Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
Ali Lamrabet et le changement au Maroc!
alximo [ MP ]
13 janvier 2004 16:48
Selon Ali Lamrabet: "il faut aut une nouvelle Constitution, un projet de société, or il n'y a rien"!
Que des bels mots que tt le monde peut etre d accord, a condition que ca ne viendra pas de la bouche d´un ancien prisonier de droit commun qui a commis des Delits de gueule ( pas un prisonier politique comme il pretendait!).

Apres la GRACE royale en faveur de ce prisonier de droit commun, il cherche la mediatisation et la celebrite apres son emprisonnement...Peut etre il imite Mandela, mais il a oublie que rien de comparable entre les deux personnes!



*************************
mardi 13 janvier 2004, 16h05

Ali Lmrabet: "je n'injurie pas, je n'insulte pas"

PARIS (AP) - Le journaliste franco-marocain Ali Lmrabet, gracié voilà une semaine après avoir été condamné en juin dernier à trois ans de prison pour "outrage au roi" Mohammed VI, a confirmé mardi à Paris son intention de publier un nouveau journal satirique.

"J'ai refusé de demander une grâce royale, j'ai refusé d'être transféré en France parce que je veux rester au Maroc et ressortir un autre journal", a-t-il expliqué à la presse dans les locaux de l'organisation Reporters sans frontières (RSF).

Ali Lmrabet, ancien rédacteur en chef des hebdomadaires satiriques "Demain" et "Doumane", ne considère pas ses activités comme un crime: "Je sors des dessins, je fais des analyses, mais le plus important, c'est que je n'injurie pas, je n'insulte pas, je ne défends aucune idéologie", a-t-il fait valoir.

Quant à savoir si sa nouvelle publication lui vaudra de retourner en prison, il n'y crois pas, "à moins qu'ils fassent encore cette bêtise". Et le journaliste libéré mercredi dernier de la prison de Salé d'ajouter: "S'ils veulent la faire, qu'ils la fassent!"

A ses yeux, la grâce royale dont il a bénéficié avec d'autres prévenus ou prisonniers ne peut être considérée comme un geste d'ouverture du régime.

"Je suis pessimiste parce que ce sont des petits gestes, on libère des prisonniers à droite et à gauche", a-t-il observé. "Il faudrait attendre un mois ou deux avant de savoir s'ils vont me laisser faire mon journal et aller beaucoup plus loin qu'avant."

Plus largement, "fil nous aut une nouvelle Constitution, un projet de société, or il n'y a rien", a souligné Ali Lmrabet, dont la condamnation et les deux grèves de la faim avaient suscité une vive émotion internationale. AP



Message edité (13-01-04 16:49)
jbel_en_force [ MP ]
13 janvier 2004 18:59
je suis pas totalement d accord avec ce ali lemrabet,il etait ou avant?il a ose parle juste parcequ il a la double nationalite et il savait tres tres bien qu il sera soutenu par les organisation de defence de droit de l homme et soutenu personelement par monsieur chirac!!!!!!!!!!il veut se comparer avec mehdi ben barka mais il est loin de nous convaincre
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook