Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
L'islam et les mythes sumériens
d
13 septembre 2022 23:21
Bonjour, je me permets de venir vous poser une question sur votre religion car, étant non-musulmane mais intéressée par l'islam, je n'ai pas d'entourage à qui la poser.

Si on admet, comme le prétendent les livres sacrés des religions monothéistes, que chaque civilisation a été au contact d'un prophète envoyé par Dieu, alors comment se fait-il que d'anciennes civilisations telles que les sumériens, les babyloniens, ou encore les égyptiens aient eu connaissance de certains événements comme le déluge, MAIS qu'ils aient continué à vénérer des idoles ?

Normalement, si les prophètes avaient vraiment été envoyés à toutes les civilisations, alors chacune d'entre elles n'aurait pas seulement dû être au courant de certains événements comme le déluge ; ces civilisations auraient également dû rejeter le polythéisme et adopter le monothéisme. Pourtant, elles ont continué de vénérer des idoles et ont même, pour chacune d'entre elles, inventé tout un narratif adapté à leurs civilisations autour de chaque événement, comme si elles voulaient "personnifier" leurs versions des faits !

Je me demandais aussi pourquoi les tablettes sumériennes recensaient des événements comme le déluge alors que le déluge est censé se produire vers l'an -2500 avant JC selon les religions monothéistes.

Dès lors, il semble ne rester que trois hypothèses :

1 - Les religions monothéistes sont inspirées des mythes des anciennes civilisations, et sont donc fausses.

2 - Les anciennes civilisations ont bel et bien reçu des prophètes pour chacune d'entre elles, mais elles ont ignoré leurs enseignements ; les récits de certains événements tels que le déluge ne seraient alors pas basés sur des mythes, mais bien sur des faits réels.

3 - Les anciennes civilisations ont bel et bien reçu des prophètes pour chacune d'entre elles, elles ont pris en compte leurs enseignements mais se sont égarées au fil du temps ; elles ont conservé certains récits prophétiques tels que ceux d'événements comme le déluge, mais elles ont rejeté ou oublié l'idée de vénérer un Dieu unique.

J'ai parlé du mythe sumérien du déluge, mais j'aurais également pu parler du mythe sumérien de la creation de l'homme. Le fait étant que l'on retrouve des similitudes entre ce qui est écrit dans le Coran et les mythes d'anciennes civilisations, et plus particulièrement les sumériens.

Si quelqu'un avait une explication cohérente et logique à me donner sur ce point, cela me permettrait de lever un gros doute. Je ne suis pas loin de me convertir à l'islam, mais (malheureusement ?), pour l'instant, ce doute m'en empêche.

Merci par avance pour votre aide.
13 septembre 2022 23:43
Bonjour, Anéaséo, Niha, Salam, Hello...

Qu'Allah te facilite dans tes démarches, dans la recherche de la vérité.

Je ne sais pas si tu as déjà lu le coran (en partie ou en entier). Si c'est le cas, tu aurais eu les réponses à tes questions... fort légitimes.

Tu es pourtant sur la bonne voie.

Tu dis :

"Dès lors, il semble ne rester que trois hypothèses :

1 - Les religions monothéistes sont inspirées des mythes des anciennes civilisations, et sont donc fausses.

2 - Les anciennes civilisations ont bel et bien reçu des prophètes pour chacune d'entre elles, mais elles ont ignoré leurs enseignements ; les récits de certains événements tels que le déluge ne seraient alors pas basés sur des mythes, mais bien sur des faits réels.

" Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même; et quiconque s'égare, ne s'égare qu'à son propre détriment. Et nul ne portera le fardeau d'autrui. Et Nous n'avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager." Sourate 17 verset 15

À chaque communauté, Nous avons assigné un culte à suivre. Qu’ils ne disputent donc point avec toi l’ordre reçu ! Et appelle à ton Seigneur. Tu es certes sur une voie droite. Et s’ils discutent avec toi, alors dis : « C’est Allah qui connaît mieux ce que vous faites. Allah jugera entre vous, au Jour de la Résurrection, ce en quoi vous divergez ». Sourate 22 versets 67-69

Allah Ta'ala nous dit dans la sourate 2 Al Baqara (La vache) ceci :

"87. Certes, Nous avons donné le Livre à Moïse; Nous avons envoyé après lui des prophètes successifs. Et Nous avons donné des preuves à Jésus fils de Marie, et Nous l'avons renforcé du Saint-Esprit. Est-ce qu'à chaque fois, qu'un Messager vous apportait des vérités contraires à vos souhaits vous vous enfliez d'orgueil? Vous traitiez les uns d'imposteurs et vous tuiez les autres .

88. Et ils dirent : "Nos cœurs sont enveloppés et impénétrables" - Non mais Allah les a maudits à cause de leur infidélité, leur foi est donc médiocre .

89. Et quant leur vint d'Allah un Livre confirmant celui qu'ils avaient déjà, - alors qu'auparavant ils cherchaient la suprématie sur les mécréants, - quand donc leur vint cela même qu'ils reconnaissaient, ils refusèrent d'y croire. Que la malédiction d'Allah soit sur les mécréants!

90. Comme est vil ce contre quoi ils ont troqué leurs âmes! Ils ne croient pas en ce qu'Allah a fait descendre, révoltés à l'idée qu'Allah, de part Sa grâce, fasse descendre la révélation sur ceux de Ses serviteurs qu'Il veut. Ils ont donc acquis colère sur colère, car un châtiment avilissant attend les infidèles!

91. Et quand on leur dit : "Croyez à ce qu'Allah a fait descendre", ils disent : "Nous croyons à ce qu'on a fait descendre à nous". Et ils rejettent le reste, alors qu'il est la vérité confirmant ce qu'il y avait déjà avec eux. - Dis : "Pourquoi donc avez-vous tué auparavant les prophètes d'Allah, si vous étiez croyants? "."

3 - Les anciennes civilisations ont bel et bien reçu des prophètes pour chacune d'entre elles, elles ont pris en compte leurs enseignements mais se sont égarées au fil du temps ; elles ont conservé certains récits prophétiques tels que ceux d'événements comme le déluge, mais elles ont rejeté ou oublié l'idée de vénérer un Dieu unique."

C'est aussi le cas. Nous avons un exemple flagrant et parlant avec le christianisme... qui n'a cessé d'évoluer au fil des siècles... avec un monothéisme pur qu'on retrouve chez les Ariens par exemple, les premiers suiveurs de Jésus psl, qui au fur à mesure à greffer des croyances païennes héritées d'anciens cultes romains, païens, grecs, égyptiens, etc...
Ma Sha Allah !!! "[i]Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ![/i]" (Lavoisier) [Bienvenue au Yabi Poésie Club]([url=http://www.yabiladi.com/forum/yabi-poesie-club-7-3375889-5377811.html#msg-5377811])
13 septembre 2022 23:46
Allah Azawajel dit dans le Noble Coran

"12. Et Allah certes prit l'engagement des enfants d'Israël. Nous nommâmes douze chefs d'entre eux. Et Allah dit : "Je suis avec vous, pourvu que vous accomplissiez la Salat, acquittiez la Zakat, croyiez en Mes messagers, les aidiez et fassiez à Allah un bon prêt. Alors, certes, J'effacerai vos méfaits, et vous ferai entrer aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Et quiconque parmi vous, après cela, mécroît, s'égare certes du droit chemin" !

13. Et puis, à cause de leur violation de l'engagement, Nous les avons maudits et endurci leurs cœurs : ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d'un petit nombre d'entre eux. Pardonne-leur donc et oublie [leurs fautes]. Car Allah aime, certes, les bienfaisants.

14. Et de ceux qui disent : "Nous sommes chrétiens", Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l'inimitié et la haine jusqu'au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu'ils faisaient .

15. Ô gens du Livre! Notre Messager (Muhammad) vous est certes venu, vous exposant beaucoup de ce que vous cachiez du Livre, et passant sur bien d'autres choses! Une lumière et un Livre explicite vous sont certes venus d'Allah !

16. Par ceci (le Coran), Allah guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément. Et Il les fait sortir des ténèbres à la lumière par Sa grâce. Et Il les guide vers un chemin droit.

17. Certes sont mécréants ceux qui disent : "Allah, c'est le Messie, fils de Marie! " - Dis : "Qui donc détient quelque chose d'Allah (pour L'empêcher), s'Il voulait faire périr le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et tous ceux qui sont sur la terre? A Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux". Il crée ce qu'Il veut. Et Allah est Omnipotent.

18. Les Juifs et les Chrétiens ont dit : "Nous sommes les fils d'Allah et Ses préférés." Dis : "Pourquoi donc vous châtie-t-Il pour vos péchés? " En fait, vous êtes des êtres humains d'entre ceux qu'Il a créés. Il pardonne à qui Il veut et Il châtie qui Il veut. Et à Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux. Et c'est vers Lui que sera la destination finale.

19. Ô gens du Livre! Notre Messager (Muhammad) est venu pour vous éclairer après une interruption des messagers afin que vous ne disiez pas : "Il ne nous est venu ni annonciateur ni avertisseur". Voilà, certes, que vous est venu un annonciateur et un avertisseur. Et Allah est Omnipotent."
Ma Sha Allah !!! "[i]Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ![/i]" (Lavoisier) [Bienvenue au Yabi Poésie Club]([url=http://www.yabiladi.com/forum/yabi-poesie-club-7-3375889-5377811.html#msg-5377811])
14 septembre 2022 00:01
"et quand on leur dit: « suivez ce qu'Allah a fait descendre », ils disent: « non, mais nous suivrons les coutumes de nos ancêtres. » -quoi ! et si leurs ancêtres n'avaient rien raisonné et s'ils n'avaient pas été bonne direction ? " Verset 170 sourate 2 La vache / Al-Baqara

"et quand on leur dit : « venez vers ce qu'Allah a fait descendre (la révélation), et vers le messager », ils disent: « il nous suffit de ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres. » quoi ! même si leurs ancêtres ne savaient rien et n'étaient pas sur le bon chemin... ? " Verset 104 sourate 5 La table servie/La Cène / Al-Maidah)

"ils dirent: « es-tu venu à nous pour que nous adorions Allah Seul, et que nous délaissions ce que nos ancêtres adoraient ? fais donc venir ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des véridiques. » " Verset 70 sourate 7 Les murailles / Al-Araf

"puis, quand musa (moïse) vint à eux avec nos prodiges évidents, ils dirent : « ce n'est là que magie inventée. jamais nous n'avons entendu parler de cela chez nos premiers ancêtres. »" Verset 36 sourate 28 Le récit / Al-Qasas)

"et quand on leur dit: « suivez ce qu'Allah a fait descendre », ils disent: « nous suivons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres. » est-ce donc même si le diable les appelait au châtiment de la fournaise ! " Verset 21 sourate 31 Luqman

"et quand nos versets édifiants leur sont récités, ils disent : « ce n'est là qu'un homme qui veut vous repousser de ce que vos ancêtres adoraient. » et ils disent: « ceci (le coran) n'est qu'un mensonge inventé. » et ceux qui ne croient pas disent de la vérité quand elle leur vient: « ce n'est là qu'une magie évidente ! »" Verset 43 sourate 34 Saba

"et c'est ainsi que nous n'avons pas envoyé avant toi d'avertisseur en une cité, sans que ses gens aisés n'aient dit : « nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion et nous suivons leurs traces. »" Verset 23 sourate 43 L'ornement / Azzukhruf

"Il dit : « même si je viens à vous avec une meilleure direction que celle sur laquelle vous avez trouvé vos ancêtres ? » ils dirent : « nous ne croyons pas au message avec lequel vous avez été envoyés »." Verset 24 sourate 43 l'ornement / Azzukhruf
Ma Sha Allah !!! "[i]Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ![/i]" (Lavoisier) [Bienvenue au Yabi Poésie Club]([url=http://www.yabiladi.com/forum/yabi-poesie-club-7-3375889-5377811.html#msg-5377811])
14 septembre 2022 00:02
Bonjour,

2 - Les anciennes civilisations ont bel et bien reçu des prophètes pour chacune d'entre elles, mais elles ont ignoré leurs enseignements ; les récits de certains événements tels que le déluge ne seraient alors pas basés sur des mythes, mais bien sur des faits réels.

3 - Les anciennes civilisations ont bel et bien reçu des prophètes pour chacune d'entre elles, elles ont pris en compte leurs enseignements mais se sont égarées au fil du temps ; elles ont conservé certains récits prophétiques tels que ceux d'événements comme le déluge, mais elles ont rejeté ou oublié l'idée de vénérer un Dieu unique.


C'est exactement cela.

Je te conseille de lire le Coran qui justement retrace le comportement des peuples envers leurs prophètes.
Et même renseigne toi sur la Sira, la vie du Prophète Mohammed ('aleyhi salat wa salam)

Ça t'éclairera totalement sur ta problématique.

Tu as une playlist ici :

Tu as aussi en livre, le nectar cacheté et la vie du Prophète Mohammed par ibn kathir.

Pour résumer ce que tu trouveras dans le Coran.

Les peuples polythéistes sont au courant de ce qui est arrivé avant eux et les prophètes leur rappelle bien cela justement dans le but de les convaincre de délaisser leur idoles.

Mais ils refusent.

Ce que tu trouveras aussi c'est que les peuples s'égarent au fil du temps.
Au début, ils sont monothéistes musulmans puis petit à petit ils basculent vers le polythéiste et ça se répand en plus d'autres choses blamâble.

Si tu as déjà entendu parlé d'innovation (bid'a) en Islam. Le polythéisme en est une.
14 septembre 2022 07:12
Wow enfin des personnes qui raisonnent...

J'ai embrassé l'islam il y a 10 ans parce que les paroles de Dieu m'étaient évidentes et logiques.

Bienvenue en islam.

Merci Moh Tsu pour tes réponses coraniques.

Désolée PellY... ici c'est Coran, ne la pollue pas avec ta bibliothèque de mensonges.
P
PMV
14 septembre 2022 07:33
Bonjour,

Le mythe sumérien d'Uta-Napishtim, s'il est un des plus anciens, n'est qu'un parmi les centaines de mythes et de légendes qui évoquent un déluge dans de très nombreuses civilisations. On le trouve bien sûr dans la Torah, la Bible et le Coran (par ordre d'apparition), mais également en Inde (voir les Purana), en Chine, en Amérique du Sud, chez les Mayas, les Incas, les Aztèques, en Grèce et dans le monde romain (voir Platon ou Ovide), au Mexique, dans les traditions du bouddhisme theravada, dans les traditions celtiques, etc. Dans son article "The Flood Myth and the Origin of Ethnic Groups in Southeast Asia" (https://doi.org/10.2307/541423), Dang Nghiem Van recense et compare plus de 300 mythes recueillis en Asie du Sud-Est qui évoquent un déluge. On voit donc que le champ est immense et passionnant, et qu'il ouvre une multitude de portes dans les domaines de l'histoire, de la géologie, de la climatologie, de la paléonthologie, de l'anthropologie, de l'archéologie, etc. Étant donné le caractère universel du mythe, est-il absurde de supposer que la terre a connu de grandes inondations, notamment à la fin du Pléistocène, lors des dernières grandes glaciations ? Est-il absurde de supposer que ces faits climatiques ont généré des mythes, dont la fonction première était de donner une assise ethnique à des peuples ? Dans toutes les traditions, la trame des récits offre de grandes similitudes : un monde corrompu disparaît, englouti par les eaux, un nouveau monde émerge, pur et débarrassé de ses souillures passées. Ainsi Noé, ainsi le druide Fintan dans la tradition celte, Deucalion et Ogygès chez les grecs, Manu dans la tradition hindouiste, Yu chez les Chinois, Belgemir dans la mythologie scandinave, Coxcox chez les Aztèques, tous sont des hommes parés des plus hautes vertus qui génèrent de nouvelles humanités après l'anéantissement d'anciens mondes dépravés. Voir aussi les théories psychanalytiques de l'eau purificatrice et réminiscence du ventre maternel, ou les considérations plus poétiques de Gaston Bachelard dans "L'eau et les rêves".

Le problème est de savoir quel type de réponse vous attendez. Si c'est une réponse religieuse, vous trouverez ici des exégèses du Coran qui répondront, du point de vue islamique, à toutes vos interrogations (de même que vous trouverez dans des forums chrétiens ou hébraïques toutes les citations de la Bible ou de la Torah qui vous apporteront leurs éclairages, eux aussi incontestables selon leurs fidèles). Si vous voulez plutôt une réponse scientifique, vous devrez faire preuve de rigueur, et considérer le Coran, la Bible, ou n'importe quel autre texte religieux, comme des documents ethnographiques, infiniment précieux, certes, mais créations humaines ne pouvant se soustraire à l'examen historique. Le domaine religieux vous offrira des certitudes, des dogmes, le domaine scientifique - c'est sa beauté et son tragique - ne pourra, en ce domaine comme en beaucoup d'autres touchant aux origines de l'humanité, vous proposer que des interrogations, des hypothèses, des théories, des doutes. L'un est statique, figé, l'autre est en perpétuelle évolution et avance de réfutations en remises en question. À vous de choisir la voie que vous souhaitez prendre, plutôt confortable ou plutôt dérangeante, sachant que les deux paraissent inconciliables.

Cordialement.
E
14 septembre 2022 08:17
Moïse est venu en Egypte et a dit à pharaon qu'il n'y avait qu'un seul dieu , pharaon n'a pas voulu croire . A chaque fois que. Prophète vient dire qu'il n'y a qu'un seul dieu , personne ne le croit , il n'y a qu'une petite partie . Donc au final il y a des gens qui ont voulu suivre et d'autres non.
X
14 septembre 2022 09:49
Dès lors, il semble ne rester que trois hypothèses :

1 - Les religions monothéistes sont inspirées des mythes des anciennes civilisations, et sont donc fausses.

2 - Les anciennes civilisations ont bel et bien reçu des prophètes pour chacune d'entre elles, mais elles ont ignoré leurs enseignements ; les récits de certains événements tels que le déluge ne seraient alors pas basés sur des mythes, mais bien sur des faits réels.

3 - Les anciennes civilisations ont bel et bien reçu des prophètes pour chacune d'entre elles, elles ont pris en compte leurs enseignements mais se sont égarées au fil du temps ; elles ont conservé certains récits prophétiques tels que ceux d'événements comme le déluge, mais elles ont rejeté ou oublié l'idée de vénérer un Dieu unique.


pour l'historien c'est l'hypothèse 1 et 2 partiellement qui est retenue (certains mythes peuvent provenir de fait réels)
les musulmans ont choisi l'hypothèse 3 mais c'est purement dogmatique.

voici un texte qui éclaire cette question ICI

Citation
dubistkrank a écrit:
Bonjour, je me permets de venir vous poser une question sur votre religion car, étant non-musulmane mais intéressée par l'islam, je n'ai pas d'entourage à qui la poser.

Si on admet, comme le prétendent les livres sacrés des religions monothéistes, que chaque civilisation a été au contact d'un prophète envoyé par Dieu, alors comment se fait-il que d'anciennes civilisations telles que les sumériens, les babyloniens, ou encore les égyptiens aient eu connaissance de certains événements comme le déluge, MAIS qu'ils aient continué à vénérer des idoles ?

Normalement, si les prophètes avaient vraiment été envoyés à toutes les civilisations, alors chacune d'entre elles n'aurait pas seulement dû être au courant de certains événements comme le déluge ; ces civilisations auraient également dû rejeter le polythéisme et adopter le monothéisme. Pourtant, elles ont continué de vénérer des idoles et ont même, pour chacune d'entre elles, inventé tout un narratif adapté à leurs civilisations autour de chaque événement, comme si elles voulaient "personnifier" leurs versions des faits !

Je me demandais aussi pourquoi les tablettes sumériennes recensaient des événements comme le déluge alors que le déluge est censé se produire vers l'an -2500 avant JC selon les religions monothéistes.

Dès lors, il semble ne rester que trois hypothèses :

1 - Les religions monothéistes sont inspirées des mythes des anciennes civilisations, et sont donc fausses.

2 - Les anciennes civilisations ont bel et bien reçu des prophètes pour chacune d'entre elles, mais elles ont ignoré leurs enseignements ; les récits de certains événements tels que le déluge ne seraient alors pas basés sur des mythes, mais bien sur des faits réels.

3 - Les anciennes civilisations ont bel et bien reçu des prophètes pour chacune d'entre elles, elles ont pris en compte leurs enseignements mais se sont égarées au fil du temps ; elles ont conservé certains récits prophétiques tels que ceux d'événements comme le déluge, mais elles ont rejeté ou oublié l'idée de vénérer un Dieu unique.

J'ai parlé du mythe sumérien du déluge, mais j'aurais également pu parler du mythe sumérien de la creation de l'homme. Le fait étant que l'on retrouve des similitudes entre ce qui est écrit dans le Coran et les mythes d'anciennes civilisations, et plus particulièrement les sumériens.

Si quelqu'un avait une explication cohérente et logique à me donner sur ce point, cela me permettrait de lever un gros doute. Je ne suis pas loin de me convertir à l'islam, mais (malheureusement ?), pour l'instant, ce doute m'en empêche.

Merci par avance pour votre aide.
Je suis athée, Dieu merci !
14 septembre 2022 10:03
Assalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.

Face aux multiples avertissements du GIEC, comment se fait-il que l'inaction climatique soit aussi patente ?

Dans des milliers d'années, on se rappellera d'un prophète nommé Gic qui a averti, sans succès, l'humanité contre le déchaînement des éléments, qui a appelé rejeter les idoles Agha Dola, dieu du béton, et Biley Ero, dieu du plastique, pour rendre à la Nature et aux cœurs des Humains leurs places.

Wassalāmou 'alaykoum wa rahmatoullāh.
14 septembre 2022 10:17
En admettant que ce ne sont pas des mythes mais tout à fait des choses qui avaient eu lieu, ce qui me laisse perplexe c'est leur place aujourd'hui.
Tous ces récits qui font preuve d'intervention divine où des prophètes et des peuples victimes des grandes injustice finissent par recevoir l'intervention divine, comme à l'image de Moïse et autres....... Depuis ce moment on dirait que Dieu ne fait plus ce genre des choses ( ou peut-être c'est nous qui ne sommes pas au courant).
Quant tu regardes dans l'histoire, les fait cruels qui ont eu lieu avec preuve sans aucune ambiguïté comme la traite négrière de tout les côtés d'Afrique, jamais on a rapporté que le Dieu tout puissant et juste était intervenu pour eux, ou bien il s'intéresse juste aux fils d'Israël ?
Tout ca fait partie des dilemme qui touche la pertinence de ces récits dans le sens où c'est difficile de savoir sa place de tout ces récits.
Jusqu'à quel point peut-on vraiment compter sur ça pour un croyant ?
Citation
PMV a écrit:
Bonjour,

Le mythe sumérien d'Uta-Napishtim, s'il est un des plus anciens, n'est qu'un parmi les centaines de mythes et de légendes qui évoquent un déluge dans de très nombreuses civilisations. On le trouve bien sûr dans la Torah, la Bible et le Coran (par ordre d'apparition), mais également en Inde (voir les Purana), en Chine, en Amérique du Sud, chez les Mayas, les Incas, les Aztèques, en Grèce et dans le monde romain (voir Platon ou Ovide), au Mexique, dans les traditions du bouddhisme theravada, dans les traditions celtiques, etc. Dans son article "The Flood Myth and the Origin of Ethnic Groups in Southeast Asia" (https://doi.org/10.2307/541423), Dang Nghiem Van recense et compare plus de 300 mythes recueillis en Asie du Sud-Est qui évoquent un déluge. On voit donc que le champ est immense et passionnant, et qu'il ouvre une multitude de portes dans les domaines de l'histoire, de la géologie, de la climatologie, de la paléonthologie, de l'anthropologie, de l'archéologie, etc. Étant donné le caractère universel du mythe, est-il absurde de supposer que la terre a connu de grandes inondations, notamment à la fin du Pléistocène, lors des dernières grandes glaciations ? Est-il absurde de supposer que ces faits climatiques ont généré des mythes, dont la fonction première était de donner une assise ethnique à des peuples ? Dans toutes les traditions, la trame des récits offre de grandes similitudes : un monde corrompu disparaît, englouti par les eaux, un nouveau monde émerge, pur et débarrassé de ses souillures passées. Ainsi Noé, ainsi le druide Fintan dans la tradition celte, Deucalion et Ogygès chez les grecs, Manu dans la tradition hindouiste, Yu chez les Chinois, Belgemir dans la mythologie scandinave, Coxcox chez les Aztèques, tous sont des hommes parés des plus hautes vertus qui génèrent de nouvelles humanités après l'anéantissement d'anciens mondes dépravés. Voir aussi les théories psychanalytiques de l'eau purificatrice et réminiscence du ventre maternel, ou les considérations plus poétiques de Gaston Bachelard dans "L'eau et les rêves".

Le problème est de savoir quel type de réponse vous attendez. Si c'est une réponse religieuse, vous trouverez ici des exégèses du Coran qui répondront, du point de vue islamique, à toutes vos interrogations (de même que vous trouverez dans des forums chrétiens ou hébraïques toutes les citations de la Bible ou de la Torah qui vous apporteront leurs éclairages, eux aussi incontestables selon leurs fidèles). Si vous voulez plutôt une réponse scientifique, vous devrez faire preuve de rigueur, et considérer le Coran, la Bible, ou n'importe quel autre texte religieux, comme des documents ethnographiques, infiniment précieux, certes, mais créations humaines ne pouvant se soustraire à l'examen historique. Le domaine religieux vous offrira des certitudes, des dogmes, le domaine scientifique - c'est sa beauté et son tragique - ne pourra, en ce domaine comme en beaucoup d'autres touchant aux origines de l'humanité, vous proposer que des interrogations, des hypothèses, des théories, des doutes. L'un est statique, figé, l'autre est en perpétuelle évolution et avance de réfutations en remises en question. À vous de choisir la voie que vous souhaitez prendre, plutôt confortable ou plutôt dérangeante, sachant que les deux paraissent inconciliables.

Cordialement.
X
14 septembre 2022 11:36
Tout ca fait partie des dilemme qui touche la pertinence de ces récits dans le sens où c'est difficile de savoir sa place de tout ces récits.
Jusqu'à quel point peut-on vraiment compter sur ça pour un croyant ?


Depuis quelques siècles, nous sommes entrés dans l'ère de la rationalité, nous cherchons à prouver par un raisonnement logique et rationnel. Mais nos ancêtres ne raisonnaient pas comme nous. Les mythes étaient un moyen de dire quelque chose, de tirer un enseignement d'une histoire qui n'a pas besoin d'être vraie au sens historique du terme. Par exemple, l'histoire d'Ulysse n'est pas un simple roman d'aventures, c'est aussi un mythe qui avait pour les grecs un sens philosophique, on peut aussi penser aux paraboles de Jésus ou aux fables de La Fontaine. C'est le même principe, au lieu d'affirmer quelque chose, on raconte une histoire qui amène le lecteur à comprendre par lui même ce que l'on veut lui faire comprendre.
On peut tout à fait considérer les histoires bibliques comme des mythes, cela ne change rien à l'enseignement que l'on peut en tirer.

Le lien que j'ai déjà donné explique bien cette démarche à partir de l'exemple du déluge

DELUGE
Citation
Nasser& a écrit:
En admettant que ce ne sont pas des mythes mais tout à fait des choses qui avaient eu lieu, ce qui me laisse perplexe c'est leur place aujourd'hui.
Tous ces récits qui font preuve d'intervention divine où des prophètes et des peuples victimes des grandes injustice finissent par recevoir l'intervention divine, comme à l'image de Moïse et autres....... Depuis ce moment on dirait que Dieu ne fait plus ce genre des choses ( ou peut-être c'est nous qui ne sommes pas au courant).
Quant tu regardes dans l'histoire, les fait cruels qui ont eu lieu avec preuve sans aucune ambiguïté comme la traite négrière de tout les côtés d'Afrique, jamais on a rapporté que le Dieu tout puissant et juste était intervenu pour eux, ou bien il s'intéresse juste aux fils d'Israël ?
Tout ca fait partie des dilemme qui touche la pertinence de ces récits dans le sens où c'est difficile de savoir sa place de tout ces récits.
Jusqu'à quel point peut-on vraiment compter sur ça pour un croyant ?
Je suis athée, Dieu merci !
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook