Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
mariage d'une personne ensorcelée
m
27 juillet 2020 07:05
salamou 3alaykoum wa rahmattoLlahi wa barakatouh, je voudrais connaître votre avis sur cette question : si une personne est touchée par un sihr et que ça impacte dans sa vie de tous les jours, est il raisonnable selon vous qu'elle se marie ? si c'est non, alors malheureusement elle devra endurer sa maladie et le célibat ce qui est d'autant plus difficile, et si c'est oui, elle devra faire subir à son conjoint l'impact de la sorcellerie dans un couple, ce qui est très compliqué. Que doit elle faire selon vous, et si mariage il doit y avoir, la personne doit elle prévenir la ou le prétendant, qu'elle est atteinte par un sihr?
27 juillet 2020 07:40
salam aleykoum

déjà ceux et celles qui ont fait la sorcellerie vont être au taquet pour le mariage . Tu peux être sur à 100% qu'ils vont faire le sortilège de séparation mais pas que .Est ce qu ça marchera ?

Là il faut faire un petit mariage avec traiteur mettre les caméras car ces pourritures vont déverser sur les sièges etc le sirh .

Ensuite comment la personne "maîtrise" sa maladie ? Comment il se soigne ?

ex j'ai croisé un frère atteint en boutique islamique . A un moment on parle et il se met sur une voiture et le type à l'intérieur regarde et le frère commence à s'embrouiller avec lui . J'ai essayé
de calmer le truc heureusement l'autre était pas nerveux et s'est barré .

Le frère ensorcelé avait divorcé 7 fois !!! Pas étonnant il n'a pas fait un travail pour maîtriser ces was was et prendre le recul .

A contrario tu as des couples ça va s'entraident mais faut se soigner se protéger et isoler les was was .
27 juillet 2020 07:42
Salam

Avant de faire des Raccourcis ! Il faut déjà consulter des Spécialistes médicaux sur le Sujet, Ensuite tenter autre Chose. Mais dans l’immédiat rester dans la Rationalité. Ne Cherchez Pas que le côté le plus facile, lorsqu’on est soit même qu’Observateur, n’est pas suffisant ! La médecine a des réponses semblables à des pathologies qui se manifestent comme des «Ensorcellements». Et qui sont de l’ordre scientifique. Avancez avec vôtre Temps et éloignez-vous des Superstitions. Vous serez plus positif. Quand ce sera Nécessaire.
27 juillet 2020 07:50
les blancs que tu admires touchent à la sorcellerie cela n'a rien à voir avec les pratiques moyen ageuses .

[www.lepoint.fr]

Les sorciers sont parmi nous !
Un Français sur trois reconnaît avoir consulté un guérisseur, un magnétiseur ou encore un conjureur de sorts. Un ethnologue consacre une étude au phénomène. Propos recueillis par Baudouin Eschapasse

Vos origines bretonnes ont-elles pesé dans votre vocation ? La Bretagne est-elle une région où se pratique davantage qu'ailleurs la magie ?

Pas du tout. C'est un cliché qui a la vie dure. En réalité, aucune région de France n'est épargnée. Si j'ai prioritairement étudié les pratiques magiques dans l'ouest de la France, c'est par commodité, parce que j'habitais dans cette région. Mais j'ai pu constater que celles qui ont cours dans le Jura, par exemple, sont tout aussi nombreuses.

Ces pratiques sont-elles réservées à un milieu socioprofessionnel particulier ?

Là encore, il faut tordre le cou aux idées reçues. Tous les milieux sociaux sont concernés. Le niveau d'études, le niveau de richesses n'influent aucunement sur la croyance en l'existence d'une alternative à la médecine traditionnelle. J'ai même découvert, avec surprise, qu'une pratique religieuse n'empêchait pas d'adhérer à ce système de croyances. On peut faire partie d'une Église et recourir à la magie.

Que recherchent les personnes qui y recourent, justement ?

Les attentes des « clients » de sorciers sont variées. Certains cherchent un accroissement de leur capital économique. Ce sont des agriculteurs qui convoitent un terrain, qui veulent voir leur exploitation fructifier ou encore prémunir leurs récoltes des intempéries. Mais cela peut aussi être des professions libérales (médecins ou avocats) qui souhaitent développer leur activité. D'autres « clients » cherchent à élargir leur « capital relationnel » : ils forment des attentes sur le plan affectif, amical ou amoureux. On compte aussi des politiques à la recherche de moyens de s'attirer les bonnes grâces des électeurs en se rendant sympathiques auprès du plus grand nombre. Un dernier cas de figure concerne les personnes qui souhaitent assouvir un désir de vengeance : régler des comptes, écarter un envoûtement ou y riposter.

A-t-on une idée du nombre d'adeptes de sorcellerie en France ?

On estimait, à la fin des années 90, à plus de 50 000 le nombre de guérisseurs, magnétiseurs, radiesthésistes, conjureurs de sorts, diseuses de bonne aventure ou encore rebouteux à travers l'Hexagone... Ce qui mélange des activités qui n'ont rien à voir les unes avec les autres. Quand on regarde les déclarations fiscales établies par ces personnes, du moins celles qui déclarent une activité professionnelle liée à ce que l'on désigne traditionnellement sous le terme de sorcellerie, on constate que leur chiffre d'affaires est supérieur à celui des médecins généralistes ! Toutes les études d'opinion convergent. Un Français sur trois reconnaît avoir eu, un jour, recours à une forme de médecine « parallèle ». On ne peut donc pas balayer cela d'un revers de main.

Diriez-vous que l'univers technologique dans lequel nous évoluons fait refluer ces croyances ?

Pas du tout. Ce n'est pas parce que nous n'en parlons plus qu'elles n'existent plus.
Citation
baliygh75 a écrit:
Salam

Avant de faire des Raccourcis ! Il faut déjà consulter des Spécialistes médicaux sur le Sujet, Ensuite tenter autre Chose. Mais dans l’immédiat rester dans la Rationalité. Ne Cherchez Pas que le côté le plus facile, lorsqu’on est soit même qu’Observateur, n’est pas suffisant ! La médecine a des réponses semblables à des pathologies qui se manifestent comme des «Ensorcellements». Et qui sont de l’ordre scientifique. Avancez avec vôtre Temps et éloignez-vous des Superstitions. Vous serez plus positif. Quand ce sera Nécessaire.
27 juillet 2020 08:23
Salam

Tu n’as rien Trouvé de mieux que polluer un avis pour et garder ta supériorité fantaisiste ???
T’ai-je confié mes intentions ???? Ne sois pas agresseur fantaisiste cela risque de te Couter Cher. Et Surtout en l’absence des personnes que tu agresses texuellement.
Le copier-coller ne t’apportera, rien de Concret.
Citation
Khalid15 a écrit:
les blancs que tu admires touchent à la sorcellerie cela n'a rien à voir avec les pratiques moyen ageuses .

[www.lepoint.fr]

Les sorciers sont parmi nous !
Un Français sur trois reconnaît avoir consulté un guérisseur, un magnétiseur ou encore un conjureur de sorts. Un ethnologue consacre une étude au phénomène. Propos recueillis par Baudouin Eschapasse

Vos origines bretonnes ont-elles pesé dans votre vocation ? La Bretagne est-elle une région où se pratique davantage qu'ailleurs la magie ?

Pas du tout. C'est un cliché qui a la vie dure. En réalité, aucune région de France n'est épargnée. Si j'ai prioritairement étudié les pratiques magiques dans l'ouest de la France, c'est par commodité, parce que j'habitais dans cette région. Mais j'ai pu constater que celles qui ont cours dans le Jura, par exemple, sont tout aussi nombreuses.

Ces pratiques sont-elles réservées à un milieu socioprofessionnel particulier ?

Là encore, il faut tordre le cou aux idées reçues. Tous les milieux sociaux sont concernés. Le niveau d'études, le niveau de richesses n'influent aucunement sur la croyance en l'existence d'une alternative à la médecine traditionnelle. J'ai même découvert, avec surprise, qu'une pratique religieuse n'empêchait pas d'adhérer à ce système de croyances. On peut faire partie d'une Église et recourir à la magie.

Que recherchent les personnes qui y recourent, justement ?

Les attentes des « clients » de sorciers sont variées. Certains cherchent un accroissement de leur capital économique. Ce sont des agriculteurs qui convoitent un terrain, qui veulent voir leur exploitation fructifier ou encore prémunir leurs récoltes des intempéries. Mais cela peut aussi être des professions libérales (médecins ou avocats) qui souhaitent développer leur activité. D'autres « clients » cherchent à élargir leur « capital relationnel » : ils forment des attentes sur le plan affectif, amical ou amoureux. On compte aussi des politiques à la recherche de moyens de s'attirer les bonnes grâces des électeurs en se rendant sympathiques auprès du plus grand nombre. Un dernier cas de figure concerne les personnes qui souhaitent assouvir un désir de vengeance : régler des comptes, écarter un envoûtement ou y riposter.

A-t-on une idée du nombre d'adeptes de sorcellerie en France ?

On estimait, à la fin des années 90, à plus de 50 000 le nombre de guérisseurs, magnétiseurs, radiesthésistes, conjureurs de sorts, diseuses de bonne aventure ou encore rebouteux à travers l'Hexagone... Ce qui mélange des activités qui n'ont rien à voir les unes avec les autres. Quand on regarde les déclarations fiscales établies par ces personnes, du moins celles qui déclarent une activité professionnelle liée à ce que l'on désigne traditionnellement sous le terme de sorcellerie, on constate que leur chiffre d'affaires est supérieur à celui des médecins généralistes ! Toutes les études d'opinion convergent. Un Français sur trois reconnaît avoir eu, un jour, recours à une forme de médecine « parallèle ». On ne peut donc pas balayer cela d'un revers de main.

Diriez-vous que l'univers technologique dans lequel nous évoluons fait refluer ces croyances ?

Pas du tout. Ce n'est pas parce que nous n'en parlons plus qu'elles n'existent plus.
27 juillet 2020 10:09
Donc si les blancs comme vous dites touchent à la sorcellerie , on est obligés d’y croire aussi?
m
27 juillet 2020 10:51
vous répondez pas vraiment à ma question mais c'est vrai que un couple ou les 2 sont ensorcelés peuvent peut être mieux comprendre et endurer et s'entraider, par rapport aux problèmes de chacun
27 juillet 2020 11:39
Donc le sihr c'est une maladie ?

Commence par nous prouver ce que tu avances.
Citation
mehdi bou3 a écrit:
salamou 3alaykoum wa rahmattoLlahi wa barakatouh, je voudrais connaître votre avis sur cette question : si une personne est touchée par un sihr et que ça impacte dans sa vie de tous les jours, est il raisonnable selon vous qu'elle se marie ? si c'est non, alors malheureusement elle devra endurer sa maladie et le célibat ce qui est d'autant plus difficile, et si c'est oui, elle devra faire subir à son conjoint l'impact de la sorcellerie dans un couple, ce qui est très compliqué. Que doit elle faire selon vous, et si mariage il doit y avoir, la personne doit elle prévenir la ou le prétendant, qu'elle est atteinte par un sihr?
« Le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail. » Jean Jaurès.
Y
27 juillet 2020 11:41
Salam

De toute façon si le mariage est écrit pas allah swt il se fera

Maintenant concernant la sorcellerie, si la personne pense être atteinte le mieux est de le dire c est comme dans le cas d une maladie.

Après rien n empêche à la personne de faire sa propre rokya pour s en sortir, faire beaucoup de dikr contre les waswas.
Lire le vendredi après midi sourate yasin et faire beaucoup de douas

Qu allah swt guérisse tous nos malades amine
27 juillet 2020 11:47
Salam

Donc si tu cesses d’agresser maladroitement, les Posteurs, peut-être tu seras plus apprécié. Et Si tu te Focalises sur les Blancs ? S’est qu’il y a un Souci ! La Superstition et La Sorcellerie, Ravagent L’Afrique. Il faut se Réveiller....
Citation
Mouhammad1900 a écrit:
Donc si les blancs comme vous dites touchent à la sorcellerie , on est obligés d’y croire aussi?
27 juillet 2020 11:56
Vous vous adressez à qui?
27 juillet 2020 12:33
Elle peut bien entendu se marier mais à condition d'avoir informé le ou la futur époux/se.
Si ce dernier accepte quand même de l'épouser il n'y a aucun soucis.
Ps: penser à faire une roqia charia Inchallah
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate
Facebook