Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
L’importance de la mosquée
s
1 juin 2009 15:16
L’importance de la mosquée dans l’Islam

Au Nom d'Allah, le Clément, le Miséricordieux

Tant qu’ils étaient à la Mecque, le Prophète -saws- et les premiers musulmans se réunissaient où ils le pouvaient : tantôt chez l’un d’eux, tantôt en plein air en dehors de la Mecque. Dès son arrivée à Médine, le Prophète -saws- ordonna que l’on y construise une mosquée, afin qu’elle soit le lieu de prière et de réunion des croyants.

Allah le Majestueux dit à propos de cette première mosquée bâtie par les musulmans :

‘Une mosquée fondée dès le premier jour, sur la piété, est plus digne que tu y pries. On y trouve des gens qui aiment se purifier, et Allah aime ceux qui se purifient’ (9;108).

La mosquée lieu des cinq prières quotidiennes. Le Prophète -saws- disait que : 'La prière [obligatoire] accomplie par le musulman à la mosquée vaut vingt-cinq (ou vingt-sept selon les versions) fois plus que la prière qu'il fait dans sa maison ou dans son commerce. En effet, disait-il, s'il accomplit bien ses ablutions, puis sort de chez lui pour la mosquée, n'y allant que pour la prière, il ne fait pas un pas sans qu'on l'élève d'un degré et qu'on le débarrasse d'un [petit] péché', et chaque pas est inscrit comme une aumône [Bukhari & Muslim], chacune de ces aumônes équivaut à dix bonnes actions [Ibn Hibban & Ahmad]. Le Prophète -saws- disait également que les prières les plus pénibles pour les hypocrites sont celles de la nuit, Sobh et Icha, mais que s'ils savaient ce qu'Allah prépare comme récompense à ceux qui les font à la mosquée, ils y viendraient même en rampant [Bukhari & Muslim]. Celui qui accomplit ces deux prières à la mosquée, aura la récompense de celui qui les fait chez lui et veille toute la nuit en prière [Muslim]. De même, celui qui marche dans l'obscurité de la nuit pour se rendre à la mosquée se verra attribuée une lumière parfaite au Jour de la Résurrection [Tirmidhi].

A un aveugle qui venait demander la permission de faire ses prières chez lui, le Prophète -saws- répondit qu'il valait mieux pour lui répondre à l'appel à la prière et venir à la mosquée, malgré son handicap [Muslim]. Ibn Massoud disait aux nouveaux musulmans : 'Si vous faisiez vos prières dans vos maisons comme prie cet homme qui reste chez lui, vous auriez délaissé la Tradition de votre Prophète et, si vous délaissiez la Tradition de votre Prophète, vous seriez tombés dans l'erreur' [Muslim].

Les mosquées pour apprendre l'Islam. Les mosquées ne sont faîtes, disait l’Envoyé d’Allah -saws, que pour évoquer Allah et lire le Coran [Muslim]. La meilleure manière d’évoquer Allah est de diffuser le savoir religieux, expliquant Son Livre et détaillant Ses Prescriptions, Allah dit : ‘Qui profère plus belle parole que celui qui invite à Allah, fait le bien et dit qu'il est musulman ?’ (41;33). Le Prophète -saws- a dit que des Anges du Très Haut ont pour mission de rechercher les ‘essaims d’évocateurs’ : ceux qui se réunissent pour écouter le Coran et la science religieuse, pour Le glorifier et L'invoquer ; alors ils les entourent et implorent pour eux et leurs familles le pardon et la grâce d’Allah [Bukhari & Muslim].

Les mosquées permettent aux musulmans de se rencontrer et de ne pas pratiquer seuls leur religion. L'Islam a fixé un juste équilibre entre les pratiques communautaire et individuelle, il ne faut délaisser l'une au détriment de l'autre. Nombre de prescriptions coraniques ne sont pas praticables seules : ‘Entraidez-vous aux bonnes œuvres et à la piété’ (5;2), ‘Concurrencez-vous dans les bonnes œuvres’ (5;48), ‘Ceux qui se rappellent mutuellement la vérité et se recommandent la patience’ (103;3), ‘Qui se recommandent la miséricorde’ (90;17),' Patiente auprès de ceux qui invoquent leur Dieu matin et soir, cherchant Sa satisfaction et ne t'éloigne pas d'eux' (18;28)... De même la visite aux malades, les invocations et l'assistance à l'éprouvé, la prière sur le mort… La fréquentation de la mosquée offre beaucoup d'opportunité de faire le bien, et d'en bénéficier, pour qui se prépare à la rencontre avec Son Seigneur et n'en est pas distrait.

Il y a un comportement à avoir dans la mosquée, on évite d'y élever la voix, ou de marcher de manière orgueilleuse, ou de parler de futilités, de commerce ou des choses qu'Allah n'aime pas : ‘Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion’ (7;55), ‘Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c'est bien la voix des ânes’ (31;19). Le Prophète -saws- mettait en garde contre des gens qui, à la fin des temps, parleraient de futilités dans les mosquées, Allah n'ayant que faire de ceux-là [Sahih Ibn Hibban]… Il blâmait également ceux qui venaient à la mosquée pour y faire leurs affaires, pour se faire voir ou pour tisser des liens commerciaux.
s
1 juin 2009 15:17
Les parents devraient habituer leurs enfants à fréquenter la mosquée dès leur jeune âge, car le Prophète -saws- disait que parmi les sept catégories de personnes qu'Allah protègera le Jour du Jugement, il y aura le jeune qui a grandi dans l’adoration d’Allah de même que l’homme dont le cœur est attaché à la mosquée [Bukhari & Muslim].

Les femmes priaient souvent leurs prières prescrites à la mosquée, du temps du Prophète -saws. Il disait : 'N'empêchez pas les servantes d’Allah de fréquenter les mosquées d’Allah' [Muslim]. Certains par excès de zèle, interdisent cependant à leurs femmes ou filles de venir prier à la mosquée, quitte à ce qu'elles manquent les temps obligatoires des prières, ceci est une exagération et une faute énorme. Muslim a rapporté que Bilal, l’un des fils du compagnon Abdallah Ibn Umar, avait agit de la sorte. Alors que son père lui avait rappelé le hadith que nous venons de citer, Bilal a maintenu sa position, interdisant aux femmes de sa maison la fréquentation des mosquées. Abdallah rentra alors dans une grande colère, insulta son fils comme jamais il ne l’avait fait, puis ne lui adressa plus jamais la parole ! Rappelons enfin, que si il n’est, en effet, pas obligatoire pour la femme de prier à la mosquée, il reste, cependant, obligatoire pour elle de chercher le savoir religieux et où l’apprendra-t-elle si ce n’est à la mosquée ? -

Et Allah est plus Savant!

Source : [uamc.org]
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook