
a écrit:
Autre point intéressant :

Rares sont ceux qui rapprochent croissance économique, création d'emplois et dynamique démographique. Les économistes, comme disait Alfred Sauvy "refusent de voir" ce lien. Pourtant, les trente glorieuses et le baby-boom sont allés de pair et la dynamique économique des Etats-Unis s'explique par l'innovation et par une meilleure santé démographique. Les pays industrialisés, qui ont le plus créé d'emplois et réduit le chômage, sont aussi ceux où la population a augmenté le plus massivement. En somme, il s'agit là d'un vieux débat qui oppose depuis deux siècles, les malthusiens et les natalistes, et qui consiste à savoir s'il est de l'intérêt d'une nation d'avoir ou non une population nombreuse (Michel Godet, 1999).

Je ne vois pas pourquoi dans cet article, on parle du malthusianisme, c’est une théorie qui n’a plus raison d’être du faite de l’apparition de la mécanisation et de l’agriculture intensive. Quoi qu’il reste des zones dans le monde où il y a famine. C’est la théorie selon laquelle la population croit selon une suite géométrique alors que la nourriture ne peut croitre que d’une façon arithmétique. Or les gains en productivité montrent qu’on peut tripler ou quadrupler la production agricole alors que la population ne fait que doubler dans le même laps de temps.

Par contre l’article parle de l’innovation comme ça furtivement.
Mais c’est là le nœud du problème. Tout ça c’est une question de timing, de modèle de croissance, de processus.
L’équation est simple (de prime abord) : tu as une population, et les besoins de cette population (infrastructure, nourriture…)

Tant que la courbe des besoins est supérieure au taux de croissance de la population, tu as intérêt à avoir une fécondité élevée (ou immigration c’est comme tu veux). Et ça correspond au baby-boom. La deuxième guerre avait miné les infrastructures et causer la baisse de la population.
Le point de rencontre des deux courbes constitue ce que les économistes appellent l’équilibre dynamique (c’est un terme emprunté à la mathématique) ou état régulier. La croissance est autour de 1, 2 ou 3% et exceptionnellement de 4% c’est la croissance occidentale. Et là, il faut contrôler sa fécondité pour maintenir les mêmes conditions de vie à la population.
La chine n’a pas atteint son équilibre dynamique, elle fait des taux de croissance à deux chiffres, et elle commence déjà à assouplir sa politique draconienne de natalité. Même avec un réservoir énorme de population jeune (c’est toujours un cas appart la chine)
Jusqu’au là c’est simple.

Mais la subtilité c’est comment accéder à ce genre de croissance, à cette dynamique. Les économistes appellent ça : la croissance moderne. De l’autre côté, il y a le sous-développement. C’est un piège le sous-développement en fait. Un obstacle que si te le saute, tu te retrouves dans l’autre côté c’est-à-dire la croissance moderne avec le schéma que j’ai indiqué plus haut. Et pour le sauter l’obstacle, il faut amorcer un décollage économique. Et pour amorcer un décollage économique, il faut accumuler du capital et du savoir-faire (ils disent innovation dans les modèles de croissance, d’où le terme utiliser dans l’article), et et ....une transition démographique. c’est pour ça que c’est un piège, le sous-développement. Il n’est, donc, pas de notre intérêt de promouvoir la fécondité dans l’état actuel des choses. En fait croissance de la population n’est ni bonne ni mauvaise, ça dépend du stade de développement d’une nation….économiquement parlant et purement économiquement.

Et si tu reviens au malthusianisme, tu remarqueras que ce qui annule cette théorie c’est « l’innovation » qui a besoin d’accumulation de capitale, de stabilité politique….tout ce qu’il faut pour un décollage économique et un basculement vers une croissance moderne

Par ailleurs, je ne crois pas que l’Islam a un problème avec le planning familial. On appelait ça « Al 3azl » je crois bien…al 3azl fi al jima3

Citation
a écrit:
Plusieurs études montrent que le Maroc peut bénéficier de cette aubaine démographique qui jouerait favorablement sur la croissance économique à long terme, à condition d'être correctement absorbée par le système productif.

A condition oui….à condition de se trouver dans un stade économique, une dynamique qui le permet.
الزيت يخرج من الزيتونة والفاهم يفهم لغات الطير إلى ما تخرج كلمته ميزونة يحجرها في ضميره خير
a
13 avril 2011 18:32
Salam,

Ils veulent une Afrique - Maroc aussi - avec une densité de population comparable à celle de la Libye...
a
13 avril 2011 18:39
Salam,

On leur donne des dogmes qu'ils avalent sans s'interroger. Réfuter ces dogmes et ils viendront vous demander des explications... Ma question: pourquoi avec les premiers, vous ne leur avez pas demandé des explications?

Faible taux de natalité = bonne nouvelle! C'est quoi cette équation? - Malthus, comme tout bon anglais, avait oublié l'esprit! Lorsqu'on voit qu'un seul américain peut manger pour trois,... on peut déjà se poser des questions!



Modifié 2 fois. Dernière modification le 13/04/11 18:57 par abde12.
a
16 avril 2011 19:05
En verite la n'est pas la question de natalite elevee, mais plutot de savoir faire economico-social, et surtout de l'encouragement pour des projets jeunes de bonnes augures, car il faut bien voir la chine qui a la moitiee de la population du monde et qui a grace a cette masse humaine a pu devenir l'un des pays les plus riches, respectes et ecoutes du globe, donc n'allant pas comme des moutons sur des analyses et des dogmes qui sont maintenant dans la poubelle de l'histoire, car le probleme de l'europe actuelle est vraiment le viellissement de sa population d'origine, la jeunesse est une richesse de tout pays car c'est un sang nouveau qui fait vivre une nation et qui prend le drapeau devenu trop lourd pour des bras viellis par l'usure du temps, alors mais chers amis n'ecoutons plus tout les conseils venant de n'importe ou, surtout de ceux qui ne nous aiment pas....bonne continuation.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook