Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
L'émigration d'Abraham avec son fils Ismaël et sa mère Agar
A
23 juillet 2012 04:41
Citation
a écrit:
AI-Bukhari a rapporté, d'après Ibn 'Abbas: « La mère d'Ismaël fut la première femme à porter une robe à traine pour effacer les traces de ses pas lors de son départ de Palestine. »

Abraham l'emmena avec son fils Ismaël qu'elle allaitait encore, et les laissa près de la Maison Sacrée, au pied d'un grand arbre au-dessus de Zamzam, dans la partie la plus élevée de la Mosquée. II n'y avait alors personne a La Mecque et il n'y avait pas d'eau. Il les laissa là, avec pour seules provisions, une sacoche de dattes et une outre remplie d'eau. Puis il revint sur ses pas, mais Agar le suivit et lui dit : "O Abraham ! Où vas-tu, en nous laissant ici, dans ce dessert ou rien ne nous est familier ?" Mais Abraham ne lui répondit pas. Elle répéta plusieurs fois sa question, mais il ne se retournait pas. Voyant cela, elle lui demanda : "Est-ce Dieu qui te l'a ordonné?" II répondit : "Oui". Elle dit alors : "Alors Il ne nous abandonnera pas".

Et elle revint sur ses pas. Abraham quitta alors son enfant et sa mère et, lorsqu'il fut hors de leur vue, il se mit face a la Maison Sacrée et invoqua Dieu en ces termes :"O Seigneur, j'ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée (la Ka'ba) -O Seigneur -afin qu'ils accomplissent la prière. Fais donc que se penchent vers eux les coeurs d'une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants ?" (14, 37)

La mère d'Ismaël se mit alors à allaiter son fils et elle but l'eau de la gourde jusqu'à ce qu'il n'en restât plus rien. Puis elle fut prise d 'une soif intense elle ainsi que son fils qui se mit a se tordre de douleur. Affolée, elle s'éloigna pour ne pas voir son fils dans cet état et elle escalada as-Safa, la colline la plus proche d'elle, et se mit à scruter l'horizon pour voir s'il y avait quelqu'un dans les environs, mais en vain. Elle redescendit et relevant le pan de son habit elle courut dans la vallée jusqu'à atteindre la colline d'al-Marwa qu'elle escalada pour scruter l'horizon a la recherche de quelque âme qui vive. Ne voyant rien, elle redescendit de la colline et courut vers celle d'as-Safa, faisant ainsi sept fois le parcours entre ces deux collines. Ibn 'Abbas ajouta : « Le Prophète, sur lui la grâce et la paix, a dit : "C'est pour cela que les gens font le parcours entre les deux collines."

Une fois parvenue au sommet d'al-Marwa, elle entendit une voix "Tais-toi" se dit-elle en son for intérieur. Et tendant l'oreille, elle entendit a nouveau la voix l'interpeller. Elle dit alors : ''Je t'ai bien entendu ; si tu as de l'eau, secoure-moi.'' Elle vit alors l'ange a l'endroit où se trouve Zamzam. II fouilla la terre de son aile ou de son talon jusqu'à ce que l'eau en jaillisse. Agar se mit a faire un petit bassin pour recueillir de I' eau dans sa gourde, mais I' eau ne cessait de jaillir au fur et à mesure qu'elle recueillait de l'eau. Ibn 'Abbas a dit : « L'Envoyé de Dieu, sur lui la grâce et la paix, a dit: "Que Dieu ait en Sa miséricorde la mère d'Ismaël; que n'a-t-elle pas laissé Zamzam couler.'' II aurait dit selon une autre version : "Si elle n'avait pas recueilli de I' eau dans sa gourde, Zamzam serait une source d'eau qui coule a la surface de la Terre".
A
23 juillet 2012 04:56
Cet événement s'est passer après la destruction du barrage de Ma'rib qui se trouve au Yémen dans une ville proche de Sanaa et Allah les châtia de leur impiété en l'anéantissant. Le Coran en parle:

Sourate 34 - Saba'
15. Il y avait assurément, pour la tribu de Saba’ un Signe dans leurs habitat: deux jardins, l’un à droite et l’autre à gauche. «Mangez de ce que votre Seigneur vous a attribué, et soyez-Lui reconnaissants: une bonne contrée et un Seigneur Pardonneur».
16. Mais ils se détournèrent. Nous déchaînâmes contre eux l’inondation du Barrage...

Les gens commencèrent a quitter le Yemen cherchant un endroit ou ils peuvent vivre ils se sont disperser dans la Péninsule arabique. Chaque tribu a occuper un endroit, par exemple Taqif s'est installer à un endroit qui s'appelle Taïf, les Ghassanides ont atteint les bordures du Shâm, les Moundhirites sont arrivés jusqu'à Irak, Aws et Khazraj à Yatrib (Médine).

Une tribu qui s'appelle Jurhum qui venait aussi du Yémen cherchait un endroit.

Citation
a écrit:
II en fut ainsi jusqu'au jour ou des membres de la tribu des Jurhum venant du chemin de Kuda' firent halte dans la vallée de La Mecque. IIs virent un oiseau tournoyer dans le ciel et soupçonnèrent la présence d'un point d'eau. Ils envoyèrent des éclaireurs qui leur confirmèrent cela. Ils s'y rendirent et, trouvant la mère d'Ismaël et son fils, ils lui demandèrent la permission de s'établir près d'elle ; elle répondit : "D'accord, mais vous n'avez aucun droit sur l'eau !" Ils acceptèrent et s'établirent près d'elle.

'Abdullah Ibn 'Abbas ajouta que le Prophète, sur lui la grâce et la paix, a dit : « La mère d'Ismaël qui avait besoin de compagnie trouva, là, de quoi combler sa solitude. Les gens de Jurhum firent venir leurs familles et s'établirent là. Plusieurs familles jurhumites s'installèrent (près du Temple) ; Ismaël devint un jeune homme et apprit la langue arabe à leur contact. Il leur plût, et les jurhumites lui donnèrent une de leurs filles en mariage.
23 juillet 2012 11:33
Salam

Je crois avoir lu une version légerement différente de ce passage toutefois je n'avais pas autant de détails à mon souvenir alors barak Allah ou fik, pour une fois g appris kke chose de ton post.....(hé wi toujours aussi charmante com tu peux le voir !)

Salam
A
23 juillet 2012 18:45
Citation
a écrit:
Je crois avoir lu une version légerement différente de ce passage toutefois je n'avais pas autant de détails à mon souvenir

Parce que peut être que tu as lu l'autre version ou il y'a quelque différence. Par exemple:

Citation
a écrit:
"D'accord, mais vous n'avez aucun droit sur l'eau !"

Dans une autre version ils lui ont dit que ils lui donnerait de l'argent en échange pour bénéficier de cet eau et elle a accepter. Je crois c'est la version de Mouslim. Il y'a aussi une autre différence mais cet version je ne l'ai pas trouver sur internet, dans "Les histoires des prophetes" de Ibn Khatîr il y'a la version que j'ai mise.

Citation
a écrit:
pour une fois g appris kke chose de ton post.....(hé wi toujours aussi charmante com tu peux le voir !)

Comme quoi tout peut arriver.
A
19 octobre 2012 22:11
Citation
a écrit:
Selon la tradition, Agar et Ismaël furent laissés par Abraham – respectivement mari et père pour eux – dans une vallée de la péninsule arabique et une source d'eau y jaillit ensuite. Un groupe de nomades, les Jur'hum, passant dans les environs et remarquant la présence d'eau, s'approcha et décida de s'installer lui aussi sur les lieux. C'est ainsi que la cité de La Mecque fut fondée. Ismaël apprit "al-'arabiyya" [apparemment une sorte de proto-arabe] des Jurhum, au milieu desquels il vivait. C'est également chez les jur'humites qu'il se maria et c'est ainsi que naquirent ses enfants (tout ceci figure dans la parole de Ibn Abbâs rapportée par al-Bukhârî, n° 3183 : lire un article détaillé sur le sujet).
19 octobre 2012 23:42
Salam assad

Justement suis en plein dans le tome 1 d'al bukhari...sur al-khadir, pas encore arrivé a ce passage interressant d'ismael.
[i][color=#00FFFF]Rien ne sert de courir.[/color][/i]..
A
20 octobre 2012 00:12
Citation
heywa a écrit:
Salam assad

Justement suis en plein dans le tome 1 d'al bukhari...sur al-khadir, pas encore arrivé a ce passage interressant d'ismael.

Je t'ai envoyer un MP.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 20/10/12 08:24 par Asad-partage.
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook