Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Maghrebins et maghrebines, ensemble... sinon le néant
jbeltarek [ MP ]
22 juin 2008 21:59
Pitié pour les grands frères

Souâd Belhaddad journaliste et écrivain, avec le soutien de Samia Allalou, Assia Yacine et de l'association Manifeste des libertés.
QUOTIDIEN : vendredi 20 juin 2008

«Où étiez-vous lorsque […] vous avez abandonné un nombre de jeunes filles dans ces quartiers difficiles entre les mains des grands frères ? […] Parce que les grands frères ont conduit à une politique de repli communautaire, […] identitaire que vous avez soutenue. […] Alors, de grâce, n'empêchez pas ces jeunes filles d'être libres (1).»

Que recouvre désormais cette expression de «grands frères» ? De plus en plus, sous cette appellation utilisée dans le champ politique, on désigne, en fait, «le frère» tout court. Soit les garçons et hommes d'origine maghrébine. Les Beurs. Les Arabes, identifiés de façon (sous) entendue, depuis septembre 2001, comme «les musulmans». Ces «frères» de sang ou de religion qui tiennent les filles, sœurs ou non, d'une main de fer…

Nous sommes nombreuses à lutter, depuis très longtemps, pour le droit des femmes, dont celles issues de la communauté maghrébine. Lutter, cela signifie d'abord oser dénoncer les violences de certains pères, frères, maris ou anonymes d'une communauté à laquelle nous appartenons, sans crainte de la trahir, et sans renier l'appartenance et l'attachement que nous en avons. Malgré le risque d'être récupérées par ceux, trop contents, que s'expriment des critiques à l'égard «des Arabes». Cependant, nous refusons que la légitimité de nos droits serve à jeter en pâture les garçons et les hommes de cette communauté en les désignant «tous» comme des violents. Oh, bien sûr qu'il y en a ! Bien sûr que le repli communautaire est indéniable chez certains, et inacceptable quand il produit le pire. Le pire pour nous, femmes, mais aussi pour toute une société dont ils rejettent les valeurs de démocratie. A ceux-là, on ne laisse rien passer.

Mais qu'on ne prétende pas que nous convertissions tous les hommes en adversaires potentiels. Qu'on ne prétende pas que notre droit s'exerce au détriment du leur - celui de pouvoir se situer hors de ce pluriel suspect : «les grands frères». Un pluriel qui véhicule un message subliminal : les filles beurs réussissent mieux leurs études, trouvent un emploi, bref, s'intègrent. En clair, avec elles, hormis celles qui portent le voile, l'intégration se ferait plus facilement. Les frères, eux, en seraient le frein… Shéhérazade susciterait du désir ; son frère, du rejet. Frère, père, époux, le message n'est pas nouveau. Ainsi, ce fut d'abord la figure du père qui fut déconsidérée. Illettré, puis chômeur, sans reconnaissance au sein de la société, il l'aurait également été déchu de son rôle familial. Puis, ce fut celle du frère. A qui le tour ?

De cette diabolisation de la figure masculine, les hommes sortiront grands perdants, et nous, pas plus gagnantes.

Plutôt que de nous opposer, nous voulons mener ensemble le combat pour nos libertés de femme, et des hommes - au singulier - sont en accord avec ces convictions. Aussi, pas question de dévoyer notre bataille féministe pour stigmatiser les dits frères, que la société aime déjà si mal. Plus juste est-il de rappeler qu'il y a vingt ans, la presse les qualifiait «d'apôtres de la non-violence». Mais notre pays est amnésique. L'histoire contemporaine française n'a pas encore accepté d'écrire qu'avant leur éventuel repli communautaire, ces grands frères avaient investi la politique. Qu'ils avaient créé, dans les années 80, un mouvement civique, pacifique qui s'appelait la «Marche pour l'égalité et contre le racisme», rebaptisée «Marche des Beurs», afin de demander le droit d'être des citoyens égaux. La gauche n'avait pas tenu ses promesses de «changer leur vie» ; la droite, elle, était occupée à nouer des alliances électorales avec l'extrême droite.

Qui se rappelle que c'est après avoir été grièvement blessé par une balle tirée par un policier, qu'un des principaux leaders de ce mouvement se demandait comment endiguer la haine entre forces de police et jeunes, et imaginait cette marche pacifiste ? Car, à l'époque, les meurtres racistes (il y a seulement vingt-cinq ans…) étaient aussi nombreux que banals, et restaient impunis. Et, déjà, ils ne visaient que les garçons…
zakaria_elk [ MP ]
22 juin 2008 23:56
Quel triste époque.
jbeltarek [ MP ]
23 juin 2008 09:08
le fossé, c'est une évidence, ne cesse de se creuser entre Maghrebins et Maghrebines.

- Au niveau professionnel : les femmes trouvent bcp plus vite et mieux un emploi

- sur le plan affectif et sexuel : la "misère du désir" des Maghrebins contraste avec la vitalité sexuelle des Maghrebines.

Corollaire : Alors que les Maghrebins sont accablés, stigmatiser, les Maghrebines sont victimisées et "protégées" (!?!?).

Resultat : Les mariages mixtes impulsés par les Maghrebines explosent et une véritable scission s'est opérée entre hommes et femmes au sein de la communauté.

Conséquences à moyen terme: la dissolution de l'intérieur de la communauté maghrébine de France.....

Merci les NPNS et toutes les arrivistes...
l'européen [ MP ]
23 juin 2008 10:51
donc, il faudrait eviter le metissage, que la communauté reste entre elle, pure de sang.
c'est le discours d'un le pen.
bravo. vive les indigenes de la republique et tout les communautaristes.
Belle [ MP ]
23 juin 2008 11:21
Citation
jbeltarek a écrit:
le fossé, c'est une évidence, ne cesse de se creuser entre Maghrebins et Maghrebines.

- Au niveau professionnel : les femmes trouvent bcp plus vite et mieux un emploi

- sur le plan affectif et sexuel : la "misère du désir" des Maghrebins contraste avec la vitalité sexuelle des Maghrebines.

Corollaire : Alors que les Maghrebins sont accablés, stigmatiser, les Maghrebines sont victimisées et "protégées" (!?!?).

Resultat : Les mariages mixtes impulsés par les Maghrebines explosent et une véritable scission s'est opérée entre hommes et femmes au sein de la communauté.

Conséquences à moyen terme: la dissolution de l'intérieur de la communauté maghrébine de France.....

Merci les NPNS et toutes les arrivistes...

Il y a eu des erreurs commises par les uns et la peur des autres.

Il y a quelques temps j'ai mis sur ce forum "que je ne ferai pas ma vie avec un arabe". Aujourd'hui, je reconnais qu'il est celui qui me comprend le mieux et surtout lui ne me dira jamais "sale arabe"

J'essayerai d'apporter une intervention plus complète en fin de journée.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 23/06/08 11:27 par Belle.
Ben quoi 0-°
karim_92 [ MP ]
23 juin 2008 21:28
fo les surveiller de trés prés ses pseudos "maghrébines"Evil

et ce dés le plus jeune ageGrinning smiley

car aprés vivent lis bitises en tous genres, sortis en boitesDanse, en chichasSmoking smileyect....

sinan, sé vrai, ke l'union magrébines-maghrébins, a l'avenir, sa se faire de plus en plus raresSad Smiley

les 2 , ne sont pas faits pour se comprendreMoody Smiley ji si pas poirkoiOups

le z'homme na plus du tout confiance en la maghrébineGrinning smiley
et la femme a zrma évolué, et veut de nos jour une autre origineSmoking smiley


l'avenir nous en dira plusAre you crazy
Beauté où t'es ?????????? Je t'attends sur yabi ou dans le carré V.I.P !
Désenchantée [ MP ]
23 juin 2008 21:34
Citation
l'européen a écrit:
donc, il faudrait eviter le metissage, que la communauté reste entre elle, pure de sang.
c'est le discours d'un le pen.
bravo. vive les indigenes de la republique et tout les communautaristes.


Salam Alikoum,


Pour une fois ... je suis d accord avec toi.
jbeltarek [ MP ]
24 juin 2008 00:11
Citation
Désenchantée a écrit:
Citation
l'européen a écrit:
donc, il faudrait eviter le metissage, que la communauté reste entre elle, pure de sang.
c'est le discours d'un le pen.
bravo. vive les indigenes de la republique et tout les communautaristes.


Salam Alikoum,


Pour une fois ... je suis d accord avec toi.

tu veux dire que t tjs d'accord avec lui. On a là un exemple de l'alliance maghrébine/ethnocrate occidental
icare99 [ MP ]
24 juin 2008 06:38
Certaines réponses puent le racisme.
L'auteur du texte ne prône nullement le repli identitaire ou communautaire.....elle le constate, l'explique et met en garde contre les réflexes xénophobes.

Si la femme maghrébine mène un combat, c'est bien celui de sa liberté, de sa place dans la société (pas seulement prise au sens communautaire) et le maghrébin ne devrait pas y voir un défi, ou un désaveu, au contraire, il devrait se réinventer, démontrer qu'il est capable d'aller de l'avant, et de considérer la maghrébine comme étant une femme avant tout, et non pas un objet de droits et une source de devoirs!

Que des maghrébine préfèrent des occidentaux est compréhensible au vu du comportement presque barbare de certains maghrébins qui vivent l'occident en n'y empruntant que l'apparence de la modernité, mais en restant accrochés à des règles désuètes qui n'ont plus cours !

Réveillez vous les gars....!
Ali_ben_barri [ MP ]
24 juin 2008 12:09
Je trouve ce débat très franco-français.

Il n'a du moins aucun lien avec le Maroc et le Maghreb en général.
karimero [ MP ]
24 juin 2008 12:25
Bonjour,

la France a fait une grosse boulette en matière d'immigration,je parle des premières vagues...
il fallait obliger les anciens(à l'époque) de prendre des cours de français et de plus se mélanger avec les autres(logement,...)

conséquences:les anciens sont restés entre eux,replis sur eux même,avec une mentalité des années 60/70 qui n'a pas bougé d'un poile,et leurs enfants(pas tous heureusement) ont été éduqué de la même manière.
il y a aussi une tradition politique qui,en cas de crise(chômage,..),rejette la faute sur les étrangers ou les habitants des cités.

aujourd'hui:tous les "bronzés" ramassent.

je suis contre le communautarisme,car il ne conduit qu'au replis sur soit même!
l'européen [ MP ]
24 juin 2008 15:18
Citation
Désenchantée a écrit:
Citation
l'européen a écrit:
donc, il faudrait eviter le metissage, que la communauté reste entre elle, pure de sang.
c'est le discours d'un le pen.
bravo. vive les indigenes de la republique et tout les communautaristes.


Salam Alikoum,


Pour une fois ... je suis d accord avec toi.


ha! tu vois.
par contre, ça veut dire quoi "ethnocrate"? Perplexe
SSEB [ MP ]
25 juin 2008 11:46
el7asoul ouma fih ...makayn ma7ssen men l'gawriyat Ill
l3arbiyat fihoum sda3 arrass Grinning smiley
bedbelmatecha [ MP ]
25 juin 2008 19:52
Salam
la problématique de l'augmentation des mariages mixtes est fortement liée à l'aspect économique..
un maghrebin au chomage ou à salaire faible, ne fera jamais le poids face à un caucasien pour se marier avec une maghrebine quand bien même si ce dernier n'est pas musulman...
Le materialisme à pris le pas sur la spiritualité..
jbeltarek [ MP ]
25 juin 2008 20:10
Citation
bedbelmatecha a écrit:
Salam
la problématique de l'augmentation des mariages mixtes est fortement liée à l'aspect économique..
un maghrebin au chomage ou à salaire faible, ne fera jamais le poids face à un caucasien pour se marier avec une maghrebine quand bien même si ce dernier n'est pas musulman...
Le materialisme à pris le pas sur la spiritualité..

je suis tt a fait d'accord avec toi, d'autant que les Maghrebins se voient confrontés au racisme ds l'emploi. Quel piège social !!!!
bedbelmatecha [ MP ]
25 juin 2008 20:30
Citation
jbeltarek a écrit:
Citation
bedbelmatecha a écrit:
Salam
la problématique de l'augmentation des mariages mixtes est fortement liée à l'aspect économique..
un maghrebin au chomage ou à salaire faible, ne fera jamais le poids face à un caucasien pour se marier avec une maghrebine quand bien même si ce dernier n'est pas musulman...
Le materialisme à pris le pas sur la spiritualité..

je suis tt a fait d'accord avec toi, d'autant que les Maghrebins se voient confrontés au racisme ds l'emploi. Quel piège social !!!!

Exact.
Pour rebondir sur l'aspect affectif, je suis tt à fait d'accord avec toi.
Le maghrebin en plus d'être le damné du marché du travail il est le pire des damnés du marché du coeur, comme l'as dit Alain Soral dans son ouvrage "misere du désir" pendant que la maghrebine s'eclate en boite jusqu'a l'aube, fricote avec pleins de petit amis non-maghrebins, profite des plaisirs de la chaire et de l'affect sentimental
Le beur puissament frustré reste cloitré en bas de sa cité à discutailler avec ses amis, et finis par utiliser tard le soir madame 5 doigt pour relacher sa tension..
chelhman [ MP ]
25 juin 2008 21:18
Citation
a écrit:
bedbelmatecha
Salam
la problématique de l'augmentation des mariages mixtes est fortement liée à l'aspect économique..
un maghrebin au chomage ou à salaire faible, ne fera jamais le poids face à un caucasien pour se marier avec une maghrebine quand bien même si ce dernier n'est pas musulman...
Le materialisme à pris le pas sur la spiritualité..

Ce n'est ni plus ni moins que du racisme rampant avec en prime une petite bêtise sur les mariages interconfessionnels.
A la question d'un post ici-même sur "sommes-nous les derniers des racistes ?", la réponse est apparemment oui.
bedbelmatecha [ MP ]
25 juin 2008 21:52
Citation
chelhman a écrit:
Citation
a écrit:
bedbelmatecha
Salam
la problématique de l'augmentation des mariages mixtes est fortement liée à l'aspect économique..
un maghrebin au chomage ou à salaire faible, ne fera jamais le poids face à un caucasien pour se marier avec une maghrebine quand bien même si ce dernier n'est pas musulman...
Le materialisme à pris le pas sur la spiritualité..

Ce n'est ni plus ni moins que du racisme rampant avec en prime une petite bêtise sur les mariages interconfessionnels.
A la question d'un post ici-même sur "sommes-nous les derniers des racistes ?", la réponse est apparemment oui.

SALAM

mon intervention ne concerne ni plus ni moins un embryon d'explication de l'augmentation des unions mixtes entre maghrebines et non maghrebins..
tu parles de racisme, moi je defends le communautarisme,le nationalimse et l'unité culturelle..
je n'ai aucune haine envers les autres ethnies, je n'aime pas quand elles se melangent à la notre..
accepterais tu que ta fille se marie avec un chretien ? si tu me reponds non, alors auto-proclames toi raciste.

WA SALAM;
chelhman [ MP ]
25 juin 2008 22:13
Citation
a écrit:
bedbelmatecha
tu parles de racisme, moi je defends le communautarisme,le nationalimse et l'unité culturelle..
je n'ai aucune haine envers les autres ethnies, je n'aime pas quand elles se melangent à la notre..

C'est la définition par le raciste de son racisme. Relis-toi un instant et réfléchis à tes propos tu pourras le constater. Tu ne fais que rationaliser une xénophobie, le "xéno" ici étant non seulement qualifié de tel par son ethnie mais tu en rajoutes une couche avec sa confession.

Citation
a écrit:
accepterais tu que ta fille se marie avec un chretien ? si tu me reponds non, alors auto-proclames toi raciste.

Evidemment que oui ! Qu'il soit chrétien, juif ou bouddhiste, je me tape royalement de la religion du type si c'est son choix, c'est vraiment le dernier des critères qui entrerait en ligne de compte pour accepter le fait ou pas.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 25/06/08 22:16 par chelhman.
amir [ MP ]
25 juin 2008 22:25
Citer:
accepterais tu que ta fille se marie avec un chretien ? si tu me reponds non, alors auto-proclames toi raciste.

Evidemment que oui ! Qu'il soit chrétien, juif ou bouddhiste, je me tape royalement de la religion du type si c'est son choix, c'est vraiment le dernier des critères qui entrerait en ligne de compte pour accepter le fait ou pas.






salam chelhman:

ce que tu viens de dire là est incompatible avec la religion et la culture de 99% de marocain.

c'est tres dangeureux et c'est facteur de troubles et de divisions.





tu marierais ta fille meme a un arabe?

a mon fils par exemple?
:o
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook