Menu
Connexion Rencontres Yabiladies Islam Vidéos Forum News
l'amitié en islam
lina240 [ MP ]
2 février 2006 21:42
Salam aleikom

Voila je voulai avoir votre avis sur ce sujet concernant l'amitié en islam. Faut t'il avoir de la rancoeur envers une personne ke l'on considérai comme une amie? Vu que celle si n'a pas ete presente ds les moments douloureux ou on etait tres seule.

OOu bien faut t'il faire comme si de rien etait et continué a gardé contact?
Dariia [ MP ]
2 février 2006 21:45
je pense que: comme la rancoeur est un sentiment négatif logiquement on ne devrait pas le ressentir ni envers les amis ni envers quelqu'un d'autre Smiling Smiley maintenant je ne sais pas exactement ce que l'islam dit la dessus mais logiquement je pense qu'il doit surement etre contre Smiling Smiley
"l'être moral de chacun de nous reste éternellement seul par la vie" G De Maupassant
Roro Pong [ MP ]
2 février 2006 23:26
Je ne suis pas musulman, et je ne sais pas si je dois m'en excuser ici.
En fait, je n'appartiens à aucune religion et je crois pouvoir être défini comme libre penseur.

Ta question est très intéressante, même si je ne vois pas le rapport avec l'Islam.

L'amitié est un sentiment humain concrétisé par une relation humaine. Je ne suis pas docteur es Psychologie, mais dans le cas présent, écoute ton coeur.

Si tu éprouves de la rancoeur, fais la gueule, si tu ressens de l'amour, aime, mais surtout laisse les sentiments évoluer avec le temps.

Ne laisse personne t'imposer un sentiment qui ne serait pas le tien...
AMANEEL [ MP ]
28 février 2006 13:24
SALAM AHLIKOUM


SI TU PARDONNE SUR TERRE dIEU (swt)TE PARDONNERA LE JOUR DU JUGEMENT DERNIER

QUE DIEU NOUS GUIDE VERS LE DROIT CHEMIN
srnit [ MP ]
28 février 2006 13:25
Citation
Roro Pong a écrit:
Je ne suis pas musulman, et je ne sais pas si je dois m'en excuser ici.
En fait, je n'appartiens à aucune religion et je crois pouvoir être défini comme libre penseur.

Ta question est très intéressante, même si je ne vois pas le rapport avec l'Islam.

L'amitié est un sentiment humain concrétisé par une relation humaine. Je ne suis pas docteur es Psychologie, mais dans le cas présent, écoute ton coeur.

Si tu éprouves de la rancoeur, fais la gueule, si tu ressens de l'amour, aime, mais surtout laisse les sentiments évoluer avec le temps.

Ne laisse personne t'imposer un sentiment qui ne serait pas le tien...

Salut,

Bienvenue à toi
srnit [ MP ]
28 février 2006 13:33
Anas Ibn Malik dit: «Etant chez le Prophète (paix et salut sur lui) nous l'entendîmes raconter: «Un homme des gens du paradis va arriver, il aura ses souliers accrochés sur sa gauche». Soudain, un homme semblable à ce que le Prophète (paix et salut sur lui) avait décrit apparut, salua et nous rejoignit. Le lendemain, l'Envoyé d'Allah (paix et salut sur lui) répéta ce qu'il avait dit la veille et le même homme apparut. Le troisième jour, la même coïncidence se reproduisit. A peine l'Envoyé d'Allah s'était-il levé que 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn Al-'As suivit cet homme et lui dit: « Une altercation a eu lieu entre mon père et j'ai juré de ne plus retourner chez lui avant trois nuits. Peux-tu me loger chez toi afin que je respecte mon serment ? » L'homme répondit: «Oui bien sûr». Anas continua: «'Abdullah Ibn 'Amr Ibn Al-'As raconta qu'il avait passé la nuit chez l'homme sans que celui-ci ne se levât pour faire la prière nocturne. Quand il se coucha sur son lit, il invoqua Allah et le glorifia. A l'aube il se leva, fit ses ablutions intègres et accomplit sa prière. Au matin, il déjeuna. Pendant trois jours consécutifs il a fait la même chose, et je ne l'ai entendu dire que de bons propos. Après cette période, comme j'ai peu apprécié ses pratiques cultuelles, je lui dis: «Il n'y avait aucun malentendu entre mon père et moi, mais j'ai entendu l'Envoyé d'Allah (paix et salut sur lui) dire pendant trois jours: «Un élu du Paradis fera son apparition et tu étais cet homme. J'ai voulu m'abriter chez toi afin que je puisse observer de près tes pratiques et t'imiter, mais à mon étonnement je n'ai rien vu d'extraordinaire chez toi». En le quittant, il m'interpella et me dit: « Je ne fais rien d'autre que ce que tu m'as vu faire mais je ne ressens rien de mal envers un musulman ni ne l'envie pour un bien qu'il a reçu d'Allah ». Je lui répondit : «Ce sont bien ses caractères qui ont fait de toi un élu du Paradis comme l'a prédit l'Envoyé d'Allah (paix et salut sur lui). Mais cela dépasse ma capacité».
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook